''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Shadowland's door - 15 janvier 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 28 Nov - 13:27

Kerr s'était réveillé en cette nuit du 15 janvier 2014. Il s'était préparé, avait revêtit un costume un peu plus décontracté que la veille. Après tout hier il s'agissait d'une soirée privée, fermée à tout public pour cause de deal entre mafieux et politicards ripoux. Kerr n'avait donc pas pu ouvrir à ses frères caïnites. Winchester avait vu certaines personnes tourner un peu autour de l'endroit il était incapable de dire s'il s'agissait de vampires mais Kerr avait quelques intuitions à ce sujet.

*Après tout, ce, comment s'appelait-il déjà ? Ah oui Stéphane Andrieu, c'est ça ! Avait annoncé au Prince il y a quelques temps la venue des 3 autres membres de sa coterie.*

3 camaristes de plus, c'était tout ce que Kerr savait, cependant rien que cette nouvelle suffisait à lui donner le sourire. Cette nuit allait être une bonne nuit ! Il n'en doutait pas une seule seconde.

La tenue de Kerr de cette nuit:
 

Venant de la salle principale en se dirigeant vers le hall d'entrée il salua Winchester. Le Yankee était déjà en place. Kerr lui fit simplement un signe de tête et retourna se caler derrière le bar attendant les premiers clients avec les membres de son staff.
Winchester ne se fit pas prier, dés que son 'Captain' eut tourné le dos, il actionna la l'interrupteur et l'enseigne s'alluma faiblement.

Les habitués humains commencèrent à arrivé doucement, se présentant à Winchester avant de pouvoir prétendre à entrer dans le bar.


Winchester:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 29 Nov - 4:04

Le voyage depuis le Manoir a été particulièrement tranquille. L'entrée du bar n'a pas été facile à trouver cependant, mais heureusement Lumi peut toujours compter sur le flair de Matthew pour dénicher les debis de boisson.

"Attendez dix minutes avant d'entrer. Je veux qu'ils pensent que je suis venue seule."

Matthew hoche les épaules, et s'appuie contre le mur du bâtiment d'en face, tandis que Lumi pénètre dans le bar. Après une petit incompréhension lorsque Winchester lui demanda si elle portait une arme, la vampire entre dans la salle principale. D'un coup d’œil, elle jauge la foule éparse du regard, mais rien ne lui indique la présence d'autres caïnites.

Lumi n'est pas la seule à observer. À peine avait-elle passé la porte que tous les regards s'était tournés vers elle. Maintenant qu'elle se dirige vers une table libre, la plupart des clients replongent les yeux vers leur boisson, mais certains ne peuvent décrocher le regard.

Une fois assise, et après avoir commandé un verre de vin pour faire bonne mesure, Lumi laisse une fois de plus son regard errer sur les clients, scrutant plus particulièrement les nouveaux arrivants, restant de marbre lorsque Matthews apparaît à la porte. Par de subtils messages, Lumi laisse paraître sa vraie nature : pas de clignements d'yeux, immobilité presque totale, et surtout verre de vin encore plein.

L'appat est lancé, il n'y plus qu'à attendre que cela morde.


Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 30 Nov - 1:14


De par là ...

Christy ne marcha pas très longtemps pour arriver jusqu'au pub. Il activa son sang pour ne pas trop se faire remarquer parmi les humains, il le faisait souvent, mais la sensation n'en était pas moins perturbante. Une douce chaleur se diffusa dans son corps et, comme à l'accoutumer, une sensation de picotement dans les doigts fit son apparition. Soupirant de ne pas pouvoir rester tranquillement chez lui, il rentra la tête dans les épaules et se voûta vers l'avant. Heureusement qu'il avait arrêté de vieillir, sinon il aurait fini bossu !

Il s'avança jusqu'à la porte du pub et pénétra à l'intérieur. Chris fut surpris de trouver un homme lui demandant ses affaires, il lui répondit qu'il préférait tout garder avec lui. L'homme insista, lui demandant de lui remettre tout ce qui pouvait servir d'arme. Christy haussa un sourcil, lui assurant qu'il n'avait rien de tel sur lui, ce qui était vrai. Un moment, il pensa que s'il devait vraiment déposer tout arme éventuelle, il devrait lui-même rentrer dans la boite ! C'est avec une légère crispation aux coins de la bouche, signe d'un sourire refoulé, qu'il passa finalement l'épais rideau qui le séparait de la salle.

* Quelle bande de paranoïaque dans ce bar ! Ils s'attendent à quoi ? À ce que tout le monde se foute joyeusement sur la gueule ? Non mais franchement !! *

Christy se débarrassa de sa veste tout en scrutant la salle pour se trouver une place. Son regard accrocha une jeune femme dans le fond et il se retint d'ouvrir la bouche comme une carpe. On aurait pu la qualifier de ''Divine'' ou de bombe, ça dépendait sûrement de l'époque. Il amorça un pas dans sa direction, observant la cascade de ses cheveux reflétant la lumière des lampes et sa peau...

* Houlà mon gars ! Mais tu fais quoi là ? Sa peau ? Sa peau ?!! Tu dérailles complet ! *

Chris s'arrêta, ébrouant ses neurones pour leur rendre un semblant de dignité. Il n'était clairement pas là pour ça ! Il devait se remettre de cette vision fabuleuse qui avait laissé sa rétine sur le carreau ! Iris ! Il était ici pour Iris ! Il détourna le regard de la nymphe et se tourna vers le coté opposé, presque mécaniquement. Mais quand même, ce n'était pas tous les jours qu'on croisait pareil canon ! Surtout dans un endroit comme celui-ci.

L'apparition onirique n'étant plus dans son champ de vision, ses neurones semblèrent réintégrer un fonctionnement moins aléatoire. Il s'installa au bar, se perchant sur un tabouret, tout en réfléchissant à un moyen de procéder. Il nota que l'image de la fabuleuse nymphe flottait toujours dans les bas-fonds, pour ne pas dire les tréfonds, de son esprit.
Finissant par relever les yeux, il regarda devant lui, attendant que quelqu'un vint prendre sa commande.

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 1 Déc - 14:41

Winchester avait été soufflé par l'apparition divine qu'il avait eut sous ses yeux. A tel point que pendant quelques secondes il oublia presque ce qu'il devait lui demander. Heureusement, le sang de Kerr dans ses veines lui permis de ne pas oublier sa mission. Il toussota légèrement, comme pour se reprendre, et demanda si la déesse face à lui avait une quelconque arme. Devant le regard à la fois froid et empli d'incompréhension, le vieil américain tâcha d'être un peu plus clair. Mais visiblement cette femme ne portait aucune arme. Un esprit mal placé aurait profiter de la situation pour tenter une vérification par une fouille, mais Winchester n'était pas de ce genre là. Non il était quand même subtile et plein d'étiquette. De plus son œil avisé suffisait à lui confirmer qu'en effet elle n'était pas armée. Il la laissa donc passé, en lui souhaitant une agréable soirée.

Winchester dut également se montrer insistant auprès du jeune homme qui entra dans le bar quelques minutes après l'arrivée de Lumi. Encore un nouveau sans doute. Le Yankee du se retenir de signifier à Christy qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un bar comme un autre... Mais il préféra s'abstenir et lui souhaita une bonne soirée.
*****


Kerr était au bar, entrain de discuter rugby avec des habitués quand la beauté nordique fit son entrée. Le brujah dut se contrôler pour ne pas laisser sa bouche pendre lamentablement à sa mâchoire. L'espace d'un instant il se demanda si ce n'était pas MacGregor qui venait lui jouer un tour. Mais non ça ne pouvait être l’Écossais. Il était trop attaché à une certaine discrétion pour se "grimer" ainsi. La sublime créature alla s'installer dans un coin, un peu à l'écart tout de même.

Le colosse fit un signe de tête à une de ses serveuses pour qu'elle aille prendre la commande. La petite foule présente dans le bar, Kerr compris, ne pouvait s'empêcher de jeter quelques coups d’œil à cette magnifique femme.


*Eh bien, si elle n'est pas des nôtres il faudra quand même que je la présente à Ambrosius !!*

Puis il finit par remarquer le manège de la jeune femme. Il resta un instant dubitatif. Bon au moins il avait eut le mérite de comprendre son petit jeu. Mais quand même... dans un bar rempli d'humains ce n'était pas très discret... S'il avait été vampire depuis peu il aurait sans doute soupirer doucement. Il se contenta de se remonter les manches et de quitter le bar au moment où Christy venait de s'y installer. Pour l'instant Kerr avait son attention uniquement tourner vers Lumi.

Il eut un léger frisson en arrivant près d'elle se demandant si il n'y avait pas un courant d'air par ici. Mais visiblement cela ne semblait pas déranger outre mesure la splendide femme. Kerr l'observa avec ce sourire avenant qu'on les personnes de sa profession et s'adressa à elle.


-"Bonsoir Mademoiselle. Kerr se retient de lâcher un adjectif du genre belle, magnifique etc. J'ai bien remarqué que vous n'avez pas touché à votre verre. Le vin n'est pas à votre goût ? Préféreriez-vous savourer un cocktail de mon invention ? Un cocktail qui pourrait d'avantage répondre à vos attentes."

Il marqua un petit temps pour s'assurer qu'il avait bien toute l'attention de la femme face à elle.

-"Pour pimenter un peu cela je vous propose un petit jeu. Le jeu est le suivant: devinez le nom du cocktail."

Puis il se pencha doucement près d'elle, presque comme s'il désirait murmurer quelque chose à son oreille.

-"Il y a six Traditions en tout. Le nom de la première me suffira comme réponse."

L'espace d'un instant le Brujah espéra avoir été assez clair sans trop en dire. Il était toujours un peu compliqué d'en suggérer un peu sans en dire trop.

Pendant ce temps là, une des serveuses s'approcha de Christy pour prendre sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 1 Déc - 15:18

Venant de chez elle.


Joan n'avait pas fait la course pour arrivée en centre ville, mais n'en avait pas non plus profiter pour trop traîner. La conduite avait été raisonnable, même si la vampire aurait apprécié croiser d'autres bikers histoire de faire un peu rugir les moteurs malgré le froid hivernal ambiant.

L'américaine parqua sa moto dans la ruelle, quasiment en face du Shadowland's doors. Elle descendit lentement et remarquant quelques humains pensa immédiatement à activer son sang. Puis elle retira son casqua en laissant échapper un nuage de buée, l'illusion était parfaite. Joan passa une main dans ses cheveux, pas forcément pour y mettre de l'ordre mais plus pour leur donner un peu de volume après les avoir emprisonner sous un casque. Puis, d'un pas décidé elle alla pousser la porte du bar.

Arrivée devant Winchester, qu'elle salua poliment, Joan récupéra son cran d'arrêt dans sa botte et le glissa dans une des caisses ainsi que son casque de moto et sa veste. Elle pensa juste à récupérer ses papiers et son argent qu'elle glissa dans la poche arrière de son jean. Elle sembla hésiter quelques secondes puis déposa également ses clés dans le caisson.

Enfin elle poussa l'épais rideau pour accéder à la salle principale. D'un regard elle balaya la foule. Elle nota le géant roux entrain de discuter avec une femme d'une beauté à couper le souffle. Même Joan resta quelques secondes interloqué devant la beauté de cette femme.


*S'en est presque surnaturel comme vision... Je me demande si c'est deux là sont aussi surnaturels que moi...*

Puis elle se dirigea vers le bar. Elle s’imprégna doucement de l'ambiance. C'était loin d'être comme sur Londres. Et ça, ça lui plaisait drôlement. Arrivé au comptoir elle nota la tenu de Christy. Quelque part au fond d'elle elle eut un petit sourire.

*La dream team des bucherons*

Puis, hélant poliment une serveuse elle commanda un Bloody Mary.

*Pour l'instant c'est le round d'observation. On va tenter de discerner qui est humain de qui ne l'est pas*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 1 Déc - 15:57

Lumi était satisfaite. Son petit manège avait fonctionné, elle espérait juste ne pas avoir été trop évidente : la réponse à l'énigme du barman sonnait comme un rappel à l'ordre.

"Mascarade, répondit-elle en gardant un visage de marbre. Je me demandais également s'il était possible de le savourer en meilleure compagnie. Je serai ravie de pouvoir complimenter le détenteur de la recette s'il s'avère que ce cocktail est à mon goût. De plus, je n'ai pas eu l'occasion de savourer une compagnie décente depuis Londres."

Pour quelqu'un d'ordinairement direct comme Lumi, ces jeux de devinette semblaient puerils et fastidieux. Néanmoins, elle comprenait l'importance de la Masquarade, et les précautions prises ici. Elle aurait simplement aimé un moyen plus direct d'entrer en contact avec le maitre des lieux, tel un mot de passe à sussurer au barman. Qui sait, peut-être y en avait-il un. Ceux de Londres auraient "oubliés" de lui donner, ce serait bien leur genre.

À croire qu'elle n'en avait pas fini de devoir faire ses preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 2 Déc - 9:48

En partant de chez lui, Hadrien réajusta son couteau dans son dos. Il vérifiait surtout que se dernier été bien accroché et commença à courir en direction du bar. C'était un avantage évident de ne pas avoir à respirer, il n'était pas essoufflé, n'aurait pas de courbatures le lendemain. Il courait restant enfermé dans son monde, restant concentré sur son but. Ce n'était pas des plus pratique comme mode de déplacement, mais il ne regrettait pas la limousine qu'il devait partager avec ses soeurs.

Il arrêta de courir à quelques rues du bar, pour ne pas arriver à fond de train devant. Il jeta un coup d'oeil aux alentours et resta seul quelques instants pour se concentrer.

*Rentrer et demander le patron ... Rester discret ... Ne ... pas se faire remarquer ... J'espère qu'il n'y en a pas trop ...*

Hadrien remarqua une belle moto garée non loin de la, il hésita un moment puis s'en approcha pour en faire le tour. Elle était belle et cela lui tira son premier sourire de la journée.
Après une légère caresse sur le réservoir, il s'approcha de l'entrée du bar. Il poussa la porte et enleva sa capuche. Il se retrouva devant un homme qui lui demandait de déposer ses affaires y compris ses armes s'il en avait. Hadrien eut un frisson. Et pendant quelques secondes, il se demanda s'il lui mentait ou pas. L'homme allait-il le fouiller ? Finalement, Hadrien y déposa ses clés ainsi que son couteau. Ses mains tremblaient légèrement. Il n'aimait pas se séparer de se dernier, vraiment pas. Mais bon, il fallait jouer le jeu. Desserrant sa mâchoire, il salua l'homme en le remerciant et poussa le rideau pour entrer dans la pièce.

Il y avait du monde ... Ce n'était pas bondé mais pas vide non plus. Le regard de Hadrien se figea sur l'une d'entre elle. Il n'arrivait pas à détacher ses yeux d'elle et cela l'angoissait.

*Elle ... est belle ...*

Hadrien secoua sa tête pour se sortir cette image de la tête, mais qu'est-ce qui lui était passé par l'esprit ? Mal à l'aise, il longea le mur pour aller s'installer au bar. Il vérifia que dans son rayon direct, il n'y avait pas de femelle et leva les yeux pour ensuite examiner le reste des convives.

C'est à ce moment précis qu'il regretta de ne pas avoir William avec lui. Ses mains tremblaient toujours, il remit sa capuche pour s'enfermer dans sa bulle et essayer de se calmer. Il croisa ses doigts pour dissimuler ses tremblements et se concentra pour les stopper totalement.

*Tout va bien ... Le barman va arriver ... Je vais pouvoir commander ...*

Il lançait toujours des regards inquiets sur les autres. Un jeune homme attentait comme lui pour commander. Hadrien se demandait s'il devait lui adresser la parole ou pas ? Il bougeait frénétiquement une de ses jambes, se demandant pourquoi il avait encore suivi les conseils de son sire et se retrouvait ici. Il se décida enfin à lui adresser la parole. Il restait ou il était, là, il n'y en avait pas et il était donc en relative sécurité.

Hadrien parlait tout juste assez fort pour que l'homme à la chemise à carreau rouge puisse l'entendre.

"Ça fait long ... longtemps que vous... vous attendez votre commande ?"

Il n'arrivait pas à ne pas bégayer, et regardait juste l'homme caché sous sa capuche. Pourquoi avait-il parlait ? Il n'allait pas chasser maintenant ...

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 2 Déc - 13:41

En partant de chez lui, Alexandre ne se pressa pas, il activa son sang et marcha d'un pas lent. Il n'habitait pas très loin du Shadowland's alors pourquoi sortir sa moto ? Il se rapprocha du bar et descendit les quelques marches pour pousser la porte. Il fut accueilli par une sorte de videur qui lui demanda de déposer ses armes. Il le fit sans rechigner. Se balader avec un poignard, c'était plus une sorte de confort qu'une réelle nécessite. Il enleva aussi ces lunettes, ainsi que son écharpe de manière à ne pas entrer le visage caché.

Il sourit à l'homme, lui faisant un petit signe de tête pour le saluer et poussa le lourd rideau qui le séparait de la salle du bar.
Alexandre bloqua quelques instants sur une femme qui discutait avec un roux baraqué.

*Wahou ... Le canon ...*

Alexandre sourit et s'installa seul à une table. Il avait choisi une table pour 4 personnes en prévoyant l'arrivée de ses compères. Il attendit qu'une serveuse passe à sa portée et commanda une bière.
Il restait souriant, pour essayer de faire oublier son visage. Il espérait ne pas avoir incommodé l'employée. Lui, il s'était plutôt bien accommodé à ces cicatrices et s'il n'avait pas un œil en moins, il l'aurait facilement oublié.

En attendant sa boisson, il se mit à observer la salle, évitant de retomber sur cette femme au physique exquis. Il y avait un peu de monde et il se demandait combien de personnes parmi eux étaient des vampires.

Et surtout, il espérait que les autres n'allaient pas trop tarder, il n'aimait pas attendre sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 2 Déc - 15:06


En relevant la tête, Chris ne vit personne, il haussa un sourcil et tourna sur son tabouret pour regarder dans la salle. Son regard s'égara vers la table de la sublime jeune femme et il remarqua sa compagnie pour le moins massive. Il reprit sa position initiale et s'accouda au bar en se passant une main dans les cheveux. Il lui sembla que son problème ne s'était pas arrangé, il devait laisser couler et pour le coup, ça ne coulait pas trop. Il entendit une première personne s'installer non loin de lui et il coula un regard dans sa direction. Une jeune femme séduisante, blonde aux yeux bleus commanda un verre dont le nom fit tiquer Chris. Il l'observa sommairement, ne voulant pas ressembler à un de ses lourdauds pour qui la drague passe par l'insistance. Il remarqua qu'elle portait des vêtements qui n'étaient pas sans rappeler les siens, ce qui lui fit froncer les sourcils. Est-il à la mode ? Il détourna le regard, ce disant que ce n'était pas important et commanda le même cocktail que la jeune femme auprès d'une serveuse.

Il remarqua qu'un homme, pour le moins agité, venait de s'installer à son côté. Le type tremblait tellement que Chris se demanda si c'était un habitué. Comment les gens pouvaient se mettre dans des états pareils juste pour la bouteille ? Ça lui échappait totalement ! Il tourna légèrement la tête et le regard pour le détailler, tombant sur un jeune homme encapuchonné à l'allure d'adolescent.

* J'espère que ce gamin ne s'est pas échappé de chez lui pour venir s'enfiler quelques verres. Hm... Peu probable vu le mec à l'entrée ! *

Il entendit un filet de voix s'adresser à lui et Chris en profita pour tourner la tête plus franchement. Au lieu de l'observer à la dérobée, il pouvait le regarder en face. Les tremblements étaient perturbant, de même que le débit hachuré de ses paroles. Il devait vraiment être en manque pour bégayer de la sorte !

" Je viens à peine de commander, mais j'ai l'impression que si on n'appelle pas quelqu'un, on peut attendre un moment ! "

Ainsi, ce jeune homme n'était pas un habitué ? Peut-être que dans son bar habituel, on ne voulait plus le servir et que du coup, il avait changé de repaire. Il en était là de ses réflexions quand la serveuse arriva avec le verre de Chrity et le lui tendit. Elle se tourna ensuite vers Hadrien, semblant attendre sa commande, une main sur la hanche et le plateau coincé le long de son corps par son autre bras. Chris posa son verre devant lui, attendant d'être un peu moins observé pour en renifler le contenu.


décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 2 Déc - 17:31

La berline d'Harriet s'arrêta à quelques mètres de l'entrée du pub. Le trajet depuis la propriété avait été agréable. Elle avait proposé à Ludwig de l'aider à finir la bouteille qu'elle avait ouverte. Depuis l'intérieur luxueux de la Mercedes, les lumières de la ville semblaient danser un étrange ballet. Harriet n'était pas née avec tout ça mais ce n'était pas pour lui déplaire. Et puis certaines choses restaient au fond les mêmes, Johan tenait un volant et conduisait une berline mais il restait dans un rôle typique de cocher. Il lui manquait seulement le fusil à portée de main et l'ont eu dit un colon américain.

A la vue de la ruelle, Harriet leva un sourcil amusé. Pittoresque. Stéphane et Alexandre étaient ils sûrs qu'il y avait une activité de la Famille derrière tout ça ? On était loin du luxe dont Elle savait faire preuve. Johan gara la voiture puis alla ouvrir la portière à Harriet et l'aida à mettre son manteau, avant d'aller ouvrir à Ludwig.

"Je t'enverrais un message lorsque nous aurons fini. Essaie de ne pas être trop loin."

"Bien entendu."


Et Johan remonta dans la voiture tandis que Harriet s'approchait de l'entrée du pub. Le regard scruta la façade. Pour le moins l'endroit était à l'écart des regards, pourquoi pas, après tout ... Elle descendit les quelques marches. Un regard pour Ludwig l'informa qu'il n'était pas loin d'elle. Soudain, elle se sentit assaillie de quelques inquiétudes centenaires ... Comment réagiraient ces vampires à sa présence ? C'était plus souvent des fiasco qu'autre chose ... Même parmi les vampires, surtout parmi eux ? la couleur était facteur de discrimination ... Harriet fit circuler son sang et en profitant pour avoir un soupire très humain.
Enfin elle passa la porte, se raccrochant à la présence rassurante de Ludwig derrière elle.

Là on lui demanda ses armes et ce qui pouvait l'encombrer. Avec un amusement certain, elle demanda à laisser son manteau, de sorte de ne pas en être encombré plus tard. Elle signala ne pas avoir d'arme et proposa à l'homme chargé de la sécurité de s'en assurer, avec un sourire joueur. Il lui assura que ce n'était pas nécessaire, ce qui l'amusa beaucoup. Et puis elle passa la tenture.
Son regard se braqua instantanément sur une jeune femme. Superbe. Parfaite. Voilà deux qualificatifs qui convenaient tout à fait. Harriet resta un instant bouche bée. Le regard détaillant les cheveux, la courbure des traits de son visage, devinant les influences nordiques dans la stature ... Par réflèxe, les yeux se levèrent de quelques degrés au dessus de cette délicieuse personne. Et soudain, ses neurones.

*Non ! Il ne faut pas ! C'est peut être un Elyséum après tout ! Détourne le regard Harriet ... Dépêche toi avant de faire une énorme bétise.*

Et les yeux de s’exécuter. Lentement, détailler la pièce, les autres ... Ahh ... si pâles à côté de cette magn... Non ... Les autres donc ... Un géant roux. Deux bûcherons .. donc une bûcheronne ... Une pile électrique ... Des clients ... Assez divers ... Un balafré ... Ah ! Alexandre ! Harriet eut un sourire et se glissa avec sa grâce habituelle jusqu'à la table d'Alexandre. Une table pour 4. Prévoyant comme toujours. Le Brujah était parfois un peu abrupt mais l'on pouvait compter sur lui.


"Bonsoir, comment allez vous mon cher ? Nous pouvons prendre place ?"


Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 3 Déc - 12:43

Le voyage, en provenance de leur refuge, avait été agréable. Partager un bon cru au côté d'une belle créature avait toujours été un moment particulièrement délicieux. Les lumières de la ville dansaient doucement en défilant sur la vitre de la berline. Pendant quelques minutes la conversation entre les deux vampires se suspendit, l'Amiral ayant les yeux doucement rivé sur ce splendide spectacle mouvant. Les humains étaient vraiment rempli de surprises et leurs prouesses technologiques laissés entre voir des scènes d'une remarquable beauté. Cela rappela à Ludwig à quel point il était attaché aux Hommes et aux bons côtés dont ils peuvent faire preuve.

Puis la voiture se stoppa, mettant fin à ce spectacle enchanteur. Le Commander se reprit et observa les alentours à travers la vitre. L'endroit était pour le moins discret. Pour une ville qui n'est revendiquée par aucune des deux Sectes et aucun clans indépendants, cela ne surpris pas vraiment Ludwig. Il valait mieux préférer parfois la discrétion à l'exubérance. A cette pensée un sourire particulièrement amusé se dessina sur son visage. Il n'en revenait pas d'avoir penser une telle chose.

Ce fut à cet instant que Johan lui ouvrit la porte. L'ancien amiral de sa Majesté sembla amusé. Il se glissa hors de la berline avec un sourire sincère.


-"Merci mon brave."

Remarquant le léger soupire de Johan, Ludwig réalisa qu'il lui manquait quelque chose. Il activa son sang et lâcha un léger nuage de buée dans un sourire. Décidément, cet humain pensait à tout.

Maintenant qu'il voyait mieux l'entrée du bar, le Commander se demanda s'il s'agissait vraiment d'un Elyseum. Non pas qu'il mettait en doute les investigations de Stéphane, bien au contraire il avait confiance en lui pour la véracité de ses informations, mais Ludwig n'avait jamais vu la Famille se retrouver dans un lieu si... folklorique. Au moins la couverture de cet endroit était parfaite. Personne ne songerait à chercher des camaristes par ici.

Hope guida la marche et entra la première dans le bar. Un homme leur demanda s'ils voulaient bien déposer leurs affaires ainsi que leurs armes. Ludwig eut un regard amusé devant le jeu d'Harriet, son amie ne manquait jamais une occasion de pimenter ses rencontres. Mais le dénommé Winchester su rester professionnel. Ludwig déposa son épais manteau et son chapeau dans le baque prévu à cet effet. Puis, d'un geste quasi-naturel il tendit sa canne-épée à l'américain.

Il emboîta ensuite le pas à Hope. Comme elle il balaya la salle d'un regard et se figea net devant la vision de cette femme splendide discutant avec ce colosse roux. Il ne pu réprimé de laisser échapper un "magnifique", ainsi qu'une ribambelle d'adjectifs tous plus élogieux les uns que les autres. Il tenta vainement de serrer doucement le bras d'Harriet à ses côtés pour éviter de perdre pied, mais il ne pu qu'attraper le vide entre eux. Si cette divine créature n'était pas des nôtres il devraient l'aborder, la conserver pour la postérité, la...
Il aurait continué ainsi un très long moment à admirer cette déesse si Hope ne l'avait pas pincer doucement et empêcher de trop si attarder. L'attrapant entre 4 yeux, elle rappela ainsi au Commander la raison de leur présence en ce lieu et il lui revint en mémoire plus précisément la chasse qu'ils devaient entreprendre dans cette ville. Ce n'était pas le moment de penser à de telles choses. Il toussota légèrement, comme pour signifier à son amie qu'il avait maintenant repris son calme après ces minutes de flottement. Puis il se laissa guider par Hope jusqu'à Alexandre, la Toréador prenant bien soin que la splendide créature n'apparaisse plus dans le champ de vision de Ludwig, histoire qu'il garde les pieds sur terre.


-"Bien le bonsoir cher ami." Ludwig eut un sourire envers son ami, réellement ravi de le revoir.

L'Amiral savait que le Brujah aimait aller au plus simple et plus rapide, surtout lors de conversation. Le Toréador pris donc l'initiative de tirer une chaise, invitant sa compagne à prendre place. Puis une fois installée, il s'assit à son tour, attendant patiemment la réponse d'Alexander. Sans vraiment qu'il s'en aperçoive, Harriet avait fait en sorte qu'il soit dos à la créature de rêve et qu'il évite un nouvel instant de béatitude extrême.


Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 3 Déc - 14:06

Hadrien fixa brièvement la serveuse et détourna son regard. Il se mordait la langue, il devait lui parler avant de passer pour un simplet. Il prit son courage à deux mains, et sans regarder la serveuse lui demanda :

"Un whi ... whi ... whisky ... s'il ... vous plaît ..."

Hadrien réajusta sa capuche et sortit d'avance l'argent qu'il posa sur le bar. Il gardait ses yeux rivés au sol. Il se remit face au bar en se disant qu'il devait être ridicule. Il reconstruisit sa bulle autour de lui en espérant que personne ne viendrait le déranger. Il attendait juste que le patron arrive, il voulait juste lui parler et c'est tout.
Il avait honte d'être comme ça, de son comportement, de lui tout entier.

"Voilà pour vous !"

La serveuse venait de poser un verre à côté de Hadrien et prenait la monnaie préparée. Il se releva rapidement et s'éloigna de quelques pas. La serveuse écarquillait les yeux et s'excusa de lui avoir fait peur. Elle partit en fronçant les sourcils l'air de ce dire qu'il devait être dérangé pour réagir comme ça.

Hadrien resta figé quelques secondes, incapables de bouger. Il avait perdu sa capuche pendant la chute, et son visage n'exprimait que la peur. Il se mordait toujours la langue espérant arriver à reprendre le contrôle.

*Reste calme ... Je peux le faire ... tout va bien ... elle est loin ... ça va aller*

"Je suis ... dé ...dé ... désolé ... Pa .... pa ... pardon"

Il ramassa son tabouret et remonta dessus, toujours très mal à l'aise. Il voulait partir desuite et ne plus revenir. Jamais ... Il n'était pas fait pour la vie avec les autres, ça s'était sûr. Il tremblait toujours autant et n'osait plus parler à personne.

*Stop ! ! ! Arrête de penser ... Reprends-toi .... ! C'est ni le lieu, ni l'heure pour disjoncter ...*

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 4 Déc - 13:04

Alex tourna la tête quand il entendit un tabouret tomber. Il quitta des yeux les deux Toréadors qui venaient de rentrer et qui, apparemment avait remarqué la belle femme à quelques tables de lui.

Il haussa simplement un sourcil au jeune homme mal à l'aise, et revient s'intéresser à ses deux compagnons. Il se leva quand Hope arriva près de lui et lui tira une chaise après qu'elle eut installé Ludwig à leur table.

"Oui, installez-vous évidemment ! J'espère que la table que j'ai choisie vous convienne ?"

Il arborait un sourire taquin, glissant son regard de l'un à l'autre.

"Vous auriez peut être préféré une meilleure vue ?"


Il rit légèrement et réceptionna sa bière quand la serveuse la lui apporta. Il la retint quelques instants le temps que ces compagnons commandent à leur tour s'ils le désiraient. Il s'installa plus confortablement dans sa chaise et continua :

"Stephane ne devrait pas tardait, je l'ai prévenu aussi. Tout va bien de votre côté ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 4 Déc - 14:21

Le bloody mary que la serveuse tendit à Joan et Christy est un bloddy mary tout ce qu'il y a de plus classique.

La réponse de la beauté froide sembla satisfaire le géant roux. Il lui sourit avec cette complicité que peuvent avoir deux prédateurs se trouvant au milieu d'un troupeau de proies. D'une main il l'invita à se redresser et à le suivre, de l'autre il ramassa le verre de vin qu'elle avait laissé sur la table.


-"Eh bien vous me flattez. En tant que barman j'ai quelques disposition à prendre avant de pouvoir me libérer. Si vous voulez bien vous donnez la peine de m'attendre dans l'alcôve numéro 2. Il la désigna d'un regard. Je vous y retrouve sans tarder, avec quelques rafraîchissements bien sûr."

Ses habitudes de patron de l'établissement lui permirent de remarqué l'arrivée du couple dont la jeune femme était noir et l'homme un peu âgé, plus que grisonnant, presque argenté même. Ce fut surtout l'indéniable instant de béatitude qui envahissait leurs regards qui attira l'attention du colosse, particulièrement celle de l'homme. D'accord il y avait de quoi à être soufflé par cette splendide apparition, néanmoins cela lui rappela les réactions que pouvait parfois avoir Ambrosius devant certains œuvres...

*Je me demande si...*

Il les suivit d'un regard. Ils allèrent s'installer près d'un homme, un balafré. Il eut un sourire. Il venait d'avoir sa réponse, du moins c'est ce qu'il pensait.

*Ils sont 3 et ils attendent une 4ème personne. Ca ne m'étonnerai pas qu'ils forment le trio que nous attendions...*

Il viendrait leur proposer une consommation dans un lieu plus tranquille dans peu de temps. Puis, alors qu'il se dirigeait vers le bar, un bruit sourd attira son attention. Il remarqua alors le manège d'Hadrien. Il fronça les sourcils et se dirigea vers lui. Le Shadowland's doors était un établissement respectable. Il allait avoir un mot pour le comportement de cet individu.

Le colosse ralentit un peu son pas. Il venait de remarquer l'expression de terreur sur le visage du jeune homme. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?! Le Brujah savait que dans certaines circonstances il pouvait faire peur à ses clients mais jamais au grand jamais, une de ses serveuses n'avait éveillé cet émotion chez un de ses clients. C'était même plus souvent l'inverse.

La serveuse qui venait de servir Hadrien passa près de Kerr en lui murmurant "que ce mec est vraiment chelou, pourtant il n'a pas défoncé... il est peut être en manque...". Le Brujah s'approcha lentement d'Hadrien comme on s'approche d'un animal blessé.


-"Excusez-moi Monsieur mais..."

Il eut un instant de doute. Ce mec était froid comme la glace. Ok il faisait -2 dehors mais quand même. Il se retourna vers la salle et chassa les curieux d'un regard en lâchant une réplique, suffisamment forte pour que les fureteurs l'entendant sans que cela ne leur soit directement adressé.

-"Votre tabouret était sur une tache récente... normal que vous ayez glissé. Veuillez nous pardonner. Puis-je vous offrir votre consommation Monsieur, en guise d'excuses ?"

Kerr capta le regard du 'junkie'. Puis il remarqua son verre, un whisky. A nouveau il eut un doute. Son regard revint sur Hadrien.

-"Dites moi l'ami, ce whisky vous suffira ou bien désirez vous un cocktail de mon invention ? Je vous préviens, c'est du costaud. Le commun des mortels ne pourrait pas le boire. Il se penchant vers lui, sur le ton de la confidence. D'ailleurs l'odeur peut leur donner la nausée... Mais vous êtes comme moi, n'est-ce pas ? Je suis sûr que vous allez vous délecter de ce breuvage."

Il associa ses propos d'un clin d’œil complice avant de se redresser doucement, regardant le jeune homme avec un sourire encourageant. Il espérait qu'il avait saisie le sous-entendu.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 4 Déc - 14:43

Lumi ne se fit pas prier, et se dirigea promptement vers l’alcôve que le géant roux lui avait désigné, non sans l'avoir remercié. Après toutes ces années, elle avait appris à supporter les coups d’œils inquisiteurs qu'elle ne manque jamais de provoquer. Néanmoins, retrouver son intimité est toujours un soulagement, et pouvoir se soustraire aux regards lui faisait grand bien.

Bien plus détendue, elle profita du temps que mettais le barman à revenir pour étudier l'endroit dans lequel elle se trouvait. Dans l'esprit du reste du bar, cette alcôve était toutefois clairement plus confortable. Un énorme tableau occupait une bonne partie du mur, et Lumi se perdit à l'admirer pour tromper son ennui.

Elle sentait l’excitation monter. Bientôt elle allait rencontrer le maître des lieux, du moins elle l’espérait, et enfin elle allait pouvoir se mettre au travail. Londres l'avait envoyé pour une raison, et elle comptait bien leur montrer de quoi elle était capable, à eux et à tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 4 Déc - 14:50

La serveuse amena la boisson que Joan venait de commander. La gangrel renifla doucement la boisson. Elle paru légèrement déçue. Cela dit ce n'était pas si étonnant. S'ils servaient du sang frais dans un verre à tous ceux qui commandé ce cocktail... Joan secoua doucement la tête, elle n'avait même pas envie d'imaginer le désastre que ça serait.

Le bruit du tabouret se fracassant sur le parquet, tira Joan de ses réflexions. Elle observa Hadrien. Ce type n'avait vraiment pas l'air net. Pourtant il ne semblait pas montrer de signes de manques. Enfin Joan était pas une experte mais elle en avait croisé des alcooliques, principalement durant sa vie. Mais celui-ci ne semblait pas vraiment être un alcoolo. Il semblait normal... quoiqu'un peu pâle sur les bords mais 'normal'.

La tatouée posa son regard devant elle à nouveau. Tous ces yeux braqués sur lui semblait gêner le pauvre bougre et puis le parton avait l'air d'avoir repris les choses en moins. Cependant elle ne put s'empêcher d'essayer d'écouter leur conversation. Elle tilta au "communs des mortels" mais eut du mal à entendre la suite. Le barman chuchotant à l'oreille du jeune homme, les serveuses échangeant quelques messes basses au sujet d'Hadrien, les conversations des autres clients, l'ambiance n'aidait pas à ce qu'elle puisse tout entendre.

Néanmoins cela avait eut le mérite d'attirer son attention. Et maintenant elle allait être plus attentive à la suite des événements.


*Qui sait, je vais p'être commander le cocktail du parton moi aussi...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 4 Déc - 16:11

Harriet craignit de n'avoir perdu Ludwig. Mais finalement ses efforts eurent raison de sa fascination, du moins tant que l'objet de cette fascination n'était plus dans son champ de vision. Le choix des places fut stratégique. D'ailleurs Alexandre le nota, plus ou moins subtilement.
Une fois installée à côté de Ludwig, dos à la déesse nordique, une main encore posée sur le bras de l'Amiral, prête à sanctionner la moindre tentative pour se retourner, la toréador apprécia d'avoir retrouvé le brujah. A la référence à la vue, Harriet fit une moue faussement véxée.


"Ah non Alexandre, je fais trop d'effort pour qu'il n'ait d'yeux que pour moi. La vue me convient tout à fait et il devrait en être de même pour Ludwig. N'est ce pas ?

Sourire amusé en réponse au rire du brujah. C'était un peu vil de sa part. Les toréadors étaient bien connus pour leur ... accointance ? d'avec la beauté ... Harriet se promit de se rappeler de cet instant pour rendre la pique amicale à Alexandre, un de ces jours ... Non mais ...
Des décennies durant, Harriet avait "fuit" ses semblables. La rencontre avec Ludwig et Stéphane avait changée sa non-vie. Ce n'était pas sans péril mais pouvoir reposer sa confiance sur d'autres vampires était un luxe, un joyau qui valait bien tous les combats que cela pouvait signifier. Et même Alexandre, qu'elle n'avait connu que plus tard, était un compagnon de route des plus agréable. Sans parler de ses capacités au combat, qui étaient un véritable régal pour les yeux.
Harriet songea à commander un verre de vin et puis se ravisa. Pub écossais ? Elle commanda une bière, comme Alexandre.


"Nous sommes tout à fait installés ... Et la soirée a bien commencée. Et de votre côté ?"
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 5 Déc - 16:48



L'espace de quelques secondes, Chris se fit la remarque que le jeune homme ne parviendrait pas à faire sa commande. Il se retint de ne pas commander pour lui, finissant ainsi ses phrases qui avaient tant de mal à sortir. Secouant légèrement la tête, il sortit la somme que lui avait demandée la serveuse et la lui tendit avant qu'elle ne parte. Chris en profita d'un moment de calme pour remuer le verre et le porter à ses lèvres closes afin d'en humer le contenu.

* Bon... plan numéro 1 : échec ! Maintenant, la question est : qu'est-ce que je fais ? *

Reposant un coude sur le bar, Chris passa une main dans ses cheveux en fermant les yeux. C'était un problème quelque peu insoluble. Il savait qu'ici se trouvaient des membres de la famille, ils étaient sûrement bien visibles et il ne pouvait pas entrer en contact avec eux. Quelle connerie !

Un parfum féminin et un bruit de claquement lui indiquèrent le retour de la serveuse. Il ne prit pas la peine d'y faire attention et ce n'est qu'au bruit d'objet tombé qu'il se retourna vers le jeune junkie. Prenant conscience de la scène, il amorça un mouvement pour lui venir en aide, tout de même perplexe quant à ce qui venait de se passer. C'est alors que le colosse débarqua, semblant prendre la situation en main, aussi Chris se détourna du problème.

Il les entendait, comme en bruit de fond, notant vaguement l'échange. Il fit tourner son verre dans une sorte de réflexe pour occuper ses mains. Une phrase du grand roux l'interpella et il posa le verre dans une sorte de bruit sourd. Il ne put se retenir de tourner la tête vers le couple improbable que formaient le jeune homme et le barman. Il n'en revenait pas ! Il était venu les chercher et il lui sembla que c'était eux qui l'avaient trouvé. Vraiment nul...

Il prit l'initiative de se pencher vers les deux hommes pour prendre part à la conversation, d'un ton calme et bas.

" Je prendrais bien un cocktail de ce genre moi aussi ! "


décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 5 Déc - 18:45

Ils venaient juste de prendre place lorsque Alexandre insista sur le moment de fascination que Ludwig avait pu avoir. L'Amiral observa le Brujah avec un sourire amusé. Le Toréador n'aurait pas forcément tolérer une telle pique de la part de n'importe qui d'autre. Mais le Brujah avait pour lui une franchise que l'anglo-germanique apprécié particulièrement. Et en se sens, il connaissait son ami, savait qu'il plaisanté et le pardonner largement pour cela.

Alors qu'il allait répondre du tac au tac, Hope fut plus rapide que lui. Comme souvent les traits d'esprits de la Toréador jaillissant avec la même grâce féline qu'elle, et ils pouvaient parfois être aussi dangereux. Cependant entre, au sein de leur coterie, ce genre de jeux était plutôt bon enfant. Ludwig pris doucement la main d'Harriet dans la sienne et l'approcha de ses lèvres.


-"Ah ma chère, comme toujours je n'ai d'yeux que pour vous. Pardonnez mon égarement. Mais c'est pour mieux vous apprécier d'avantage lorsque mes yeux se repose sur vous."

Puis toujours souriant son regard se reposa sur le Brujah.

-"Vous êtes injuste mon cher Alexandre. Vous, plus que quiconque au sein de notre Famille, savez à quel point la Passion peut parfois nous transporter loin."

A nouveau il eut cette petite étincelle dans le regard, visiblement amusé par la situation. De plus, il savait que son ami préféré qu'on le nomme par son diminutif, Alex, plutôt que par son prénom complet. C'était juste une pique de plus.

Ludwig se tourna vers la serveuse, toujours amusé, son sourire ne semblait pas pouvoir le quitter ce soir.


-"Eh bien allons y pour une pression Mademoiselle."

Son regard se reposa sur le Brujah. Il opina simplement d'un signe de tête à la réponse d'Hope. Oui ils étaient bien installés. Et oui, ils étaient fins prêts pour reprendre leur chasse. Ils espéraient juste avoir l'aval de leur Prince, on ne chasse pas sur son territoire tant qu'on y a pas était autorisé. Cependant Ludwig ne se faisait pas trop de soucis à cette idée. Le Prince avait tout intérêt à accepté. Qui ne voudrait pas d'une bande d'Anciens prêts à tout pour détruire un sabbatique ?

Ludwig attendit la réponse d'Alex par rapport à la question d'Hope. Il essaya discrètement d'observer la foule, espérant probablement recroiser la déesse des glaces. Mais il ne la trouva pas. Il reporta un léger regard, sans doute déçu, sur le Brujah, essayant d'éviter Harriet et ses réprimandes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 5 Déc - 19:55

Clyde marchait d'un bon bas. Malgré sa bonne veste en cuir doublée, les mains bien enfoncées dans les poches, le fait de faire circuler son sang lui faisait ressentir la fraîcheur nocturne des rues de Glasgow. Par bonheur, son appartement n'était pas loin du pub. La veille il avait déjà fait le trajet. Il voulait absolument rencontrer au plus vite la personne avec qui son Sire avait été en contact. The Lady. Que de mystère. Mais la veille, lorsqu'il était arrivé aux abords du bar, pas de lumière, l'enseigne était éteinte ... Porte close.

En arrivant dans la ruelle, le trémère resta un instant contemplatif devant une Triumph. D'autant plus contemplatif que si son expédition de la veille avait été un fiasco, il n'y avait pas tout perdu. Il lui semblait bien reconnaître la même monture que la nuit précédente. Un sourire songeur se glissa sur ses lèvres.

*Espérons que ce soit le même cavalier alors ...*

S'il n'avait pas eu la berlu, c'était une cavalière. Plutôt belle. L'image avait marqué Clyde car cela avait bien été la seule chose positive de sa soirée. Un peu moins pensif que tout au long du trajet, l'historien s'approcha. A sa grande satisfaction, cette fois, le pub était ouvert. Il descendit les quelques marches qui menaient à la porte.
Une fois entré, il apprécia la chaleur et ouvrit sa veste. C'était un lieu inattendu pour quelqu'un comme ce qu'il se figurait de The Lady. Déjà un pub pour une dame ... Mais selon ce qu'il avait compris, ce n'était pas à elle qu'il aurait directement affaire ce soir. Clyde fut interrompu dans ses pensées par un homme d'une soixantaine d'années qui s'approcha de lui.


"Bonsoir ... Je ... J'aurais besoin d'un renseignement s'il vous plait. J'aimerais m'adresser au patron."

Clyde se sentit un peu idiot. La phrase suivante coula un peu malgré lui. C'était bien la meilleure manière d'avoir une réponse que de poser la question mais bon ... certaines questions pouvaient avoir une sonorité enfantine tout à fait ridicule.

"Comment puis je m'y prendre ?"

Accompagnant sa demande d'un sourire un peu désolé, le trémère espéra au moins ne pas avoir énervé ce qui ressemblait davantage à un videur qu'à un agent de renseignement.

décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 5 Déc - 21:23

Winchester:
 

Winchester jaugea le nouveau venu. Encore une fois il ne s'agissait pas d'un habitué. Cette nuit il y avait vraiment beaucoup de nouveau. Le Yankee ignorait si c'était une bonne nouvelle pour le Captain, ou pas vraiment. Mais ce n'était pas à lui de répondre à cette question il devait se contenter de faire ce que Kerr lui demandait. En l’occurrence cela consister à, premièrement ne pas laisser la moindre arme au sein de cet établissement, secondement accueillir comme il se devait les clients du pub. Cela faisait quelques années qui travaillé pour le colosse et il n'avait pas vraiment à se plaindre bien au contraire. La paye était bonne, sans parler de tout les avantages qu'offrait sa nouvelle condition...

Le vieil américain observa le nouveau venu avec cette attitude d'analyste qu'on parfois les garde du corps. Il ne semblait pas armé outre mesure. Néanmoins, et parce que c'était également leur utilité, Winchester sortit une petite caisse en plastique pour que l'homme puisse y déposer ses affaires. A sa grande surprise le frisé s'adressa à lui en premier. Le Sergeant répondit d'abord par un doux sourire. Le vieil homme trouvé cela très amusant.


-"Bonsoir Monsieur. Vous ne pourrez pas louper le patron, je vous le garanti. Il est grand, dans les 2 mètres vingt il me semble... fortement bâtie, roux. Vous le trouverez certainement derrière le comptoir."

Winchester observa attentivement la réaction de l'homme face à lui. Il n'était pas peu fier de son petit effet. Puis, toujours souriant il désigna la caisse en plastique d'un regard.

-"Si Monsieur veut bien déposer ses affaires, afin qu'elles ne l'encombrent pas durant sa soirée."

Son œil avisé et entraîné lui appris que l'homme en face de lui ne possédait aucune arme. Il était donc inutile d'insister à ce sujet.

Une fois que l'homme eut tout déposé dans le casier, Winchester le rangea dans la case prévue à cet effet. Il revint lui rendre le numéro du dit casier et lui souhaita une agréable soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 5 Déc - 22:33

Soulagé, Clyde pu conclure qu'il n'avait pas agacé son interlocuteur. Il nota, cependant, que ce dernier avait eu un regard scrutateur que le trémère aurait qualifié de "professionnel". Un regard interrogatif apparut furtivement sur le visage de Clyde à la vue de la caisse que l'homme avait déposée sur le comptoir, mais l'interrogation fut vite supplantée, et de loin, par la surprise.
Et de lâcher un spontané.


"Il y a effectivement très peu de chance de le louper ..."

Sourire franchement. Ce n'est pas tout les jours que l'on vous dresse un pareil portrait
.

"Deux mètres vingt ?" répéta Clyde avec un air impressionné qui n'avait rien de feint.

Et puis l'historien se reprit. Il hésita un instant. Son regard alla de la veste à la caisse et vice versa. L'hésitation dura quelques longues secondes. Si le portefeuille aurait su se contenter d'une poche de jean, à la rigueur, l'enveloppe, elle, n'y tiendrait pas, à moins d'être pliée. Et avec toute l'application qu'il avait mis dans la rédaction de sa lettre, il était tout bonnement inconcevable à Clyde de plier ce document. C'eut été une hérésie. Finalement, même si cela manquait un peu de discrétion, et que maintenant qu'il y pensait, une enveloppe craft tendue à un patron de pub ressemblait beaucoup à un pot de vin quelconque, Clyde se défit de sa veste. Avec précaution il la plia pour qu'elle tienne dans la caisse après avoir glissé son portefeuille dans la poche de son jean et posé l'enveloppe sur le comptoir. La manoeuvre faite, il reprit l'enveloppe à la main, tâchant de la tenir de sorte de le faire le plus discrètement possible. Rêver ne pouvait pas faire de mal.

Clyde récupéra son numéro de casier avant de relever un visage souriant à son sauveur d'une nuit.


"Merci à vous. Bonne soirée à vous."


Satisfait, le trémère se glissa dans la salle principale. Il la balaya du regard. Il y avait du monde. Et effectivement, non loin du comptoir, un homme grand, large, roux. Clyde s'imagina une seconde aller doctement vérifier si oui ou non il mesurait 2 mètres vingt. Mais l'assurance de prime abord qu'il faisait bien plus de 2 mètres lui suffit.
Puisque le patron semblait occupé avec quelques clients, Clyde prit le temps de regarder un peu plus autour de lui. A une table, trois personnes semblaient en discussion. L'historien l'avait noté surtout parce qu'il y avait une jeune femme de couleur, ce qui, à Glasgow, n'était pas le plus courant. Le teint plutôt pâle des écossais était généralement majoritairement représenté.

Tout en commençant à s'avancer dans le bar afin de ne pas non plus ressembler à un poste de vigie immobile, le trémère nota la présence d'une jeune femme au bar, un peu plus à l'écart du patron et de ses deux clients.
Un regard un peu plus insistant lui permit d'acquérir la certitude que cette jeune femme là, à la chemise à carreaux bleue était bien la même que celle qu'il avait vu chevaucher la magnifique Triumph. Le grand roux étant occupé, Clyde jugea qu'il pouvait bien commencer par complimenter la motarde blonde. Plein de bonnes intentions, il alla s'asseoir non loin d'elle, sans la coller puisqu'il avait quand même quelques notions de savoir vivre et lança un enthousiaste.


"Bonsoir."

Légère hésitation. Clyde songea soudain qu'il n'était pas loin de ressembler à ces gros lourdauds qui draguent avec des sabots taille 66. Il tâcha de ne pas donner cette impression là et poursuivit.

"Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que votre moto est un plaisir pour les yeux Mademoiselle."
Revenir en haut Aller en bas
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 6 Déc - 11:18

Hadrien restait dans sa bulle, fermant les yeux pour se concentrer sur lui-même et se calmer. Il entendit vaguement la voix d'un homme à côté de lui. Il ne l'écouta pas tout de suite, il préférait reprendre entièrement le contrôle de lui.

Il desserra sa mâchoire, petit à petit, il n'essayait même plus de cacher ses tremblements. Là, il n'y arriverait pas.

Puis il remarqua qu'on voulait capter son regard, il leva la tête vers un géant roux. Il écarquilla les yeux, ne s'attendant pas à voir ça. C'était peut-être le patron ... Il lui parlait ... Il fallait qu'il écoute.

Hadrien reconnecta son cerveau à « un cocktail de mon invention » et l'écouta attentivement.

*Il me propose du sang ou quoi ?*


« Pardon ? ...Je ... Je ... Oui ... il manquerait un truc ... pour qu'il ... so ... so ... soit parfait »

Hadrien se calmait au fur et à mesure, jetant de temps en temps des regards pour repérer les serveuses et ne pas se faire surprendre. Il revint du regard sur le roux puis baissa les yeux vers le sol. L'homme à la chemise à carreau, qui lui avait adressé la parole tout à l'heure, semblait demander lui aussi la même chose. Hadrien lui jeta un coup d'œil à lui aussi, mais il ne pouvait pas voir ... pas comme ça.

*Ce serait des vampires tous les deux ? ... Non ... ça serait si facile de les avoir trouvé ? Il faut que je sois sûr ...*

Hadrien se concentra quelques instants, en fermant les yeux, pour se mettre à ''voir'' s'ils étaient bien de la même famille que lui. Ça serait vraiment un gros coup de chance. Il pensa que c'était vraiment pratique d'avoir ce don.

Mais Hadrien étouffa un léger cri, quand il les réouvrit. Il avait l'impression que ses yeux se voilaient légèrement. Ce n'était pas normal ... Il ferma à nouveau les yeux et se plaqua les mains sur ses tempes. Trop de lumière, trop de son ... trop d'informations ... Ce n'était vraiment pas normal. Il avait l'impression qu'on lui découpait l'intérieur de la tête. Il descendit du tabouret s'accrochant au bar, il était désorienté. Il secoué sa tête, comme pour chasser ce qui le faisait souffrir.

Il pensa ... ou chuchota, il n'en était pas sûr :

« Putain ... j'ai mal ... Qu'est ... passe ...  »



HRP:
 

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 6 Déc - 12:40

Alexandre gardait lui aussi son sourire, comme tout le temps d'ailleurs. Puis il répondit à Ludwig.

"Votre Passion, est ... comment dire ... Juste beaucoup plus drôle à observer ... quand il n'y a aucun danger autour évidemment. La mienne est un peu plus ... destructrice."

Puis, il répondit à Hope, à moitié vautré dans sa chaise.

"Tout va bien de mon côté aussi. Et rien d'extraordinaire en vu pour le moment ... Réveil, entraînement puis ici. Il me tarde qu'on bouge un peu ... J'ai peur de m'empatter sinon."


Il rit encore. Puis lança un regard circulaire à la salle, décidant de remettre son écharpe, avant que la serveuse ne revienne. Il savait que ces cicatrices pouvaient déranger les autres. Et d'autant plus, si c'était des humains qui ne le connaissaient pas.

Lui avait mis plusieurs mois, voir année à s'y habituer, donc il préférait les dissimuler. Ainsi, il évitait qu'on lui rappelle par des regards cet épisode de sa non-vie.

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 6 Déc - 16:20

HRP:
 

Kerr continuait d'observer le comportement d'Hadrien, principalement pour savoir s'il avait saisit ses propos ou s'il s'agissait vraiment d'un alcoolique en manque. Le Brujah commença à se rendre compte que le jeune homme face à lui était froid. Au début le Gardien avait associé cela au froid glacial de la nuit. Mais là ça commençait à faire beaucoup de temps passer dans le bar, un humain normal se serait réchauffé. De plus les tremblements du 'junkie' ne semblaient pas du tout dû au froid.

Alors que le Brujah allait demander au jeune homme de le suivre, afin de répéter tout cela dans un endroit plus calme et à l'abris de toute oreille indiscrète, quand l'homme à la chemise à carreaux rouges à côté d'eux demanda à prendre le même cocktail. Kerr tourna le visage vers ce dernier le regardant un moment, interdit devant cette intervention.


*C'est une blague ou quoi ?! Ils se sont tous donné le mots pour venir ce soir ou quoi ?!*

L'espace d'un instant le Brujah songea à hurler dans le bar que tout ce qui n'était pas de sa Famille s'en aille. Mais bon, ce n'était ni discret, ni professionnel. Le colosse grommela dans sa barbe.

*Et évidemment pas de MacGregor pour m'aider non ça serait trop beau... Ou alors il est caché dans un coin et il se marre bien comme il faut de me voir galérer. Ça serait bien son genre ça !*

Alors qu'il allait répondre à Christy s'il était bien sûr que ce que ce cocktail impliqué, Hadrien répondit faiblement enfin à la question du colosse. Ce dernier reposa son regard sur lui. Est-ce qu'il le faisait exprès ?! Niveau subtilité Kerr n'aurait pas pu faire mieux dans la formulation de sa question. Même le type à côté d'eux avait compris ! Ou alors il s'agissait vraiment d'un humain en manque et Kerr c'était trompé sur son compte... Non cette idée n'avait pas l'air si plausible que ça, ce mec était froid comme de la glace.

-"Vous inquiétez pas l'ami, je sais parfaitement ce à quoi vous faites référence et laissez moi vous dire qu'il s'agit même de l'ingrédient principal."

A peine eut-il finit sa phrase que le jeune homme tomba lentement de son tabouret en se tenant la tête. Allons bon qu'est ce qu'il avait encore... Puis Kerr remarqua le filet de sang s'échapper de son nez. A nouveau le Brujah resta interdit.

*Non... Il a quand même pas tenté ça ?! Mais c'est pas vrai !*

Le colosse attrapa Hadrien afin de le soutenir et de l'empêcher de s'effondrer à nouveau sur le sol, attirant encore l'attention de la foule autour d'eux. Il se pencha vers l'oreille du jeune homme et lui murmura:

-"Bon au moins ça m'a donné la réponse... On t'a jamais appris à éviter d'utiliser tes capacités lors des réunions de Famille ?! Ne recommence pas."

Kerr se redressa et eut un regard pour Christy. Sans lâcher Hadrien, il s'approcha de l'homme à la chemise rouge et lui murmura.

-"Ok t'es de la Famille toi aussi n'est ce pas ? Soit sympa et emmène le se reposer dans l'alcôve numéro 2. Y a déjà une de mes cousines là bas, tâchez de pas faire trop de vagues. Je reviens avec les "cocktails" en question."

Le barman semblait un tantinet sur les nerfs. D'un regard il balaya la salle. A part le groupe de 3 qui discutaient toujours paisiblement, y en avait-il d'autres ? Il n'aurait su dire. Il avait juste noté que Joan les observait attentivement mais un mec venait de la rejoindre. Le colosse se dit qu'il verrait plus tard.

Il s'assura juste que Christy avait saisit ce qu'il devait faire et qu'il n'avait pas de questions. Lorsque ce dernier commencerait à se diriger vers l'alcôve, le Brujah irait enfin chercher ces fameux cocktails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Shadowland's door - 15 janvier 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Paris] Tournoi "Highlander" SW le samedi 04 Janvier 2014 - Troll2Jeux
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto
» Panne réseau Bouygues
» Thimoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à main
» FRAT's NEWLETTER, 17 JANVIER 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: La salle de bar-
Sauter vers: