''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alcôve N°2 - 18 janvier 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Mar 10 Jan - 23:41

Alcôve N°2
18/01/2014




Kate apprécia le regard du géant pour son bar. Il aimait le lieu. Il était probablement un excellent Gardien d'Elyséum, il n'avait pourtant rien de l'air de commère que beaucoup pouvait avoir.

Lorsqu'il l'invita, elle acquiesça en souriant :

- Avec plaisir, je suis certaine qu'il y-a ici des trésors cachés un peu partout.

Sa phrase faisait autant référence aux décos qu'à bien sûr l'Elyséum proprement dit. Elle suivit le Gardien qui la mena aux alcôves. Ils quittèrent la salle de bar pour arriver dans une petite pièce très accueillante avec un tableau plus qu'évocateur au mur : Masquerade. Elle rit. il fallait oser quand même. Elle fit glisser se doigts sur les lambris. Avec son style résolument XXI° siècle rock, elle dépareillait complètement avec le style réac chic de la pièce.

- j'adore, dit-elle en faisant un sugne du pouce vers le tableau
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 13 Jan - 23:01

La jeune femme emboîta le pas du grand roux et ils traversèrent la salle de bar pour se rapprocher des alcôves. Kerr ouvrit le grand rideau rouge de l’alcôve centrale et laissa Katelyn y entrer avant d'y pénétrer à son tour en laissant le lourd tissu retomber. Kerr s'approcha du tableau qui trônait sur le mur opposé à celui de l'entrée et sortit la petite clef attachée à son jean. Le rire de la jeune femme le fit sourire, en voilà une qui appréciait le tableau et ce qu'il connotait.

« C'est assez rare que quelqu'un comprenne cette peinture et l'apprécie à sa juste valeur ! »

La blonde l'amusait, Kerr se demandait vraiment quel genre de relation elle pouvait avoir avec le Prince. Il ne l'avait jamais vu avant hier et elle semblait nouvelle puisqu'elle ne connaissait pas les lieux. Peut-être une ancienne conquête, mais comme ça ne le regardait pas, il laissa tomba son sujet de réflexion. Le grand costaud s'approcha du fameux tableau et glissa la clef dans la serrure qu'il dissimulait. Il ne lui demanda pas la phrase rituelle et lui fit signe qu'elle pouvait entrer dans l'ouverture qui était apparue.

« Bienvenue à Glasgow Miss Fawkes, derrière cette porte se trouve la partie Elysium. Je ne doute pas que vous connaissiez les règles en vigueur dans un endroit aussi particulier, mais je vais quand même vous accompagner. »

Le grand roux lui fit signe de passer devant et attendit qu'elle disparaisse dans l’étroit couloir pour la suivre en refermant le tableau. D'habitude, il n'allait pas aussi loin avec les membres de la Famille qui passaient dans la ville. Seulement, elle avait son numéro et c'est le Prince qui le lui avait donné, alors il ferait son travail avec méticulosité.

Vers la salle d'attente

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 



Dernière édition par Kerr MacRagnall [PNJ] le Lun 16 Jan - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Sam 14 Jan - 1:48



La grande blonde acquiesça :

- Le meilleur ami de mon sire était un toréador avec un goût particulier.

Ses yeux pétillants s'assombrirent un instant lorsqu'elle songea à Robert et Lucian. Il était étrange comment la vie pouvait venir gâcher une belle amitié et une passion dévorante. Son moment de déprime ne dura que quelques seconde et elle sourit à l'accueil du Gardien.

- Merci Monsieur MacRagnall. Bien entendu, mon sire m'a appris les bonnes manières cela va de soi, répondit-elle en souriant

Puis ajouta sur le ton de la confidence avec un regard qui démentait complètement le sérieux de ses paroles, bien que ce ne soit pas totalement faux :

- Il faut bien ça pour survivre aux Harpies de Londres. Elles sont plus dangereuses que le tranchant d'une lame.

Elle suivit alors le Géant Roux dans le couloir qu'il avait découvert. Un léger stress commençait à poindre derrière ce crâne bien fait qui n'en laissait rien paraître. A quoi pouvait bien ressembler le Prince de Glasgow ?

Revenir en haut Aller en bas
Banshee

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 10 Mar - 23:36

Depuis la salle du bar




Lorraine cogita quelques minutes puis elle flancha. Tant pis, si Kerr avait un reproche à lui faire elle s'expliquerait avec lui plus tard. Elle les guida jusqu'à l'alcôve numéro deux, jonglant avec un peu plus de difficulté entre le plateau et le cordon qui servait de frontière entre la salle et le coin VIP. Une fois ce petit problème réglé, elle les guida jusqu'à l'alcôve numéro deux.

« Souhaitez-vous boire quelque chose? Nous avons d'excellentes bières à la pression à moins que vous vouliez goûter un whisky local.»
La jeune femme proposait toujours les produits sur lesquels la marge était la plus grande. La technique commerciale fonctionnait assez bien et personne n'avait jamais eu à redire sur la qualité des spiritueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 17 Mar - 18:06

De là

Alexandre suivit la serveuse du mieux qu'il pouvait. Autant il était à l'aise en situation de combat autant l'esquive de fêtard et d'ivrogne n'était pas son truc. Trop de monde, trop de mouvement imprévu et son champ de vision réduit ne faisait que rendre ses déplacements plus ardus. Après avoir buté dans une ou deux chaises et s'être fait bousculer accidentellement, c'est avec soulagement qu'il arriva enfin dans l'alcôve.

Il prit place rapidement sur une des banquettes, attendant que son ami fasse de même.

« Merci Miss »

Le Brujah se détendit quasiment immédiatement après s'être installé. La foule n'était vraiment pas un élément dans lequel il aimait évoluer. C'est la voix de la jolie rousse qui le ramena à la réalité quand elle proposa des boissons. Devait-il toujours jouer un rôle d'humain ? Il n'en savait rien et comme il n'avait pas tellement envie de voir Kerr s’énerver, dans le doute, il ne prit aucun risque.

« Euh … je ne sais pas trop … Une bière. Oui une bière est une bonne idée. Stéphane, tu m'accompagnes ? »

Il jeta un coup d'oeil à son ami, ce dernier l'avait déjà aidé précédemment peut-être allait-il là aussi l'aider à se dépatouiller.

Beaucoup plus à l'aise en comité réduit, Alexandre retira son écharpe qui dissimulait à moitié son visage. Il n'était pas gêné de le faire, car Stéphane avait vu son visage nu un nombre incalculable de fois et la serveuse s'étant adressé à lui n'avait pas pu ignorer les marques profondes qui le défigurées.
Une fois son étole retirée, il eut une soudaine bouffée d'angoisse. Et si elle n'avait rien vu, et si elle ne pensait pas que les marques continuaient sous le tissus en empirant même, et si elle se mettait à hurler de terreur ... ? Il ferma les yeux quelques secondes pour se calmer puis les rouvrir regardant avec gêne la serveuse.

« Cela vous dérange ? Je peux la remettre si vous le souhaitez. Mon ami étant habitué à ma tête de crapaud, je n'ai pas pensé que cela pouvait vous indisposer. »

Alex rit d'un rire mi moqueur, mi gêné. Il n'arriverait finalement jamais à être cent pour cent à l'aise avec son nouveau visage.

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 20 Mar - 23:15

de là

L’accueil chaleureux de la serveuse se poursuivit et elle dut comprendre où les deux hommes voulaient en venir puisqu'elle les conduisit à bon port, c'est-à-dire dans l’alcôve centrale où se trouvait le tableau qui leur ferait rejoindre l'Elysium. Stéphane profita du chemin pour se délester de son manteau et le jeter nonchalamment sur une de ses épaules. Autant profiter de ce moment où quelques femmes l'observaient avant de devoir penser à des choses beaucoup moins drôles.

Le grand blond passa sous les rideaux rouges, suivant toujours la rousse qui leur servait de guide. Il pourrait féliciter Kerr pour avoir choisi une jeune femme aussi efficace et perspicace. Stéphane se demanda si son service auprès du grand roux était seulement d'ordre financier ou si elle représentait bien plus. Si jamais ce n’était pas le cas, il pourrait envisager de la prendre à ses cotés, ça lui permettrait au moins de ne plus avoir à se regarder dans le blanc des yeux avec Évelyne.

« Merci, mais je n'ai pas soif. »

Il posa un regard lourd de sens sur son ami, se retenant de rire pour ne pas paraître complètement idiot. Dans le secret ou non, la jeune femme pourrait se dire qu'il avait un problème d'ordre mental s'il se mettait à se bidonner sur une phrase aussi courante. Captant le regard de son ami, il changea pourtant de direction.

« Tu me surprends Alexandre, d'habitude, tu mises sur les boissons plus exotiques, le genre de cocktail qu'on ne croise pas partout. »

Il se tourna vers la serveuse, lui adressant un sourire de conspirateur, comme si elle et lui allaient partager une bonne blague dont le brun serait le dindon.

« Vous n'avez rien de ce genre ? Quelque chose d'atypique qui pourrait ravir ou faire exploser les papilles de cette poule mouillée ? »


Point d'action et point de sang :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banshee

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 24 Mar - 23:58



Le sourire de la serveuse se figea lorsque le brun retira l‘écharpe qui lui voilait le visage. Heureusement il ferma les yeux assez longtemps pour ne pas voir les traits crispés de la jeune femme. La blessure était plus atroce qu‘elle ne l‘avait imaginé; cependant elle ne se laissa pas submerger par l‘émotion et reprit bien vite un visage serein. Son rôle d‘hôtesse d‘accueil pour les vampires en attente d‘entrer à l‘Elysium l‘obligeait à être polie et serviable avec ces clients très particuliers. Et puis ce pauvre homme devait souffrir de son visage ravagé, surtout qu‘il traînait avec un blond qui attirait les regards. Celui-ci le taquina gentiment, Loraine entra dans le jeu pour détendre l‘atmosphère.

« La direction ne souhaite pas que nous préparions des boissons atypiques. Je ne peux pas traverser la salle avec un verre rouge sang à la main sans attirer l‘attention.» dit-elle en rappelant que toutes les boissons à base d‘hémoglobine étaient prohibées au bar, Mascarade oblige.  

« Mais je pourrais vous préparer un cocktail exotique, si vous pouvez en boire. En matière d‘explosif je peux vous proposer une vodka au piment.» Loraine sourit. C‘était le genre de boisson que les mortels commandaient aux enterrements de vie de garçon. L‘infortuné futur marié terminait souvent la bouche en feu et l‘estomac en vrac.

« C‘est une boisson pour les courageux qui recherchent les sensations fortes. Mais je comprendrai si vous ne voulez pas tenter l‘expérience. » finit-elle avec un petit sourire malicieux. Généralement ce genre de petit défi fonctionnait bien sur les mortels... Beaucoup moins sur les vampires qui étaient plus sages et moins attirés par les stupides concours d'ivrognes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Sam 1 Avr - 21:10

Loin de prendre ombrage de la pique de Stéphane, Alexandre se retient de rire à la qualification de poule mouillée. Durant sa vie et sa non-vie on l'avait traité de beaucoup de choses plus ou moins affreuses. Mais ''poule mouillée'' n'était pas ce que l'on avait utilisé le plus souvent à son encontre. Et sortant de la bouche de Stéphane, c'était encore moins insultant.
Les deux compagnons étaient assez proche pour pouvoir utiliser ce genre d'expression sans se vexer ou s’énerver.

« Je suis fier de mon statut de poule mouillée et je vais le conserver encore quelque temps je pense. Déjà que la bière ne convient pas à mon estomac, votre vodka-piment va sûrement me tuer une deuxième fois ... »

Sans se démonter ou laisser un temps de réponse au blond, il enchaîna, lui lançant un petit regard provocateur.

« Et puis, pour te contre-dire mon cher, je n'aime pas les cocktails exotiques, mais les alcools exotiques. C'est la toute la différence. Mais c'est vrai que pour toi … Môsieur le Français … Le truc le plus exotique que tu as du boire est du vin venant d’Espagne. »

Alexandre se racla la gorge, prenant des airs de grand homme, surjouant maladroitement. Stéphane voulait le taquiner, mais le Brujah ne se laisserait pas faire. Les deux vampires avaient l'habitude de fonctionner comme cela. S'ils n'additionnaient pas eux même un peu de bonheur dans leur existence, cette dernière serait des plus terrible si elle se résumait seulement à leur quette de vengeance.

« Et puis … moi au moins, j'ai commandé quelque chose... Alors je suis peut-être une poule mouillée, mais tu tiens aussi un peu du gallinacé humidifié. »

Il se pencha ensuite vers la jeune femme, lui adressant quelques mots en feignant la discrétion.

« Il essaie juste de faire l’intéressant devant vous mademoiselle. Mais si j'étais vous, c'est à lui que j'apporterais la vodka-piment. »

Il se retourna ensuite vers son ami et lui tira malicieusement la langue. Qu'il était bon parfois de jouer les enfants !

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 17 Avr - 23:37

Stéphane capta, du coin de l’œil, la réaction de la serveuse quand son ami enleva l’écharpe qui dissimulait ces cicatrices. À chaque fois, le blond espérait que les gens soient plus à même de contrôler leurs réactions pour ne pas froisser le brun, mais c’était excessivement rare. Il fit comme si de rien n’était, à l'instar de la serveuse, qu'il aurait remercié si cela ne risquait pas d'attirer l'attention de son comparse.

Stéphane hocha la tête aux différentes explications et propositions de la serveuse concernant les boissons qu'elle pouvait leur proposer. Ce n’était pas une simple humaine puisque le Gardien semblait l'avoir mise dans la confidence. Elle était peut-être un calice, mais plus vraisemblablement, elle devait être une goule.

Le blond vocalisa un rire de gorge en faisant un signe de main négatif, il ne comptait pas s'empoisonner, ni vomir pour ce soir. C’était déjà assez déplaisant quand il y était obligé, mais là ce n’était pas le cas. Alexandre semblait avoir la même opinion et en d'autres circonstances, Stéphane lui aurait tapé dans l’épaule en riant pour ce qu'il venait de sous-entendre. Il se contenta de lever les yeux au ciel avec un léger rictus au coin des lèvres. C’était un bon moyen de discréditer son ami, au moins devant la demoiselle. Pourtant, le Brujah continua son jeu et Stéphane se retenait de vraiment se mettre à rire. Voir un Brujah tel qu'Alexandre prendre de grands airs et jouer un rôle qui ne lui correspondait pas du tout amusait énormément le Ventrue.

« Est-ce que tu insinues que je devrais jouer les gros durs et boire ce fameux cocktail pour finalement devoir vomir pendant plusieurs minutes ? Hm, pour une fois, je vais choisir de m'abstenir. »

Stéphane fit le plus beau sourire qu'il avait en réserve, montrant l'alignement parfait de ses dents blanches. Il encaissa le tirage de langue très mature qu'on lui adressa et s'approcha du brun pour poser une main compatissante sur son épaule, son visage se métamorphosant pour afficher une expression inquiète.

« Tu fais déjà une crise ? Pourtant tu m'as dit que tu avais pris tes cachets ce soir. »

Il ne rajouta rien, mais scruta son ami, comme pour vérifier son hypothèse et voir si le mal empirait.

Point d'action et point de sang :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 21 Avr - 23:11

Previously

Kerr aurait bien voulu entendre ce qui allait se passer dans le bureau du Prince, mais il devait retourner en salle pour assurer son rôle de passeur si le besoin s'en faisait sentir. Il repartit vers l’étroit passage qui menait à l’alcôve et poussa le tableau, son visage toujours éclairé par son hilarité.

Il se calma vite en voyant que la pièce était déjà occupée et fit un mouvement de tête pour saluer les deux hôtes qu'il connaissait bien. Il lui était devenu courant de voir ces deux là une fois la nuit tombée, surtout un. Il chercha le regard de son employée, la questionnant silencieusement pour connaître la raison de leur présence. Ils n'avaient pas de rendez-vous avec le Prince, ni avec lui, ni avec aucun des occupants de cet immeuble.

« Bien le bonsoir messieurs ! Quel bon vent vous amène ? »

Le grand roux leur dédia un large sourire et aller enchaîner sur une plaisanterie quand son téléphone vibra. Il l'attrapa pour le consulter, ses sourcils se fronçant sur le contenu dudit message.

« J'ai peur de ne pouvoir profiter de votre compagnie, une affaire urgente à régler, aussi je ne vais pas y aller pas quatre chemins, que puis-je pour vous ? »

Il rangea l'objet dans sa poche, ses sourcils toujours froncés par ses préoccupations alors qu'il attendait la réponse des deux hommes.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banshee

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Dim 23 Avr - 22:08



Lorraine s’amusait des petites piques que les deux immortels s’envoyaient à la figure. Il était clair que ces deux là se connaissaient de longue date et partageaient une véritable complicité. L’ambiance était bon enfant ; il n’y avait ni goule ni vampire mais une relation détendue entre serveuse et clients.

Sans crier gare le tableau s’ouvrit pour laisser -difficilement- passer le géant roux. Lorraine retrouva immédiatement son sérieux et une attitude un peu plus professionnelle. Kerr coula un regard interrogateur vers elle. Elle haussa les épaules, lui signifiant qu’elle ne savait pas grand-chose. Les deux vampires étaient arrivés, ils avaient demandé l’alcôve et elle s’était exécutée. Pour le reste, c’était au patron de voir.

Elle décida de prendre congé maintenant que Kerr avait pris les choses en main : ce que les deux vampires venaient chercher ne la concernait absolument pas.

« Si vous voulez bien m’excuser messieurs, le devoir m’appelle. Je vous souhaite une belle et agréable fin de nuit. »

Elle inclina légèrement le buste puis se faufila derrière le rideau pour rejoindre le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 24 Avr - 20:46

Continuant sur sa lancée, Alexandre ne se démonta pas. Après tout, faute d'avoir une belle gueule, il misait sur son humour pour s'attirer les faveurs de ses Dames. Le rire de Stéphane l'encouragea à aller encore plus loin et à provoquer son compagnon encore un peu plus. Quand se dernier lui posa la main sur l'épaule, et lui parla de crise et de cachet, Alex posa une de ses mains sur celle de Stéphane et lui sourit avant d'essayer de lui répondre.

Mais juste avant qu'il ne réplique de manière cinglante, le Gardien entra dans la petite pièce qu'ils occupaient tout trois. Le Brujah retira sa main de celle de Stéphane et s'inclina devant le géant roux.

« Bonsoir Kerr. Nous usons et abusons du précieux temps de votre serveuse. La retenant avec nos chamailleries de vieux couple. »

Alexandre fronça les sourcils, ce n'était peut-être pas la meilleure des tournures de phrase qu'il pouvait utiliser. Surtout s'il l'on prenait en compte le magnifique tableau que le Brujah et le Ventrue avaient offert à Kerr en étant main dans la main à son arrivée. Il se racla la gorge, prenant un air sérieux.

« Plus sérieusement, nous avons rendez-vous avec Melchior. Il est censé nous attendre … à l'intérieur. »

Il se tut, ne voyant pas autre chose à dire au Gardien. Il tourna encore une fois sa tête vers Stéphane, le questionnant du regard. Franchement, sans son ami, il serait un peu perdu. Il savait enquêté et parler aux autres, mais il ne se sentait pas aussi efficace que le Ventrue qui avait vraiment un certain don pour ces choses-là.

La serveuse prit congé, et Alex se leva rapidement avant qu'elle en quitte l'alcôve. Il avait largement buté contre la table en face de lui et se retrouver un peu bête et empoté. Il inclina légèrement la tête et tenta un sourire charmant.

« Bonne soirée Mademoiselle. Bon courage pour la fin de votre service. Au revoir. »

Il se rassit ensuite comme si te rien n'était, lissant ses vêtements et se raclant la gorge. Même avec un seul œil, il ne pouvait pas ne pas remarquer la beauté de la jeune femme, qui était tout à fait à son goût. Il jeta un petit regard hautain à Stéphane et haussa les épaules à son attention. Il entendait déjà son ami le charrier pendant plusieurs jours suite à son comportement. Alors il essayait d'agir le plus naturellement possible pour ne pas lui tendre une perche encore plus énorme.

« Ben quoi … j'ai le droit d'être poli non ? »

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Dim 30 Avr - 19:33

Le grand roux rentra dans la pièce en poussant le tableau qui était contre le mur. Stéphane le salua, baissant poliment la tête et reprenant son sérieux. Leur joute verbale était acceptable devant la jeune serveuse, mais il était hors de question qu'ils continuent et se montrent malpolie envers le Gardien. Se retenant de secouer la tête sous l’appellation de vieux couple, il tapa discrètement sur l’épaule d'Alexandre pour lui signifier qu'ils en avaient fini pour le moment.

« En somme, rien de bien différent par rapport à d'habitude. Melchior a, apparemment, quelques renseignements qui pourraient nous aider dans nos recherches. »

Avec le temps qu'ils avaient passé ensemble, Stéphane aurait cru son ami plus à même de gérer la situation et d'expliquer la raison de leur présence. Pourtant, il n'y avait que pour leur chamaillerie que le Brujah semblait à l'aise à l'oral. À croire que dès qu'il fallait être sérieux, il perdait toute son assurance.

Il inclina encore une fois la tête pour saluer le départ de la jolie rousse, lui offrant un sourire plein de promesses. Il faudrait qu'il demande à Kerr, quand ils auraient plus de temps, si la jeune femme lui était déjà attachée.

« Bonne soirée à vous aussi mademoiselle et à très bientôt j’espère. »

La réaction de son ami l'avait poussé à en faire plus que nécessaire, est-ce que par hasard, la rousse lui avait tapé dans l’œil ? Devant la défense de son ami, il se contenta de lui sourire en hochant la tête, son regard encrait dans le sien. S'il pensait pouvoir échapper à quelques questions, il se trompait lourdement !

Il n'eut pas l'occasion de s’appesantir plus longtemps sur le sujet, le Gardien était pressé de partir ailleurs et il voulait régler leur affaire promptement. Cela aurait été très malvenu de faire comme s'il n'avait rien entendu pour continuer à charrier son ami.

« Nous avons seulement besoin de votre aide pour rejoindre l'Elysium. Pour le reste, nous pourrons nous débrouiller seul, si cela vous convient bien entendu. »

Point d'action et point de sang :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 8 Mai - 22:19

Le grand roux hocha la tête au départ de Lorraine, il la retrouverait plus tard quand il retournerait dans la salle de bar. En attendant, il porta son attention sur les deux hommes qui semblaient de très bonne humeur. Malheureusement, il n'avait pas le temps de s’arrêter bien longtemps, il était déjà attendu. Sinon, il aurait bien passé un moment avec les deux hommes et il aurait pu éclaircir cette histoire au sujet de sa servante.

Ils s’arrêtèrent vite de plaisanter et il hocha à nouveau la tête en se retournant vers le tableau pour leur ouvrir le passage. Stéphane n'avait pas tort, il ne se passait quasiment pas une nuit sans qu'ils ne passent par le Shadowland's door. Kerr savait bien pourquoi ils venaient souvent, mais il n'avait aucun moyen de les aider pour le moment. De par son poste, il apprenait tout un tas de choses sur les gens qui passaient par le bar, mais il n'avait jamais rien appris qui aurait pu aider les deux hommes dans leurs recherches.

« Vous pouvez y aller messieurs, nous aurons peut-être l'occasion de nous revoir plus tard. »

Il adressa un sourire aux deux hommes, levant un sourcil quand son regard passa sur le brun. Même si le Gardien n’était pas aussi doué que le Prince avec les mots ou les gens, il savait qu'il fallait être suspicieux quand quelqu'un cherchait à se justifier avec un peu trop d'ardeur. C’était le cas du balafré au sujet de Lorraine, mais il fallait qu'il comprenne que la jeune femme avait déjà un domitor.

« Lorraine est une employée très charmante n'est-ce pas ? J'imagine que sa seule présence a un rapport avec le nombre d'habitués masculins qui fréquentent le bar. Heureusement, elle m'est très attachée. »

Sa phrase n'avait rien de subtile, il ne faisait qu’énoncer des faits pour prévenir les deux hommes que la rousse était sienne. Il ne voulait pas que l'un d'eux vienne à avoir l'idée de planter ses dents dans la délicate gorge de Lorraine.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Marchand

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 22/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Mer 10 Mai - 23:30

Alexandre ne comprit pas entièrement l'allusion de Kerr. Effectivement, il ne pouvait que confirmer la beauté de la jeune femme, c'était même pour cela qu'il avait était si troublé. Mais pourquoi préciser qu'elle lui été attaché ? Le Brujah n'en avait aucune idée, il ne comptait pas lui voler la demoiselle de toute façon.

Il connaissait assez la gente féminine, autant qu'un homme pouvait prétendre connaitre les femmes. Il avait tout au long de son existence fréquenté un bon nombre d'entre elles, mais l'époque dans laquelle il venait d'entrer été pour lui problématique. La beauté plastique avait prit une place prépondérante dans les interactions sociales, et c'était là le problème pour lui.

Mais malgré son apparence, Lorraine avait été des plus sympathique, plaisantant même sans détourner le regard. C'est cela qui l'avait perturbé, il avait perdu l'habitude de se faire traiter normalement surtout depuis qu'il avait hérité de sa face ravagée.

« Oui très charmante ... Mais ne vous inquiétez pas, je n'ai aucune mauvaise intention envers elle. »

Alexandre se leva plus calmement cette fois-ci, s'inclinant très poliment devant Kerr. En faisant même, un peu plus que d'habitude pour essayer de récupérer sa maladresse d'il y a quelques minutes. Le trop-plein de politesse n'avait jamais tué personne de toute façon.

« Merci de nous permettre de passer, bonne soirée et à bientôt Kerr. »

Une fois qu'il eut quitté l'alcôve, il ralentit pour se laisser rattraper par Stéphane. Il se pencha vers son ami et essaya de prendre une voix assez détachée, même si un peu d'inquiétude transparaissait. Il tenait négligemment son écharpe dans une de ses mains et essayé de reprendre contenance. Ce qu'il arrivait plus ou moins bien à faire.

« Je crois que je vais arrêter de venir ici … le Gardien va finir par m'arracher la tête. »

Alexandre longea le couloir qui menait à la salle d'attente, en émettant un petit rire nerveux. À chacune de ses visites, il commettait toujours une erreur que Kerr ne manquait pas de remarquer. Mais là, avec son comportement envers Lorraine, il n'avait rien arrangé. Il se frotta le visage pour se remettre les idées en place. Et se secoua mentalement.

*Allé mon vieux tu es ici pour une bonne raison !*


-> Par là

_________________
Tenue :
 


Apparence : 1 ; Signe distinctif : gueule cassée


Dernière édition par Alexandre Marchand le Dim 21 Mai - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 12 Mai - 22:29

Stéphane observa le géant ouvrir le portrait pour leur libérer l’accès de l'Elysium. Il était pressé d'entendre ce que Melchior avait à leur apprendre, même si une partie de lui ne s'attendait pas à un miracle. Il y avait peu de chance pour que les informations qu'il détenait leur soient d'une grande utilité.

Ils allaient prendre congé quand le Gardien reprit la parole, les sourcils du blond se haussèrent un peu. Ce que le Gardien disait, mais surtout ce qu'il ne disait pas, était d'une clarté limpide. Il prit assez mal le fait que le roux puisse penser qu'un d'eux pourrait essayer quoi que ce soit avec son employé sans lui en parler avant. Ils avaient tout deux une bonne éducation et l'habitude de fréquenter toute sorte de cour. Sans rien dire, il inclina la tête pour saluer le colosse.

« Sans doute, passez une bonne soirée et ne vous inquiétez pas trop au sujet de Lorraine. »

Il s'engouffra dans le passage à la suite de son compagnon qui avait, semble-t-il, mal pris la remarque. Quand il le rattrapa, il laissa paraître son mécontentement sur son visage pour que son ami puisse comprendre que lui non plus n'avait pas aimé la mise en garde.

« Si tu veux mon avis, il est un peu soupe au lait ! Ça n'a rien à voir avec toi, nous n'avons rien fait de mal, on ne faisait que plaisanter. Soit il n'a pas l'habitude de fréquenter des gens bien éduqués, soit il pense que nous ne connaissons pas les lois et les usages des nôtres. Dans tous les cas, sa mise en garde est insultante, surtout vu son poste. »

Le blond se permit un haussement d’épaule fataliste et tendit la main vers son compagnon pour presser la sienne. Il était toujours difficile d'aller de cour en cour et ça ne s'arrangeait pas au fur et à mesure des années.

« Ne t’inquiète pas Alex, j’essaierais de lui faire comprendre qu'il se trompe sur notre compte. »

La suite

Point d'action et point de sang :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 


Dernière édition par Stéphane Andrieu le Lun 5 Juin - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Mar 16 Mai - 22:54

« Bonne soirée ! »

Kerr laissa les deux hommes passer devant lui pour s'engouffrer dans l'ouverture du tableau. Le message qu'il avait donné concernant Lorraine semblait être passée. Il ne s’inquiétait pas outre mesure, mais il préférait mettre les choses au clair pour ne pas laisser une situation délicate se créer.

N’étant pas très doué avec les mots, le grand roux espérait que les deux hommes n'avaient pas mal pris sa remarque. Il n'avait pas fait dans la dentelle, mais au moins c’était clair.

Une fois le tableau refermé, il sortit son téléphone et grommela pour le retard qu'il avait. Plusieurs messages s’étaient accumulés et il tapa à toute vitesse pour répondre à l'urgence. Il passa le rideau qui dissimulait la petite niche de l’alcôve et traversa la foule pour rejoindre le bar.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wi-Min Jialing

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Ven 7 Juil - 7:20

La jeune chinoise écarquilla un peu les yeux en entrant, surprise par le changement d’ambiance et par tous les objets disséminés dans la pièce.

« Vous collectionnez les vieilles choses ? Vous les réparer ? C’est fascinant ce que l’on peut trouver et que les gens jettent, juste parce que cela ne marche plus, pourtant avec un peu de patience on peux tout remettre en marche… enfin tant qu’il n’y a pas d’électronique, ça je n’aime pas trop. »

Curieuse, elle commença à explorer l’alcove, un peu comme si elle était dans une sorte de musée, soulevant parfois certain pour mieux les observer.

« En tous cas vous avez une belle collection, si je trouve des vieilleries je saurai à qui les envoyer. C’est vraiment très chouette. »

Elle s’attarda ensuite devant le tableau, le regardant avec attention.

« J’aime bien, c’est joli, bon je n’aime pas trop le masque en bois, ce n’est pas très confortable à porter et je ne sais pas travailler cette matière. Pour le masque qu’elle porte, j’hésite un peu mais je pense que c’est une base de vieux cuir teinté, assez rigide mais à qui on a enlevé sa brillance. Ca je sais faire, même si je préfère quand ça brille, quand ça reflète les lumières. Le même en latex aurait été joli, par contre pour refaire les arabesques il y a du boulot. »

Elle s’était reculée d’un pas, songeuse, comme si elle commençait déjà à réfléchir sur la manière de faire une telle pièce.

« Mais bon, c’est faisable, j’ai souvent fait bien plus compliqué ! »

Elle éclata ensuite de rire.

« Désolée, je m’emporte un peu parfois, je ne pense pas que vous ayez envie de parler vêtements. »

Elle se retourna et fit face au géant roux.

Spoiler:
 

_________________
Tenue du 19 janvier:
 


Moto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 17 Juil - 23:14

Previously

« Je ne les collectionne pas personnellement, c'est plus pour la décoration des lieux. Je trouve que ça fait plus authentique, ça donne un côté intime au lieu, vous ne trouvez pas ? »

Il n'allait pas préciser qu'il n'avait pas réparé ces vieilleries dont la plupart ne marcher sans doute plus depuis bien longtemps. De toute façon, de nos jours plus personne n'utilisait les objets qu'on pouvait trouver dans le bar, sauf peut-être quelque irréductible passionné. À la phrase suivante, il partit dans un rire chaleureux en imaginant la tête de ses employés si les habitués commençaient à lui ramener des bibelots supplémentaires. Sans doute devrait-il accepter la démission de ceux qui avaient horreur de faire les poussières.

« Je crois que les employés chargés du ménage me feraient une crise de nerf s'ils devaient astiquer encore plus de vieilleries. Et je ne vous parle même pas des cuivres et du laiton ! »

Son rire perdura encore un moment alors qu'il laissait la jeune femme terminer son tour dans la petite pièce. Il nota encore une fois son allure et sa beauté alors qu'elle admirait le tableau dont il allait bientôt lui parler. Dans ses mots, il retrouvait l'entrain que pouvait avoir le Prince quand il se trouvait devant une œuvre d'art. Plus il dressait un tableau de la beauté d’extrême orient, plus il espérait pouvoir filer rapidement du bureau d'Ambrosius quand ils se rencontreraient.

« Il n'y a aucun mal, vous n’êtes pas la première à vous arrêter devant cette œuvre et à m'en faire une critique. Même si je ne suis pas aussi réceptif que vous, ce tableau me plaît beaucoup. C'est d'ailleurs pour ça qu'il se trouve ici et son titre est on ne peut mieux choisi puisqu'il s'intitule ''Masquerade'' »

Il lança un regard lourd de sens à la jeune femme, espérant qu'elle comprenne où il voulait en venir exactement. Vu son comportement dans le bar, le grand roux n’était pas certain que son hôte soit très aux faits concernant les règles et le comportement à adopter dans un Elysium.

« Dites-moi, connaissez-vous la cinquième de nos traditions chère demoiselle ? »

Il lui rappellerait sans doute la toute première d'entre-elle avant d'entrer pour éviter de futur souci dans la salle de bar. Mais avant de jouer les professeurs, il préférait s'assurer des connaissances de la jeune femme.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banshee

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Mar 18 Juil - 23:08


Un pan du rideau se souleva discrètement. Ian jeta un regard circonspect; il n'avait pas envie d'interrompre son patron par une arrivée tambour battant. Lorraine l'avait prévenu: il n'était pas vraiment d'humeur ce soir; il avait dû se passer un truc chez les VIP. Lorsqu'il avait demandé quoi, elle avait haussé les épaules. Le problème avec Lorraine, c'est qu'elle travaille comme une forcenée en oubliant d'ouvrir ses oreilles. Elle avait tout de même eu l'amabilité de le prévenir qu'il était dans une alcôve avec une fille, l'air un peu pincée.

D'ordinaire Ian aurait repéré tout de suite la colossale silhouette de Kerr. Mais cette fois sa rétine resta fixée sur la femme qui l'accompagnait. La cervelle du serveur était en mode pause, son visage était figé dans une sorte d'ahurissement qui le rendait ridicule. Lorsqu'il reprit peu à peu ses sens, ses lèvres s'étirèrent en un sourire amusé. Pas étonnant que Lorraine ait eu l'air mécontente; n'importe quelle nana tuerait pour avoir une chute de reins pareille.

Il se racla la gorge pour avertir son patron de sa présence, révélant son visage entre les deux pans du rideau.

" Hum, chef, patron... Je peux vous parler en privé?"

Il tritura entre ses doigts une de ses moustaches, le regard attiré comme un aimant par la jolie chinoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wi-Min Jialing

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Mer 19 Juil - 21:10

Wi-Min détourna à nouveau son intérêt sur tous ces vieux objets, quelque peu interloquée d’entendre Kerr parler de devoir imposer plus de travail à son personnel dans le fait de les dépoussiérer... mais pourquoi donc faire cela ? Elle se retourna à nouveau vers le géant roux, songeuse.

« Pourquoi voulez-vous priver ces objets de leur manteau de poussière ? Après tout la poussière n’est-elle pas la délicieuse compagne, mais aussi le témoin, du temps qui passe ? Cette poussière qui chou jour s’accumule sur ces objets est un peu une sorte de reconnaissance, un due de leur âge vénérable. »

Elle marqua une pause et étendit les bras devant elle.

« J’ai beau être plus ou moins immortelle, même si je possédais d’innombrables pouvoirs, si je restai ainsi la poussière finirai par me recouvrir et m’offrir un manteau d’éternité. Nous existons avec et part la poussière, pourquoi donc chercher à la faire disparaitre alors qu’au final c’est elle qui nous survivra. »

Elle haussa les épaules et s’intéressa à nouveau au tableau, passant d’un sujet à un autre avec une aisance déconcertante.

« Le titre est bien choisi, j’aime cette notion de masque, enfin, au sens premier plus qu’au sens littéral. J’aime l’objet en lui-même pour ce qu’il est et non pour ce qu’il représente. En tous cas c’est une jolie peinture, j’aime bien malgré mon manque de connaissance et d’intérêt dans cette forme d’art. En fait, je préfère la photographie, surtout avec modèle, la création est alors partagée entre le photographe et sa muse, c’est quelque chose de riche et de vif. Désolée, une fois de plus je parle de trop. »

Elle n’avait visiblement pas saisi où il voulait en venir et avait tendance à prendre tout au sens premier des mots qu’elle percevait. Elle réfléchit un instant, oui elle connaissait les traductions, laquelle pouvait donc être la cinquième déjà ?

« C’est bien celle indiquant qu’il faute présenter en arrivant en ville non ? C’est justement pour cela que je suis ici. »

Elle marqua une pause en regardant l’homme entrer et n’écouta pas vraiment ses paroles, focalisée sur cette ridicule petite moustache. Sans doute était-ce un français, elle avait entendu dire qu’ils étaient spécialisés dans les moustaches… Comment pouvait il porter cela ?

Elle secoua la tête et regarda son téléphone portable.

« De toute manière il est temps pour moi de me retirer. Dites moi juste à quelle heure me présenter demain soir et je cesserai de monopoliser votre temps. »

_________________
Tenue du 19 janvier:
 


Moto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Dim 23 Juil - 0:07

Le grand roux n'osa pas interrompre la jeune femme dans son envolé lyrique. Ces objets du quotidien, qui venaient d'un autre temps, l'avaient beaucoup plus touché que ce qu'il pensait au départ. Et en toute honnêteté, il n’était pas d'accord sur le fait qu'une couche de poussière pouvait représenter un bel écrin pour un objet ancien. Il était même d'un avis contraire, trouvant que la poussière avait tendance à ternir les supports, quels qu'ils soient, sur lesquels elle pouvait se déposer. Au contraire, un vieil objet brillant avait une sorte de charme à l'ancienne, comme s'il avait pu s’adapter et ne plus faire qu'un avec une époque qui n’était plus la sienne.

Elle enchaîna alors avec le tableau et il ne souhaita pas non plus faire montre de son manque de culture sur le sujet. L'art n’était pas sa tasse de thé, il trouvait ça beau ou non et sa réflexion s’arrêtait là. Encore une fois, la jeune brune le surprit par sa loquacité au sujet de l'art et il ne trouvait pas à lui répondre grand chose. Il se contenta de l'observer avec un regard admiratif en se disant qu'elle serait sûrement un membre très actif d'une communauté d'artiste. Donnant son avis sur tous les domaines avec une aisance et un entrain incomparable.


« En effet, il s'agit bien de cette tradition-là et je vous félicite de la suivre en vous présentant dès votre arrivée. »

Il n'eut pas le temps de continuer qu'un de ses employés, Ian, rentra à son tour dans l’alcôve, interrompant leur discussion. Les sourcils de Kerr se levèrent bien haut alors que Ian prenait la parole. Le roux croisa fortement les doigts, du moins dans sa tête et se tourna à nouveau vers son hôte quand elle reprit la parole.

« Je suis à toi dans quelques secondes Ian. Il est vrai qu'il se fait tard, vous pouvez vous présenter en début de nuit prochaine. Je ne sais pas encore s'il a d'autre rendez-vous de prévu, mais au pire des cas vous pourrez vous délecter du travail de notre Prince en attendant qu'il soit libre. Cela vous convient ? »

Il espérait que oui parce qu'il voulait savoir à quoi rimé l'intrusion de Ian dans l’alcôve. Pour l'heure, il s’était contenté de lui jeter un coup d’œil en hochant la tête pour lui dire qu'il pourrait bientôt tout déballer.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wi-Min Jialing

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 24 Juil - 21:41

La jeune chinoise se contenta de hocher la tête tout en souriant, il était temps pour elle de se retirer avant que le soleil se lève et surtout il aurait été malpoli de monopoliser plus longtemps le temps du géant roux. Elle s’inclina devant les deux hommes et s’empressa de quitter l’alcove tout en vérifiant une fois de plus ses mails. Sans perdre de temps elle quitta donc le pub afin de rejoindre sa moto au plus vite. Elle reviendrait durant la prochaine nuit et en cet instant sa préoccupation principale était de définir quelle tenue elle porterait pour rencontrer le Prince. Quelque chose de passe partout comme cette nuit ou quelque chose de plus osé pour s’affirmer ? Un choix bien difficile.

_________________
Tenue du 19 janvier:
 


Moto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banshee

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 23/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   Lun 24 Juil - 22:56


Le serveur s'inclina légèrement lorsque la jolie vampire prit congé. Il pouvait plus librement parler à son patron qui avait expressément demandé à le voir.

"Le type qui était sensé te voir... Lonkar..." Ian était un peu mal à l'aise de parler de cela, ayant l'impression d'avoir commis une faute involontaire. "Il est parti. Il a entendu parler du serial killer qui traîne dans les rues et je crois qu'il a décidé d'aller le chasser plutôt que d'attendre ici." Il avait classé cet indien dans la catégorie des têtes brûlées qui étaient attirées par le danger et une perspectives de baston. En fait il l'enviait: il aurait bien aimé courir les rues avec eux s'il avait pu.

"Sinon on commence à inciter les clients à partir, il commence à se faire tôt. Lorraine va faire la caisse et elle a donné l'ordre aux extras de faire la plonge et nettoyer la salle. D'ailleurs j'y retourne."

C'était la routine quotidienne de fin de soirée et le personnel était efficace sous l'impulsion de la chef de salle qui ne laissait rien passer malgré ses airs de jeune fille innocente. Elle serait sûrement la dernière à partir, escortée par les deux autres goules qui n'avaient aucune envie qu'un taré sanguinaire lui tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alcôve N°2 - 18 janvier 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alcôve N°2 - 18 janvier 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paris] Tournoi "Highlander" SW le samedi 04 Janvier 2014 - Troll2Jeux
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto
» Panne réseau Bouygues
» Thimoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à main
» FRAT's NEWLETTER, 17 JANVIER 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: La salle de bar :: Les alcôves-
Sauter vers: