''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Shadowland's door - 15 janvier 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 12 Aoû - 20:49

L'effet de la boutade de Stéphane engendra la réaction de la part d'Hope qu'avait craint Ludwig. La Toréador s'était tendue. Elle s'était crispée et même si cela n'avait duré que quelques instants, son trouble s'étendit à toute la table et tous le ressentirent. Même Alexandre, qui semblait s'être perdu l'espace d'un moment dans ses pensées, revint dans la conversation, percevant le malaise. Son amie tenta tout de même de désamorcer la situation tout en mettant les choses au clair... Et Stéphane de s'excuser.

L'Amiral capta le regard troublé du Brujah, qui ne semblait pas comprendre ce qui venait de se produire. D'ailleurs maintenant qu'il y pensait Ludwig savait qu'il y avait des sujets, ainsi que des manières d'aborder les conversations, qui étaient difficilement abordables avec Hope. Cela se comprenait. Mais lui avait toutes les clés pour comprendre les réactions de son amie. Ce n'était pas le cas de toute la coterie. Le Commander ne pouvait nier qu'il y avait plus d'affinité entre elle et lui, que Hope ne pouvait en avoir avec Stéphane. A l'occasion, il essaierait de faire comprendre au Ventrue quels pouvaient être les causes engendrant ce type de réaction... Bien que ce n'était pas à lui de le faire. Il aurait aimé qu'ils en discutent eux même. Mais Ludwig était parfaitement conscient qu'il y avait des secrets qu'Hope ne partagerait qu'avec lui. Il respectait cela, et par dessus tout il la respectait elle. Il devrait donc réfléchir aux mots qu'il emploierait alors pour débloquer cette situation et ses non-dits.


-"En ce qui me concerne, c'est déjà oublié. Mon cher ami, tu me connais depuis longtemps, tu sais que je suis d'un naturel expressif et excessif. Il se peut que ma réaction fut disproportionnée par rapport à ta boutade. Je te prie de m'en excuser." Il lui sourit doucement, les excuses étaient sincères. Il espérait que cela n'entacherait pas leurs relations.

Mais pour l'heure, Alexandre changea de sujet, et cela fut plus qu'appréciable. Cependant le thème en cours rappela à Ludwig la cause de la formation de cette coterie. Et si lui même était du genre à considérer ces trois caïnites là comme ses amis, il réalisa en cet instant que ce n'était peut être pas le cas de tous. Ou du moins, qu'entre eux il n'y avait que cet objectif commun qui les unissait et qu'après l'obtention de celui-ci chacun suivrait sa propre voie, et la coterie se séparer. Et ce serait normal quelque part. La coterie n'aurait plus de raison d'être... Mais quelque part, l'Amiral trouvait se constat triste. Il aurait aimé que les années passées ensemble, combattre ensemble, soit plus qu'une simple alliance. Que la confiance qui les unissait crée des liens plus forts que simplement être unis face à un adversaire commun...

Ludwig sourit doucement au Brujah, l'idée était bonne. Mais ce qui apaisa le plus le Toréador fut l'enthousiasme d'Alexandre au sujet de sa nouvelle arme. Un tanto. Voilà qui rappela au Commander quelques bons souvenirs.


*Ah Nakagawa... J'espère que tu vas bien vieille branche !*

Toujours souriant, l'Amiral revint dans la conversation.

-"J'ai hâte de voir cette nouvelle acquisition, Alexandre ! Qui plus est, je trouve que de nos jours ce type d'arme est singulièrement utile, bien plus facilement transportable que sa grande sœur."

Il marqua une pause, toujours souriant. Après une gorgée il reprit.

-"Et tu sais comment j'apprécie la culture japonaise ! J'ai même rapatrier mon armure ! J'ai trouvé un artiste tanneur qui a pu me faire une remise à neuf et quelques améliorations !"

L'Amiral se dit, non sans un certain amusement, qu'il passerait bien son armure pour cet entrainement. Histoire de voir s'il n'avait pas perdu la main, mais surtout de voir si elle était pratique en combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 25 Aoû - 22:10

Hope eut un sourire un peu plus engageant accompagné d'un signe de tête pour Stéphane. Sa manière a elle de dire que les excuses étaient acceptées. Léger silence et de forcer un sincère mais difficile à dire.

"Mon sens de l'humour a parfois des limites un peu abruptes, j'en ai conscience."

Pour ne pas dire qu'il avait des bords en forme de précipices. En effet certaines choses ne faisaient que la replonger dans des souvenirs fort désagréables et dont elle se serait volontiers passés, surtout juste avant une présentation. L'espace d'un instant, elle avait vu dans le regard de Stéphane un reflet de la manière dont son sire l'avait regardé durant des années ... Une caïnite noire de son âge ... Stéphane ne pouvait pas ignorer l'Histoire à ce point et devait bien se douter du statut bâtard dans lequel elle avait baigné durant ses premières décennies ... Combien de caïnites de l'âge de ses compagnons étaient aussi ouverts qu'eux ?
Peu.
Hope connaissait bien la réponse.


Finalement ce ne fut qu'à l'évocation de l'armure japonaise de Ludwig qu'Hope revint dans la conversation. Il semblait qu'elle s'était laissée emporter par des souvenirs et des images d'un autre temps. Ludwig était fier de son armure. Il y avait de quoi, bien sûr, c'était un ouvrage magnifique mais elle craignait, le connaissant, qu'il n'ait l'idée de s'en servir. L'imaginer tira un sourire amusé à Hope qui éloigna du même coup les pensées précédentes pour revenir à ces retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 27 Aoû - 22:12

Venant de la salle d'attente.

Kerr accompagna la caïnite dans le couloir. Il profita de ces quelques minutes de calme, avant de retrouver l'animation de son pub, pour faire la conversation avec la vampire à l'air si particulier. Le géant l'avait laissé passé devant, plus par politesse et habitude, mais il se disait qu'il n'aurait pas aimé l'avoir dans son dos. Une impression désagréable émanait dès. Une sorte de sensation que le Gardien n'avait pas ressenti souvent... La dernière fois avait été lorsqu'il avait rencontrer des lupins. Cette impression de ne pas être si puissant que ce que l'on pouvait... ce sentiment de ne pas être si "immortel" que ça. Et qu'au final, tout pouvait s'arrêter très vite. Trop vite.

Le colosse roux secoua légèrement la tête pour se concentrer sur l'instant la conversation présente. Il avait posé une question plutôt badine à son interlocutrice. Est-ce que sa présentation c'était bien passée ? Le temps que Joan lui réponde, ils étaient revenu dans l'alcôve numéro 2.

Le Gardien souleva doucement l'épais rideau qui séparait l'alcôve de la pièce principale. D'une main il fit signe poliment à la vampire de passer. Il souriait doucement. Le colosse replaça le rideau avec un certain soin. Puis il se tourna vers la blonde qui l'accompagnée, toujours souriant il enchaîna.


-"Vous pouvez retournez vous rafraîchir au bar, si vous le souhaitez. Dans tout les cas, nous espérons vous revoir bien vite au Shadowland's doors. Je vous souhaite une excellente fin de nuit, Madame."

Il inclina légèrement la tête en signe de salut. Puis il s’approcha de la tablée des quatre caïnites, dont Monsieur Andrieu faisait parti. Le Gardien était souriant. Il avait cette attitude typique d'un chef de salle qui sait se faire discret et se glisser comme il faut dans une conversation. Malgré sa taille démesurée, on pouvait sentir qu'il était un inconditionnel habitué des convenances et de l'étiquette.

-"Madame. Messieurs." Il eut un hochement de tête particulièrement poli à l'encontre de chacun d'entre eux, prenant un soin particulier de s'arrêter sur chacun des visages des personnes qu'il accueillait.

-"Je suis navré de l'attente que vous avez pu subir. Malheureusement le propriétaire à fort à faire ce soir, et n'est pas encore disponible."

Il jeta un coup d’œil à sa montre, avant de reporter son attention sur ses interlocuteurs, toujours souriant.

-"Mais je pense qu'il aura tout de même le temps de vous recevoir aujourd'hui. Si vous le souhaitez, je peux vous conduire dans un endroit plus tranquille, afin que vous puissiez patienter dans le calme."

Il nota le verre encore plein de Monsieur Andrieu, mais n'en fit pas part. C'était inutile. Il s'en souviendrait juste la prochaine fois. Son regard revint sur les vampires attablés. Toujours souriant, il continua.

-"Je m'excuse encore une fois pour la gêne occasionnée par cette attente. Nous n'espérions pas autant de monde ce soir. Il semble, que nous ayons perdu l'habitude. S'il vous plaît, si jamais vous avez besoin de quoique ce soit, surtout n'hésitez pas à me le faire savoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 2 Sep - 23:19

Venant de la salle d'attente.

Le Gardien avait poliment fait la conversation à Joan. La tatouée répondit par l'affirmative à la question que lui avait posé l'écossais. Elle eut juste le temps d'ajouter, qu'en toute franchise elle appréciait la façon dont les choses se passaient ici, avant qu'ils n'atteignent les épais rideaux qui les séparaient de la salle principale du pub.

La blonde aux yeux bleu pétrole s'engouffra dans le passage que lui libéra le géant. Le bruit de la salle, sa lumière, ses odeurs, lui agitèrent rapidement les sens. Le vampire a ses côtés la salua, l'invitant à aller se désaltérer au bar si elle le souhaitait. Mais la motarde n'en avait pas spécialement envie. La pression de la présentation était retombée et Joan désirait bien plus profiter de la nuit. Elle se voyait déjà faire une petite escapade à moto.
La Gangrel se tourna vers Kerr et le salua d'un signe poli mais loin d'être conventionnel.


-"Merci Monsieur. A une prochaine fois."

Elle le suivit du regard lorsqu'il s'éloigna. Il venait de rejoindre une table où quatre personnes étaient installées. Trois hommes et une femme. Un groupe pour le moins atypique, il fallait le reconnaître. L'un des hommes était clairement balafré. Le genre de coup qui marque un visage pour l'éternité. Quelque part il lui fit penser aux défigurés de guerre. Il y avait encore des conflits aussi violents à cet époque ? Pourquoi pas... Suivant les régions du monde, cette Terre était un endroit dangereux. Mais la forme des balafres, elle était singulière...

*Ouais 'fin arrête de le fixer comme ça Jo... T'as vu les verres là ?! Ils font partis de la Famille... donc évite de les fixer trop longtemps comme ça, ça ne se fait pas !*

Les deux autres hommes du groupe était un blond, plutôt bel homme, et l'autre plutôt vieux, enfin du moins, il semblait avoir la cinquantaine, ce qui était plutôt rare pour un caïnite. La femme était noire. Non pas que ça surprenait Joan, elle en avait déjà rencontré, plutôt aux Etats-Unis d'ailleurs. Mais c'était rare. Et surtout plutôt inattendu au beau milieu de l'Ecosse...

Sans s'attarder plus que ça, la motarde pris la direction de la sortie. Récupérant ses affaires auprès de Winchester, elle se glissa dans sa veste avant de sortir.
Elle enfourcha sa thunderbird, la faisant doucement rugir dans la ruelle. Elle aimait ce son.


*Aller ma belle, t'inquiète pas je vais te sortir !*

Joan démarra, prenant la direction de la M8, elle avait envie de faire chauffer la vitesse un peu ce soir. Elle allait se faire une bonne vieille virée comme elle n'en avait pas fait depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 4 Sep - 21:37

L’ambiance à la table ne sembla pas s’améliorer après les excuses qu'il venait de formuler. Dans un éclair de lucidité, il s’aperçut qu'Alexandre essayait de sauver les meubles, cherchant un autre sujet de conversation. Stéphane laissa tomber le sujet précédant, écoutant les autres et notant que Ludwig et Hope s’étaient excusés à leur tour. Depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas parlé pour qu'ils aient besoin de ce genre d'explication ? S'il avait été seul, il aurait certainement soupiré devant ce désastre verbal. À croire qu'à force de manier les armes, le groupe avait oublié l'usage des mots. Il s'interrogea sur l'usage que lui-même en faisait, pensant à ses compagnons en essayant de comprendre ce qu'il avait pu atteindre par mégarde. Il passa outre son questionnement pour reprendre pied dans la conversation et opina du chef à la proposition de Brujah à son côté.

« Oui, nous pourrons échanger nos armes, c'est une excellente idée ! J'en prendrais soin, tu me connais. »

Il adressa un clin d’œil à son compagnon marqué au visage, s'assurant qu'il l'ait bien vue et se releva pour s'adosser à la banquette. Il écouta le badinage concernant cette future soirée et se retient de rire ouvertement en imaginant Ludwig engoncé dans son armure antique. Il lui jeta un bref regard rieur, un sourcil haussé, comme pour lui demander tacitement "tu es sérieux ?".
Il savait que son ami avait un goût très particulier en matière d'art, mais c’était surtout son goût pour la démesure qui l'amusait. Ludwig ne faisait jamais les choses dans la demi-mesure et bien que, d'une certaine façon Stéphane trouvait ça amusant, une partie de lui ne pouvait s’empêcher de penser à la perte de temps que tout cela signifiait. Il écarta aussi cette réflexion, lui-même avait ses propres défauts et il préférait ne pas y penser.

Il écoutait toujours les autres s'extasier sur leur soirée de combat quand le géant roux s'approcha doucement de leur table. Il reporta son attention sur lui, lui offrant un sourire accueillant. Depuis le temps où il traînait ses guêtres ici, il n'avait pas encore eut le temps de discuter avec le Gardien. Il l’écouta attentivement et reprit.

« Il n'y a pas de mal, ne vous inquiétez pas pour nous. Nous avons bien le temps de voir le propriétaire et nous serions de bien mauvais hôtes si nous ne respections pas son emploi du temps. Par contre, je ne serais pas contre l'idée d’être dans un endroit un peu plus calme. »

Il jeta un œil aux autres pour voir si la proposition les intéressés aussi. Au moins, ils pourraient parler plus franchement et sans faire de messe basse s'ils étaient installés dans un endroit plus intime. Une idée lui vient et il reporta son attention sur Kerr.

« Vous pourriez même vous installer avec nous, ça nous donnerait l'occasion de discuter ensemble. Car si je ne m'abuse, nous n'avons pas encore eut ce plaisir. »

Point d'action :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 11 Sep - 22:14

Alex inclina très légèrement la tête en direction de Stéphane, il avait saisi sa diversion. D'ailleurs, la discussion prit le tournant que le brujah souhaitait. Il se détendit à la mesure que l'atmosphère qui s'était alourdie redevenait normale. Alexandre ne put s'empêcher de tiquer à la phrase de Ludwig.

« Une armure ? »

Il écarquille les yeux, se demandant ce que ça pouvait donner sur le Toréador. Connaissant Ludwig, il ne savait pas trop à quoi s'attendre. Il se tourna vers sa compagne et lui demanda :

« As-tu vu son armure ? Est-elle mettable ? Ou … On doit se préparer au pire ?»

Il rit un peu, s'excusa auprès de Ludwig en mettant ses mains devant lui et en les agitant doucement. Il aimait toujours taquiner les gens qu'il côtoyait. Il n'y avait rien de méchant la dedans seulement l'envie d'embêter gentiment ses amis et ses connaissances. L'humour était devenu son armure à lui. Car même mort le regard des autres le dérangeait toujours. Il savait que ses compagnons n'y faisait plus attention depuis longtemps, mais lui n'arrivait pas à les oublier.

Le géant roux les interrompit en les saluant poliment. Le brujah le salua avec le sourire.

« Bonsoir Monsieur ! »


Alex se tourna vers Kerr.

« Et je suis de l'avis de mon collègue, je suis pour l'endroit plus calme. Je fais un peu tache de ce décor, avec ma gueule cassée. Et nos conversations seront plus à leur place ! »


Il ricana un peu, finissant son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 12 Nov - 21:46

Bonjour à tous cher mordus ... joueurs !
Le temps étant ce qu'il est, je vous demande de vous retirer 2 points d'actions
Courage !

NB : Le Staff veille au grain


_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 22 Nov - 18:51

Alexandre semblait surpris lorsque Ludwig évoqua son armure de samouraï. Le caïnite au visage balafré se tourna vers Hope avant de lui demander s'il devait s'attendre au pire. Il rit doucement en excusant gestuellement au près de l'Amiral. Stéphane aussi n'était par resté indifférent aux propos du Toréador, sa mimique avait elle aussi amusé Ludwig. Ce dernier eut un fin sourire et une étincelle dans le regard, sincèrement amusé par le comportement de ses amis.

Le Commandeur allait rétorqué lorsque le géant roux, que Stéphane leur avait indiqué comme étant le gardien des lieux, s'approcha de leur table. Le colosse s'excusa pour l'attente. Stéphane prit les devants, exprimant ainsi qu'il n'y avait rien de grave et qu'il était inutile de s'excuser. Certaines fonctions ont des activités bien plus chronophages que d'autres, et le protocole, aussi laxiste soit-il, prend tout de même de précieuses minutes. Aussi il n'y avait pas de quoi à s'alarmer à devoir patienter.

Stéphane répondit à la question de Kerr par l’affirmative, exprimant le désir du groupe de se retrouver dans un endroit plus propice à certaines discussion. Bientôt rejoins par Alexandre, lui aussi désireux de quitter cette salle commune. Ludwig se contenta d'hocher la tête en souriant. L'idée était plus que bien venue. Le Commandeur finit tranquillement son verre, avant de le reposer doucement sur la table.

L'Amiral descendit de sa chaise, et dans un mouvement parfaitement gentleman, il invita Hope. S'il avait bien une manie, une marotte, dont le Commandeur n'avait jamais réussi à se débarrasser au cours de ses années, c'était bien sa politesse et sa courtoisie à l'égard de la gente féminine. Les années passant, beaucoup pouvaient mal le vivre. Il lui était arrivé quelques fois dans les années 70 ou 80 de se faire insulté par de jeunes femmes voyant dans son attitude un reliquat d'un patriarcat millénaire. Et quelque part c'était le cas. Sans le vouloir, et sans même y penser, Ludwig était un fruit de son époque. Et même s'il était particulièrement ouvert d'esprit, il avait été élevé ainsi, pendant plus de 50 ans. Les vampires changent bien plus difficilement que d'autres. L'immortalité s'accompagne souvent d'une certaine forme de fixité. Mais celles et ceux qui connaissent bien l'Amiral savent qu'il n'y a rien de réducteur ou de discriminatoire dans ses gestes. C'est juste un gentleman dans une époque où les codes sociaux ont beaucoup changé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 8 Déc - 12:39

Depuis les profondeurs du Shadowland

Clyde émergea d'abord dans l'alcôve puis, prenant un instant pour vérifier que tout était en ordre, il se dirigea vers la salle. Au passage, il nota, comment faire autrement, le géant roux près d'une table. Il semblait occupé. Et la table était plutôt pleine, quatre personnes. Se pouvait il que ce soit aussi des membres de la Famille ? Si l'écossais avait été d'humeur, et s'il n'avait pas eu un rendez vous, peut être aurait il prit le temps d'étancher sa curiosité. Mais les circonstances n'étaient pas favorables.

En passant, il tâcha d'accrocher le regard de Kerr, histoire de le saluer et de lui signifier son départ mais cela ne se produisit pas. Il se retrouva devant l'homme de la porte. Récupérant ses affaires, il adressa un sourire.


"Pourrez vous transmettre au patron que je le remercie de son accueil ? Il semblait occupé, je n'ai pas voulu le déranger ... "

"De la part ?"

"De la part de Clyde Fergusson. Ou du facteur, s'il ne me remet pas."


Sourit doucement. Il remit sa veste et ressortit, avisant le coin de rue où il devait, selon les plans, retrouver une voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 8 Déc - 12:48

Harriet eut un regard et un léger sourire mi figue - mi raisin à la question d'Alexandre concernant l'armure. C'était bien là tout le problème. Le brujah avait posé LA bonne question. Et la toréador s'amusait de savoir que ses compagnons connaissaient parfois si bien le Commandeur.

Un géant. Oui géant. Roux, les interrompit, mais avec politesse et manière. Elle le salua d'un beau sourire et d'un signe de tête, opinant ensuite aux dires de ses camarades. Ludwig, qui apparemment était d'humeur à agir plutôt qu'à attendre, lui offrit sa main. De beaucoup d'autres, elle n'aurait pas accepté, mais Ludwig était Ludwig. Et personne d'autre.
Avec un geste simple, délicat mais plein d'une grâce sans doute un peu déplacée au vue de l'endroit, Harriet saisit cette main, l'acceptant pour se retrouver debout aux côtés du Commandeur.

Le regard retourna au roux, donc elle s'était détachée le temps d'accorder à Ludwig l'attention que son geste méritait. Pas un mot mais tout dans son regard indiquait qu'ils le suivraient. N'importe comment, la présence de Ludwig parvenait à apaiser la toréador. Cela allait bien se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 8 Déc - 19:24

Le groupe semblait enthousiaste à l'idée de se rendre dans un lieu plus paisible. Qui plus est, ils ne paraissaient pas lui en tenir rigueur pour l'attente. Le Gardien était rassuré. Le caïnite d'apparence plus âgée, invita poliment la femme à les suivre. Cette courtoisie surpris légèrement le géant roux. Kerr n'était plus vraiment habitué à être témoin de ce genre d'étiquette dans son propre pub. Les mœurs avaient bien changé.

-"Fantastique !" s'exclama-t-il de son plus bel accent écossais.

Toujours souriant, le barman invita la petite troupe à le suivre. Se redressa légèrement, il nota du coin de l’œil que Monsieur Fergusson quittait les lieux. Le colosse lui rendit son salut d'un signe de la main et d'un hochement de tête. Le tout accompagné par un sourire. Il espérait que le "facteur" avait trouvé ce qu'il cherchait. Son attention se reporta sur le groupe.


-"Madame, Messieurs, si vous voulez bien me suivre."

Il les invita, faisant preuve d'un courtoisie peu commune dans un tel bar. Mais après le manège du vampire à la barbe argentée, cela passait crème.

Alors que le colosse traversait la salle, son regard croisa celui de Lorraine. Il lui fit signe de débarrasser la table que les caïnites venaient de délaisser. La jeune femme opina doucement avant de s'y diriger immédiatement. Kerr lui sourit doucement. Elle avait fait du bon travail ce soir. Il n'aurait pas pu gérer l'affluence du pub sans son aide.

Arrivé devant l'alcôve numéro 2, il souleva l'épais rideau d'une main, invitant les convives à entrer de l'autre main. Lorsqu'ils furent tous passer, il s'engouffra à son tour dans l'alcôve.

Le géant se pencha en avant, une main sur le torse, en signe à la fois d'excuses mais également de salutation.


-"Avant toute chose permettez moi de renouveler mes excuses suite à l'attente que vous avez subit ce soir. Nous n'avons pas pour habitude de recevoir autant d'invités en si peu de temps. Veuillez donc pardonner la logistique. Nous tâcherons de remédier à cela dans un prompt avenir, afin que l'accueil soit le plus agréable possible en ce lieu."

Il se redressa doucement, faisant face à la petite assemblée, sortant le passe de l'alcôve de sa poche.

-"Je m'appelle Kerr MacRagnall et je suis le Gardien des lieux. Avant que nous ne passions dans une pièce plus propice à ce genre de discussion, mais également avant votre rencontre avec le Maître des lieux, une petite vérification s'impose. Je dois vous poser une question : connaissez vous la 5ème Tradition ? Et pouvez-vous me la citer ?"

Tout en parlant, le colosse s'était placé près du tableau, dos à celui-ci et alors qu'il posa sa question il s'entailla légèrement le doigt de sorte à ce qu'une goutte de son sang vampirique tombe sur le passe qu'il avait en main. Si les caïnites en face de lui la récitaient sans se tromper, le passage vers le véritable Elyseum allait s'ouvrir, et Kerr les conduirait jusqu'à la salle d'attente, voir au Prince, s'il était disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 9 Déc - 20:04

La réaction d'Alexandre lui tira presque un sourire, mais la suite de la conversation se fit éclipser par la venue du roux. Le gardien des lieux les invita à le suivre, ce que fit Stéphane non sans un regard vers les autres. Il se demanda ce que les clients du pub pouvaient penser de la galanterie exacerbée dont faisait preuve Ludwig. Il fit un léger sourire, se replongeant quelque seconde dans ses souvenirs, ceux où ce genre de gestes étaient monnaie courante. Ça ne lui manquait pas vraiment, il aimait bien l’époque actuelle et l’indépendance de chaque individu, indépendamment de leur sexe. Il laissa couler son sourire sur son visage, laissant aux deux Toréadors un peu plus ''d'intimité''. Il se demandait vraiment si quelque chose avait changé entre ces deux-là ou s'il n'en prenait conscience que maintenant. Certes, ce qu'il pouvait se passer entre eux ne le regardait absolument pas, mais une partie de lui préférait être au courant pour savoir à quel genre de réaction il fallait s'attendre dans une situation complexe.

Perdu en conjecture, il passa le rideau de l’alcôve, il était déjà venu ici et il savait à quoi s'attendre. Il inclina un peu la tête quand le Gardien renouvela ses excuses, il se doutait bien que le Prince avait d'autre chose à faire en plus de les voir. Sans compter qu'ils n’étaient pas à quelques heures près.

Son sourire s'accentua quand le géant leur demanda de réciter la 5ème Tradition. Il préféra garder ses mots pour lui, étant déjà passé par là, il préférait laisser aux autres le plaisir de formuler la réponse. Cependant, il se demanda quand même pourquoi le Gardien s’acharnait à demander de réciter cette Tradition. Il se savait dans une ville qui n'avait pas vraiment de lien étroit avec une secte en particulier, alors pourquoi faire répéter une des Traditions de la Camarilla ? Une lubie ou un moyen de s'assurer de la bonne tenue des gens qui passaient par là ?

Point d'action :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 10 Déc - 22:39

À l'invitation de Kerr, Alexandre bondit littéralement sur ces jambes. Enfin, ils bougeaient. Il s'étira et réajusta son écharpe. Puis en remarquant Ludwig et Hope, il se demanda si son comportement avait été à propos. Le Brujah emboîta ensuite le pas du géant, un sourire vissé sur le visage. Après tout, ils étaient dans un bar du XXIe siècle, il pouvait bien faire ce qu'il lui chantait. À voir les autres clients du bar, tous humain comme il le supposait, son comportement n'avait absolument pas dû être remarqué.

Il salua d'un signe de tête le roux, quand ce dernier les invita à pénétrer dans une sorte d'alcôve.

Une fois tout le monde à l'intérieur, et après une nouvelle salve d'excuses, il leur demanda de réciter la 5e tradition.

"J'mis colle ou vous répondez ?"

Alex enlevait son écharpe tout en disant cela, jetant un coup d'oeil à ses compagnons. Il était tout de même plus à l'aise avec les gens de sa condition que les humains. Peut-être imaginait-il qu'ils seraient moins choqués par ses cicatrices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 12 Déc - 21:29

Alexandre semblait vraiment enthousiaste à l'idée de se rendre dans un endroit plus discret. Mais le Commander pouvait aisément comprendre pourquoi. Il n'y avait qu'à voir comment son ami rajustait son écharpe avant de quitté la pièce. Les mortels de cette période n'étaient pas habitué à voir de telles gueules cassées. Et à bien y réfléchir, même quand cela avait été dans l'ère du temps, comme après la Première Guerre mondiale, ce n'était pas parce que les humains étaient exposés à telles images qu'ils étaient plus enclin à les accepter.

L'Amiral nota également, non sans un certain étonnement, que Stéphane avait laissé une certaine distante avec les deux Toréadors. La courtoisie exacerbée du Commander l'avait-elle lassé ? Ou alors était-ce autre chose ? Le temps que Ludwig se pose ce genre de réflexion, leur groupe était arrivé à devant un épais rideau rouge sombre.

Le géant roux leur fit signe d'entrer. Tenant toujours délicatement la main d'Hope dans la sienne, l'Amiral s'y engouffra, non sans remercier auparavant le Gardien d'un signe de tête. Alors que ses compagnons s'installaient, Ludwig admira la décoration, un sourire légèrement amusé aux lèvres. Puis le Commander remarqua l'imposant tableau avec une petite moue dubitative. Ce n'était pas vraiment son style de prédilection...

Puis Kerr se mit devant le tableau, sans doute pour capter l'auditoire. Il renouvela ses excuses, Ludwig répondit à nouveau par un sourire accompagné d'un signe de négation. Enfin, le Gardien leur demanda de réciter la 5ème Tradition. L'Amiral eut un léger moment de surprise avant que son regard ne se pose doucement sur Stéphane. Son ami semblait à la fois amusé et intrigué. Il semblait s'attendre à cette question, mais ne semblait pas vouloir s'y plier à nouveau. Soit, les réjouissances étaient donc pour eux.


Alexandre Marchand a écrit:
"J'mis colle ou vous répondez ?"

Le regard amusé de Ludwig se posa sur son ami balafré. Puis son regard dériva sur Hope. Le Commander se demanda si elle n'était pas déjà suffisamment stressée par sa future rencontre avec le Prince, pour être d'humeur à se plier à ce genre de jeu. Toujours souriant il prit la parole.

-"Et bien, si ma dame n'y voit pas d’inconvénient, je serais celui qui "s'y colle"" Son regard amusé glissa lentement sur Alexandre lorsqu'il termina sa phrase.

Puis l'Amiral reprit son sérieux en reportant son attention sur le Gardien.


-"Honore le domaine d’autrui. Lorsque tu pénètres dans une ville étrangère, présente-toi devant celui qui y règne. Sans sa bienvenue, tu n’y es rien."

Ludwig avait mit un brin de panache dans son phrasé. On pouvait sentir les années d'orateur captivant et de chef charismatique. Mais le Commander ne pavanait pas pour autant. Son expression provenait plus d'une vieille habitude, comme sa courtoisie, que d'une parade de paon.
Revenir en haut Aller en bas
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 13 Déc - 23:05

De là ->

Hadrien se hâta de traverser la salle d'attente, sans vraiment faire attention à qui était à l'intérieur ou non. Il reprit le couloir qu'il avait emprunté en compagnie des autres quelques instants plus tôt. Mais en pensant à cela, il ce demanda combien de temps c'était écoulé depuis ? Des minutes, des heures ? Il sortit son téléphone de sa poche, et regarda l'heure que ce dernier indiquait. Finalement, il ne s'était pas passé autant de temps qu'il l'avait pensé.

Arrivé près de la porte, il rangea son téléphone, remis sa capuche et essaya de se rappeler le chemin le plus direct pour aller jusqu'à la sortie. Une fois qu'il pensait avoir la bonne solution, il ouvrit la porte et ... Se retrouva face au dos de quelqu'un. Par pur réflexe, il se décala de sorte de se retrouver un peu décalé par rapport à l'homme et ainsi éviter de recevoir un coup. Il leva les yeux vers le haut du dos en question et reconnu la personne qui les avait fait rentrer ici. Puis, tournant légèrement son regard, il remarqua qu'il y avait aussi 4 autres personnes, dans l'alcôve, 3 hommes et l'une d'entre Elles.

Hadrien réajusta sa capuche, baissa à nouveau son regard, enfonça ses mains dans ses poches et lança un rapide, mais bégayant : "Bon ... bonsoir ... Je m'ex ... excuse ..." s'inclina très rapidement et sortie sans demander son reste, mais surtout sans attendre aucune réponse des personnes présente. Il avait eu sa dose de rencontre pour la soirée et ne souhaitait pas rester plus longtemps ici. Sa soirée, c'était passer sans encombre, alors quel intérêt avait-il a tenter le Diable et a prolonger son séjour entre ces murs pour le moment ?

Il gagna le plus rapidement possible l'entrée du bar pour y récupérer son couteau et ainsi pourvoir rentrer chez lui.

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 17 Déc - 20:46

[ En venant de chez le Prince ]

Devait-il se trouver rassuré ? Une partie de lui osait à penser qu'il serait quand même plus facile de retrouver sa Sire si quelques autres membres de la Famille s'y mettaient avec lui. Une autre partie, plus sournoise, tentait de chuchoter à son oreille que ça ne l'aiderait en rien, que la seule chose qui pourrait l'aider, ça serait qu'Iris se décide de sortir de sa cachette. Enfin, si sa disparition était de son fait...

* C'est pas possible... Reste positif ! Il sera toujours temps de s’inquiéter plus tard ! Pour l'instant, garde la tête froide et procède de façon logique et organisé ! *

Chris rentra dans la salle aux statues, avançant d'un pas presque mécanique. Son regard, un peu vide, se porta sur le seul occupant de la salle, le vieil homme et il inclina la tête pour signifier son départ. Il n'avait plus envie de parler, seulement de rentrer chez lui pour réfléchir, encore, à ce sujet qui le minait moralement.
Il reprit le passage en sens inverse, son esprit revenant de façon incessante sur la conversation qu'il venait d'avoir avec le Prince de la ville. Il essaya tant bien que mal de repousser ses doutes, ses questions et de reprendre un visage plus serein, un regard moins inquiet. Il poussa la ''porte'' pour se retrouver dans une alcôve bien plus occupée qu'au départ.
Il poussa un soupir avant de pouvoir le retenir, il avait espéré être enfin seul, enfin tranquille.

* Pour lécher tes plaies comme un animal blessé ? Pitoyable... Un véritable renardeau... Mais que dirait Iris ? Elle qui aime bien ta force de caractère, elle serait surprise ! Voir déçu... *

Poliment, il inclina la tête en prononçant un " Bonsoir " cordial, bien qu'un peu froid. Il se décala pour laisser le passage libre et prit la direction des tentures pour rejoindre la salle, activant son sang avant de se jeter dans la foule. D'un pas sûr et rapide, il s'engagea vers la sortie, reprenant ses affaires pour retrouver enfin l'air frais de mois de janvier.
Il prit une grande bouffée d'air, évidemment cela ne servait à rien, mais ça lui faisait du bien. Il retourna près de sa moto, fermant sa veste et bouclant son casque. En allumant le moteur, il sentit la tension dans ses épaules se relâcher légèrement et il décida d'aller faire un tour avant de rentrer chez lui. Après avoir étouffé dans cet endroit surchargé par la décoration, il ne comptait pas aller s'enfermer dans une autre boite de taille réduite alors que le monde et la nuit s'ouvraient à lui.

[ Chez lui après une petite ballade ]

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 18 Déc - 1:13

Harriet eu un léger mouvement pour Ludwig. Oui il pouvait et elle le soupçonnait de savoir qu'elle était de moins en moins disposée à répondre à des devinettes ... Ouh ce qu'elle détestait les présentations ... Et puis soudain, il y eu un jeune homme, un peu agité, qui passa, s'excusant. Il ne s'attardait pas ? Harriet n'allait pas l'attarder non plus et avec politesse elle s'effaça pour lui laisser la place de passer sans jouer des coudes.

Et une impression de déjà vu la prit lorsqu'elle en vit passer un deuxième. Heureusement qu'ils ne se ressemblaient pas ... Autrement la confusion aurait pu être au rendez vous. La pensée parvint même à amuser un peu la toréador alors qu'elle espérait qu'ils allaient enfin en finir avec les mondanités pour la soirée. Dans l'absolu attendre ne la gênait pas et elle avait conscience des impératifs de la cour, tout ça tout ça ... Mais d'un point de vue strictement personnel, elle n'aimait pas l'agitation interne que créait ces "confrontations" d'avec la Famille. Trop de mauvais souvenirs.

Et elle avait eu tout le temps de ruminer les mauvais souvenirs ...
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 24 Déc - 15:03

Ce fut le vampire physiquement le plus ancien qui répondit à la question, non sans y mettre des formes. Vu l'excentricité de ce caïnite Kerr penchait de plus en plus pour un Toréador... Alors que la porte s'ouvrit doucement, le Gardien sentit une présence derrière lui. Le colosse jeta un coup d’œil et reconnu immédiatement Hadrien. Il lui sourit doucement alors que le vampire s'excusait.

-"Aucun problème, passez un bonne fin de nuit Monsieur. Au plaisir de vous revoir au Shadowland's."

Il inclina poliment la tête alors que le vampire avait déjà filé, sans s'attarder outre mesure. Kerr se demanda s'il allait mieux ou si c'était son état "normal". Il espérait juste que la discussion avec Danái c'était bien passée. Il n'y avait aucun raison.

Son attention se reporta sur le groupe, mais à nouveau il sentit une présence dans le couloir derrière lui. Cette fois c'était Christy qui sortait de là. Kerr fut un peu surpris. Il n'était vraiment pas habitué à ce qu'il y est autant de monde dans l'Elyseum. Quoiqu'il en soit, il inclina respectueusement la tête à l'attention du vampire qui sortait.


-"Bonne fin de nuit Monsieur. En espérant vous revoir bientôt au Shadowland's."

Il n'insista pas plus. Le caïnite en question avait l'air préoccupé et quelque part pressé. Une fois qu'il eut quitter l'alcôve, le regard de Kerr se reposa sur le quatuor.

-"Bien, s'il n'y a plus personne dans ce couloir, dit-il d'un ton amusé, nous allons pouvoir passer à côté. Si vous voulez bien me suivre."

A nouveau, avec des gestes très poli il les invita à le suivre. Et alors qu'il s'engouffrait dans le couloir il sentit son portable vibré. Il regarda le sms qu'il venait de recevoir et se tourna vers ses invités en souriant.


-"Parfait le Prince va vous recevoir immédiatement."

Direction la Salle d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 25 Déc - 22:41

Le sourire de Stéphane s'accentua quand le Commander répondit à la demande du Gardien. Par contre, un léger froncement de sourcil fit son apparition à la formulation de son plus vieux compagnon. Harriet, sa Dame ? Était-ce la réponse à la question qu'il s’était posée quelques secondes plus tôt ? S'il devait faire ses propres déductions, il aurait dit qu'un changement clair de statut venait d’être formulé. Il ne fallait pas s'y tromper, ce n’était pas la potentielle histoire romantique qui se jouait peut-être entre les deux Toréadors qui le faisait cogiter. C’était plutôt ce que cela impliquait par rapport à la dynamique du groupe. Le sujet lui tourna un moment dans la tête et finalement il ne put arriver à aucune conclusion pertinente. Son froncement de sourcils s'accentua et il se promit d'en parler plus tard à Ludwig pour clarifier la situation.

Il était encore en plein dans réflexion quand il vit passer deux jeunes hommes auxquels il répondit poliment. C'est d'ailleurs ceci qui l'encouragea à arrêter ses spéculations vis-à-vis de ses deux comparses. Il ne se rappelait pas avoir vu autant de personnes appartement à la Famille depuis qu'il fréquentait cet endroit. Se passait-il quelque chose de spécial ce soir ? Encore une fois, il se plongea dans ses pensées et fit remonter tout ce qu'il savait de la ville et de ses occupants, mais rien ne fit écho. Était-ce un concours de circonstances ?

Il répondit à la blague du Gardien par un léger rire, semblant dire par là que lui aussi trouvait la situation cocasse et s'engagea à la suite du groupe en se disant qu'il n'y avait jamais vraiment de coïncidence.

[Plus près du Prince]

Point d'action :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 26 Déc - 11:08

Alexandre fut content de voir que Ludwig se dévouait pour répondre à la question du géant roux. Et vu la façon dont il répondait, cela devait lui faire assez plaisir.

Le Brujah vu la porte s'ouvrir quelques secondes plus tard, pour être efficace cette phrase l'était. Telle la porte de la caverne d'Ali Baba, est obéissait à ces quelques mots.

*Iftaḥ yā simsim ...*

Il songeait à cette formule depuis longtemps utilisée par quiconque se retrouvait devant une porte fermée dans l'espoir que celle-ci cède à cette demande. Mais le caïnite remarqua qu'en fait, une personne, sortait de derrière cette porte. Il lui semblait l'avoir aperçu un peu plus tôt dans la soirée dans le bar d'ailleurs.

Il ne put s'empêcher de sourire à la bêtise à laquelle il venait de penser. Et salua d'un simple mouvement de tête le jeune homme si pressé de sortir d'ici. Puis l'opération se reproduisit quasiment à l'identique bien qu'on change de gabarit par rapport au sortant suivant.

Alex salua derechef le vampire et regarda avec curiosité le chemin qu'il devait emprunter. Combien y-en avait-il encore ?

Alex rit légèrement à la phrase du gardien avant d'y répondre :

"Au pire, s'il on croise du monde, la proximité nous fera faire connaissance !"


Alex s'engagea lui aussi dans le couloir, suivant la petit troupe qu'il formait tous pour rendre visite au Prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 26 Déc - 13:00

A peine Ludwig avait-il finit sa tirade que la porte s'ouvrit devant eux. Le Commander fut impressionné. Était-ce ces mots qui avait ouvert cette porte ? A moins que le Gardien n'ait usé d'un quelconque artifice pour ouvrir la porte avec les mains cachés dans son immense dos ? Ou alors, tout simplement, la personne qui était dans le couloir venait d'ouvrir la porte pour quitter cet endroit... L'Amiral était légèrement déçu de cette explication des plus plausible mais terriblement terre à terre.

Effaçant sa déception de son visage il sourit légèrement au caïnite qui sortait en le saluant poliment. Alors que son attention se reporter sur le rouquin géant, une nouvelle personne se glissa parmi eux pour quitter l'Elyseum. Décidément. Ces coïncidences étaient légèrement amusantes. Quoiqu'elles ne semblait amusé que le Commander. Stéphane semblait perdu dans des questionnements intérieurs.
Ludwig salua à nouveau poliment la personne qui sortait.

Cette fois, le colosse les invita à le suivre non sans ajouter une petite blague qui fit sourire l'Amiral. Et à la réponse d'Alexandre, il laissa échapper un petit rire cristallin.


En direction du Prince
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 28 Déc - 21:06

Le trait d'humour du gardien fut le bienvenu et Harriet parvint à se détendre un peu plus. Tout cela ne fit que se renforcer au rire d'Alexandre. Nul doute, cela allégeait la situation. Un peu plus confiante, elle suivit le mouvement et s'enfonça dans le couloir, sachant que la rencontre d'avec le Prince ne tarderait plus ...

Vers l'infini et au dela
Revenir en haut Aller en bas
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Sam 2 Jan - 19:57

Je ferme le sujet pour passer à la nuit suivante

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Shadowland's door - 15 janvier 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Paris] Tournoi "Highlander" SW le samedi 04 Janvier 2014 - Troll2Jeux
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto
» Panne réseau Bouygues
» Thimoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à main
» FRAT's NEWLETTER, 17 JANVIER 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: La salle de bar-
Sauter vers: