''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bureau du Prince [15 janvier 2014]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Lun 5 Jan - 9:41

Cela faisait quelque temps que Ambrosius était arrivé dans son bureau, et il ne s'attendait pas à recevoir un message de Kerr. Il le lut en écarquillant ses yeux, puis y répondit. Il avait enfin réussi à vaincre ce moyen de communication, Glenn, son nouveau protégé l'y avait beaucoup aidé.
Il était installé dans son fauteuil, les pieds sur son bureau en train de regarder un magazine sur Rodin et ses sculptures. Il y avait une exposition en France en ce moment et il rêvait d'y aller.

Une fois la réponse envoyée, il se leva rapidement et commença à ranger un peu son bureau. Il allait recevoir, il fallait que ce soit présentable. Il fallait qu'il soit présentable surtout. Abandonnant ses papiers en vrac sur son bureau, ses échantillons de pierre à sculpter et les quelques objets non-identifiables qui traînaient ici et là, il se dirigea vers un miroir et se réajusta, d'abord sa coiffure, puis ses vêtements. Il se réinstalla ensuite à son bureau, essayant de faire sérieux pour l'accueil des nouveaux venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Ven 16 Jan - 1:14

<= Venant de la salle d'attente.

A peine eut-il refermé la porte derrière lui que Kerr se dirigea d'un pas rapide vers le bureau d'Ambrosius. Il toqua avec quelques coups secs pas vraiment habituels de son tempérament. Le colosse attendit quelques secondes par politesse, avant d'entrer dans le bureau. L'air sérieux du Prince surpris d'abord le rouquin. Puis notant les efforts qu'avait fait Ambrosius pour ranger son bureau, ce dernier réussit à tirer un large sourire au Brujah.

-"Bonsoir Ambrosius. Je t'a amené les nouveaux venus. Ils patientent dans la salle d'attente. Ils sont bien 5. Comment procède-t-on ? Tu veux les voir tous d'un coup ? Ou bien tu veux que je te les envois les uns après les autres ? Autant te prévenir j'ai l'impression que certains sont loin d'être patients !"

*C'est fou quand même ! Ils ont l'éternité devant eux et ils manquent de patience à ce point ! C'est un comble pour des vampires !*

Il attendit l'avis d'Ambrosius. Enfin surtout sa décision, après tout c'était lui le patron.

-"Au fait tu as des nouvelles de The Lady ? Et de MacGregor ?"

Le leadership et le charisme du Prince avaient eut raison de son agacement. A présent le Brujah avait retrouvé son calme et sa jovialité si caractéristique. Il ne doutait absolument pas qu'Ambrosius allait calmer ces impatients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Sam 17 Jan - 9:41

Gardant son air sérieux, il sourit tout de même à Kerr.

"Alors je pense d'abord les recevoir en groupe tous ensemble, comme ça, ils se présentent entre eux en plus de se présenter à moi. Ça pourrait créer des liens, non ? Ensuite, je les auditionnerais un par un, pour les questionner plus en détail. Donc amène moi la petite troupe que je puisse les voir !"

Ambrosius paraissait excité par l'arrivée de nouvelle tête en ville. Il n'en voyait pas souvent et l'idée de rencontrer de nouvelles personnes l'enchanté. Il se dit qu'il y avait peut-être dans le lot, soit des artistes, soit de potentiel modèle pour ses sculptures et son sourire devint encore plus grand.

"Non pas de nouvelle de ses deux-là. Oh, mais je ne doute pas sur le fait qu'ils vont arriver."


Le Prince essayait de se calmer et de reprendre son air sérieux.

"Alors il est réussi ? ... Mon air, j'entends. C'est la première impression qui compte le plus, n'es-tu pas d'accord ?"

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Dim 18 Jan - 16:28

Kerr observait le Prince avec un attention totale. Comme on écoute son officier direct pour qui on a de l'admiration. S'il avait été plus nostalgique, le Brujah aurait sans nul doute repensé à son ancien compagnon qu'il avait suivit de son vivant : William Wallace. Quelque part le charisme et l'assurance de ce "Braveheart" lui manquait parfois dans la société actuelle. Mais le colosse devait reconnaître qu'en certains points Ambrosius lui rappelait cette légende qu'il avait pu côtoyer. Enfin le caïnite était souvent plus dissipé que l'ancien commandant humain du Brujah.

Avec un léger sourire, mais gardant son air sérieux, Ambrosius lui répondit. Le Gardien hocha la tête dans un signe approbateur.


*Qui sait, peut être que ça les détendre un peu de "créer des liens"*

Le Brujah ponctua simplement sa marque d’approbation par quelques mots, tout simple, accentué par un léger sourire en réponse à celui de son interlocuteur.

-"Bonne idée."

Puis à peine eut-il terminer sa réponse que le Prince commença à montrer quelques signes d'agitations et d'excitations. Kerr se dit qu'il comprenait parfaitement ce sentiment. Lui aussi avait été de prime à bord satisfait de constater qu'il y avait des nouveaux venus en ville. Et au fond de lui, même si l'attitude générale de certains l'avait un peu agacé, il partageait l'euphorie d'Ambrosius. Enfin la Camarilla allait peut être avoir un véritable poids dans cette ville. Enfin, peut-être, cela allait-il penché la balance et allaient-ils arriver à créer quelque chose, quelque chose de grand.

Alors, comme pour pouvoir lui répondre avec le même sérieux dont il avait fait preuve au début, Ambrosius commença à se calmer. Le Prince indiqua à son Gardien qu'il n'avait pas de nouvelles des deux caïnites en question. Mais en effet, Kerr non plus ne doutait pas qu'ils n'allaient pas tarder à faire leurs apparitions. Le colosse se contenta d'acquiescer à nouveau aux propos d'Ambrosius.

Et ce dernier lui demanda finalement si son air était réussi. Le rouquin ne put retenir un sourire, franchement amusé par la situation.


-"En effet tu as tout à fait raison sur ce point. Je le trouve assez bien réussi, ni trop sévère pour mettre mal à l'aise, mais ni trop sympathique pour en être déstabilisant. Juste ce qu'il faut de sérieux pour ce que l'on doit attendre d'une ville indépendante ! Non franchement, c'était parfait !"

Il ponctua le tout d'un pouce appréciateur. Puis reprenant un peu de son sérieux il continua sur une autre information.

-"J'ai pu apercevoir dans la salle principale M. Andrieu accompagné de 3 personnes. Je suppose qu'il s'agit de la coterie dont ils nous a parler. J'ai envoyé Lorraine leur servir des rafraîchissements adéquats en attendant que tu puisses rencontre ce groupe de 5 caïnites."

Il réfléchit. Avait-il oublié quelque chose ?

-"Ah oui, quelques détails importants. Celui qui a un courrier pour The Lady, notre facteur donc, c'est le barbu frisé. Encore autre chose, celui avait le sweet shirt à capuche noir a tenter l'usage d'une Discipline... Il a l'air complètement perdu, je pense qu'il ne savais pas où il se trouvait (si tant est qu'il sache ce qu'est un Elyseum)."

Il semblait à Kerr qu'il avait tout dit.

-"Bien je vais aller les chercher."

Le colosse acquiesça, le sourire toujours aux lèvres. Il allait se diriger vers la porte quand il se stoppa net. Il avait oublié de lui parler de quelque chose, de quelque chose de primordial ! Il fit volte face vers Ambrosius.

-"Ah ! Une dernière information. L'une d'entre eux est... comment dire... Une beauté fatale ! Tu risque franchement de tomber sous ses charmes ! Donc prépare toi bien à ce qui va passer cette porte... Bon au pire je serais pas loin pour te l'éloigner en cas de... si jamais tu... tu n'arrives pas à te maîtriser..."

Il était un peu penaud. C'était son Prince quand même. Il était compliqué pour lui de lui faire remarquer le défaut de son Clan...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 11 Fév - 9:46

Ambrosius écoutait avec attention toutes les informations que lui fournissait Kerr. Le nombre de vampires, leur description, etc. Il se questionnait sur la probabilité d'une arrivée aussi massive en ville la même nuit.

"Oh Monsieur Andrieux est ici ! Très bien, je le rencontrerais avec ses compagnons juste après les nouveaux venus."

Le Prince réajusta encore rapidement ses vêtements, se remémorant mentalement encore une fois ce que venait de lui dire son gardien. Et le remerciant de sa prévenance.

*Barbu frisé, sweat shirt à capuche, beauté fatal .... Beauté fatale ... Intéressant ...*

"Okay, j'en prends note. Je vais essayer de ne pas tomber dans les affres de ma faiblesse, mais si elle est aussi belle que tu le dis je suis quand même curieux de la rencontrer."

Juste avant que Kerr ne parte, il lui dit :

"Euh ... Dès que tu auras fini ici, avec ce problème de belle-dame tous ça tous ça, tu pourras aller expliquer à nos autres invités que je m'occupe d'eux dès que je peux."

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 17 Fév - 15:37

Ambrosius était particulièrement attentif aux propos de Kerr. Le Brujah reconnu qu'il y avait là une sacré mine d'informations à la minute. Ils n'étaient pas habitués à avoir autant d'invité. Et MacGregor qui avait décidé d'en profiter pour jouer à cache-cache... Non le colosse roux était de plus en plus persuadé que l'ancien Nosfératu s'était terré dans un coin de la pièce et Kerr s'attendait à tout moment à le voir apparaître en explosant de rire.

Le Prince remercia le Gardien de l'avoir prévenue au sujet de la dite "beauté fatale". Kerr espérait intérieurement que la froideur de la déesse nordique suffirait comme contraste pour tirer Ambrosius de sa léthargie s'il par malheur il devait céder à sa faiblesse. Mais le colosse n'avait pas beaucoup d'espoir dans cette perspective. Non vraiment pas beaucoup. Surtout qu'Ambrosius, bien que prévenu avait de plus en plus envie de rencontrer tout ce beau monde. Et c'était compréhensible.


-"Bien je vais les chercher."

Il se tourna vers la porte avant de se faire à nouveau interpeller par Ambrosius. Le colosse se retourna pour observer le Prince. Il sourit simplement à sa demande.

-"Bien évidemment."

Puis il sortit, se dirigeant vers la salle d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 24 Mar - 17:44

Ambrosius était assis derrière son bureau, de manière à paraître plus sérieux et d'intransigeant qu'il ne l'était à cet instant. Surtout après la discutions avec Kerr. Au fond de lui, il bouillait d'impatience de rencontrer les nouveaux venus, mais il se contrôlait pour avoir l'air d'un vrai Prince camariste.

Avant que Kerr ait eu le temps de les faire rentrer, il bondit de son fauteuil et se plaça devant son bureau. S'asseyant sur celui-ci, les jambes croisées et les mains à plat sur le dessus du meuble. Il les attendait avec un grand sourire. Dans cette attitude, qui lui ressemblait mieux, il était d'ailleurs beaucoup plus à l'aise.

*Bon ... Prêt pour accueillir les petits nouveaux. J'espère qu'ils se plairont ici.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 29 Avr - 13:35

HRP:
 

Revenant de la salle d'attente en guidant les nouveaux, Kerr toqua rapidement sur la porte du bureau. Il ouvrit la porte avec une certaine déférence, sans espérer l'habituel "entrer" que la politesse exige d'attendre. Après tout il venait de passer voir le Prince pour tout lui expliquer il y a à peine quelques minutes.

Le géant roux, se plaça à côté de la porte, la tenant toujours par pure bienséance, et invita les caïnites qui le suivaient à prendre place dans la salle. Le colosse ponctua simplement l'entrée par un simple, mais néanmoins efficace :


-"Mesdames et Messieurs, je vous présente le Prince de Glasgow : Sa Majesté Ambrosius."

Une fois que tous les vampires furent entrés, le Gardien s'inclina à l'attention du Prince. Il y avait plusieurs raisons à son geste. La première était une mise en forme pour indiquer qu'ils se retirait, ou du moins qu'à défaut de prendre un congé physiquement, il allait se mettre dans un coin et restait silencieux. La second raison, Kerr y pensa en se redressant. Certains des nouveaux venus ne semblaient pas (ou du moins peu) coutumiers de ce genre de pratiques. A défaut d'avoir le protocole exact auquel on doit se soumettre dans ce genre de cas, ils auraient le minimum syndical à se mettre sous la dent.

Sans tourner le dos à la foule et à Ambrosius, le Gardien alla se positionner dos au mur, juste à côté de la porte. Il croisa les bras et attendit, observant la scène dans le plus pur silence, se faisant oublier de tous, sauf de celui qui lui faisait face : Ambrosius. Il attendait surtout de voir si le Prince allait arrivé à gérer son défaut de clan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 29 Avr - 14:01

Venant de la salle d'attente.

Joan avait suivi le géant roux sans mot dire. Lorsqu'il poussa la porte du bureau la vision qu'elle eut lui tira un haussement de sourcils caractéristique de la surprise. Elle s'attendait à tout sauf à ça. L'attitude pour le moins décontractée du Prince la désarçonna un peu.

*... Damn it... Je suis tombée où ?*

Mais la motarde se ressaisit rapidement. Elle pénétra dans la pièce et prit place sur le côté droit du bureau, histoire de laisser la place aux autres de rentrer.

Une fois à sa place, la motarde allongea son pied droit derrière son pied gauche et s'appuya sur la demi-pointe. Elle plia ses genoux vers l'extérieur en gardant son dos bien droit et la tête baissée. La tatouée continua à se baisser ainsi, jusqu'à ce que son genou droit effleure le sol. Elle maintenue cette position pendant quelques secondes, le temps que les autres caïnites puissent entrés, et se releva lentement en restant toujours bien droite.

Elle garda une légère position de révérence, la tête toujours baissée. Elle ne parlerait que lorsqu'elle y serait invitée. Si la cour de Londres lui avait bien appris quelque chose c'était la déférence protocolaire dont on devait faire preuve envers Elle... De ce côté-là, on pouvait dire que Joan avait été à bonne école.

La motarde ignorait encore si cette cour serait du même acabit que la cour londonienne et elle espérait, au plus profond de son for intérieur, que ce n'était pas le cas. Quelque part elle se disait que sa révérence jurait avec l'attitude décontractée du Prince. Mais elle s'était contentée de reproduire ce que ces années londoniennes lui avaient enseignées tant bien que mal.


Dernière édition par Joan Hunt le Dim 7 Juin - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 20 Mai - 4:41

Depuis ici ...

Malgré son esprit particulièrement occupé, reste que devant lui marchait l'incarnation de la beauté. Du moins d'une certaine beauté. L'écossais aurait pu disserter des heures sur la notion de beauté au travers des différentes cultures et l'évolution des référen... Malgré tout en entendant les mots du Gardien, le trémère revint à l'instant présent. Le Prince, la lettre tout ça tout ça ...

Ses yeux allèrent au Prince. La première pensée ne fut pas : bel homme ou étrange. Non, sa première pensée fut ...

*Pas trémère. J'avais déjà un doute en voyant la décoration de la salle d'attente mais définitivement pas trémère.*

Aucun trémère n'aurait eu une telle position pour accueillir des jeunes. Une position ... décontractée ? L'espace d'un instant, Clyde avait l'impression de se voir, en plus beau gosse, fallait l'admettre, face à ses étudiants. Il était parfois de les mettre à l'aise en se montrant plus accessible ... Mais était ce bien l'intention ? Ou bien était ce un écran de fumée ? Lorsqu'il avait été se présenter protocolairement à Londres, son Sire avait bien insisté sur les convenances, le protocole, les règles et la bonne tenue, lui précisant que si les Anciens se montraient parfois plus détendus, les jeunes eux, n'avaient pas intérêt à se laisser aller au risque d'être durement réprimandés.

Et donc, Clyde inclina le haut du buste, effectuant d'une manière très scolaire, le pendant masculin de la révérence. Il se redressa légèrement après avoir tenu la position mais garda la tête légèrement inclinée.
Revenir en haut Aller en bas
Nona
Licorne du Staff
Licorne du Staff
avatar

Messages : 818
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 28 Mai - 15:31



Lumi entra dans la pièce, et jeta un regard au prince. Elle fut un peu désarçonnée par son apparente décontraction, mais elle effectua une révérence polie et très bien exécutée, on sentait les années d'expérience. Elle se redressa ensuite, passant ses mains dans son dos en attendant la suite.

Son portable se mit à vibrer et elle jeta discrètement un regard sur l'écran. Son visage resta impassible, mais c'était bel et bien une urgence. S'avançant d'un pas par rapport aux autres et ne faisant pas attention à ce que pouvait faire ses compagnons du soir, elle s'adressa au Prince.

"Votre Majesté, je suis confuse, mais je dois déjà vous quitter ... Une affaire importante m'appelle et je ne peux attendre. Je vous promets d'être ici, demain soir à la première heure pour me présenter à vous dans les règles de la bienséance."

Elle s'inclina à nouveau, très bas, recula de quelques pas et une fois plus ou moins derrière les autres, elle fit demi-tour, elle reprit le chemin à l'envers et sortit du Shadowland's.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Ven 3 Juil - 20:35


[ ... en venant de là]

Christy se mit à suivre ses comparses dans le couloir en se faisant la réflexion qu'aujourd'hui, les jeunes loups étaient tous devenu moutons. Un sourire se dessina sur sa bouche et il entra à la suite des autres. La phrase du colosse ne l'interpella pas vraiment ou plutôt autre chose attira son attention. Un instant, il pensa que la pièce allait l'avaler, elle était tellement chargée et douillette qu'elle l'oppressait. Sans doute que les paysages épurés qu'il parcourait sans cesse l'avaient rendu un peu claustrophobe. Mais tant de tentures, de meuble sans aucune plante ou fenêtre, ça faisait beaucoup à son goût. Il chercha le prince des yeux, lui aussi semblait être avalé par la décoration et il s'inclina en baissant le regard.

* Faites que ça ne soit pas long ! *

Il se releva après quelques instants, gardant toujours le regard baissé et passa brièvement sa main dans ses cheveux pour se détendre. Il se remémora l'image du Prince et un petit sourire s'afficha à nouveau sur sa bouche. Il se concentra pour l’effacer, ne voulant pas véhiculer de fausses idées et commença à réfléchir à la forme de sa présentation, quand la splendeur blonde prit la parole. Il lui jeta un regard mi-surpris, mi-interloqué, elle venait de prendre la parole en premier et tout ça pour donner son congé, charmant ! Il évita soigneusement de vérifier la réaction de ''sa Majesté'' et attendit que quelqu'un reprenne la parole, les yeux toujours fixés au sol.

* Ça commence bien... *

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 7 Juil - 9:46

Hadrien entra dans le bureau, sortant de la salle d'attente, jeta de rapide coup d'œil à droite et à gauche. Il n'y avait qu'un accès visible, là par où ils étaient arrivés. Il regarda ses compagnons de la soirée entrer et s'installer dans la pièce. Il leva ensuite ses yeux vers le Prince, ce dernier paraissait plutôt cool. Si on oubliait son nom des plus original. Il continuait à observer autour de lui et se mit le plus loin possible des deux femmes. Prenant bien soin de garder des boucliers masculins entre lui et elles. Puis, tout le monde se mit à faire une révérence, Hadrien les suivi, s'inclinant avec assurance (ce qui était rare) devant le Prince. S'il avait bien retenue une chose de son séjour sur Paris, c'était qu'il fallait se montrer de façon impeccable devant le Prince. Il garda la position quelques secondes, puis, se redressa, la tête baissée les mains dans le dos.

Une des femmes pris la parole, ce qui lui fit immédiatement relever la tête. Il l'a fixait pour surveiller ses mouvements. Elle paraissait vraiment quitter la pièce. Après un instant d'inquiétude, il fut un peu soulagé de la voir partir.

*Une de moins*

Il ne s'était pas rendu compte qu'il avait instinctivement porté sa main sous son pull pour attraper son couteau qui était évidemment absent. Il reprit sa place, espérant que ni le Prince, ni les autres  n'ai remarqué quelque chose.

*Reste zen … c'est bientôt fini*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 7 Juil - 10:55

Ambrosius gardait son sourire en regardant autant de nouvelles recrues entrer dans son bureau. Il était heureux de voir de nouvelles têtes et sont regard fut accroché par la ''beauté fatale''. Elle était vraiment somptueuse, il la regardant quelques instants, oubliant les autres autour de lui. Quand cette dernière se mit à parler, il l’écouta avec attention, un léger sourire béat sur le visage. Il la laissa partir, se demandant même à un instant si cette courte apparition n’était finalement pas un mirage. Il récita un couplet d’un poème pour accompagner la sortie de Lumi.

« Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin. »


Une fois quelle fut partie, il revint porter son attention à contre cœur sur ces autres invités de la soirée.

« Quel dommage qu’une beauté si exceptionnelle nous laisse … Elle illuminait ce bureau par sa présence.»

Il jeta un regard circulaire et sourit. Certain des nouveaux avait eu aussi une touche de ce qui les rendait intéressants pour le Prince.

« Ne vous inquiétez pas la beauté est partout, veuillez excuser mon emportement. Rappellez-vous que c’est par l'amour que l'on désire et découvre des choses de plus en plus belles. Enfin bref … Comme la dit mon cher Kerr, je m’appelle Ambrosius et je suis le Prince de cette ville. Mettez vous à l’aise … mes chers compagnons. »

Ambrosius ce leva et vint ce placer devant la première personne, lui tendant la main.

« Je préfère qu’on se salut ainsi, c’est plus convivial. N’est ce pas ? »

Il passa ainsi les 4 personnes restantes pour leur serrer la main et retourna s’installer sur son bureau.

« Asseyez-vous, il y a de la place, ne vous gênez pas ! »

Il attendit que les personnes prennent place. Puis enchaîna.

« Bon passons aux choses sérieuses… Présentez-vous devant tout le monde… au moins nom et prénom s’il vous plait, c’est un minimum… Si vous avez des choses à me dire en privé… euh … »

Toujours assit sur son bureau, il passa ses jambes par-dessus celui-ci, de manière a se retrouver de l’autre côté, il fouilla un tiroir quelques instants et en sorti un vieux cahier. Il l’ouvrit à une page blanche, prit un stylo qui traînait et sauta sur ses jambes, contournant le bureau pour le donner à la demoiselle.

« Sur le cahier, vous me donnez vos numéros de téléphone et votre nom bien sur. Puis vous mettez une croix si vous voulez me faire d’une chose à l’écart des oreilles de vos camarades. »

Il retourna s’installer sur son bureau.

« Aller qui se jette à l’eau ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 7 Juil - 19:57

Kerr observa avec une attention particulière la réaction d'Ambrosius à la vue de cette femme à l'apparence tellement hors du commun. Cependant, du coin de l'oeil, le Gardien considéra les saluts de chacun. Certains semblaient avoir été à bonne école. Ils étaient même un peu trop protocolaires peut être par rapport aux attentes du Prince de Glasgow. Il n'en demandait pas tant. Mais cette déférence ne le dérangerait pas outre mesure. Il saurait les mettre à l'aise.

Mais l'attention du géant roux revint rapidement sur le Prince. Il ne semblait pas être trop déstabiliser par la présence de cette femme... Du moins disons pas dans une mesure qui le mettait trop en difficulté. Il l'admirait mais comme tout le monde le faisait. La splendeur de cette femme avait des effets sur tout le monde.
C'est alors que la beauté nordique prit la parole, sans y être invitée. Kerr ne put retenir un haussement de sourcils aux propos de la caïnite. Elle devait s'en aller ?! Comme ça ?

Cet évènement déstabilisant un peu le géant. Alors que Lumi quitta la pièce, Kerr fit un signe au Prince, il allait raccompagner la vampire. Il s'inclina poliment avant de quitter la pièce pour raccompagner Lumi.


=> Sortie du Shadowland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Lun 20 Juil - 17:27

Joan tenait sa position. Telle une statue de marbre elle attendait que le Prince lui donne l'autorisation de se redresser. Le protocole est exigent, d'autant plus avec les femmes. Mais finalement ce qui l'a tira de sa léthargie fut le départ de la déesse nordique. La motarde ne put s'empêcher de suivre des yeux les quelques mots de cette beauté froide avant qu'elle ne quitte la pièce, suivit de près par le Gardien. Lorsque la porte se referma à nouveau, l'attention de Joan se porta entièrement sur le Prince. Elle pensait qu'une telle situation l'aurait énerver. Il n'en était rien. A la grande surprise de la blonde, le Prince semblait juste déçu. Vraiment, cette cour était très loin d'être aussi stricte et dure que celle de Londres...

C'est alors que le Prince se mit à déclamer de la poésie. Si Joan avait eut quelques doutes sur la nature de son clan, ils furent balayés en cet instant.  
Après cette tirade, dont la subtilité échappée légèrement à la motarde, le Prince reporta son attention sur la petite bande qu'ils formaient. Et d'une phrase d'une simplicité déconcertante, il les invita à se "mettre à l'aise". La tatouée avait rarement vu une telle nonchalance chez un vampire d'un tel statut. Cela avait pourtant un côté rafraîchissant et la motarde se dit qu'elle allait apprécier son séjour dans cette ville écossaise.
Elle se redressa doucement, en y mettant les formes mais sans faire un excès de zèle pour autant.

Puis le Prince vint se placer devant elle et lui tendit la main. Joan l'observa un instant, déconcertée par son attitude puis, sans vraiment réfléchir, presque comme un réflexe elle lui serra la main. Elle garda cette mine entre étonnement et décontenance tandis que le Prince salua les autres de cette manière. Puis il les invita à s'asseoir et là encore la blonde fit ce qu'on lui demanda mais cette fois ci elle ne fit plus vraiment preuve de cette déférence qu'elle avait pu avoir lors de sa révérence. A vrai dire c'était la seule chose protocolaire qu'elle avait finit par apprendre. Pour le reste elle se faisait discrète et éviter de paraître trop décontractée.

Finalement le Prince leur demanda de se présenter devant tout le monde avant d'écrire son nom et son numéro de téléphone sur un cahier, en précisant si on souhaité lui parler en privé. Joan réfléchit quelques instants. Elle finit par se dire qu'elle devait la vérité à son nouveau Prince. Elle devait donc s'entretenir avec lui au sujet de ses antécédents londoniens. La tatouée prit d'ailleurs le cahier que le Prince lui tendait avant de se lever doucement et de prendre la parole.


-"Je m'appelle Joan Hunt. Infante de Lee Everett. J'appartiens au Clan Gangrel."

Elle n'avait pas grand chose à cacher, du moins le pensait-elle. Joan était même plutôt fière de son clan et de ses origines. De son point de vue elle n'avait rien dit qui pourrait lui nuire. Même si sa franchise lui avait déjà attirée des ennuis auparavant. La vampire s'assit à nouveau, prenant doucement le vieux cahier sur ses jambes elle inscrivit son nom et son numéro de téléphone portable ainsi qu'une petite croix, comme le Prince l'avait demandé.

Puis sans rien ajouter d'autre, elle tendit le cahier et le stylo à son voisin, écoutant avec attention les autres caïnites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 21 Juil - 16:48

Clyde fut surpris, pour le moins, par le départ précipité de la beauté glacée. Précipité et manquant cruellement de respect du protocole.

Son Sire lui avait inculqué dès ses premiers mois les Traditions, l'importance du respect des aînés et le protocole à suivre lorsqu'on avait l'honneur d'échanger avec eux. In fine, d'ailleurs, le caïnite n'avait pas eu tant d'occasions que cela d'appliquer les leçons de savoir-vivre en dehors de la Fondation au sein de laquelle il travaillait. Ce n'étaient pas vraiment les qualités sociales que son clan cherchaient à développer. A bien y réfléchir, l'écossais était même persuadé qu'il n'avait jamais vu autant de vampires réunis au même endroit, à l'exception de ses quelques visites à la cour londonienne. En vérité, on lui avait bien rabâché la manière d'être en présence d'aînés, mais les directives concernant les autres jeunes étaient plus ... vagues ?

Repenser à son Sire, à la Fondation d'où il était issu, tout cela attrista soudainement Clyde. Il fallait parfois peu de choses pour balayer des entités pourtant placées sous le signe de l'immortalité. Une nuit avait suffit et il ne restait plus rien. Enfin ... Plus que lui pour être exact.
Depuis qu'il était seul, cela n'avait été qu'une fuite en avant, une course durant laquelle il luttait pour ne pas regarder derrière lui. Sa main se serra un peu sur l'enveloppe. Fallait il qu'il regarde maintenant ? Alors qu'il était face à ce qui serait sans doute son Prince pour les décennies à venir ? Face à d'autres caïnites ? Non. Il devait rester ferme. Il n'avait pas encore atteint l'objectif qui lui avait été implicitement donné : rendre compte à son clan et à la Camarilla de ce qu'il était advenu et transmettre à plus légitime ce dont il avait la garde.

Si la poésie déclamée par le Prince parvint à approfondir encore son étonnement et à rendre la scène presque insensée, elle ne parvint pas tout à fait à gommer cette tristesse qui s'emparait de lui. Cela fut pourtant la diversion que cherchait son esprit et méditant un instant sur le sens des vers, il ne put que songer que le vin n'était qu'une pâle comparaison, à moins que l'on entende par là le Sang par l'analogie de couleur, auquel cas, cela devenait plus intéressant.
Autre point intéressant, l'absence de colère, qui eut pourtant été toute légitime. Et le Prince semblait presque le seul à ne pas s'être offusqué de ce départ plus que cavalier.
L'attention revint à Son verbe. Celui du Prince. Autorité suprême sur son Domaine et ... Envolée sur la notion de beauté, d'accord. Admettons. Deux solutions donc, si l'on se fiait à ce que Clyde avait entendu à propos des différents clans ...


*Toréador, ou farce, ou les deux.*

A la fin de l'envoi, le Prince délivrait cependant une information d'importance, son nom. Voilà qui commençait donc à ressembler à des présentations. Cependant la chute arrivait. Se mettre à l'aise, surprenant là encore, mais à la rigueur pourquoi pas ... Compagnons ? Voilà qui laissa le trémère pantois quelques instants. Compagnons ... Cela implique quelque part une idée d'égalité. Hors ... De ce que Clyde avait compris de la Famille, de la Camarilla et de sa structure, égalité était sans doute le terme le moins à propos ...

*Mais qu'est ce que ... ?*

Heureusement, l'écossais n'était pas le premier, ni en partant de la gauche ni en partant de la droite, parce que là, le Prince aurait pu attendre une ou deux secondes au moins avant qu'il ne comprenne. Une poignée de main ?
Une poignée ... de main ?
Lorsque cela fut son tour, il peinait encore à comprendre ... On lui avait enseigné, inculqué, que le protocole était important, qu'il y avait des choses à faire et à ne pas faire. Jamais on ne lui avait parlé d'une poignée de main à un Prince. Déstabilisé, Clyde reçu l'invitation du Prince à s'asseoir comme une bénédiction. Assis. Cela il savait faire et comble du bonheur Ambrosius avait employé l'impératif. Enfin un terrain connu.

Etrangement, le jeune caïnite sentait tout ses repères se dissoudre. Et puis il tâcha de raisonner. Au milieu des tentatives d'explications quant à ce qu'il venait d'observer de la part d'un Prince, le trémère finit par n'écouter qu'une voix qui lui paraissait sensée dans ce tumulte.


*Un Prince est maître en son Domaine. Il fait ce qu'il veut. Ne cherche pas, tu te ferais plus de mal qu'autre chose.*

Clyde se rangea donc à cette conclusion qui avait le mérite de restaurer un cadre ferme. Il n'avait pas besoin de comprendre les motivations du Prince. C'est le Prince, il fait ce qu'il veut. Et surtout, ne pas pour autant trop se relâcher. L'écossais donc, tâcha de reprendre contenance tandis que sa voisine se "jetait à l'eau".

*Gangrel ? C'est donc à cela que ressemble un Gangrel ?*

On était bien loin des qualificatifs qu'on avait pu employer pour lui décrire ce clan. Clyde avait relevé la prédominance du terme "animal" ainsi que de ses synonymes les moins flatteurs. Peut être cela expliquait il la sensation qu'il avait lorsqu'elle le regardait ? Tout les Gangrels faisaient ils cet effet ? Avec le tableau qu'on lui en avait dressé, le jeune caïnite avait finit par en conclure que tout dialogue était impossible avec cette partie de la Famille, sauf peut être des vocalises à base de grognements. Pourtant, Joan était d'agréable conversation ... Il sentit sa petite pointe de fierté revenir. Cela lui donnait raison, il ne fallait pas se borner à ce qu'on entendait de la bouche d'autres, fussent ils d'un âge vénérable ou d'une sagesse reconnue. Il lui semblait d'ailleurs que l'énonciation du clan n'était pas systématique. Comme pour ses origines géographiques, Joan avait-elle parlé trop vite ou bien était ce une volonté claire et décidée de s'afficher ? Mystère.

Il se saisit du cahier et du stylo que la Gangrel, donc, lui tendait. Puis, imitant sa voisine, Clyde se leva à son tour. Il comptait bien tenir la ligne que Joan avait tracée, d'une part parce qu'il ne voyait aucune raison de cacher son clan et d'autre part, parce que, comme l'avait remarquée sa voisine un peu plus tôt, il aimait la notion de "donnant-donnant".


"Clyde Fergusson. Infant de Edward Shanks. J'appartiens au clan Trémère."

Il accompagna ses derniers mots d'une légère inclinaison de la tête, comme le faisait son Sire lorsqu'il achevait de se présenter puis il se rassit, et écrivit à la suite ses nom, prénom et numéro de téléphone avant d'inscrire une croix. Oui, il avait à discuter avec le Prince, mais surtout il avait à discuter avec "The Lady". S'il avait bien appris une chose c'est qu'il était des affaires qui ne se traitaient qu'au sein du clan et qu'il en allait de même pour chacun des clans.
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mar 21 Juil - 20:05


Chris releva le regard sur le Prince quand celui-ci se mit à décliner des vers, il pencha légèrement la tête sur le côté en se demandant si c’était normal ou si le Prince venait de griller des neurones devant la beauté nordique. Ses yeux s'ouvraient de plus en plus, manifestant sa stupeur alors que les mots continuaient de couler de la bouche Princière dans un flot continu. La main devant lui le ramena sur terre et Chris la serra par pure habitude avant que son cerveau ne lui rappel doucement le contexte. Sa stupeur n'en fut que plus grande, mais il se garda de tous commentaires, observant les autres à la dérobé.

* O... K... *

Il écouta attentivement le Prince ainsi que ses comparses, son regard se faisant plus pesant sur la jeune femme quand il apprit qu'elle appartenait à son clan. Il s'installa sur un fauteuil et reporta son attention sur le Prince, se retenant de peu de perdre sa mâchoire. Son altesse était à moitié allongée sur son bureau, grattant dans un tiroir. Il bloqua pendant un long moment, ne se rendant pas compte que c’était son tour de se présenter. Il tourna la tête, dévisageant son voisin (Clyde) semblant lui demander s'il venait d'avoir une hallucination. Puis, son cerveau rattrapant le fil de la discussion, il enchaîna en se levant et en se tournant à nouveau vers la Prince.

" Je m'appelle Christy Daltúin , infant de Iris Colville du clan Gangrel."

Chris inclina légèrement la tête et se laissa retomber dans son siège en attrapant le cahier qu'on lui tendait. Il nota son nom et son prénom, suivit de son numéro privé avant de faire une croix pour indiquer qu'il voulait voir le Prince en entrevue privée. Il n'avait pas besoin de cacher la raison pour laquelle il se trouvait dans la ville, mais il préférait en parler avec le Prince pour seul interlocuteur. Rien que l'idée de parler de la disparation d'Iris devant tout le monde ne le mettait pas à l'aise. Il passa le cahier à son tour, le tendant d'un air un peu absent.

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 22 Juil - 0:15

Hadrien observait le Prince, oubliant même la présence de la fille. De la poésie ? Un discours sur la beauté ? Ce dont Hadrien était sur, c'est que ce Prince-ci n'était sûrement pas un guerrier. Il n'avait pas l'air aussi strict et méchant que Parmenion l'avait était lors de sa présentation. Mais bon, il savait que cela pouvait être uniquement une façade et il ne se méfiait que d'autant plus.
Puis le souverain de Glasgow passa parmi eux pour leur serrer la main. Hadrien essuya la sienne contre son pantalon, comme pour enlever toute trace d'humidité qu'il n'avait évidemment pas.
Il serra la main de ce dernier et regarda bêtement sa propre main une fois que celui-ci fut reparti à son bureau.

Voyant tous ces compagnons s'installer, il recula de façon à rester près d'eux, mais loin de la femelle. Il ne s'assit pas, préférant rester debout, comme toujours. Il était un peu moins nerveux que quelques minutes auparavant. Et c'était une bonne chose. Il avait ainsi les idées un peu plus claires et arriver à réfléchir presque normalement.

Même quand celui-ci se pencha en arrière pour chercher un truc dans un tiroir. Hadrien ne pu dissimuler ses yeux qui s'écarquillaient. Il jeta un coup d'oeil à ses compagnons et il se rendit compte qu'il n'était pas le seul à halluciner sur le comportement de ce dernier. Il se tortilla un peu, basculant d'un pied sur l'autre.

Puis ils commencèrent à se présenter, remplissant le carnet que le Prince leur avait confié. Joan, Clyde, Christy …

C'était son tour. Il fit un pas en avant et prit la parole.

« Je … je … je … »

Il marqua une légère pause, il regarda ses pieds, serra et desserra ses poings. Il évacuait ainsi le stress qui le faisait bégayer. Il n'avait pas de raison d'être aussi paniqué. Elle ne pouvait rien lui faire avec tout ce monde autour. C'est en se persuadant de ça, qu'il se redressa et relavant son regard vers tout le monde, il continua, parlant lentement pour dissimuler son accent au maximum.

« Je m’appelle Hadrien Chevalier, infant de Slaine Bishop, du clan de la Lune »


Il leur sourit à tous, évitant de regarder dans la direction de Joan et s'inclina poliment avant de retourner dans son coin, non loin de Christy, duquel il récupéra le cahier. Il le remercia d'un signe de tête que se dernier ne sembla pas remarquer. Le Gangrel avait l'air perdu dans ces pensées.
Hadrien n'y marqua que son nom et prénom, souhaitant seulement rentrer chez lui pour le reste de la soirée. Il regarda devant lui et alla poser le cahier sur le bureau du Prince, s'inclinant encore.

« Votre Majesté ... »

Il recula ensuite, retournant d’où il venait, toujours debout, croisant sagement ses mains dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Mer 22 Juil - 14:52

Le Prince souriait en les regardant se présenter. Son sourire n’était en aucun cas moqueur ou méprisant, mais plutôt bienveillant. Il les observait attentivement. Ces derniers avaient l’air perturbé par leur présentation. Il espérait ne pas les avoir désarçonnés par son hospitalité et son accueil des plus singuliers.

Il regarda Hadrien et le remercia :

« Merci Hadrien, c’est bien ça ? Mais pas la peine de m’appeler Majesté ou autre… D’accord »


Il balaya les autres du regard et les pointa du doigt un par un en les appelants par leur prénom.

« Toi c’est Joan … Puis Clyde et Christy ? Et Hadrien. »

Il prit ensuite le cahier et regarda qui souhaitaient un rendez-vous avec lui. Il fut étonné que tout le monde ait quelque chose à lui dire en privée. Il avait peu de doléances à Glasgow, car peu de vampires y résidaient et ceux qui y résidaient n’avaient pas forcement besoin de ses services.

« J’ai du succès ! Je suis content qu’autant de monde souhaite converser avec moi. Je vous recevrais par ordre de présentation. Ce qui tombe bien comme ça la demoiselle n’attendra pas plus que nécessaire. »

Il fit un sourire à Joan puis se leva et s’étira.

« J’invite les trois damoiseaux à passer à côté. »

Il regarda Hadrien, un petit sourire contrit sur le visage.

« Je sais que tu n’as pas demandé d’entrevue, mais je connais une personne qui serait ravie de te rencontrer. Je la préviens de suite. »


Il laissa les hommes se diriger vers la sortie, allant s’installer sur son fauteuil de bureau. Mais juste avant qu’il ai refermé la porte, il s’écria :

« Attendez ! Revenez ! J’ai peur d’oublier plus tard … »

Il fouilla à nouveau dans un tiroir. N’arrivant à rien, il sortit se dernier et renversa son contenu sur le dessus de son bureau, y déversant un bric-à-brac pas possible. Il réussit à en extirper quatre petites cartes de visite. Qu’il leur distribua en allant rapidement vers eux.

« Il y a mon numéro de portable ainsi que celui de Kerr. Kerr, c’est le géant roux. Si vous avez un problème ou une question urgente n’hésitez pas à appeler. Euh … Vous avez tous un logement ? Sinon je pense que Kerr doit avoir des chambres de libre à l’étage.»

Une fois que tout le monde eu récupéré la carte et répondu à ça question, il les laissa sortir de son bureau. Il retourna à son fauteuil et sortie son téléphone.

« Juste quelques instants Joan, j’ai des messages à envoyer »

SMS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 23 Juil - 16:19

Une fois qu'elle s'était rassisse et avait passé le flambeau, s'il l'on peut dire, à son voisin, intérieurement Joan souffla. Le plus dur n'était pas passé, affronter le Prince en tête à tête sur un sujet aussi délicat que ce son passif était quelque chose de plus stressant qu'elle ne l'aurait pensé.

Et puis elle sentit le regard insistant de Christy sur elle. Quelque part cela la dérangea. Était-ce un frère ou quelqu'un qui déteste les Gangrels ? Elle ne saurait dire. La tatouée se focalisa sur un point invisible sur le bureau du Prince. Elle avait hâte que cette présentation de groupe se termine.

Soudainement tout bascula, Clyde venait de se présenter comme un Trémère. Sa machoire se crispa légèrement. Si le sang de Joan avait été actif à ce moment là elle aurait surement eut une goutte de sueur qui se serait baladait le long de son échine. Elle n'osa pas le regarder, se refermant sur elle-même. La motarde était partagée, elle ignorait si Clyde avait usé de manipulation, jouant le vampire au demeurant fort sympathique pour mieux pouvoir l'utiliser après coup...


*Non voyons Joan... tu es parano... il ne pouvait pas savoir que tu étais un vampire... quoique... mais surtout il ne pouvait pas savoir quel était ton clan...*

L'américaine essayait de se rassurer comme elle le pouvait. Mais elle sentit que les choses allaient être différentes entre eux maintenant. Elle en tout cas, elle serait plus méfiante, plus sur la défensive. Cependant elle apprécia que Clyde fasse l'effort du "donnant-donnant" qu'elle avait évoqué plus tôt. Mais là encore peut être était-ce de la manipulation. Caresser dans le sens du poil pour mieux la dominer par la suite...

Christy réussit à chasser cette sensation de malaise lorsqu'il se présenta à son tour et suivant ce que Joan avait instauré, dit appartenir lui aussi au clan Gangrel. C'était déjà ça. Un allié potentiel... ou pas... Finalement sa paranoïa revint au galop. La blonde jeta un coup d’œil à Christy, elle constata que leur choix vestimentaire était raccord.


*... V'là le cliché quoi... Les Gangrels c’est bons vieux bûcherons en chemises à carreaux !*

Mais cette réflexion eut au moins le mérite de la détendre un peu plus.
Puis finalement, vint le tour du dernier, Hadrien Chevalier. Il parlait lentement mais la prononciation de son nom ne trompa personne. Il n'était pas anglophone. Joan aurait eut du mal à déterminer sa langue d'origine. Dans ce domaine elle était loin d'être une experte. Mais le bougre faisait des efforts, c'était indéniable.


*Un Malkavien... Je comprends un peu mieux son attitude...*

Cependant la tatouée n'avait jamais côtoyée réellement de Malkaviens. Elle avait déjà échangé brièvement avec deux d'entres quand elle était à Londres. Mais elle ignorait pas mal de choses de ce clan. Et beaucoup de choses s'en disaient. Il était toujours difficile de démêler le vrai du faux, mais c'était d'autant plus vrai pour ce clan.

*Bah... on verra bien...*

Les présentations étaient maintenant terminées et comme pour se remémorer ce qui venait d'être dit, le Prince récapitula le prénom de chacun en les pointant du doigt. Joan hocha simplement la tête à la prononciation du sien.  

Toujours aussi loin du protocole, Ambrosius déclara qu'ils allaient passé aux entretiens privés. L'anxiété de la motarde revint alors brusquement. Et si le Prince n'appréciait pas ce qui c'était passé à Londres ? Et si le même schéma, qui l'avait forcé à quitter Londres, se reproduisait ? Et si elle était condamnée à ne plus jamais être vu comme une Camariste aux yeux de ses pairs ?

Alors qu'elle était perdue dans ses réflexions, ses camarades avaient commencé à quitter la pièce. L'exclamation d'Ambrosius pour les retenir la tira de ses tourments. Joan posa son regard sur le Prince alors qu'il était en train de démonter son tiroir et de renverser le contenu sur son bureau.

La tatouée resta un moment interdite devant cette scène surréaliste. C'est d'une façon complètement machinale qu'elle prit doucement entre ses doigts la carte que Ambrosius lui tendit fièrement.


-"... Merci." C'était presque un murmure. Ce mot s'était échappé de lui même.

Le Prince enchaîna rapidement sur les informations contenues sur cette petite carte. Il avait vraiment l'air bienveillant. Cela semblait sincère.
Alors que ses camarades quittait la pièce, Ambrosius prit son téléphone pour envoyer un messages. Joan resta quelques secondes debout à l'endroit où elle se trouvait, le petit papier toujours entre ses doigts.

Finalement, le bruit de tapotement sur le téléphone la ramena à la réalité. La motarde rangea soigneusement la précieuse carte avant de s'asseoir, attenant que le Prince est terminé son message.



***

Une fois que les autres vampires étaient sortis, que la porte s'était fermée derrière eux et que le Prince avait posé son téléphone, Joan se leva poliment. Elle était moins stressée et angoissée que précédemment, l'attitude d'Ambrosius avait finit par porter ses fruits avec elle. Elle ne le voyait pas la foudroyer soudainement pour ce qu'elle allait dire. Au pire, si cela se passer mal, la motarde serait fixée. Si elle n'avait pas sa place dans la Camarilla locale, elle n'aurait sa place dans aucune Camarilla...

*Bon on verra ça en tant voulu... Attends d'voir comment il réagit...*

Une question demeurait cependant : par où allait-elle commencer son histoire ?

-"Heu... Tout d'abord je vous remercie de m'accorder une entrevue..."

Elle se retint d'ajouter un "votre Majesté", le Prince l'ayant déjà spécifié au Malkavien. Elle hocha juste la tête en guise de respect avant de reprendre.

-"Je tenais à vous informer de certaines choses qui se sont produites à Londres et qui, quelque part, sont les causes de mon départ de la capitale et de ma venue ici..."

Elle marqua une petite pause, comme pour se donner du courage.

-"Et je... je préfère que vous sachiez ce qui s'est passé. Quelque part, je vous dois la vérité."

A nouveau une courte pause avant de se jeter à l'eau.

-"Je suis arrivée en Angleterre en 1955. Au début des années soixante, j'ai commencé à gagner ma vie en proposant mes services d'abord aux humains. Principalement dans des affaires pas très légales...  comme détective privé, mercenaire, transporteuse, parfois même tueuse à gages..."

Elle marqua à nouveau un temps pour voir si Ambrosius était à l'aise avec l'idée ou pas du tout. L'anxiété l'avait regagné. Elle craignait un quelconque courroux du Prince.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 23 Juil - 17:56

Clyde sentit un changement chez sa voisine. Par bienséance il lui semblait impensable de détourner le regard du Prince, ou du moins, de sa direction. La seule entorse qu'il s'était permise fut le regard qui accompagna son geste lorsqu'il tendit le cahier à son voisin et ce fut bref. Impensable donc, de jeter un coup d'oeil pour tenter de voir si son ressentit était le bon. A l'extrémité de son champ de vision, il nota uniquement un changement d'attitude générale. Mais rien de bien précis.
Il était certain du timing, par contre, de ce changement. La fin de sa présentation. Y'avait il un problème avec son Sire ? Ou bien plus probablement son clan ? Il voyait mal comment Joan et son Sire auraient pu se croiser mais tout était possible, néanmoins, commençant un peu à cerner le fonctionnement camariste global et la tendance des caïnites à maintenir une structure clanique forte, il trouva bien plus cohérent un problème d'avec son clan. L'écossais le savait pour l'avoir vu et vécu, les Trémères étaient bien généreux en avis négatifs quant aux autres caïnites, trop contents de n'avoir à se côtoyer qu'entre eux et bien avares, au contraire, en auto-critique. A moins que l'on ne considère les bâtons dans les roues employés dans le cadre d'une compétition qu'il jugeait simplement délétère comme de l'auto-critique. Clyde, en tant que petit nouveau de la bande, avait rapidement compris l'intérêt de faire profil bas face à ses pairs et laisser leurs égos se chamailler entre eux. Les premières années, l'universitaire s'était même amusé à étudier la vie en communauté trémère d'un point de vue très ethnologique. Mais donc devait il mettre la tension de Joan sur le compte de son appartenance au clan Trémère ?

Cela le préoccupait plus qu'il ne l'aurait cru. Lui qui quelques instants auparavant se ravissait d'avoir fait la connaissance d'une gangrel avec qui il semblait possible de discuter sereinement ... Voilà que cela "pourrissait son groove". Il se promit de tenter d'avoir quelque explication. Après tout, si les trémères refusaient de s'admettre des défauts, la meilleure manière de se forger une opinion serait de demander à des représentants d'autres clans. Accepteraient ils de répondre pour autant ? Clyde n'avait que de très minces espoirs.

La fin de la présentation de Christy, que bien sur, Clyde n'avait absolument pas écouté, perdu qu'il était dans ses réflexions, le tira de tout cela. Oh tiens, un second gangrel ! Intéressant. Il lui revint alors la remarque qu'il s'était faite sur le regard si particulier de Joan et se demanda si son voisin faisait le même effet. Cherchant dans ses souvenirs de la soirée, il ne parvint pas à trouver de moment où il avait réellement eu l'occasion d'échanger avec lui ni de soutenir réellement son regard. L'expérience était donc à tenter. Cela dit, de l'attitude générale qu'il avait pu en voir, le gangrel ne semblait pas particulièrement causant. D'un autre coté, chez ce voisin là, pas de tension inhabituelle à l'énonciation de son clan.

Et l'on arrivait à la présentation du dernier. Cette fois ce fut l'accent qui attira déréchef l'attention de Clyde. Clairement, pas anglophone. Et ce nom ... Sans doute francophone donc, mais d'où ? Le trémère préféra écouter le contenu que de se lancer tout de suite dans une analyse.

*Ohh un malkavien ... Voilà qui explique sans doute certaines choses ...*

Certaines choses ... Comme les tremblements, le bégaiement et autres signes d'un malaise social particulièrement prononcé. De ce qu'il en savait ... enfin, plus précisément, de ce qu'on lui en avait dit ... Clan d'illuminés mais pas seulement d'un point de vue folie. Clyde n'avait pas pu tirer mieux que cela de son Sire, mais, justement, ce "mais" indiquait un intérêt particulier ... Et ce qui attirait l'intérêt d'un ancien trémère devait être particulièrement intéressant, les trémères ayant un véritable don pour se prétendre scient en toutes choses.

Bon ... Le tour était bouclé.
Et le Prince qui refusait qu'on l'appelle Majesté. Très bien, donc définitivement, soit tout ce qu'on avait inculqué à Clyde n'était valable qu'à Londres et dans quelques villes prestigieuses, soit c'était cette cour ci qui détonait sérieusement. Le rappel des prénoms fut utile, puisque Clyde n'avait absolument pas écouté Christy. Puis ils furent congédiés, de manière très ... inhabituelle ... "damoiseau".

Clyde profita du mouvement pour avoir un regard pour Joan. Les soupçons se confirmaient, elle semblait tendue. Il lui parlerait à la première occasion.

Ah et puis en fait non, ils n'étaient plus congédiés.

Et là, là, Clyde commença à revoir son jugement devant la scène chaotique d'un Prince, autorité la plus respectable de la ville, rappelons le, qui fouillait dans un tiroir de son bureau ou plutôt qui fouillait sur son bureau le contenu d'un de ses tiroirs ...

*Il y a peut être plus d'un malkavien dans cette pièce ...*

Il prit la ... carte de visite. Etonnant. Efficace. Inhabituel. Pratique. Clyde n'arrivait même plus à savoir si c'était bien ou pas, et opta pour totalement occulter la notion de jugement de valeur.

*De toute façon, c'est le Prince, tu n'as pas à émettre de jugement de valeur.*

Il s'inclina donc après un simple.


"Merci Ma.." La suite parvint à ne pas sortir et il répondit d'un signe de tête franc et affirmatif que oui, il était logé.

Il se dirigea ensuite vers la porte et en franchit le seuil en se demandant si par le plus grand des hasards il n'y avait pas une sorte de distorsion dimensionnelle quelconque qui faisait que tout semblait totalement étrange dans ce bureau, alors que le reste du monde continuait à fonctionner avec les pieds sur terre.

Vers la salle d'attente ...
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 23 Juil - 20:50


Christy balaya ses réflexions pour reporter son attention sur la situation présente, il aurait bien le temps plus tard de parler avec le Prince de ses motivations et de la raison qui le poussait à sortir de sa tanière. Le dernier à se présenter n’était autre que son collègue de bar, enfin son voisin de tabouret, bref ! Il l'observa discrètement, ne voulant pas le faire bégayer encore plus et essaya de se rappeler ce qu'Iris lui avait dit sur le clan de la Lune. Il arriva à retenir le hochement de tête de compréhension qu'il avait failli faire. Un mystère au moins venait de tomber !
Alors que le souverain de la ville venait de dire son nom, Chris fixa son regard sur le doigt qui le pointait, hochant la tête en fronçant les sourcils.

* Mais... enfin... ça ne se fait pas ! *

Bien vite, il se reprit et fixa le bas du visage de l'homme assis face à eux. Déjà, il n’était pas habitué à rencontrer d'autres 'confrères' sur ce genre de terrain. Mais là, ça ne correspondait pas non plus à ce qu'Iris lui avait raconté. Peut-être que ce Prince était en poste depuis peu et ne savait pas non plus comment s'y prendre.

* Je sens qu'il va m’être d'une grande aide celui-là... *

Chris se leva posément de sa chaise quand le Prince les congédia, s’arrêtant sous l'ordre contraire pour attendre que l'homme est fini de gratter encore une fois dans un de ses tiroirs. Cette fois, il ne put s’empêcher de laisser ses sourcils monter très hauts, montrant sa stupéfaction totale. Était-ce la première fois que ce Prince faisait ce genre de chose ? Il attrapa la carte, fixant le Prince dans les yeux comme pour y chercher des réponses. Prenant conscience de l'impolitesse de la chose, il les baissa rapidement pour fixer les chaussures du souverain.

* Mais quel idiot ! Il va te prendre pour un... tss... *

" Oui, j'ai un endroit où me réfugier. Merci de vous en inquiétez."

Il ne tourna pas le dos au Prince et s'inclina légèrement en reculant pour sortir de son bureau. S'il avait vu juste, le Prince pourrait prendre son regard pour un affront ou un défi et c'est pourquoi il avait mis autant de forme dans ses derniers mots et sa manière de sortir de la pièce. Il espérait que le message serait bien passé.

[ Par ici ! ]

décompte:
 


_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 23 Juil - 21:34

Hadrien baissa la tête quand le Prince le reprit. Il se demandait si son nouveau souverain allait se mettre en colère ou autre. La première fois qu'il avait rencontré un Prince, il l'avait appelé Monsieur, et il s'était fait remonter les bretelles pour ça. Là, il s'applique à l'appeler Majesté et ce dernier lui dit que ce n'est pas la peine. Mais non de non qu'est ce qu'il devait faire ?

Puis, Ambrosius les autorisa à sortir de la pièce, seulement entre garçons. Hadrien parut se détendre un peu.

*Enfin tranquille ...*

Mais ce dernier les rappela au dernier moment, leur fourrant une carte de visite durement retrouvé dans les mains. Hadrien regarda le petit bout de carton et le rangea dans sa poche de pantalon. Cela pouvait toujours lui être utile. Quand le gangrel eu répondu par rapport à son logement, Hadrien ajouta à l'intention du Prince, un timide :

« Moi aussi j'ai un endroit ou ... euh ... "dormir" »

Il s'écarta ensuite de devant la porte, de sorte à laisser passer Clyde et Christy en premier et leur emboîta le pas vers la salle d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   Jeu 23 Juil - 21:36

Les réponses, quant aux logements des trois garçons, lui convenaient. Ils n'avaient pas l'air de trop débarquer en ville et étaient au moins installés. C'était une bonne chose. Malgré le regard de Christy, qui tira un léger froncement de sourcil au Prince, ces trois nouveaux avait l'air sympathiques et rafraîchissants. Il les regarda quitter la pièce, content de ces nouveaux arrivés.

***

Une fois ses messages envoyés, il posa son téléphone devant lui, au milieu de son bric à brac et leva son regard vers la femme en face de lui. Il gardait un sourire avenant. Elle n'avait pas l'air à l'aise et il se demanda intérieurement s'il faisait tant peur que ça. On ne le lui avait jamais fait remarquer mais c'était peut-être le cas. Il poserait la question un peu plus tard surement.

Quand elle le remercia, il lui répondit simplement :

« Oh mais de rien, je suis la pour ça, il faut bien que je serve à quelques choses. Vas-y continu ! »

Ambrosius l'encouragea d'un sourire encore plus rassurant et continua de l'écouter en silence. Il ne marquait absolument aucune trace de gêne ou de dégoût quand elle évoqua un passé trouble. Lui aussi avait tué des centaines de personnes, donc ça ne le dérangeait pas plus que ça.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du Prince [15 janvier 2014]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau du Prince [15 janvier 2014]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Paris] Tournoi "Highlander" SW le samedi 04 Janvier 2014 - Troll2Jeux
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto
» Panne réseau Bouygues
» Thimoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à main
» FRAT's NEWLETTER, 17 JANVIER 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: Elysium :: Bureau du Prince-
Sauter vers: