''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faraway Castle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Banshee

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Faraway Castle   Mar 21 Mar - 0:05

Faraway Castle




Vous pensiez que le chateau magique de Poudlard avait été inventé par une auteure écossaise à l‘imagination prolifique? Les escaliers capricieux, les salles apparaîssant et disparaîssant, les créatures étranges, les spectres, la forêt mystérieuse… Détrompez vous. J.K. Rowling s‘est inspirée des souvenirs d‘un vampire de ses amis qui avait passé des vacances inoubliables à Faraway Castle.

L‘on raconte que l‘endroit est bâti sur un cairn ancien ou qu‘il a été la demeure d‘un mage extrêmement puissant. En tout cas le château est déroutant… C‘est une salle sur demande à part entière. Vous désirez une salle de sport? Une piscine? Une ménagerie ou simplement une chambre à votre goût? Le château l‘invente pour vous. Il peut également donner vie à vos pires cauchemars…


Les propriétaires Nadia et Jérémie Ashworth sont là pour vous accueillir ainsi que leurs très nombreux employés.


Citation :
HRP:
Cet espace fonctionne comme la Chatbox: à vous d‘inventer l‘espace dans lequel vous évoluez. Vous pouvez RP librement ou inventer des intrigues si le coeur vous en dit.
Le RP ici n‘a aucune incidence sur le jeu en zone RP Glasgow.
NB: Merci de m‘envoyer un MP si vous désirez une intervention du MJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Mer 12 Avr - 21:49

Ed n’avait jamais eu un client comme ça : un type bien pour un Français. Il ferait n’importe quoi pour lui depuis qu’il avait croisé son regard. D’ordinaire il n’aimait pas les courses en-dehors de Glasgow parce que cela lui faisait manquer d’autres clients mais il avait dit oui sans hésiter, allez savoir pourquoi. Il a trouvé tout à fait naturel de couper la radio -la retransmission du match entre les Rangers et les Celtics pour la coupe d’Écosse, le match le plus important de l’année- et a acquiescé lorsqu’il lui a demandé de se taire. L’heure et demi de route s’était passée dans un silence confortable, l’inconnu regardant le paysage par la fenêtre, ou du moins devinait le dessin des reliefs de la lande.

Les roues du taxi crissèrent sur le gravier. Le conducteur regarda le château… La vache, c’était la grande classe. C’était le genre d’hôtel pour rupin qu’il ne pourrait jamais payer à sa bourgeoise. Ils se contenteraient d’un bed & breakfast pour fêter leur vingt-troisième année de mariage. Un type en costume de pingouin s’avança jusqu’à sa portière. Ed descendit la vitre et lui beugla que les valises de son client étaient dans le coffre. Pendant ce temps-là le Français lui glissait quelques billets pour payer le prix de la course.

Guillaume laissa le chauffeur de taxi faire demi-tour vers Glasgow tandis qu’il se dirigeait vers le hall d’entrée, l’employé servile sur ses talons portant ses bagages. Il regrettait de ne pas avoir pu se nourrir mais laisser la voiture devant l’entrée avec un conducteur inconscient eût été extrêmement incorrect.

- Bonsoir, je suis Monsieur de Margaux, dit-il d’un ton dégagé au réceptionniste. J’ai réservé une suite à mon nom pour les quelques jours prochains.

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banshee

avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Sam 15 Avr - 22:48

"Oui monsieur", répondit l’agent d’accueil après avoir consulté de l’œil l’écran de son ordinateur. "Vous avez réservé et réglé une suite royale avec accès total aux différentes activités du château, restauration comprise. Vous serez logé au premier étage avec vue sur mer. Théodore va vous montrer le chemin."

Le bagagiste était un type très grand et maigre comme un clou, on avait l’impression qu’il allait s’envoler au moindre coup de vent. Mais il empoigna les lourdes valises en cuir du Ventrue et les souleva avec une certaine facilité.

"Si monsieur veut bien me suivre"
, dit-il d’une profonde voix de basse.

Il se tourna ensuite vers l’escalier monumental qui desservait le hall pour se perdre dans les étages. Les pas des deux hommes étaient étouffés par le tapis bleu recouvrant les marches de granit sombre.

Décor Premier Etage:
 

Au premier étage le couloir s'étirait sur sa longueur, révélant un décor élégant tout en pervenche et blanc. Ici et là des sièges permettaient aux résidents de s'asseoir pour discuter entre deux portes.

Theodore posa les valises devant la porte et tendit la clé de la suite au Français. Il expliqua son geste insolite: dans n'importe quel palace l'ouverture et la visite de la chambre aurait dû être sa mission.

"L'hôtel est un peu particulier. Les chambres s'adaptent aux goûts de nos clients. Vous n'avez qu'à insérer la clé dans la serrure et la pièce se transformera selon vos désirs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Sam 29 Avr - 23:16

Le Ventrue leva la tête vers le visage de l'employé pour lui renvoyer un regard perplexe. Vraiment? C'était sérieux? Le domestique n'avait pas l'air de plaisanter. Il avait même d'une gravité qui ébranla les convictions de Guillaume. Il saisit la clé, un peu inquiet de ce qui l'attendait derrière la porte. Et si c'était vrai... "La chambre s'adapte aux goûts des clients"... C'est très vague et très indiscret. Sans trop vraiment y croire, le Français espérait qu'il n'y avait rien d’embarrassant derrière la porte qu'il s'apprêtait à ouvrir.

Le Français risqua un coup d’œil avant que la main de Theodore n'ouvre complètement la porte. Guillaume restait figé un instant, n'en croyant pas ses yeux. Puis, sans qu'il en soit réellement conscient, ses jambes avancèrent d'elles-mêmes. La décoration du petit salon dans lequel il pénétrait ressemblait aux appartements qui furent les siens à l'Elyseum de Lyon dans ses premières années d'immortalité.  

Spoiler:
 

Le plafond à caissons de style Renaissance était agrémenté de fresques et d'allégories antiques, au mur les parements de chêne étaient finement sculptés et au sol un tapis oriental en soie qui lui rappelait étrangement un cadeau de Philippe. Ici et là des touches modernes amélioraient le confort: l'électricité, les luminaires, une table basse et des canapés. L'on est bien mieux assis au XXIème siècle qu'on l'était quatre cent ans plus tôt.

Guillaume se laissa tomber dans un fauteuil, croisa ses pieds sur la table basse et leva la tête pour contempler les fresques au plafond. Cela lui rappelait tant les siècles anciens... Cela laissa le temps à Theodore de défaire les valises du Français et de ranger son linge.

Guillaume sortit de sa contemplation pour remercier l'employé et le gratifier d'un joli pourboire. Le Français resta seul ensuite pour admirer quelques instants le mobilier, contrôler que ses affaires étaient soigneusement rangées puis il descendit au rez-de-chaussée pour observer les allées et venues des nouveaux arrivants tout en lisant le journal.

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Hayes

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Royal Infirmary

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Jeu 8 Juin - 22:05

Alors que le soleil pâlot laissait place à la lune dans leur ballet quotidien, Victoria fonçait à vive allure sur les petites routes de l'arrière-pays Ecossais. A tel point que la boite à gants de la Mini commençait à faire un bruit des plus déplaisant, prête à littéralement exploser sous la pression. La conductrice ne semblait pas y prêter la moindre attention, son regard hagard nonchalamment posé sur la route.

Cela faisait plusieurs mois que Victoria faisait du surplace dans ses recherches. La Trémère n'était pas habituée à subir les affres de l'échec. Ce mot ne faisait pas parti de son vocabulaire. Malheureusement, que ce soit au niveau de ses recherches officielles (humaines) ou bien officieuses (vampiriques), ces dernières étaient au point mort. Après avoir tenté de diversifier ses centres d'intérêts, elle suivit finalement les conseils de la Régente de la Chantrie de Glasgow, Miss Mc Gee, et décida de prendre quelques jours de vacances loin du tumulte de la ville et du Royal Infirmary.

Après plusieurs heures de route, Victoria arriva finalement en vue de Faraway Castle, lieu de son petit congé. La Trémère n'était pas du genre à tomber à la renverse mais il fallait avouer que le château en jetait. Et pourtant, elle bossait au Royal Infirmary, qui était pas mal niveau architecture ! Plus elle se rapprochait, plus ce phénomène s'accentuait. Elle gara sa voiture à quelques mètres de l'entrée, dans la zone prévue à cet effet. Elle remarqua immédiatement les nombreuses berlines garées sur le parking, plus luxueuses les unes que les autres. Sa Mini lui parut encore plus petite qu'à accoutumée.

Loin de s'apitoyer sur son sort, Victoria dépensa un peu de sa vitae pour paraître humaine. L'action, si anodine soit-elle, était devenue un réflexe. La Trémère était bien éduquée. Elle pénétra dans le bâtiment, laissant son regard vagabonder dans le hall d'entrée et sa mémoire s'imprégner du moindre détail, que ce soit au niveau de la décoration, du personnel ou encore des clients. La jeune femme, habillée dans un tailleur noir sobre, traînant un unique bagage à main, vint finalement se poster devant un comptoir tenu par deux personnes très hospitalières. Elle se racla brièvement la gorge.


- Bonsoir. J'ai une réservation au nom de Hayes.
- Bonsoir Mademoiselle Hayes. Effectivement nous vous attendions. Théodore va vous conduire à votre chambre.

Victoria se tourna vers le valet, une sorte de géant maigrichon. Si vous voulez bien me suivre. fit-il avant de se diriger vers un couloir du rez-de-chaussée. La Trémère lui emboîta prestement le pas après avoir gratifier les hôtes d’accueil d'un signe de tête. Une fois devant la chambre, le valet se lança dans des explications abracadabrantesques quant à la spécificité du château. C'était un comble pour une vampire, qui plus est une sorcière mais Victoria eut du mal à croire le pauvre homme. Elle dut même se retenir de lâcher un gloussement moqueur.

Je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois ! pensa la chercheuse en congédiant Théodore après lui avoir glissé un petit billet pour son maigre travail. Victoria joua le jeu et imagina ses futurs quartiers. Elle enfonça ensuite la clé dans la porte et l'ouvrit.

Elle resta bouche bée.

La caïnite avait soudainement l'impression d'être sur son lieu de travail. L'agencement était identique. La plus grande différence consistait en la qualité du matériel. Toutes les machines semblaient comme neuves et dernier cri. Après avoir refermé la porte d'un grand coup de pied, Victoria avança lentement dans la pièce, sa main effleurant timidement la toute dernière centrifugeuse qui n'existait en théorie qu'à un seul exemplaire.

Son regard se posa ensuite sur une énorme bibliothèque occupant tout le pan de mur opposé. Curieuse, la Trémère y trouva même un petit traité écrit en latin évoquant la création d'homoncule, sorte de petite créature mythique faite de sang. Elle avait vu ce livre dans la bibliothèque de la Chantrie ! La caïnite dut se concentrer de toutes ses forces afin de ne pas céder à la tentation de lire le recueil ! Cependant, la question la plus importante restait en suspens. Comment tout cela était-il possible ? Victoria devait en avoir le cœur net. Elle sortit en trombe de sa chambre et fonça vers le lobby pour avoir des réponses; que ces dernières proviennent du personnel ou bien des clients eux-mêmes.

La Trémère ne trouva personne à l’accueil et son regard croisa finalement celui d'un homme lisant le journal. Victoria s'avança d'un pas décidé vers ce dernier et, avant de prendre possession d'un fauteuil adjacent, se fendit de quelques formules de politesse. A la vue de sa dégaine, la caïnite estima qu'il était préférable d'y mettre les formes.


- Bonsoir Monsieur, vous permettez ?

_________________
Tenue du 19 Janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Mar 13 Juin - 0:36

Guillaume levait de temps à autres les yeux de The Financial Times pour observer le ballet minutieusement chorégraphié des employés. Ceux-ci effectuaient les tâches d‘enregistrement ou accompagnaient les clients sur le départ avec une aisance acquise dans de grandes écoles d‘hôtellerie. Même le bagagiste devait posséder plusieurs déplômes malgré l‘ingratitude de sa tâche.

Il suivit du regard deux ou trois clients dont une belle blonde habillée de vison à la démarche chaloupée qui, à son grand regret, rentrait chez elle avec une quantité astronomique de valises. Il se replongea ensuite dans les fluctuations du NASDAQ et les articles sur la guerre commerciale entre deux constructeurs de smartphones coréen et américain.

Il en était aux conséquences judiciaires à propos d’applications si proches que l’on pourrait croire à du plagiat -fascinant- lorsqu’il fit un nouveau tour d’horizon. Il repéra une silhouette féminine à l’accueil qui attendait, solitaire. La jeune femme le fixa un instant derrière ses lunettes avant de se diriger résolument vers lui. En tout cas elle avait décidé de s’approcher de lui et pas d’un autre. Quoi qu’il puisse se passer ensuite, cela promettait d’être intéressant, mille fois mieux en tout cas que l’article dans son journal qu'il replia et abandonna sur l'accoudoir de son siège.

Gentleman, le Ventrue se leva pendant qu’il invitait d’un geste gracieux l’inconnue à s’installer dans le fauteuil.

- Mais biensûr, je vous en prie la place est libre
, dit-il dans un anglais parfait teinté d’un soupçon d’accent français. Puisque nous sommes désormais voisins permettez-moi de me présenter. Je suis  Guillaume de Margaux, de la praxis de Glasgow, à votre service madame.

Sourire aimable aux lèvres, l’œil pétillant de malice et de curiosité, il n’avait pas l’air d’un Ventrue méprisant et égocentrique comme l’on en croise beaucoup dans les cours européennes. Cérémonieux comme tous ceux de son clan il s'inclina élégamment devant elle avant de relever le buste, assez curieux de découvrir à qui il avait affaire.

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Hayes

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Royal Infirmary

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Lun 3 Juil - 22:06

Victoria remercia le gentilhomme d'un petit signe de tête presque imperceptible et prit place à ses côtés. Elle aurait pu s'asseoir un peu plus loin mais elle était d'humeur à socialiser.  De plus, l'homme tiré à quatre épingles se trouvait relativement proche de la conciergerie. La Trémère avait énormément de questions à propos du château et de la véritable magie qui opérait en son sein. Le personnel répondrait peut être à ses questions, bien qu'elle en doute. Ce genre d'information était généralement un secret professionnel...

Toujours est-il que cette forme de magie lui était complètement étrangère et inaccessible. Elle n'avait pas la moindre idée de son fonctionnement et ça la rendait à la fois très curieuse et légèrement irritée. Légèrement perdue dans ses réflexions, elle sortit de sa transe passagère par son nouveau voisin qui se présenta de manière plutôt inattendue. Victoria faillit répondre sans réfléchir en public. Plusieurs alertes résonnèrent dans sa tête. Elle avait pourtant fait attention et avait dépenser un peu de sa précieuse vitae pour passer pour une humaine. Elle qui pourtant passait pour une étudiante la plupart du temps sans faire le moindre effort. Victoria dut se retenir de ne pas sursauter et s'éloigner du caïnite qui se trouvait à côté d'elle.

La jeune chercheuse détailla son voisin d'un œil nouveau. Premièrement, il se disait membre de la Praxis de Glasgow.
Un bon point assurément. pensa Victoria. Cela signifiait qu'en théorie, il faisait partie de la Camarilla. Elle ne craignait rien dans un lieu public. Enfin façon de parler... Ensuite compte tenu de sa posture, de la qualité apparente de ses vêtements ainsi que de son journal économique, le dénommé Guillaume de Margaux, il y avait de fortes chances pour que ce dernier soit un Ventrue. Il collait quand même bien à l'image qu'elle se faisait des Sang bleus. Pour finir, le fait qu'il l'est démasqué alors qu'elle avait pris toutes les précautions démontrait soit une immense expérience traduisant un âge avancé ou alors des talents de perception et d'analyse fantastiques. Une chose est certaine: Elle devrait faire encore plus attention à l'avenir. La légère panique passée, Victoria esquissa un sourire plein de bonnes intentions, presque commercial et se présenta à son tour d'une voix emprunte de révérence.

- Enchantée Monsieur de Margaux. Pour ma part, je suis Victoria Hayes, du clan Trémère, également de la praxis de Glasgow depuis peu. Je n'ai cependant pas eu le loisir de passer du temps à l'Elysium et ainsi de m'intégrer à cause de mes recherches. Alors veuillez m'excuser si je n'ai pas eu l'opportunité d'entendre parler de vous.

Victoria n'était pas la plus à l'aise en société mais si elle possédait des bases. Un œil averti avait aucune peine à déceler cet état de fait. Elle enchaîna un peu brute de décoffrage :

- Vous êtes içi pour le plaisir ou pour le travail ?

_________________
Tenue du 19 Janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Mar 11 Juil - 1:01

Un Ventrue guindé et très à cheval sur les principes aurait sourcillé en entendant la réponse de miss Hayes. Guillaume aimait les convenances mais pas au point de s'en formaliser. Il n'était pas de ces anciens arc-boutés sur les usages. Parfois les autres sang-bleus lui reprochaient son progressisme dû à une trop forte fréquentation des Toréadors ou des mortels.

Il sourit et ses yeux bruns pétillèrent d'amusement. Son interlocutrice ne s’embarrassait pas de diplomatie et allait droit au but. Il y avait une sorte de brutale honnêteté dans ses paroles et sa question qui aurait pu paraître indiscrète n'était que naïve curiosité.

- Il est bien dommage que vous n'alliez pas souvent à l'Elysium, nous nous y serions sûrement croisés, je suis un ami du Prince
, révéla t-il d'un air léger. Distiller ce genre d'information peut toujours s'avérer intéressant. La réaction des interlocuteurs révèle beaucoup sur leur personnalité.

- Concernant votre question, je suis là pour me détendre. Bien entendu si je devais croiser un Sceptre par hasard il y a de fortes chances pour que nous discutions du TAFTA, mais je ne compte pas signer de contrat commercial les jours prochains
, déclara t-il, toujours poli et attentif. Je suppose que vous êtes ici pour la même raison puisque vous avez abandonné votre Chantrie et vos recherches. A moins que vous ne soyez venue pour trouver l'inspiration. Changer d'air permet parfois d'appréhender un problème sous un angle différent.

Contrairement à Victoria le Ventrue aimait s'entendre parler; il avait d'ailleurs une belle voix de ténor, douce et caressante avec quelques discrètes pointes d'accent français. Il lançait ses hypothèse sur le ton de la conversation afin de résoudre l'énigme Trémère assise à côté de lui. Peut-être dévoilerait-elle la raison pour laquelle elle avait soudain désiré sa compagnie.

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Hayes

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Royal Infirmary

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Mer 9 Aoû - 22:02

Des rares caïnites que Victoria avait pu croiser en dehors de ceux de son clan, les Ventrues tenaient une place toute particulière. De ce qu'elle avait entendu et dans une moindre mesure, constaté au cours de sa très courte non-vie, les Sceptres n'étaient pas si différents des Sorciers. Les deux cherchaient le pouvoir sous toutes ses formes. Bien évidemment leurs motivations différaient grandement. Un Trémère plaçait son clan au-dessus de tout. Suivait généralement la Camarilla et enfin sa propre personne en troisième position. D'après ses expériences, rare étaient les caïnites qui faisaient passer leur personne après autre chose. Les vampires étaient des individualistes forcenés.

Le dénommé Guillaume de Margaux était un parfait exemple de son clan. Ses manières, ses habits et sa façon de parler trahissaient un héritage qui s'apparentait à de la noblesse ou du moins aux strates supérieures de la société. Il avait la langue bien pendue, visiblement rompu à ce genre de conversation légère qu'affectionnait les socialites. Victoria était une geek, chercheuse jusqu'au bout des ongles. Seules ses recherches l’intéressaient vraiment et pouvaient délier sa langue. Cependant, elle préférait de loin avoir à faire avec un Ventrue qu'un Gangrel ou un Brujah. La Trémère avait tout de même quelques standards, notamment en matière d'intellect...


- Vous avez taper dans le mille monsieur. Pour tout vous avouer, mes recherches stagnent depuis quelques mois et on m'a conseillé de prendre du recul. Des "vacances". fit-elle légèrement désabusée afin de répondre à la curiosité de son interlocuteur. Du moins, c'est ce que je croyais. Car après voir vu la magie qui opère en ces lieux, je commence à douter des motivations réelles de mes aînés.

- Je cherchais d'ailleurs un membre du personnel afin d'obtenir des précisions et de tenter de percer quelques uns de leurs secrets. fit Victoria en balayant la salle du regard.

_________________
Tenue du 19 Janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Faraway Castle   Jeu 10 Aoû - 15:01

Jamais un trajet en voiture n'avait été si long et lourd de silence. Hadrien avait bien hurlé au début, ayant insulté sa goule et essayer d'arrêter la voiture à plusieurs reprise. Mais cette dernière était vraiment bornée et quand elle avait une idée en tête pour le bien-être de son maître, rien ne pouvait la stopper, pas même les ordres et les coups qu'elle recevait.

William finit par arrêter le véhicule devant un vieil hôtel près de la mer. Il coupa le contact et regarda son maître.

"On est arrivé"

"Je veux rentrer à la maison ..."

"Hadrien ... Cesse de faire l'enfant et va passer quelques jours ici, ça te fera du bien. Tu n'as jamais pris de vacances, peut-être qu'ici ton passé ne te suivra pas ?"


"Non."


"Arrête de dire non avant d'avoir essayé."

William, à bout de patience, sortit de la voiture et alla attraper le sac à dos d'Hadrien dans le coffre, avant de venir ouvrir la porte au jeune vampire. Ce dernier regardait ses pieds, le visage fermé, restant obstinément dans la voiture.

"Hadrien ..."

Le Malkavian descendit du véhicule, sachant très bien que sa tête de mule de goule serait prête à attendre jusqu'au levé du soleil pour ne pas lui laisser d'autre choix que d'aller dans l'hôtel. Il arrache le sac des mains de William et partit d'un pas résolu vers l'entrée de l'édifice.

"Au revoir Hadrien, profites-en bien et ne leur mène pas trop la vie dure"

Puis, William repartie vers la ville bien content d'avoir réussi à déposer son maître ici. Il avait pris une réservation pour deux journées, et il aurait aimé que son maître arrive à s'en sortir seul durant ce laps de temps. Il avait bien sur préciser à la réception qu'il ne fallait en aucun cas de personnel féminin pour son maître et que ce dernier pouvait parfois être un peu colérique. Mais qu'il n'était pas méchant non plus.

***

Hadrien monta à contre coeur les quelques marches qui menait à l'intérieur et se présenta à la réception.

"Bonsoir, je voudrais annuler ma réservation et commander un taxi pour Glasgow s'il vous plaît."

Hadrien gardait la tête baissée, il ne voulait pas savoir à qui il avait à faire. Il n'avait pas idée de l'heure qu'il était et ne savait même pas s'il avait le temps de faire demi-tour pour rentrer chez lui. Tout ce qu'il voulait, c'était retrouver la sécurité de sa chambre de bonne et ses petites habitudes qu'il chérissait tant, le plus vite possible.

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faraway Castle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faraway Castle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merac Castle Siege
» Castles & Crusades : Ilryan
» Portail bizare à Dratan
» Le programme des sériphiles
» 05. We've got something to do {Lilla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: Section administrative :: Zone Hors-Jeu :: Univers parallèles-
Sauter vers: