''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Shadowland's door - 15 janvier 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 8 Jan - 18:05

Clyde comprit, à la réaction de Joan, que sa question badine ne l'était pas tant que ça. Le trémère se trouva un peu maladroit. Il ne devait pas oublier qu'il avait affaire à une caïnite. Même s'il n'avait que peu d'expérience et qu'il avait été relativement isolé dans ce que l'on aurait pu comparer à une tour d'ivoire, on lui avait bien fait comprendre l'intérêt primordial de la prudence. Et il lui sembla, à cet instant, que cette leçon devait avoir été inculquée aussi à son interlocutrice.

La réponse de Joan le surprit. Son clan adorait ranger, classer, trier et que tout soit le plus clair, le plus logique et le plus efficient possible. Cela frisait souvent la manie. Et surtout, cela impliquait que tout, absolument tout, devait être étiqueté et devait pouvoir rentrer dans une catégorie simple d'usage. Si la majorité de l'échantillon observé présentait une caractéristique, alors toute composante de la chose échantillonnée devait la partager. Un raisonnement ultra scientifique, peut être un peu trop, que Clyde ne partageait pas forcément. Après tout, n'était il pas davantage issu du monde des Lettres que l'on rapprochait davantage des artistes farfelus aux idées chaotiques ? Ahh la joie des stéréotypes. Mais le trémère avait su apprécier aussi l'efficacité de ces tiroirs fourre tout. C'était encore le meilleur moyen de commencer à comprendre le monde l'entourant, avant de creuser davantage.
Hors, le tiroir Amérique était un tiroir un peu sombre et dont on disait beaucoup de choses parmi les siens. A force, Clyde avait fini par se forger la conviction qu'on en disait beaucoup de choses et sans doute aussi beaucoup de bêtises. Il reprochait en son for intérieur à ses pairs d'être passé maîtres dans l'art de l'amalgame. Lui, il était jeune et il se laissait la marge d'être plus ouvert. N'était ce pas ainsi que l'on apprenait le mieux ? Ainsi resta-t-il quelques instants un peu surpris puis songeur face à la révélation de Joan.

*Prudente et maladroite tout à la fois ...* songea-t-il avant de sourire doucement.


Il était inutile qu'il cache sa surprise. D'abord parce qu'elle s'était lue sur son visage et ensuite parce qu'il n'était pas non plus un grand fan des cachoteries inutiles. Il revenait à peine, autant commencer sur des bases saines. Ils avaient toute l'éternité pour les attaquer si nécessaire.


"Pardonnez ma surprise. C'est qu'il se dit mille et une choses sur le Nouveau Monde, pas forcément flatteuses d'ailleurs. Mais entre nous, il se dit toujours beaucoup de choses sur tout et tout le monde et je n'ai pas eu le loisir de me forger une opinion par moi même."

Il eut un sourire assez malicieux et fier. Oui, il était fier de sa volonté de se forger des opinions propres. Cela pouvait paraître normal mais son clan n'encourageait pas toujours cette démarche. Le Monde des Ténèbres de manière générale non plus.
Il compléta.


"Et puis cela fait un grand voyage pour arriver jusque chez les impérialistes. Bien que l’Écosse ne doivent pas être mise dans le même sac que l'Angleterre."

Il poursuivit avec amusement.

"Après tout, on dit bien que les motards sur des grands barbus en gilet de cuir ... Or, vous portez une chemise à carreaux ... Rien à voir donc avec les idées reçues."

Clyde espérait vraiment détendre un peu la situation. Bon, son humour n'était sans doute pas le plus fin d’Écosse mais il tâchait de ne pas être tout à fait ridicule.

"Et pour répondre à votre question, je suis né à Glasgow, j'y ai grandit ... Et puis j'ai dû quitter mon pays pour des raisons professionnelles ... Et me revoilà. Home sweet home."

Il y avait une certaine fierté à l'évocation de son pays. Il aimait bien et embrassait totalement l'identité écossaise. Hors il était bien connu et très bien accepté que les écossais étaient particulièrement chauvins. Eux mêmes l'admettaient volontiers. Il s'en fallait de peu pour qu'ils n'en fassent une fierté de plus.
Le barman leur fit signe puis leur demanda de le suivre. Clyde fit un signe poli à Joan pour la laisser passer devant. Puis il suivit, sentant assez rapidement ses inquiétudes quand au déroulement de cette rencontre d'avec la Famille locale revenir ...

*Ca va bien se passer. Tu es un grand garçon et tu sais te tenir. Il n'y a pas de raison. Et puis c'est une petite cour, ils doivent être un peu plus détendu ...*

Arrivée dans l'alcôve, Clyde salua poliment d'un signe de tête les présents, pour ne pas couper le barman. Mais son regard accrocha la jeune femme qui était assise. Pouvait on être aussi belle ? Eh bien visiblement oui. C'était possible. Et tout à fait impossible à la fois. Mais si ces gens étaient dans l'alcôve et si l'on considérait le nombre de cocktails du patron que le colosse transportait sur son plateau, elle était de la Famille. Voilà qui faisait de sa beauté impossible une beauté surnaturelle. Cela faisait tout de suite plus de sens.
Distrait par cette apparition, Clyde entendit malgré tout la question du grand roux. Il parvint à détacher son regard du "spectacle" ...

*Oh mon Dieu, il faudra que je m'excuse pour cette attitude peu respectueuse auprès d'elle*

... et hocha la tête en regardant le barman. La 5ème Tradition ne lui était pas inconnue. C'eut été un comble pour quelqu'un de son clan et une chose qu'on ne lui aurait pas pardonné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 9 Jan - 15:39

Le temps de réflexion de Joan, avant qu'elle ne distille certaines informations à son interlocuteur, n'avait pas échappé à Clyde. À peine eut elle répondu à ce dernier que quelque part, elle s'en voulait déjà de son manque de prudence. Le vampire en face d'elle ne put cacher sa surprise. Puis choisit de ne pas se rattraper. C'était plutôt judicieux, Joan avait bien vu dans son regard cette lueur si caractéristique de l'étonnement. Puis le barbu lui faisant face lui sembla, pendant quelques secondes, songeur face à une telle révélation. La tatouée ne sut pas trop alors, comment réagir. À quoi son interlocuteur pouvait-il penser ? À nouveau le doute l'assaillait et elle se demandait si elle avait bien fait de lui confier une telle information. Décidément elle n'était pas douée à ces jeux de non-dits, d'énigmes et de mascarade entre caïnites. Presque sans s'en rendre compte, elle reporta son attention face à elle. Passant sa main sur le bas de son visage, comme si elle était pensive, elle se mordit la lèvre inférieure. Ce n'était pas violent, mais ce geste, quasiment inconscient, voulait lui rappeler de faire attention à ce qu'elle disait.

Soudainement, alors qu'elle ne s'y attendait pas le moins du monde, elle revit sa mère. Joan fut surprise de constater qu'elle avait gardé un bon souvenir de sa génitrice. La motarde pensait qu'avec le temps elle avait oublié ses traits. Mais non, sa mère était là face à elle, bien dessinée, presque réelle. Elle s'adressait à sa fille en penchant la tête, Joan la voyait en contre plongée, l'index levé et elle semblait irritée. L'américaine se dit que cette apparition ressemblait complètement à l'image qu'elle avait pu garder de sa mère. Cette dernière s'adressa à Joan.

-"Tu sais ma fille il y a un adage dans la famille qui dit qu'il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler !"

Puis le souvenir s'estompa, se diluant dans son esprit, aussi rapidement qu'il était arrivé. Ce flashback eut le mérite de tirer un léger sourire à Joan.


*Elle ne disait pas que des conneries la daronne...*

Les paroles de Clyde, ramenèrent la motarde dans le présent. Joan tourna lentement son visage vers son interlocuteur. Ce fut à son tour d'être surprise. "Se forger une opinion par soi-même". Voilà qui était peu courant chez les caïnites qu'elle avait pu rencontrer. D'ailleurs Clyde semblait fier de son état d'esprit. Joan ne pouvait que le saluer dans sa démarche, si tant est qu'elle soit sincère. Et la tatouée n'avait pas trop de doute à ce sujet. Elle gratifia le vampire face à elle d'un sourire, en hochant la tête presque en signe d'approbation.

Puis Clyde enchaîna rapidement sur le voyage qui l'avait conduite ici, avant de bien distinguer ces "impérialistes" de britanniques par rapport aux écossais. Avant de remarquer qu'elle ne faisait déjà pas partie des idées reçues que l'on peut avoir sur les motards car "elle portait des chemises à carreaux". Cette remarque amusa beaucoup Joan qui laissa échapper un rire franc en regardant Clyde avec amusement. Puis il reprit un brin de sérieux en répondant à sa question. Ses propos précédents avaient conforté la motarde dans son idée qu'elle devait s'adresser à un écossais de souche pure. Mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il soit originaire de Glasgow même. Vu que le colosse roux ne semblait pas le connaitre, Joan jugea que c'est lors de son voyage que Clyde avait dû être étreint. L'américain remarqua aisément cette fierté écossaise qui transpirait de lui, cela semblait l'amuser.


-"Hum "donnant-donnant" n'est-ce pas ?... Sachez Mr. Fergusson que c'est un trait de caractère que j'apprécie énormément."

Elle lui sourit. Elle pouvait s'en vouloir autant qu'elle le voulait, ce Clyde lui plaisait bien. Il semblait franc et honnête. Aux yeux de l'américaine cela avait quelque chose de très rafraîchissant et surtout de très appréciable. Elle tenait à ce qu'il le sache.

Puis le barman leur fit signe. Il était temps de se remettre en piste. Joan remercia Clyde pour la discussion. Maintenant les choses sérieuses pouvaient reprendre. L'écossais lui fit signe de passer devant. Poli. Encore une fois elle le remercia d'un regard et d'un signe de tête. Elle emboîta donc le pas du géant. Elle nota avec un certain amusement qu'elle, la ricaine, était escortée par deux écossais. Cette simple pensée l'amusa.

Elle se dit alors que l'information de son origine qu'elle avait donner à Clyde n'était pas si grave en soi. Après tout, bien qu'elle ait passé quelques années maintenant en territoire britannique, ces années à côtoyer des anglais n'avaient pas totalement effacé son accent. Quelqu'un qui aurait voyagé pourrait aisément deviner, rien qu'en l'entendant parler, qu'elle venait de l'autre continent. Elle ne pouvait donc pas en vouloir à Clyde pour sa question. Et elle ne devait pas s'en vouloir de sa réponse. Elle n'était pas du genre à mentir et puis les Etats Unis sont très vastes, elle n'avait pas précisé de quel état elle venait.


*T'as, comme qui dirait, sauvé les meubles Joan. Pas de quoi paniquée !*

Ces pensées la détendirent légèrement. Elle restait sur le qui-vive, l'habitude sans doute, mais au moins elle se sentait moins mal à l'aise.

Puis Kerr leur tient le rideau pour qu'ils puissent rentrer dans l'alcôve avant de s'y glisser à son tour. Joan remarqua que la femme à la beauté à couper le souffle (si elle en avait eu un) était là, accompagnée bien évidemment des deux hommes de tout à l'heure. D'ailleurs le "junkie" n'avait pas l'air d'aller beaucoup mieux. Joan resta un moment à observer Lumi. Maintenant cela lui paraissait évident qu'elle soit un être surnaturelle.


*Sans doute une Toré...*

Puis Kerr les servit enfin une boisson à leur goût. Allez, là encore ça allait être rapide pour savoir s'il y avait des Ventrues parmi ceux-là... Le colosse se présenta à la petite assemblée. Joan leva un sourcil à sa question. Décidément les coutumes de ce lieu étaient très différentes des Elyseums qu'elle avait pu visiter. Elle hocha simplement la tête pour signifier qu'elle connaissait la réponse. Mais Joan n'était le genre de personne très scolaire. Elle n'avait à aucun moment envisager de répondre pour la "petite classe" qu'ils formaient. D'autres se feraient sans doute un plaisir de réciter leurs leçons au Gardien. Pour sa part, la tatouée avait déjà répondu à la question. S'il voulait des précisions, vérifier ses connaissances, il pouvait toujours lui demander...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 13 Jan - 14:02

Lorsque Hadrien pris la parole, Lumi marqua une pause, les yeux fixés sur lui. Le jeune homme semblait éviter soigneusement son regard, et balbutiait lorsqu'il s'adressait à elle. Visiblement, il était mal à l'aise. La vampire décida qu'elle ne perdrait pas son temps avec lui : elle l'ignorerait, comme s'il n'était pas là. Ainsi, elle ne perdrait pas patience, et peut-être serait-il plus en confiance de se savoir ignoré. Tout le monde serait content.

La dernière question de Lumi resta en suspend et Christy eu à peine le temps d'y répondre lorsque Kerr pénétra dans l’alcôve, un énorme plateau bien chargé à la main, deux nouveaux personnages sur les talons. Derrière son masque de détachement, Lumi senti l'agacement monter. Elle avait imaginé sa venue devant le prince comme une sorte de visite officielle, et voilà qu'elle devait attendre dans un bar - certainement au goût de Matthew, mais indubitablement pas du sien - et se coltiner 4 autres Caïnites. Cette soirée allait de mal en pis.

Kerr évoqua la cinquième tradition, et Lumi vit les deux nouveaux venus hocher la tête sans pour autant évoquer la réponse à voix haute, comme le Gardien semblait vraisemblablement l'attendre. D'agacée, Lumi vacilla dangereusement vers l’énervement, et sa voix était plus froide que jamais lorsqu'elle prit la parole. Étaient-ils de retour à la petite école pour que les élèves aient peur de prendre la parole ainsi ?


Honore le domaine d’autrui. Lorsque tu pénètre dans une ville étrangère, présente-toi devant celui qui y règne. Sans sa bienvenue, tu n’es rien.


Dernière édition par Lumi Yerni le Mar 13 Jan - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 13 Jan - 14:50


Chris prenait sur lui-même pour faire la conversation, il avait fait un effort notable pour essayer de combler leur temps d'attente, mais le jeune homme malade et la nymphe du pôle nord ne semblaient pas vouloir jouer le jeu. S'il avait été dans une autre situation, il aurait pu soupirer de déplaisir ou même partir, mais là, il était obligé d'attendre. Obligé d'attendre le bon vouloir du grand roux en compagnie de personne plus ou moins douteuse.

* Je vois qu'il n'y a pas que moi qui devrait faire un stage de sociabilisation. Elle est franchement belle, mais elle a l'air de se prendre pour la reine de sabbat ! Pfff... c'est ça un Ventrue ? Je comprends mieux maintenant... *

Les autres se présentèrent à leur tour, Chris pencha tour à tour la tête devant chacun. Le temps se faisait long et de tout évidence, le jeu du silence continuait. Que n'aurait-il pas donné pour être ailleurs ou allait chercher le Chef du club. Le silence retomba et Chris ne chercha pas à le percer à nouveau. Il avait perdu l'espoir de voir arriver le colosse pour sauver la situation quand soudain la voix de Lumi se fit entendre.
Pour un peu, Chris aurait pu croire à une hallucination auditive. Il releva les yeux sur la belle femme en face de lui et put constater que réponse ou non, cela lui importait peu.

* Quelle chance ! Quels compagnons ! Bravo ! *

Son mauvais caractère lui intima de ne pas lui répondre, après tout à quoi bon ? Tandis qu'une autre partie de son cerveau lui disait de suivre se maigre fil de conversation. Sans soupirer, il reprit d'une voix plate.

" Je ne viens pas d'ici, je suis de passage. " Puis il rajouta plus bas, certainement pour lui. " Enfin, j'espère ... "

Christy tourna automatiquement son regard vers le rideau quand celui-ci s'ouvrit, il était enfin là ! Le grand roux leur fit de pseudo excuse et s'avança en les servants. Il put voir que d'autres personnes l'accompagnaient et il les détailla sommairement, reconnaissant la jeune femme à cote de laquelle il s'était assis. Après s'être présenté, le gardien des lieux leur posa une question qui le laissa pantois. Peut-être qu'Iris s'était trompé... Il regarda le manège du maître des lieux en répondant par l'affirmative d'un mouvement de tête, sans ouvrir la mâchoire.
Cela se pourrait-il qu'il se soit trompé d'endroit ?

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 13 Jan - 16:39


Stéphane accueillit les remarques d'Alexandre avec un certain amusement, et même avec un amusement certain ! Ça faisait un moment qu'il ne s'était pas détendu en asticotant les deux artistes du groupe et il était content de voir qu'Alexandre était toujours un bon compagnon de jeu. Lui offrant un sourire de connivence, il laissa dériver son regard sur Ludwig. Ce dernier lui semblait préoccupé et l'amusement de Stéphane se teinta de doute.

* Serait-il possible que je me sois trompé ? Ou alors ils ont su que nous venions et ils sont déjà repartis ? Non, non, c'est impossible, je l'aurais su ! Ils doivent être ici, il ne reste qu'à mieux chercher ! *

Ce n'est que la remarque de Hope qui lui permit de changer de sujet de réflexion. Elle aussi n'était pas comme d'habitude, la remarque légère de son arrivée l'avait-elle vexé ? Tout le monde était-il tendu à ce point ? Posant une main sur son verre, il le fit tourner quelques instants, lui non plus n'était pas dans son assiette. Exposer son échec devant ses compères ne lui avait pas été trop difficile, seulement, il venait de prendre pleinement conscience de ce que le mot échec pouvait signifier. Seules les grises mines du groupe lui firent comprendre qu'il avait peut-être perdu son temps et donc leur temps. Qu'ils avaient peut-être perdu la piste !
Se passant une main dans les cheveux, son regard se reporta sur le sachet qu'il venait de poser sur la table. Le prince pourrait-il les aider ? Cela aurait été tellement simple ! Surtout qu'il avait déjà plusieurs fois discuter avec le Prince de cette ville et que malheureusement, ce dernier ne semblait pas avoir plus de pistes que lui. En même temps, si leurs « amis » se trouvaient bien ici, il n'était certainement pas venu se présenter. Entrapercevant une lueur d'espoir, Stéphane laissa son regard dériver sur ses compagnons, constatant que tous étaient hypnotisés par le sachet de velours.

« Je l'ai pris pour Ludwig et Hope, il s'agit du guide d'une galerie qui se trouve non loin d'ici. Une galerie où j'ai passé quelques nuits, puisqu'elle appartient à notre hôte. »

Il défit les cordons du sachet pour en sortir le guide et le poser au milieu de la table, laissant le choix à chacun de le prendre en premier. Sans doute que ses amis c'était attendu à quelque chose de plus extraordinaire, mais il n'en était rien. L'age l'avait-il changé à ce point ?

« Je me suis assuré que notre hôte n'était pas là-bas ce soir, d'où mon retard. Donc, il devrait se trouver ici, nous n'avons plus qu'à demander pour le rencontrer. »


_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 15 Jan - 10:30

Hadrien se redressa et s'assit correctement à l'entrée du roux. Une fois ses deux jambes sous la table, il releva la tête devant le verre que l'homme venait de lui poser devant lui. Puis lentement, il releva cette dernière et vit les deux personnes qui étaient entrées juste avant lui. Un jeune homme dont le regard avait était attiré vers Lumi et une femme.

Hadrien se raidit encore un peu plus, à la vision de la nouvelle venue. Elles étaient maintenant au nombre de deux dans l'alcôve. La panique recommençait à l'envahir à nouveau, mais il ne voulait pas craquer devant sa nouvelle "famille", c'était le meilleur moyen de passer pour un faible et déjà son état n'était pas des plus valorisant pour lui. Il jeta un rapide coup d'oeil a Lumi quand elle répondit à la question de Kerr, qu'il n'avait absolument pas écouté, puis ramena son regard vers la nouvelle.

Il serra au maximum ses poings pour s'empêcher d'écouter la petite voix intérieure qui lui hurler de fuir cet endroit au plus vite. Il les serra jusqu'à avoir ses ongles qui perforent la peau de la paume de ses mains. Il venait de se rappeler qu'en plus, il n'avait pas son couteau pour se défendre et cela l'inquiéta de plus belle. De plus, il se répétait inlassablement dans sa tête la même petite phrase.

*ça va aller ... Tu n'es pas seul*


Il ramena son regard terrifier vers son verre, cachant honteusement ses mains tremblantes sous la table. Il fallait qu'il sorte d'ici au plus vite ou plutôt qu'il puisse s'éloigner d'elles.


_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 16 Jan - 0:41

HRP:
 

Kerr observa tour à tour les caïnites devant lui. S'il avait été plus jeune, plus proche de l'humain qu'il avait été auparavant il aurait très probablement soupirer. Ces vampires ne faisaient aucun effort. Cela commençait doucement à l'agacer. Presque tous avait hocher la tête mais aucun n'avait oser répondre. Si la magnifique déesse de glaces n'avait pas répondu le Brujah aurait sans doute commençait à voir rouge... Enfin façon de parler.

A peine Lumi eut-elle terminé sa phrase que le sceau derrière le tableau s'activa. La porte dérobée se mit doucement en branle. Sans un bruit une ouverture se dessina peu à peu derrière le colosse roux.

Il était tellement exaspéré par l'attitude de certains d'entre eux qu'il les auraient bien laissé en pâture à Ambrosius, ça leur aurait fait les pieds tient ! Mais en l'absence de MacGregor...


*Du moins j'espère vraiment que le bougre n'est pas dans un coin à se foutre de ma gueule !!*

Donc en l'absence de MacGergor, le Gardien avait quelques réticences à laisser autant de caïnites en compagnie du Prince. Et puis il n'avait pas de dons lui permettant de voir les intentions et d'autres choses qui auraient pu lui être utile ce soir. Il allait donc rester auprès d'eux. Surtout qu'il ignorait si Ambrosius voulait les recevoir tous en même temps où l'un après l'autre. Et dans le dernier cas Kerr ne laisserait pas des vampires sans surveillance dans l'Elyseum.

Le rouquin termina ses réflexions quand la porte fut complètement ouverte. Derrière lui s'étendait un long couloir sombre. Puis des lumières s'allumèrent doucement, éclairant d'un éclat tamisé le passage. La clarté révéla doucement une simple porte en bois à leur opposé.

Kerr tâcha de se calmer un peu avant de reprendre la parole.


*Évitons de paraître trop agressif envers nos invités*

-"Bien. Mesdames et Messieurs, si vous voulez bien me suivre. Je vais vous conduire au Prince."

Il se retint de leur dire qu'ils avaient intérêt à montrer plus de respect envers Ambrosius qu'envers lui. Il se contenta de leur jeter un regard quelque peu excédé. Puis il les invita à nouveau à le suivre d'un regard, guidant la petite troupe dans le couloir.

Le fait de marcher, mais surtout de ne pas croiser leurs regards le calma un peu. Ils avaient l'air aussi exaspérés que lui et Kerr devait désamorcer la situation avant la rencontre avec le Prince. Ce n'était pas mettre les invités dans de bonnes conditions.


-"Nous n'avons pas pour habitude de recevoir des invités. Et encore moins autant d'un coup. Veuillez donc pardonner la logistique. Nous tâcherons de remédier à cela dans un prompt avenir. Afin que l'accueil soit le plus agréable possible en ce lieu."

=> Direction La salle d'attente.
**********

Dans la salle principale du bar, une serveuse s'approcha de la table du quatuor. La jeune femme était celle que Kerr avait interpellé en se rendant à l'alcôve. Elle s'appelait Lorraine, et elle avait cet air typiquement écossais. Ses gestes étaient d'un professionnalisme indéniable. Elle avait eut une formation dans l'une des meilleures écoles hôtelière de France. Ce n'était pas pour rien qu'elle était la chef de salle du Shadowland's doors. La jeune femme salua au quatuor, d'un sourire resplendissant de douceur.

Lorraine:
 

-"Bonsoir Madame et Messieurs. Le Patron a pensé qu'un cocktail de la maison vous ferez plaisir."

Elle déposa quatre verres à bière, style pintes, teintés de noir, contenant 50cl d'un liquide plutôt épais qui de prime abord pourrait s'apparenter à du jus de tomate très concentré. Mais l'odeur ne pouvait pas tromper les caïnites que Lorraine servait. Puis avec un geste particulièrement technique, elle repris les verres de chacun d'entre eux. Inutile d'encombrer la table plus que de raison, cela avait tendance à attirer l'attention.

Le verre à cocktail spécial Mascarade:
 

-"En vous souhaitant une agréable soirée."

Lorraine sourit à chacun d'entre eux avant de les saluer par un signe de tête et de s'éclipser discrètement s'ils ne la retenait pas. Kerr avait toute confiance en cette jeune fille. Elle était prometteuse, travailleuse et très professionnelle. Et puis si le colosse devait revoir la logistique du Shadowland afin de mieux accueillir les membres de la Famille, il était plus que possible qu'il en fasse une goule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 18 Jan - 15:43

Clyde constata, dès qu'il pu promener son regard dans l'alcôve, que l'ambiance n'était pas vraiment aussi cordiale que la discussion qu'il avait pu avoir avec Joan quelques minutes plus tôt.

Si sa beauté était sidérante, la nordique aurait pu les geler jusqu'à la moelle tant elle était froide dans son expression et son verbe. Eh bien, voilà qui était prometteur. Dans un coin, l'homme au sweat shirt était on ne peut plus plaqué dans un coin. De tous, il semblait passer la pire soirée ... Le trémère lui accorda que subir les effets d'un rituel anti-discipline avait de quoi plomber une nuit. Mais en même temps, quelle idée ?
En dehors de lui, tous semblaient d'une manière ou d'une autre exaspérés. Même le barman semblait faire des efforts conséquents pour rester courtois. Tout les vampires de cette ville étaient-ils si peu sociables ? Clyde ne laissa rien paraître de ses réflexions et prit le verre qui lui était destiné avec un regard de remerciement pour le colosse. Il fut plutôt satisfait d'avoir au moins pu commencer la soirée par une discussion agréable.

Lorsque le passage se révéla, le trémère laissa paraitre sa surprise avant de se reprendre. Ainsi l'énonciation de la 5ème tradition permettait l'ouverture ? Intéressant. Très trémère aussi. Docilement et sans faire de vague, Clyde suivit le mouvement, tâchant de se montrer poli et gentleman. Ladies first. Peut être une preuve de civilité réchaufferait elle un peu la belle aux cheveux blonds ?


Vers la salle d'attente
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 20 Jan - 10:41

Alexandre poussa le fascicule en direction de Hope avec un grand sourire qui se devinait sous son échappe.

"Les Dames d'abords ! Et vous appréciiez beaucoup plus que moi les choses illustrées dans ce bouquin."

Il tourna ensuite sa tête vers Stéphane pour lui poser une ou deux questions quand une serveuse s'approcha à nouveau de leur table. Elle était souriante et agréable à regarder. Elle déposa des verres sombres devant eux, dont s'échappait une odeur familière et émoustillante. Elle ramassa leur verre de "couverture" et partie, simplement, comme elle était venue. Alex lui fit un signe de tête pour la remercier.
Et quand elle fut partie, il baissa son écharpe et saisit le verre. Il en respira le contenu.

"Les gars, je crois que notre hôte est au courant de notre arrivée. Il ne va pas tarder à nous convoquer, je suppose. Et donc Stéphane, notre hôte possède une galerie d'art ? Tu as dû te régaler de la visiter, je pense ?"


Alexandre adressait un regard rieur à Stéphane, il se retenait franchement de rire. Il se doutait bien que contrairement aux deux toréadors qui se seraient régalés de visiter un tel endroit, le Ventrue, lui, n'avait surement pas passé un des meilleurs moments de son séjour à Glasgow.

Alexandre examina encore quelques secondes l'odeur du verre, puis il y trempa ses lèvres. Il redevint plus sérieux et une fois quelques gorgées du liquide écarlate avalé, il replaça son écharpe.

"Espérons tout de même que nous arriverons à quelque chose avec lui de notre côté ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 20 Jan - 13:13

Lumi emboîta le pas à Kerr, et se dirigea sans un mot vers la salle d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 22 Jan - 9:58

Kerr disparut dans le passage qui venait de s'ouvrir, puis Lumi s'y dirigea.


*Une de moins*


L’inquiétude d'Hadrien ne diminua pas et ne fit même que s'amplifier. Il allait se présenter au Prince, il se voyait déjà avec une chasse au sang sur le dos pour avoir commis un impair devant le chef de la ville. Si ça ne tenait qu'à lui, il ne serait pas venu le rencontrer, mais son sire le lui avait ordonné et il savait qu'il n'avait pas intérêt à lui dire non.

Il lança un regard sur la deuxième femme qui était arrivé et se recroquevilla un peu plus. Puis, il regarda les autres pour voir ce qu'ils comptaient faire. Il baissa le regard en s'adressant d'une voix plus que timide aux personnes qui étaient encore présentent.

"J ... J ... je pr ... pr ... préfèrerais ... P ... p ... passer en ... d ... de ... dernier ... S'il ... s'il ... vous plait ..."

Une fois que tout le monde aurait pénétré dans le couloir, ils leur emboîterait le pas en direction de la salle d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 27 Jan - 14:36

Une seule personne de l'assemblée répondit par voix orale à la question du Gardien. Et alors que Lumi achevait de résister la cinquième Tradition, un porte dérobée, dissimulée derrière l'imposant tableau de l'alcôve. Joan eut un instant de doute. Cette manière de procéder. Typiquement Trémères. Et ça pour le coup ça refroidit un peu la Gangrel qu'elle était.

*Non attends... ne me dit pas que le Prince d'ici est un Trémère... Non ! Non... Ce n'est pas possible... Ils ne sont pas du genre à aller s'isoler dans une ville indépendantiste comme celle-ci... Non si le Prince était un Trémère, cette ville serait déjà un bastion de la Camarilla...*

Elle marqua un temps dans ses réflexions. Puis, comme une conclusion à ses déboires intérieurs, elle se promit que si le Prince de Glasgow était un Trémère, elle ne resterait pas. Elle répondrait qu'elle est de passage. Et elle irait sans doute tenter sa chance en Irlande...

Pour l'heure l'immense Gardien avait déjà tracé la route à travers le couloir dévoilé, Clyde faisait des politesses, la magnifique beauté froide s'engageait à la suite de Kerr sans aucun mot de remerciement et le junkie désirait passer en dernier. La tatouée observa ce dernier quelques instants. Elle avait du mal à croire qu'elle seule l'avait mit dans cet état. Elle finit par hausser les épaules nonchalamment.


-"Comme tu veux." lâcha-t-elle, presque plus pour elle que pour lui.

Puis d'un regard sincère elle remercia Clyde de la galanterie dont il faisait preuve, encore, et s'engouffra à la suite de Lumi dans le couloir. Bien qu'elle ne soit pas réellement intéressée par ce genre de vice, Joan ne pu s'empêcher d'observer la sublime déesse nordique qui marchait devant elle. Elle ne laissait personne indifférent. C'était évident.


Vers la salle d'attente.

Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 1 Fév - 17:23

Ludwig suivit d'un regard le manège de Stéphane. L'Amiral était à la fois intrigué et amusé. Son ami savait jouer sur le suspens. Une fois que le fascicule fut dévoilé, le Commander ne put cacher un brin de déception. Mais la vue du titre et les mots "art" et "gallery" inscrit dessus réveillèrent son intérêt. Alexandre poussa doucement la brochure vers Hope, prétextant de prime abord une formule de politesse. Mais personne n'était vraiment dupe à cette table. Il ne faisait aucun doute que le Brujah n'était pas vraiment intéressait par le contenu de ce prospectus. Ludwig se contenta d'observer du coin de l’œil le fascicule. Il retira doucement sa main, laissant à Hope la possibilité de se saisir de cette brochure.

C'est alors qu'une jeune serveuse vient leur offrir de nouvelles consommations. Instinctivement le regard du vieux Toréador se posa sur leurs verres de bières. Il était indéniable qu'il n'en avait pas beaucoup bu. Leurs verres étaient pratiquement encore à moitié plein. Son attention se reporta sur la jeune fille qui leur servait maintenant une nouvelle boisson.


*Ahh décidément l'Ecosse ne manque pas de charme !*

Il lui sourit en la remerciant chaleureusement. Leur hôte était particulièrement attentif et prévoyant. C'était plus qu'appréciable. Une fois que la serveuse s'éloigna, Ludwig reporta son attention sur ce verre noir. L'odeur ne pouvait pas les tromper !

-"Quelle délicate attention. C'est vraiment très aimable à notre hôte de nous faire patienter dans les plus agréables conditions."

Cette boisson était en effet bien plus à leur goût. Enfin pas pour tout le monde. Le regard du Commander se porta sur Stéphane. Son ami avait-il poussé la rencontre avec l'hôte en question à ce point ? La réaction de son camarade n'allait pas tarder à répondre à cette interrogation. Bien que le Toréador se doutait d'une partie de la réponse.

Quelques minutes auparavant, en attendant leur quatrième compagnon, le trio d'ami avait évoqué les faiblesses de leurs clans respectifs. En repensant à cela Ludwig admit volontiers que celle de Stéphan était quand même aussi invalidante que la sienne.

L'attention de l'Amiral se reporta sur Alexandre.


-"Tu as raison mon ami. Je pense que notre hôte nous convoquera en temps voulu."

Il marqua un petit silence, le temps de boire une légère gorgée. Il reposa doucement le verre sur la table devant lui. Leur hôte prenez soin d'eux.

-"Mais je pense qu'avec son aide nous arriverons bien à quelque chose. Je ne doute pas qu'il doit avoir des moyens, mais surtout qu'il connait bien sa ville."

Son attention se reporta à présent sur le fascicule. Quitte à patienter autant le faire en se préparant à cette galerie et aux œuvres sublimes qui devaient s'y trouver. Car Ludwig ne doutait pas une seule seconde qu'il allait y faire un tour.

Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christy

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 13/11/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 9 Fév - 17:55

Chris ne fit aucun commentaire et attendit patiemment que tout le petit monde de l'alcôve s'écoule à travers le passage révélé par le tableau. Il ne tiqua à aucune courtoisie et se retint de lever les yeux au ciel en soupirant. Avant-dernier de la longue file, il tendit légèrement l'oreille pour entendre le chef de convoi. Un sourire se dessina sur son visage, là, personne ne risquait de le voir !

* Je suis persuadé que tu seras ravie de rencontrer cette joyeuse bande Iris ! Vraiment ! Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour être tranquillement chez moi... *

Durant le cours trajet, il se permit également de renifler l'endroit et d'en inspecter les parois. Les vampires de cette ville étaient particulièrement prudents ou paranos ? L'avenir le lui dirait sûrement ! Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher d'imaginer la tête qu'elle aurai quand il lui raconterait son aventure ! Dire qu'il s'était moqué de certaines de ces histoires, qu'il avait cru qu'elle en rajoutait ! Un rire à peine dissimulé lui monta dans la gorge et c'est ainsi qu'il déboucha du petit couloir.

[Par ici]

décompte:
 

_________________
Tenue de Chris [18 Janvier 2014]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 12 Fév - 13:05

Hope eut un sourire amusé à la remarque d'Alexandre. Une galerie d'art ? Sans doute qu'elle et Ludwig seraient, en effet, les plus intéressés.

*Pauvre Stéphane*, songea-t-elle en l'imaginant en repérage là bas.

Sa main libérée alla se saisir du fascicule avec douceur. Alors que ses doigts se refermaient sur l'objet, une serveuse s'approcha de la tablée. A l'odeur, aucun doute, le cocktail maison était sanguin. Hope releva la tête tandis que la jeune femme déposait un verre devant elle et avec un sourire, elle la remercia.
Le regard de la toréador glissa vers Ludwig. Un amusement certain pointa lorsqu'elle vit à quel point il était appréciateur. La jeune femme était jolie, sans nul doute. Et Ludwig passait une bonne soirée, sans nul doute également. Hope ne fit aucun commentaire, mais le sourire en coin persista alors qu'elle entrouvrait le fascicule. L'amusement se mua en concentration et analyse. Penser à de l'art lui permettait de focaliser son esprit sur d'autres soucis que la présentation au Prince. La caïnite écoutait la conversation d'une oreille mais se garda bien de rebondir, préférant songer à ce qu'elle voyait plutôt qu'à ce qu'elle entendait.


"Intéressant ..." finit elle par lâcher alors que ses yeux allaient d'une photo à une autre.

Après quelques minutes de lecture, elle tendit le sésame à Ludwig et porta son verre à ses lèvres. Son compagnon avait raison, l'attention était délicate de la part des autorités locales.


"Stéphane, vous avez dû faire bonne impression pour qu'on nous accueille aussi agréablement."

Léger sourire. Le ventrue n'avait peut être pas autant qu'informations qu'il l'aurait bien voulu mais il était loin d'avoir fait chou blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Ven 10 Avr - 19:38


Stéphane attendit que la serveuse pose les verres devant eux, la remerciant d'une inclinaison de tête tout en écoutant Ludwig. Voilà que son comparse se mettait à reparler de la beauté, ils ne s'en sortiraient jamais.

« Bonne soirée à vous aussi. »

Poli, il repoussa légèrement son verre sans même le sentir quand la serveuse fut assez loin pour ne plus le voir. En entendant la voix d'Alex, il se tourna vers lui pour répondre à son sourire. Il repensa à ses premières visites de la galerie et à sa première prise de contact. Il avait souffert, mais il ne leur dirait rien, il se contenterait de sourire de façon ironique. Reportant son attention sur le groupe, il surprit le regard de Ludwig sur lui et hausse un sourcil en continuant de sourire.

* Non, je ne compte pas mettre mon nez dans ce verre, mais tu peux continuer de me surveiller pour t'en assurer. *

« Tu n'imagines pas à quel point Alexandre. Je pourrais même rajouter que c'est un homme qui n'est pas avare quand il s'agit de parler d'art de manière générale. Il est indéniablement cultivé. »

S'il avait bien compris, le Prince avait d'autre projet pour le début de soirée et ils se devraient d'attendre. En attendant, il regarda le fascicule qu'il leur avait ramené, regardant par-dessus la table les images qui défilaient au fil des pages. Ses amis n'étaient pas vraiment loquaces et la dernière phrase que prononça Alexandre le rappela à ses inquiétudes. Ils trouveraient, ce n'était qu'une question de temps et de moyen. Il n'avait pas pu se tromper à ce point, ils étaient ici !
Pour changer de discussion et s'éloigner de ses réflexions pour le moins perturbantes, il se tourna vers les deux toréadors.

« Le voyage et l'installation se sont bien passés ? »


_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 12 Mai - 10:08

Alexandre sourit à Stéphane, imaginant déjà le Prince lui sortir l'historique de la galerie ainsi que les artistes qu'il avait exposés par ordre alphabétique.

Il leva son verre en direction des deux Toréadors ainsi que du Ventrue et lança un :

"चिअर्स !" (Prononcé Chiars)

Il trempa ses lèvres dans le verre, ne buvant finalement qu'une gorgée en appréciant le gout de son breuvage vital. Il reposa ensuite le verre devant lui.

"Ça ne vaut pas le vin de palme que j'ai pu gouter à Pondichéry ... Mais il est pas si mal"


Il attendit, patiemment en écoutant distraitement ses compagnons relater leur voyage. Il n'intervint pas dans cette partie de la conversation, n'ayant pas de fait marquant à leur faire part. Son voyage à lui c'était passé d'une manière plutôt tranquille. Il avait rarement eu des soucis durant un voyage, que ce soit de son vivant ou de son gisant. Il aimait voyager et on peut dire que le voyage l'aimait bien aussi.

Alex faisait tourner le liquide rouge dans son verre, prenant soin de ne pas en renverser.
Il suivait de son oeil valide le cheminement du book de la galerie, n'ayant pas remarqué de comportement bizarre de la part de Hope. Peut-être que Ludwig lui offrirait une deuxième fois ce petit plaisir de le voir perdue dans la contemplation de la beauté.

Il sourit pour lui-même. N'ayant pas d'autre chose à faire et s'ennuyant légèrement, il observait la salle et la vie autour de lui, se balançant sur sa chaise. Il avait toujours apprécié ce genre d'endroit où on pouvait rencontrer tout et n'importe quoi. Il finit par décrocher totalement de la conversation de ses compagnons et laissa trainer ses oreilles à celles qui l'entourait. Se délectant des histoires banales et sans intérêt des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 27 Juil - 22:31

Ludwig jeta un rapide coup d'oeil au fameux livret. Cela pouvait être intéressant, même si à ses yeux, les arts des peuples du mondes et la diversité qu'ils portaient étaient des perles rares, trop peu mise en valeur ! Que l'on appelait si injustement "primitif" ! Cette marque de valeur déplaisait fortement au Commander. Cela émettait un jugement, mettait en place une hiérarchie de la beauté et de l'art qui n'avait pas lieu d'être.

L'Amiral buvait quelques gorgées entre quelques répliques. Au final il n'y avait pas grand chose à raconter sur le voyage lui même. De nos jours les voyages étaient rapides et sûrs. Paris-Londres se faisait en pratiquement une fraction de secondes par un train sous la mer ! Si on lui avait demandé quelques décennies auparavant s'il avait pu imaginer que les Hommes soient capables de se frayer un passage sous la mer elle même, il aurait rit. Cette démesure de moyens ne cessait de faire l'admiration de l'anglo-germanique.

De même l'installation en elle-même avait été somme toute tranquille. Ce qui leur avait pris le plus de temps, à Hope et lui-même, avait été les travaux de rénovation des lieux, mais surtout la mise en place des systèmes de sécurité. Rien de réellement passionnant dans tout ça, donc. Et même pour l'orateur qu'il était, Ludwig avait du mal à rendre ça réellement palpitant. Ça en était à un point où il avait même perdu l'attention de son ami Alexandre. Morbleu !

Il toussota légèrement, afin de ramener le balafré dans la conversation.


-"J'aimerais vous proposer quelque chose pour fêter nos retrouvailles. Cela fait un moment que nous nous sommes pas retrouvés tous ensembles. Que diriez-vous de quelques passes d'armes pour nous dérouiller ? Des envois amicaux entre nous. Et puis cela vous permettra de visiter notre demeure."

Il sourit doucement attendant la réponses de ses amis.

Décompte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mar 28 Juil - 16:34

Hope écoutait Stéphane décrire un peu plus avant ce Prince. Peut être auraient ils d'intéressantes conversations. Elle s'imaginait déjà les débats avec Ludwig. Cela tira un sourire amusé à la toréador. Les points de vue de son compagnon de route en matière d'art étaient peu partagés. Tout cela promettait d'être intéressant.

Elle nota que Stéphane ne rebondissait pas à sur ses propos. Dommage. Avait elle dit ou fait quelque chose qui l'aurait contrarié ? Déjà ? Il préférait orienter la conversation sur eux ... Rien de bien folichon a raconter de ce point de vue là.


La demeure est tout à fait exquise. Bien que nous ayons prit du temps pour décorer avec soin, vous l'imaginez bien, ce sont les quelques systèmes de sécurité qui ont été les plus longs à mettre en place. Enfin, vous savez comment je suis en la matière.


Sourire amusé et de conclure ses mots en prenant une gorgée de cocktail. Bien sur elle aurait pu les entretenir longtemps sur ses choix en matière de décoration mais à part ennuyer profondément ses compagnons de tablée, cela n'aurait pas servit à grand chose. Stéphane semblait déjà avoir besoin de récupérer de l'épreuve de la galerie d'art et Alexandre n'était pas du genre à feindre l'intérêt, d'ailleurs Hope aurait jurée qu'ils l'avaient déjà perdu. Le regard du balafré étant davantage attiré vers l'animation de ce bar que de leur table.
Hope espérait avoir un peu plus de détails sur la ville ... tant pis.

La proposition de Ludwig su palier à ce moment de flottement. Le visage de Hope s'éclaira.


Quelle riche idée ! Vous pourrez ainsi voir de vos propres yeux nos trouvailles en matière de décoration !

Elle plaisantait bien sur, l'intérêt serait dans le partage d'un moment comme ils n'en avaient pas eu depuis plusieurs mois. Mais c'était trop tentant que de leur laisser croire qu'ils devraient supporter une visite guidée complète et argumentée.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 29 Juil - 21:56

Stéphane leva son verre en même temps qu'Alexandre et trinqua à leurs retrouvailles. Alors que le brun plongé son nez dans le verre d'un air appréciateur, il reposa le sien devant lui sans même le humer. Il n'avait pas spécialement envie d’être malade ce soir.

Ludwig sembla se perdre momentanément dans ses pensées, mais il revient bien vite à la discussion abordant le sujet de leur installation. Bien qu'elle ne soit pas très riche en rebondissements, Stéphane écouta patiemment, souriant aux ajouts de Hope. Ce sujet s’épuisa bien vite, Alexandre semblait absorbé par tout sauf la conversation et Stéphane essayait de ne pas replonger dans ses doutes. C'est avec un grand soulagement qu'il accueillit la proposition de son vieil ami qui fut vite mitigé par l'invitation de Hope.

« Ma chère, je ne doute pas de votre goût en matière de décoration et encore moins en matière d'art. D'ailleurs, je ne me vois pas prononcer une seule critique sur le sujet. Aussi, et je ne puis parler que pour moi, je serais ravie de visiter votre intérieur afin de partager votre goût des arts.»

Stéphane lui adressa son plus beau sourire, conscient de la façon dont pouvait être prise sa phrase, mais cela l'amusait de voir que la plus jeune voulait commencer à jouer aussi rapidement. Si le groupe organisait parfois des joutes armées amicales, il était plus rare qu'ils organisent des joutes verbales. Pourtant, à ce moment précis, Stéphane se sentait d'humeur joueuse. À vrai dire, il préférait tout plutôt que de repenser au peu d'information qu'il avait obtenu depuis son arrivée.

* Alors n'y pense pas ! *

Il la fixa un moment, cherchant à jauger sa réaction, son sourire toujours bien en place et son visage exempt de toute insinuation graveleuse. Serait-ce là leur nouveau jeu ?
Il dut reporter son attention sur Ludwig pour lui poser une question d'importance, qui ferait peut-être écho à la précédente.

« Aurais-je besoin d'amener mon matériel ? »

Il évita soigneusement de regarder Hope pour ne pas se mettre à pouffer de rire, il préféra la surveiller de manière discrète en profitant de sa vue périphérique.

Point d'action :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 30 Juil - 14:50

Alexandre aimait les bars, et il continuait à observer les humains autour d'eux. Puis Ludwig toussota un peu et Alex le regarda, remettant les quatre pieds de sa chaise en contact avec le sol. Il regarda rapidement ses compagnons, lui avait-on posé une question ? On attendait un commentaire de sa part ? Puis le Toréador reprit en lui proposant de venir chez eux pour s'entraîner.

Le visage d'Alexandre s'illumina.

« Plutôt deux fois qu'une mon ami ! J'en serais ravi »

Puis Hope rajouta qu'ainsi, ils pourraient voir leurs trouvailles en matière de décoration. Le Brujah écarquilla un peu les yeux de désespoir et jeta un regard à Stéphane. Il ne pouvait pas leur faire ça ? Non … Pas de visite organisée de leur maison…

*Pitié ...*


Puis le Ventrue répondit avec aplomb à Hope. Il avait l'air d'accepter le sort qui s'offrait à eux. Alex lui se dit que s'il avait droit à un entraînement bien sportif après cela pouvait être un mal nécessaire. Puis le sourire de Stéphane éveilla la curiosité de Alex. Il se repassa la phrase de son compagnon dans sa tête.

*Visiter votre intérieur ...*

Il fronça les sourcils, se demandant s'il avait bien entendu, puis regarda les deux protagonistes… Non, il avait dû se méprendre. Il n'avait pas pu manquer un tournant pareil de la conversation. Depuis quand on lançait des allusions graveleuses au milieu de ce genre de conversation. Est-ce l'ambiance du lieu qui influençait le ventrue ? Alex sourit un peu et trouva tout de même cela culotté de la part de Stéphane. Puis, ce dernier reprit la conversation normalement, posant une question à Ludwig.
Alex fit lui aussi une remarque quant au matériel.

« Moi je prendrais le mien, je préfère m’entraîner avec mes affaires si cela ne vous offusque pas. Il faudra qu'on se mette d'accord sur l'heure de rendez-vous et le jour. »


Il ne pouvait cacher son enthousiasme à allé ''jouer'' avec ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Jeu 6 Aoû - 22:30

Ah comme l'enthousiasme d'Alexandre faisait plaisir à voir ! Cette fraîcheur était tout à fait appréciable pour l'Amiral. En plus de cela, son ami était un excellent combattant, Ludwig prenait beaucoup de plaisir à échanger quelques coup d'épée avec lui.

La réplique de Hope l'amusa beaucoup. Enfin pour être exact ce fut l'expression du visage d'Alexandre à ses mots qui amusa particulièrement le Commander. Ludwig se mit intérieurement à rire, son ami était tombé en plein dans la plaisanterie de sa compagne. Et voilà que maintenant il cherchait du soutien chez Stéphane. Qui lui, en revanche décida de jouer le jeu.


Stéphane Andrieu a écrit:
« Ma chère, je ne doute pas de votre goût en matière de décoration et encore moins en matière d'art. D'ailleurs, je ne me vois pas prononcer une seule critique sur le sujet. Aussi, et je ne puis parler que pour moi, je serais ravie de visiter votre intérieur afin de partager votre goût des arts.»

Cette fois ce fut au tour de l'Amiral d'écarquiller les yeux. Avait-il bien entendu ? Non. Il avait dû se tromper ! Stéphane était quand même bien plus fin que cela ! Tout de même...

Mais l'attitude du ventrue laissait le Commander septique. Ce sourire qu'il affichait tout en fixant Hope dérangea Ludwig. La conversation venait de glisser d'une manière graveleuse qui déplu grandement à l'Amiral. Et il ne semblait pas être le seul à l'avoir remarqué. Le regard d'Alexandre ne trompait pas.
Qu'avait-il bien pu arriver à Stéphane ? Il était d'ordinaire plus délicat que cela. Bien plus habile aussi. Était-ce le lieu qui l'avait changé ainsi ? L'écosse était, certes un pays rude mais pas pour autant si grivois... A moins que ce ne soit la pression de n'avoir rien trouvé ? Le manque d'information obtenue ? Si c'était le cas il était injuste d'en faire pâtir un membre du groupe. Ils étaient tous dans le même bateau, et personne n'aurait eu dans l'idée de lui reprocher de ne pas avoir obtenu grand chose...

L'Amiral s'abstint ainsi de tout commentaire quant à cette réplique. Hope savait très bien se défendre toute seule face à ce genre d'attaque et Ludwig ne voulait pas s'en mêler, au risque de jeter de l'huile sur le feu. L'attention de Stéphane se reporta sur lui.


Stéphane Andrieu a écrit:
« Aurais-je besoin d'amener mon matériel ? »

Était-il sérieux ? Non franchement... Si Ludwig s'était mépris sur le double sens de la première réplique, celle-ci ne laissait pas de place au doute. C'était surtout l'attitude de Stéphane. On eut dit un jeune enfant riant de sa propre plaisanterie... Le vampire à la chevelure argentée se contenta de montrer sa désapprobation en buvant un gorgée, fixant Stéphane avec quelques reproches et de la déception dans le regard. Oui, le manque de finesse de son ami venait de le décevoir.
Heureusement, la fraîcheur d'Alexandre vint débloquer cette situation.


Alexandre Marchand a écrit:
« Moi je prendrais le mien, je préfère m’entraîner avec mes affaires si cela ne vous offusque pas. Il faudra qu'on se mette d'accord sur l'heure de rendez-vous et le jour. »

L'Amiral reposa son verre sur la table en souriant franchement à Alexandre.

-"Je ne m'en offusque absolument pas Alexandre, je comprends tout à fait."

Son regard se posa sur Stéphane, toujours souriant. Il allait oublier ces désagréments, passer l'éponge comme disent les gens de nos jours. C'était peut être juste l'abattement de n'avoir rien à se mettre sous la dent qui irritait ainsi le Ventrue. Le Commander n'allait pas lui en tenir rigueur, mais avant cela il allait juste montrer à son ami qu'il n'était pas dupe.

-"Comme vous le savez, je suis fort bien équipé. Mais, si comme Alexandre vous avez des préférences sur votre propre matériel, je comprendrais."

Il eut un sourire avant de reprendre son verre, le levant doucement, comme pour porter un toast avant de porter la coupe à ses lèvres. Le Commander but une gorgée, continuant à soutenir le regard de Stéphane en souriant. Ludwig posa son demi sur la table et porta son attention sur Alexandre, toujours souriant.

-"Pour le rendez-vous je proposerai en début de nuit, après notre présentation bien sûr. Si nous voyions les autorités locales aujourd'hui alors nous pourrons nous retrouver demain. Sinon la nuit suivante. Cela vous conviendrez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Dim 9 Aoû - 19:10

En toute honnêteté, Hope espérait amener un peu de joie dans la conversation. Cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu et pourtant, il n'y avait pas d'enthousiasme. Oh certes ils n'étaient pas dupes, leur association n'avait pour but que de détruire leur ennemi commun. Du moins, c'en était l'origine. Hope, elle même, se savait bien moins personnellement impliquée que ne pouvaient l'être ses compagnons, quoi qu'elle avait tout de même perdu beaucoup, elle aussi, dans les combats. Cet ennemi était devenu le sien et plus encore, elle avait trouvé un moyen de supporter le temps et la dureté de leur existence en partageant cela avec des caïnites en lesquels elle avait apprit à placer une certaine confiance. Elle espérait ainsi qu'ils puissent, une nuit au moins, profiter de leurs retrouvailles et sourire du simple plaisir de revoir ce qui se rapprochait le plus d'amis ...

La tête d'Alexandre récompensa sa pique et elle eut volontiers dissipé tout malentendu afin qu'il puisse se réjouir tout à fait, sans la "menace" d'un cours sur les courants artistiques du XVIIIème siècle. Mais la réplique de Stéphane eut un double effet, à deux temps. Premièrement, Hope saisit qu'il y avait quelque chose d'étrange dans la résignation du Ventrue, c'était bien trop résigné pour être "Stéphane". Si elle avait apprit une chose c'est que ce caïnite là n'était pas résigné. C'était d'ailleurs une chose qu'elle appréciait énormément chez lui. Un instant plus tard, repassant la phrase dans son esprit, elle saisit. Et le regard posé sur elle en devint d'autant plus désagréable.

Sensiblement, Hope se tendit. Le fin sourire se figea comme soudainement prit dans la pierre. Jamais elle ne tolèrerait un tel traitement. Encore moins de la part d'un caïnite. Surtout pas après l'avoir souffert des décennies durant. La main se crispa sur le verre. Et elle parvint à se raisonner. Stéphane n'était pas ainsi. Cela dit ce regard la dérangeait finalement plus que les mots. Cette attente manipulatrice, cette curiosité d'observer l'effet ... Cela lui rappelait son Sire. Beaucoup trop. Et Hope se promit de ne plus plaisanter à l'avenir. L'instant de tension fut bref mais intense, puis elle sut reprendre une attitude presque normale.
Le sourire était plus dur, cependant.


"Quel dommage que vous ne soyez pas critique, Stéphane. Cela ôte tout plaisir à la chose. Croyez le j'apporte un soin particulier à me charger moi même de mon intérieur."

Elle n'était peut être pas aussi habile que le Ventrue pour manier la linguistique mais sans doute le message serait il passé. Elle voyait difficilement comment faire plus clair. Cela avait au moins le mérite de lui inculquer la prudence, jusqu'au sein de la côterie. Peut être s'était elle trop relâchée avec le temps. Sans doute.
De hausser les épaules.


"Il n'y a aucun intérêt à se dévoiler s'il n'y a ni échange, ni partage. Soyez rassurés, par ailleurs, je ne faisais que plaisanter."

De se détendre un peu. Un peu seulement. D'arriver à relever la pique de Ludwig mais le sourire ne s'étire pas pour autant.


"Je suis disponible pour quelques échanges, quand cela vous siéra."
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Lun 10 Aoû - 15:42

Stéphane souriait toujours, mais, intérieurement, les réactions de ses comparses douchèrent son amusement. Il semblait que cette petite blague n’était pas au goût de tout le monde et un instant, il se demanda s'ils avaient perdu leurs sens de l'humour. Pourtant, ils se connaissaient bien et ce n’était pas la première fois qu'il faisait ce genre de phrase à double interprétation. Ce n’était même pas la première vis-à-vis d'un membre de la coterie. Était-ce le rapport sous-jacent avec le sexe qui était la limite à ne pas franchir ? Il était donc allé trop loin ? Ne montrant toujours rien et gardant son sourire de pub pour dentifrice, il s'interrogea intérieurement.

Après un moment d'inactivité verbale, dû à ses réflexions internes, il prit une décision qui lui aurait fait froncer le nez s'il avait été seul. Les temps changeaient, les gens changeaient, depuis qu'il était au monde, il avait pu le constater mainte et mainte fois en bien des situations. Pourtant, cette fois cela lui fit un petit quelque chose sur lequel il ne pouvait mettre le doigt. Il balaya ce léger doute d'une chiquenaude et reporta son attention sur les personnes autour de la table.

Il accueillit les diverses réponses avec un sourire non feint, mais il ne rebondit sur aucune des perches que ses amies lui lancèrent. Sans doute qu'aucun d'eux ne voulait jouer à ce jeu au vu de leurs réactions pour le moins fermées. Les attitudes physiques, quant à elles, lui parlèrent bien plus, de toute évidence si Ludwig était surpris et peut-être déçu, Hope semblait presque indignée. Il lui faudrait sans doute régler ce mal entendu pour que la coterie et leur but commun ne souffre d'aucun non dit.

« Je prendrais mon matériel, ma main est habituée à la garde de mon arme fétiche, même si je sais que c'est justement pour ça que je devrais en prendre une autre. Au pire, je pourrais toujours t'en emprunter une, si cela ne te dérange pas Ludwig. »

Était-il possible que ses années passées ensemble, cote à cote et parfois dos à dos se protégeant les uns les autres, n'aient engendré qu'une amitié superficielle ? Ce groupe était-il soudé seulement par ce but qu'ils poursuivaient sans relâche, avec obsession et presque hargne. Cette possibilité fit revenir dans son esprit une hideuse petite créature insidieuse qui semblait se faire les griffes en souriant.

* À ton âge, tu devrais savoir que rien n'est graver dans le marbre et si tu n'es toujours pas capable de te faire à cette idée, consulte. *

Réfléchissant toujours sur la façon dont il avait tourné ses phrases et sur les réactions quelles avaient engendré, avec toutes les possibilités que cela impliquait et qui le laissaient perplexe, il capta une phrase de Hope qui lui permettrait de remettre les choses au clair et qui peut-être aiguillerait un peu mieux ses réflexions sur le sujet.

« J'avais saisi très chère et je crains que mon humour ne vous ait laissé, à toi et Ludwig, un goût amer. Aussi, je m'excuse de mon incartade. »

Il craint un moment que cette phrase soit prise d'une autre manière qu'il n'avait voulu la dire et finalement, il laissa tomber. De toute évidence, ils ne partageaient pas tout, loin de là et à l'avenir, il ferait bien attention à ce qu'il disait et à qui. Ce constat ne lui plaisait pas, mais la vie était ainsi et plus encore la non-vie. Parfois, il y avait un fossé entre ce qu'on voulait, ce qu'on pensait et ce qu'il se passait réellement.

Point d'action :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   Mer 12 Aoû - 19:02

Le Brujah commençait déjà dans sa tête à élaborer son programme pour cette soirée-là. Il avait pris l'habitude de s'entraîner seul, mais là, il devait profiter du fait d'avoir des partenaires qu'il savait compétant pour se perfectionner. Tout en réfléchissant, il continuait de boire sont verre si gentiment offert par la maison. Puis quand il revint s'intéresser de plus près à la conversation en cours entre ses compagnons, il sentit une ambiance bizarre, il n'arrivais pas identifier à proprement parler ce qu'il se passait. Mais l'ambiance c'était alourdie, ça il en était sûr.

Il jeta un coup d'oeil aux deux Toréadors, puis au Ventrue. Puis quand Steph s'excusa pour son calembour, Alexandre comprit.

*C'était donc ça le problème ?*


« Je suis pour l'instant libre comme l'air pour demain soir. »

Pour éviter qu'un ange passe au milieu du groupe et dans l'idée d'alléger un peu cette ambiance pesante, il prit la parole en réponse à l'avant-dernière phrase de Stéphane.

« On pourrait échanger nos armes si cela de dis. Je prendrais ton épée et toi mon katana. À condition que tu y fasses attention bien sûr. Tu sais comme je tiens à cette arme. Mais je pense que cela sera un très bon entraînement pour nous deux ! »


Puis il se tourna vers les Toréadors de façon à bien les voir malgré son œil manquant. Il leur sourit un peu puis enchaîna.

« D'ailleurs, j'ai acquis un nouveau Tanto, je vous l'apporterais demain soir si cela vous dit. Comme cela, vous pourrez le voir. Il n'a rien d'extraordinaire, mais je pense que cela sera une bonne arme. »


Puis, il se réinstalla comme il fallait, le dos bien dans son dossier. Il espérait les avoir tous lancé sur un autre sujet de conversation, plus léger si l'on puis dire. Les armes. D'une certaine manière, cela les concernait tous. C'était en s'entraînant qu'il pourrait enfin se débarrasser de leur objectif commun. Car jusqu'à maintenant, ils n'avaient pas était à la hauteur. Et Alex avait bien décidé de ne pas perdre encore une fois face à ceux qui avait amené à la création de cette coterie. Il s'entraînerait jusqu'à surpasser leurs ennemies et pouvoir les éliminer. Il savait très bien qu'il ne s'en sortirait pas seul, c'est pour cela qu'un entraînement commun, comme l'avait proposé Ludwig était une occasion à ne pas rater pour que tout le monde garde son niveau, surtout pendant les périodes d'enquêtes, pauvre en action.

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Shadowland's door - 15 janvier 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Shadowland's door - 15 janvier 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Paris] Tournoi "Highlander" SW le samedi 04 Janvier 2014 - Troll2Jeux
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto
» Panne réseau Bouygues
» Thimoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à main
» FRAT's NEWLETTER, 17 JANVIER 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: La salle de bar-
Sauter vers: