''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Glasgow Auction Room, vente aux enchères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Dim 19 Fév - 22:32

Guillaume avait l'air particulièrement guilleret après l'acquisition du violon. Qui pourrait l'en blâmer? Peut-être miss Livingston que le commissaire priseur tentait d'amadouer avec de grands sourires. Elle ne risquait pas de digérer avant longtemps l'escamotage de la vente du lot numéro neuf. Les Ventrues laissèrent passer les bagues sans vraiment s'y intéresser ainsi que la première pendule. La seconde était d'époque néoclassique et Guillaume souhaitait l'acquérir pour agrémenter leur nouveau salon.

Guillaume fut l'un des rares à lever la main malgré la mise à prix extrêmement élevée. Il se demanda si l'équipe de vente n'essayait pas de récupérer quelques milliers de livres en évaluant à la hausse certains objets suite à la perte de bénéfices du violon. En tout cas les acheteurs venus avec un petit portefeuille commençaient à grogner. Si la salle se vidait avant la fin, la vente serait un fiasco. Guillaume espéra que les mécontents s'arracheraient les pièces d'argenterie, cela leur passerait les nerfs.

- Quel dommage que tu n'aies pu acquérir cette pièce d'horlogerie. Elle est originale malgré ses lignes géométriques
, déplora Philippe qui essayait d'exercer son œil critique.

- Je suppose que Miss Livingston pourra m'aider à la retrouver si cela vous plaît. Il n'y a rien que nous ne puissions acheter.
 


C'était un constat cynique mais bel et bien réel. Guillaume espérait que le prochain lot qu'il avait repéré offrirait une belle bataille. A quoi bon venir aux enchères s'il n'y a aucun opposant à qui se confronter?

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mar 21 Fév - 23:20

Perplexe vis-à-vis de son dernier achat, Évelyne fit plus attention à ce qu'il se passait sur l'estrade. Le regard du commissaire-priseur vers la blonde qu'elle avait remarquée un peu plus tôt ne lui échappa pas. Peut-être que cette vente n’était pas aussi transparente et clean qu'il n'y paraissait. Elle jeta aussi un regard vers les gens qui s'occupaient du standard pour voir ce qu'il se passait de leur côté.

Plus attentive, elle observa chacune des ventes qui suivirent celle de la bague. Malheureusement pour elle, elle n'avait aucune idée du prix de certaines pièces et ne pouvait donc pas juger de l’honnêteté des organisateurs. Pourtant, la réaction de la salle pour le dernier lot qui venait d’être proposé aux enchères la conforta dans son idée qu'il se passait quelque chose d’étrange. La vente du lot n°13 était annulée, ce n’était pas rare dans une vente aux enchères, pourtant, elle entendait ses voisins critiquer ouvertement la manière dont se déroulait la soirée.

Elle se contenta de continuer d’écouter les critiques des gens qui l'entouraient et de surveiller les ventes. Elle était prête à payer cher les objets qu'elle désirait, surtout pour faire enrager Stéphane, mais elle ne voulait pas être le dindon de la farce et se faire avoir.

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Jeu 23 Fév - 23:41

La rumeur de mécontentement qui planait sur la salle se calma quand le lot suivant arriva. Les bibelots de décoration se vendaient bien et certainement à des prix raisonnables puisque la foule d'acheteurs était majoritairement silencieuse. Miss Livingston et Mr Pike n’échangeaient plus de regards, bien que la première continuait de scruter la foule et ses employés d'un œil acéré.

Non loin de Guillaume, que l'organisatrice fixait toujours de temps à autre, une vieille dame ne s’était pas arrêté de critiquer la vente. Avec une autre femme, elle aussi d'un certain âge, elles ne perdaient pas une seule occasion de critiquer le moindre fait et geste du commissaire-priseur. C’était la même femme qui, plus tôt, avait pris mouche de l'acharnement de Guillaume à remporter le «  Saint Jérôm ».

Avec beaucoup de précautions, les employés posèrent le nouveau lot sur la table de présentation où les acheteurs pourraient l'admirer pendant la vente.

« Lot n°16, un service à liqueur composé de 12 verres en cristal et vermeil et d'une carafe assortit. Mise à prix, 1 100 £. »

La pièce ne remporta pas l'unanimité et peu de gens levèrent une main ou un carton pour enchérir. Seul deux personnes semblaient intéressées par ce service, l’acquéreur du violon et l’acquéreuse du lot de canapés. L’enchère tourna court quand la vieille dame, et voisine du seul enchérisseur masculin sur ce lot, éleva la voix en tapant sur l’épaule de Guillaume pour qu'il se retourne.

« Enfin jeune homme, vous devriez avoir honte de votre comportement ! La galanterie impose qu'un homme face profil bas devant le beau sexe ! »

Elle semblait avoir trouvé une nouvelle proie à critiquer et elle prit une nouvelle inspiration pour continuer son déluge de remontrances.

« Adjugé à la jeune femme au deuxième rang pour la somme de 2 300 £ »

_________________
________________________________________


Dernière édition par Horae le Lun 6 Mar - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Dim 26 Fév - 10:23

Les deux Ventrues se retournèrent comme d'un seul homme vers leurs voisines du rang derrière eux. Si Guillaume avait un regard franchement réprobateur, Philippe affichait un air furieux et supérieur qui le rendait inquiétant. Depuis le début de la vente les deux mégères critiquaient les lots et les enchérisseurs. Le venin des deux vipères n'épargnait personne, surtout si l'acquéreur était de sexe masculin. Guillaume et même Philippe qui pourtant avait la critique facile, trouvaient leur continuel persiflage agaçant.

- Sauf votre respect Madame la courtoisie s'efface lorsqu'il est question d'affaires. Je vous prierai de ne plus me déranger à l'avenir et de cesser vos remarques désobligeantes qui n'influenceront en rien mes achats.

Le sourcil froncé et l'air franchement ennuyé, il prit à nouveau place face à l'estrade. Il était visiblement contrarié que la vente lui soit encore une fois passée sous le nez. Philippe se retourna lui aussi face au commissaire priseur. Il eut un sourire cruel: il adorait humilier les impudents. Puisque les deux harpies ne cessaient de critiquer à haute voix, il en fit autant avec grand plaisir. Il espérait que chaque réflexion soit un coup d'épée dans l'orgueil de cette impertinente. Il prononça à haute voix des goujateries dont il avait le secret dans un anglais presque parfait quoique suranné.

- Cette vieillarde est une envieuse qui nous dénigre depuis l'achat de la première toile, en lieu et place de prendre sa défaite avec humilité et sagesse comme le ferait toute personne arrivée au soir de sa vie. J'ajouterais qu'elle est dans un tel état de délabrement qu‘il est indécent de sa part d'évoquer la beauté et plus encore de se croire la représentante de sa condition.

Oh, comme il était jouissif d'être aussi méchant! Il regrettait d'être dos à elle pour voir l'expression sûrement mortifiée de son visage. Guillaume esquissa un tout petit sourire; il détestait se joindre aux humiliations mais il faut avouer que ces femmes ne l'avaient pas volé.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Sam 4 Mar - 18:25

Évelyne bougea sur sa chaise, les papotages autour d'elle commençaient à l’énerver. Elle se demandait s'il se passait vraiment quelque chose de bizarre avec les ventes ou si les gens étaient excessivement suspicieux. Elle n’était pas une habituée de ce genre de soirée alors elle n'avait pas de comparatif valable pour se faire son propre avis. Elle n’était pas non plus une grande collectionneuse, pas plus que Stéphane et n'avait donc aucune idée des vrais prix de certains lots.

Les enchères continuèrent, le commissaire-priseur ne semblant pas se rendre compte de ce qu'il se passait dans la salle. Évy continuait d’observer autour d'elle pour ne pas perdre une miette de ce qu'il se passait, peut-être qu'une des longues plaintes d'un de ses voisins se révélerait utile.

Une des pièces qui lui avait tapé dans l’œil arriva sur le devant de la scène et elle eut le bonheur de voir qu'il n'y avait pas beaucoup de personnes qui souhaitaient l’acquérir. Du coin de l’œil, elle remarqua que son adversaire n’était autre que le compagnon de l'homme qui l'avait accosté plus tôt. Elle se concentra pour ne pas perdre face à l'homme, mais ne put s’empêcher d'entendre une vieille femme faire plusieurs critiques destinaient à son adversaire.

Elle ricana quand elle remporta l’enchère, son seul opposant s’étant fait déconcentrer par la vieille dame qui venait de le prendre à partie. Elle écouta l’échange en souriant de toutes ses dents, mais en se demandant toujours si c’était un comportement normal ou si les personnes présentent étaient vraiment trop critiques.

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 6 Mar - 23:29

Pendant que le service à liqueur était ramené dans les coulisses de la vente, la vieille dame s’étouffa sous la réponse que lui fit Guillaume. Elle se retint de lui jeter un regard assassin de peur de déclencher une avalanche de remontrance supplémentaire. Elle pinça les lèvres de mécontentement et se renfonça dans son siège pour s’éloigner du jeune homme. L'expression de son visage était telle une grimace, faisant tomber le bas de ses joues et lui donnant l'aspect d'un bouledogue décharné.

« Lot n°17, un vase Art Déco en céramique émaillée rehaussée d'émaux bleus. Ce vase est signé Primavera et est attribué à René Buthaud, directeur artistique des ateliers Primavera de 1924 à 1926. Mise à prix, 1 250 £. »

La salle marqua un silence suite à cette description qui était la plus longue de toute la soirée. Quelques mains commencèrent à se lever pour acquérir l'objet qui semblait avoir une grande valeur. Alejandro souriait, visiblement ravi de son petit effet sur la foule des acheteurs.

De son côté, la vieille dame n'avait toujours pas digérait qu'on lui réponde sur un ton aussi dur. Elle perdit de vue la raison pour laquelle elle se trouvait là quand les mots de Philippe lui parvinrent. Le rouge lui monta aux joues et continua sa progression jusqu'à recouvrir entièrement son visage. Si quelqu'un s’était tourné vers elle à ce moment-là, il aurait pu croire à une crise d'apoplexie. Elle passa plusieurs minutes à essayer de retrouver son souffle qui s’était coupé comme si l'on venait de la gifler. Quand tout fut revenu à la normale, elle se leva prestement et quitta la salle, le dos raide, son amie se levant tout aussi rapidement pour la suivre sans comprendre ce qu'il venait de se passer.

Seul les quelques voisins des deux dames remarquèrent leur départ et les éclats de voix qui avaient précédé. Les autres personnes présentes dans la salle se concentraient sur la vente qui était sur le point d'aboutir.

« Adjugé au jeune homme du premier rang pour la somme de 3 700 £ »

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mar 7 Mar - 16:04

Le lot numéro dix-sept fut annoncé. Guillaume espéra une meilleure issue pour cette vente. Fort heureusement il y eut assez d‘acheteurs pour enchérir sur le vase. Ses voisines enfin silencieuses le laissèrent en paix et son père semblait heureux de le voir lever la main rien que pour la seule raison d‘agacer encore plus les deux vieilles dames. C‘eût été un objet passablement laid, il le lui aurait permis tout de même. Fort heureusement le vase était d‘une belle couleur qui mettait en valeur les dessins Art Déco qui ornaient son pourtour. L‘objet trouverait sûrement sa place parmi les bibelots au salon ou dans son bureau. Guillaume entra dans la danse des enchères une fois que le prix eût atteint 2500 livres. A montrer que l‘on a des moyens l‘on fait taire la concurrence et c‘est ce qu‘il se passa. Il remporta le vase alors que les personnes intéressées se désistaient une à une. Il afficha un petit sourire satisfait pour cette victoire.

Philippe s‘intéressa peu à la vente. Si Guillaume avait acheté un hideux nain de jardin en grès prenant la pose du Manneken Pis cela lui aurait été égal. Son regard était tourné vers l‘estrade mais son ouïe guettait une réaction derrière lui. Après un moment de silence il entendit avec plaisir le bruit caractéristique de chaises soulagées d‘un poids. Il y eut un mouvement et il devina que les deux vieilles chouettes quittaient prématurément la salle des ventes. Guillaume avait involontairement commencé les hostilités en remportant le tableau du maître hollandais. C‘était le jeu des enchères et les deux Margaux avaient remis en place la plus vindicative des deux femmes, poliment pour Guillaume, un peu moins concernant Philippe.

Celui-ci était plutôt content de les avoir mises en fuite et gâché leur soirée: la liste des acheteurs se réduisait et il s‘était passablement défoulé. La victoire fut facile; Philippe avait encore quelques propos vipérins en réserve qu‘il n‘avait pu servir. Il se rappela avec une certaine nostalgie les joutes oratoires des Harpies à la cour de Lyon. Ce petit échange n‘aurait été qu‘un préambule à une passe d‘armes verbeuse. Il regretta de ne pas avoir eu affaire à un adversaire âgé de plusieurs siècles. Les années d‘expérience feront toujours la différence.

- Oh, elles sont parties? Demanda Guillaume d‘un air faussement détaché, risquant un regard blasé par-dessus son épaule vers les chaises vides une fois la vente terminée.

- Oui, sûrement l‘heure de prendre leur tisane, répondit l‘ancien Prince sur le même ton indifférent.

L‘adversaire n‘était plus là pour être terrassé par cette dernière pique. Cependant Philippe voulait conclure cet épisode par une estocade, rien que pour la beauté du geste.

- Quel dommage, elles sont parties avant la vente de la bouteille de whisky. Cela leur aurait été fort utile pour parfumer leur verveine.

Le gentil Guillaume pouvait parfois être aussi incisif que son père lorsqu‘il oubliait la patine lisse des bonnes manières. Les deux hommes se contemplèrent un instant, le même regard pétillant de malice. Puis le plat en argent fut proposé, les deux Français retournèrent dans leur mutisme et suivirent avec peu d‘intérêt la vente suivante.

[ - 1 PA ]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Ven 10 Mar - 0:39

Évelyne écouta la conversation qui s'engagea entre le compagnon de l'inconnu qui l'avait accoté et la vieille femme qui venait de le critiquer. Elle n'avait pas aimé se faire accoster et traiter comme une grande dame d'un temps révolu, mais elle savait apprécier le maniement des mots des deux hommes. Elle cacha son rire dans une fausse quinte de toux pour ne pas vexer les deux vieilles qui se levèrent et s'en allèrent avec une forme dignité exacerbée. Même si elle n’était pas d'accord avec les propos tenus par la femme, elle l'avait aidé à remporter le service de cristal qu'elle comptait offrir à Stéphane, elle n'allait pas lui faire l'affront de rire ouvertement à l'humiliation qu'elle venait de subir.

La vente continuait, les personnes présentes ne se souciant pas de ce qu'il venait de se passer et préférant porter leur attention sur les objets. Toujours attentive, Évy écoutait ses voisins en se disant que finalement ça ne devait être qu'un bruit de fond habituel dans ce genre d’événement. Les objets étaient peut-être vendus au-dessus de leur prix, peut-être en dessous, mais quoi qu'il en soit, seuls quelques paranoïaques pouvaient penser qu'il y avait anguille sous roche.

Elle rigola ouvertement cette fois-ci, les vieilles femmes n’étant plus là pour entendre, quand le plus vieux des deux hommes fit un commentaire sur une histoire de tisane. Elle fixa son dos, espérant à moitié qu'il se retourne pour lui offrir un grand sourire. Elle regrettait un peu de l'avoir rembarré aussi vite, même si son comportement n’était pas le bienvenu. Elle avait déjà Stéphane quand elle avait besoin d'un homme sortit tout droit de quelques siècles en arrière.

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mar 14 Mar - 23:11

Après les quelques grognements qui accompagnèrent le départ des deux vieilles commères, le calme retomba sur la salle. La litanie de fond, qui critiquait le moindre fait et geste de chacune des personnes souhaitant acquérir un objet, venait de disparaître. La vente reprit sans qu'aucuns troubles ne viennent gripper une machine qui commençait à être bien huilée.

Les lots se succédèrent, certains objets provoquant plus d'engouement que d'autres alors que d'autres encore retournaient en coulisse sans avoir trouvé d'acheteurs. Le temps passa plus ou moins rapidement en fonction de ce qui était présenté à la vente. On sentait que les enchères touchaient à leurs fins, les personnes dans la salle étant de moins en moins encline à dépenser des sommes rondelettes.

« Lot n°23, un coffre écritoire en palissandre massif incrusté d'ivoire, réalisé en Inde pour le marché anglais dans le milieu du XVIIIe siècle. . Mise à prix, 3 770 £. »

Comme pour l'objet précédent, les acquéreurs se firent nombreux, levant la main de-ci de-là pour obtenir ce lot atypique. Le prix grimpa significativement, même si chaque pallier d’enchère n’était pas très haut. Les dépenses précédentes firent se coucher nombre d’acquéreurs et finalement la vente se clôtura quand l'un des derniers acheteurs se coucha au profit de l'autre.

« Adjugé pour la somme de 11 300 £ au jeune homme du premier rang. »

Le commissaire-priseur adressa un signe de tête au jeune homme en question, comme pour le féliciter de s’être bien battu pour obtenir l'objet qui était maintenant emporté dans la salle adjacente. Un autre arriva à son tour pour prendre place sur la table de présentation alors que Miss Livingston couvait Guillaume du regard.

« Lot n°24, une bouteille de whisky de la fabrique Craigellachie, 70 ans d'âge. Étiquette écrite main, présenté dans sa boite en bois d'origine. Mise à prix, 4 000 £. »

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mer 15 Mar - 17:26

L'enchère fut longue et disputée âprement. Guillaume fut vainqueur, cependant il ne pavoisa pas: l'objet il avait coûté plus cher qu'il ne l'avait escompté. Miss Livingston avait pour lui le regard aussi doux qu'une lionne considérant une grasse antilope. Le français lui adressa un sourire charmeur avant de se tourner vers son père. Celui-ci avait décidé de remplacer les deux vieilles pies en parlant assez fort pour être entendu de quelques personnes aux alentours mais sans alerter toute la rangée ni la salle. Il était en représentation, offrant ses commentaires au public proche tout en faisant mine de ne pas le remarquer. Le tout dans un anglais impeccable, bien que vieilli. L'on pouvait croire que le français avait appris cette langue en lisant Shakespeare. Guillaume entra dans son jeu.

- Voilà beaucoup pour une simple boîte.

Ce n'était pas une critique mais une constatation. Guillaume aurait-il perdu le sens des affaires? Il avait acheté cet objet bien plus cher que le vase émaillé pourtant créé par un artiste reconnu. L'infant expliqua son choix à son aîné.

- L'essence de palissandre n'existe plus aujourd'hui. Quant à l'ivoire, son commerce est quasiment interdit. Cet écritoire est une rareté qui à mes yeux vaut peut-être un peu moins que la somme que j'ai déboursée. Cependant il est dans un état de conservation parfaite.

- Je vois, c'est un investissement; car dans quelques années il n'existera plus de telles pièces et tu la revendras alors à prix d'or.


- Je comptais la conserver. De toute manière vous n'avez plus de plumier
, lui répondit-il d'un air désinvolte en suivant des yeux sa nouvelle acquisition jusqu'à ce qu'elle disparaisse.

La répartie était habile: le petit brun mettait un point final à la question en lui offrant ce cadeau hors de prix. L' infant avait à la fois la répartie facile et le don de flatter l'égocentrisme de son sire dans le même temps. Il faisait partie de ces rares personnes qui pouvaient se montrer impertinentes mais à qui Philippe pardonnait toujours tout. Ses épaules furent secouées d'un petit rire silencieux. C'eût été un autre que Guillaume, il l'aurait foudroyé de son regard altier.

- Donc je suis dans l'impossibilité de refuser, n'est-ce pas? Bien. Mais tu manques un peu d'esprit: tu as oublié d'enchérir sur l'encrier, lui rappela à juste titre Philippe.

- Avec cet affreux aigle révolutionnaire? Oh non! Il manquait aussi le coupe-papier assorti. C'était strictement impossible d'acheter un ensemble dépareillé.

- Tu as raison, un de Margaux vaut un beau lot, répondit l'ex-Prince en affichant un air extrêmement digne, tête haute et dos droit. Bien entendu, il faisait référence à la bouteille qui apparaîtrait bientôt sur l'estrade. Guillaume se retint de ne pas exploser de rire; cela eût gâché tout l'effet de cette répartie.

Le brouhaha et la discussion cessa lorsque le lot suivant fut présenté. Il devait éveiller l'intérêt de tous les Écossais présents dans la salle; peut-être certains n'étaient-ils venus que cette bouteille. Guillaume cessa de discuter tandis que les premières enchères commençaient, lui-même levant régulièrement la main.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 20 Mar - 22:49

Évelyne attendait patiemment que le dernier lot sur lequel elle voulait enchérir fasse son apparition. Elle n'avait pas vraiment d'envie particulière concernant cet objet, c’était juste un moyen de faire grincer des dents l'homme qui l'avait abordé plus tôt. Elle jeta un rapide coup d’œil à sa montre en se demandant combien de temps il restait avant la fin de la vente. Elle n'avait pas d'autres projets pour la soirée, mais elle n'avait pas non plus envie de rester trop longtemps au milieu de tous ces gens collet monté. Finalement, la perspective de passer la soirée avec Stéphane n’était pas aussi désastreuse, quand bien même il avait beaucoup de défauts.

Elle soupira en voyant le temps s’égrainer avec une lenteur qu'elle aurait qualifiée d’insupportable. Elle n’était pas femme à rester assise pendant des heures à attendre que quelque chose se passe. Contrainte et forcée, elle prit son mal en patiente, observant avec un désintérêt total les objets se succéder.

Heureusement, le couple d'hommes égaya ce moment d'attente et encore une fois, elle se mit à pouffer discrètement. Elle entendait sans écouter les commentaires que chacun faisait et elle devait avouer bien aimer leur façon de critiquer sans en avoir l'air. Malheureusement pour elle, elle ne pouvait jouer le même rôle puisqu'elle n’était pas accompagnée. L'idée qu'elle aurait pu l’être si elle avait eut un caractère plus doux lui effleura l'esprit, mais elle se ravisa bien vite, cessant de rire pour se concentrer sur les ventes, du moins en apparence.


_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Ven 24 Mar - 0:03

La bouteille proposée à la vente ne connut pas un franc succès puisque peu d’acheteurs tentèrent de se l'accaparer. Par contre, ils étaient prêts à enchérir bien au-delà du prix réel pour l'obtenir. Finalement, cela se joua entre un vieux bigot à l'allure hautaine et une quinquagénaire au teint blafard et au sourire franc. Ils enchérissaient l'un contre l'autre, ne voulant pas lâcher cette bouteille dont le prix devenait scandaleux.

Alejandro profitait de l'occasion pour montrer l’étendue de son talent, jouant de l'affrontement entre les deux personnes sans aucun scrupule. La responsable de la salle observait la scène avec un air pincé indéchiffrable qui aurait autant pu traduire son désaccord vis-à-vis du comportement du commissaire-priseur que son ravissement fasse à celui des deux acheteurs.

Comme des spectateurs d'un match de tennis, les autres personnes présentes regardaient l'affrontement, faisant parfois un commentaire à leur voisin. Dans un grognement mécontent et sonore, le vieux bigot s'avoua vaincu et laissa filer la bouteille au plus grand plaisir de son adversaire.

« Adjugé pour la somme de 18 000 £ à la charmante dame du troisième rang. »

Le commentaire fit, contre toute attente, glousser la dame en question qui prit quelques couleurs en lorgnant Mr Pike d'un air ouvertement concupiscent. Le commissaire-priseur ne s'attarda pas sur cet échange et se replongea dans ses notes, peut-être pour se libérer d'une situation qu'il n'avait pas voulu créer. Une nouvelle bouteille remplaça celle qui venait de disparaître et la salle se calma pour écouter sa description.

« Lot n°25, une bouteille de vin Château Marguax de 1934. Mise à prix, 500 £. »

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 27 Mar - 21:05

Guillaume fut dans les premiers enchérisseurs. Il participa activement jusqu‘à ce que le lot atteigne la coquette somme de 12000 livres. D‘un signe négatif de la tête, il indiqua au commissaire priseur qu‘il refusait de monter plus haut. Le vampire avait repéré une bouteille à ce prix sur internet. S‘il lui prenait l‘envie d‘acquérir cette cuvée il pourrait contacter le vendeur en spiritueux. Le financier lyonnais n‘avait pas d‘affection particulière pour le whisky et n‘y connaissait pas grand chose. Il avait décidé de d‘enchérir pour le plaisir de faire une bonne affaire et de présenter une bouteille d‘exception à ses partenaires financiers mortels. Il quitta la bataille sans regret, laissant à d‘autres la gloire de la victoire. Il cala son dos dans le fond de sa chaise aussi confortablement qu‘il le pouvait et reprit sa petite discussion à mi-voix avec son aîné.

- L‘enchère est trop haute, déclara t-il d‘un air placide.

- Oui, il ne s‘agirait pas de laisser penser que tu es un homme aux goûts dispendieux. Philippe, malgré son air de reproche, le taquinait gentiment. Mais de son propre aveu Guillaume avait acheté quelques objets à un prix un peu trop cher par rapport à sa propre estimation.

- Qu‘y puis-je si je ne puis résister à l‘art et à la beauté?
Le petit brun haussa les épaules, un petit sourire contrit aux lèvres.

- Je te donne raison: le galbe artistique de cette bouteille m‘émeut infiniment
, répondit Philippe du tac-au-tac d‘un air blasé. En vérité il s‘amusait beaucoup. Je suppose que tu comptais l‘acheter pour l'éclat de sa robe?

- Oh non, pour son arôme. La qualité de ce whisky doit être exceptionnelle
, dit Guillaume en chassant l‘argument de son sire avec le revers de main un peu dédaigneux digne d‘une harpie.

- Ce n‘est donc pas de l‘esthétisme mais de l‘éthylisme. Un bien fâcheux penchant… Philippe secoua la tête théâtralement.

- Si cela était vrai, j‘aurais poursuivi l‘enchère. J‘ai préféré laisser cette bouteille aux connaisseurs. Cependant je m‘étonne que vous n‘y ayez pas participé
, argua l‘infant d‘un ton doucereux impliquant que son sire avait une affection particulière pour l‘alcool.

- Je n‘aime que mon vin et les femmes, le reste est accessoire. Quant à ces liqueurs étrangères je ne les prise point
, répondit l‘ex-Prince d‘un ton sec et méprisant.

Guillaume ne sembla pas touché par la réplique cinglante, sexiste et scandaleusement franchouillarde de son aîné. Philippe mentait comme un arracheur de dents: plus que tout il aimait le pouvoir et la politique. L'infant se redressa un peu, la bouteille avait atteint les quinze mille livres.

- Je crois que nous avons un duel. Sur qui pariez-vous et quel est votre enjeu? proposa Guillaume.

- Le premier lot, décida Philippe après un instant de réflexion. Si nous devons jouer, autant que la mise ait un peu de valeur. Mon poulain devrait gagner haut la main, dit-il en désignant l‘homme à l'air coincé du menton.

Philippe ne soutiendrait jamais une femme qui n‘est pas à son goût. Guillaume acquiesça; son sire considérait lui donner un handicap de départ en préférant l'homme à la femme. S'il eût raison au XVIIIème siècle d'agir ainsi, il oubliait un peu vite que les choses avaient beaucoup changé en trois siècles: le sexe faible disposait librement de ses deniers et certaines dames possédaient un revenu conséquent.  

Les deux Ventrues suivirent le palpitant échange comme deux spectateurs venus assister à la finale du tournoi de Wimbledon, leurs têtes tournant de l'un à l'autre. Malheureusement pour Philippe ce fut la pimpante quinquagénaire qui remporta l'enchère.

- Ces Écossais sont trop galants cela nuit à leur combattivité, déclara Philippe, mauvais perdant.

- Je suis entièrement d‘accord, il s‘est couché beaucoup trop tôt. Cela fait donc de vous le réel gagnant de ce pari. Je vous félicite, vous êtes désormais l'heureux propriétaire d'un Van Somer.


Cela tombait bien, Guillaume comptait le lui offrir. Peu importe que Philippe se gausse d'avoir remporté le tableau à ses dépends, l'important étant qu'il démarre sa nouvelle vie écossaise sur une note positive. Cela semblait bien fonctionner, son sire était tout sourire.

[-1 PA]
Spoiler:
 

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 3 Avr - 23:07

Comme toutes les personnes présentes dans la salle, Évelyne était tenu en haleine par le combat farouche pour l'obtention d'une bouteille de whisky. N’étant pas une grande amatrice de ce genre de boisson, elle ne pouvait pas juger de ça valeur puisqu'elle n'y connaissait strictement rien. Par contre, elle pouvait très bien imaginer que les deux personnes qui étaient en train de s'affronter pour cette bouteille pouvaient prendre plaisir à s'opposer à un concurrent de son envergure. Elle vivait avec quelqu'un qui adorait les joutes verbales et les affrontements silencieux et c’était sans doute cela qui influençait sa manière de voir cette enchère. Une sorte de déformation suite à une trop longue expérience de cet acabit.

Elle s'amusait toujours en entendant les commentaires des deux hommes qui se trouvaient devant elle, sur sa gauche. Si elle avait bien suivi, ils étaient même en train de parier sur le vainqueur de cette enchère. Étrange comportement pour des spectateurs d'une vente, c’était sans doute plus approprié sur un champ de courses.

Elle laissant tomber les échange entre les deux hommes pour observer la vente dont le prix ne cessait de grimper. Elle s’était sans doute trompé, cette bouteille devait être quelque chose de rare et précieux !

Elle tapota doucement dans ses mains lorsque l'affrontement prit fin et se redressa complètement en voyant le dernier qu'elle convoitait entrer en scène. Qu'importe le nombre ou l'identité de ses adversaires, cette bouteille lui reviendrait, quoi qu'il en coûte.


HRP :
 

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Ven 7 Avr - 23:52

L’enchère pour la bouteille de vin commença doucement, c’était l'avant dernier objet et cela se faisait sentir. Toutes les personnes de la salle semblaient attendre pour se lever et aller chercher leur acquisition ou partir. Un bruit de fond avait repris, les gens discutaient en chuchotant, mais ce n’était pas assez fort pour devenir réellement dérangeant.

Quelques mains se levaient plus ou moins rapidement ou mollement, indiquant ainsi la volonté de l'acheteur d’acquérir la bouteille. C’était surtout au niveau du standard que les enchérisseurs étaient les plus actifs. Cependant, le problème d'organisation entre le standard et la salle revenait dès que le nombre d’acquéreurs à distance devenait important.

La bagarre ne se joua pas à l’épuisement, comme on l'avait déjà vu ce soir, ni en profitant du manque d'organisation des employés. Cette fois-ci, ce fut un des acheteurs qui, en se levant et en dérangeant ses voisins, permit à l'autre acquéreur de remporter la victoire.

« Adjugé pour la somme de 1 200 £ à la demoiselle du second rang. »

Il n'y eut aucun temps de flottement entre le départ de la bouteille et l'arrivait du dernier objet. Les employés chargeaient de les déplacer étaient bien plus rapides qu'au départ. Là encore, on sentait que la fin était proche et qu'ils ne prenaient plus autant de précaution, préférant la rapidité et l'efficacité.

« La vente est maintenant finie, vous pouvez vous restaurer si vous le souhaitez. J'invite les acheteurs à se rapprocher pour finaliser leurs achats. Bonne soirée à tous et merci de votre générosité, car, ne l'oublions pas, une partie des bénéfices de cette salle des ventes sera reversée à une œuvre caritative. »

Alejandro quitta son perchoir, suivi de très près par miss Livingston qui n'attendait qu'une seule chose, faire plus ample connaissance avec chacun de ses clients. Ils disparurent quelques instants avant de revenir avec un classeur lourdement chargé.

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Dim 9 Avr - 23:10

Guillaume jeta un bref coup d’œil à l’avait dernier lot. La bouteille ne l’intéressait absolument pas. Et pour cause, il en avait plein sa cave. Il s’attendait à ce que les choses se passent comme pendant l’enchère précédente : lui et son sire critiqueraient la vente avec esprit. Le Français attendait benoîtement la fin de l’événement pour régler son ardoise et partir vers une soirée qui s’annonçait mémorable. Il fut stupéfait de voir Philippe lever la main lorsque l’enchère commença. L’ex-Prince se tourna vers lui, un sourire radieux aux lèvres. Médusé, son infant ne partageait pas son enthousiasme. Il lui fit part de ses sentiments à voix basse dans leur langue natale.

- Mais… Que faites-vous ? N’avons-nous pas une cave pleine de notre cépage ?


- Si fait, lui rétorqua l’ex-Prince qui semblait s’amuser comme un petit fou, levant la main derechef.

- Vous êtes déjà à six cent euros ! Vous rendez-vous compte que ce lot ne les vaut pas ?

- Eh bien ? Philippe toisa son infant sans cesser d’enchérir.

- Si vous désirez un Margaux d’une meilleure année, je vous suggère une bouteille de 1961.

- Peu m’importe la qualité du vin. Je te l’ai dit tout à l’heure, un Margaux vaut un beau lot. Je veux que notre nom soit porté au firmament ce soir. Plus haut en tout cas que le tord-boyaux local, dit-il d’un ton supérieur en évoquant le lot précédent.

- Fort bien, si tel est votre désir je ne puis que m’incliner.



D’autres que Guillaume auraient soupiré et levé les yeux au ciel. Mais en Ventrue bien élevé il ne se permettrait jamais ce genre de reproche tacite à un aîné. Le vampire connaissait trop bien son créateur pour savoir qu’aucune parole sensée ne lui ferait changer d’avis. Il était parfois aussi buté qu’un âne et dans ces occasions mieux valait le laisser à ses lubies. Au pire le Fils perdrait quelques centaines de livres pour contenter l’Ego démesuré de son Père. Le hasard joua en la faveur de Guillaume lorsque leurs voisins se levèrent pour quitter la salle, masquant un instant le bras levé de Philippe. Le marteau du commissaire-priseur s’écrasa et adjugea la bouteille à la jeune femme qui avait déjà remporté bon nombre de lots. Philippe grommela à voix basse toute la durée de la dernière vente, exprimant ses doutes sur l’intégrité de ce monsieur Alejandro qui semblait favoriser la gent féminine.

Les deux vampires se levèrent comme d’un seul homme pour rejoindre l'estrade une fois la vente terminée. Philippe envoyait des regards impérieux à la ronde pour effrayer le bétail qui oserait lui souffler la politesse. Guillaume ne quittait pas son sourire aimable, s’excusant de passer à contre courant du flot de personnes qui vidaient les lieux. Ce fut lui qui aborda Miss Livingston de la manière aussi courtoise que possible. La blonde avait un tempérament de feu qu'il ne fallait pas contrarier sous peine de patienter de longue minutes dans la file des acheteurs.

- Je dois vous adresser toutes mes félicitations Miss Livingston, cette vente de charité fut un franc succès. J'espère être présent pour la prochaine édition, cela sera un réel plaisir d'y participer.

Guillaume occultait les couacs avec le standard téléphonique qui lui avait permis de remporter son précieux violon et les murmures mécontents de la salle à la mi-séance pour ne retenir que les instants positifs de la soirée.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 17 Avr - 22:14

La blonde aurait presque sauté de joie sur sa chaise en emportant l’enchère sur la bouteille de vin. Un grand sourire s’étalait sur son visage et bien qu'au fond, elle trouvait sa puéril, elle ne pouvait dissimuler son contentement. Elle attendit patiemment que les enchères soient finies pour se lever en prenant son sac et son manteau. Elle n'avait pas envie de rester bloquer pendant des heures avant de pouvoir repartir chez elle. Elle se faufila rapidement jusqu'à l'endroit où les acquéreurs devaient finaliser leurs achats. Pourtant, elle ne fut pas assez rapide et se retrouva bloquer derrière deux groupes de personnes.

Elle jeta un œil à son téléphone pour vérifier l'heure et si elle n'avait reçu aucune nouvelle. Puis elle chercha son chéquier qu'elle garda à la main en écoutant ce qui se disait autour d'elle. Elle vit les deux hommes qu'elle surveillait depuis le début parler avec une femme blonde qui devait tirer les ficelles de cette soirée. Si elle avait été plus rapide, elle aurait pu écouter discrètement de quoi ils parlaient.

Encore une fois, elle se morigéna pour son comportement de fouineuse, ce soir, elle était en vacances. L'attente était longue et son esprit vagabondait, comment aller réagir Stéphane à ses différents achats. Peut-être qu'il ferait comme d'habitude, il essaierait d’arrondir les angles sans y parvenir. Peut-être qu'il se mettrait à crier, elle en doutait, mais elle l’espérait.

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Sam 22 Avr - 0:06

La salle des ventes allait connaître une deuxième effervescence, mais d'un tout autre genre. Maintenant que la totalité des objets avaient trouvés un acquéreur, il ne restait plus qu'à effectuer les transactions qui rendraient les acheteurs propriétaires de leur bien nouvellement obtenu. Ces fameux acheteurs avaient fait une ligne bien droite et propre, chacun attendant son tour pour signer, payer et se faire livrer. Une pile de documents avait fait son apparition sur le bureau, juste à côté de miss Livingston qui parlait à voix basse avec monsieur Pike.

Elle releva les yeux, s’apprêtant à fusiller la personne qui osait les interrompre, mais elle se ravisa en entendant l'accent et en voyant l'homme qu'elle convoitait. Son visage s'illumina de bonheur sous le compliment, si la vente lui avait plu, elle avait plus de chance de rentrer dans ses bonnes grâces et peut-être à son service.

« Merci pour vos compliments, je trouve également que c’était plutôt réussit, même s'il faut revoir certains points. Quant à votre présence pour une nouvelle édition, vous pourriez me laisser vos coordonnées, je me ferais un plaisir de vous convier personnellement à tout événement que je jugerais susceptible de vous plaire. »

Miss Livingston, Erinne, était aussi douce et sirupeuse qu'aurais pu l’être une cuillère de miel. Ça ne passait pas inaperçu, et ce, pour personne, mais dans un événement comme celui-ci, il n’était pas rare de voir de tels ronds de jambe. Elle ne poussait pas le vice en jouant de ses attributs féminins, espérant séduire physiquement celui qu'elle espérait devenir son employeur.

Alejandro resta muet, laissant les deux personnes échanger à leur guise. Certainement que la blonde tout en courbe ne le présenterait pas, trop occupé qu'elle était à essayer de mettre le brun dans sa poche. Mais son comportement lui avait mis la puce à l'oreille et il espérait comprendre dans quel but elle agissait ainsi. Pendant qu'ils discutaient, il chercha les documents des différents objets dont l'homme en face de lui avait fait l'acquisition. À un moment donné, il finirait bien par apprendre son nom et son domaine d'activité.

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 24 Avr - 22:26

Le sourire rayonnant qu'afficha Miss Livingston balaya tous des doutes du vampire. Elle s'était montrée renfrognée avec tout le monde lors de la soirée, mais son attitude dénotait ostensiblement avec lui. Guillaume n'était pas un homme grand, beau, sculpté comme un athlète, cependant il était riche et possédait un je-ne-sais-quoi qui lui donnait un air sympathique. Mais ce soir sa bonhomie était contrebalancée par l'attitude froide et orgueilleuse de Philippe. Celui-ci toisait le commissaire priseur d'un œil sévère, n'ayant toujours pas digéré que l'avant dernier lot eut été cédé à si bas prix. Malgré cela la blonde se montrait avenante.

- Oh mais vous aurez forcément besoin de ces coordonnées pour effectuer la livraison. Je ne peux pas promener un tableau de maître dans le coffre de ma voiture, s'amusa t-il en mettant la main à la poche intérieure de sa veste pour en sortir une carte de visite et un stylo de marque. Il nota brièvement son adresse au verso avant de tendre le petit bristol à Erinne.

Les yeux pétillants il observa le visage Miss Livingston. Cette femme était douée pour estimer les objets; elle pouvait imaginer faire de même avec le Français qui exhibait son poste de PDG d'une grosse entreprise de courtage immobilier. Et depuis qu'elle l'avait accueilli chaleureusement, il la soupçonnait de s'intéresser aux millionnaires. Lui-même jouait à merveille le pigeon qui n'attend rien de moins que de se faire plumer.

- Revenons aux affaires, les autres acquéreurs doivent s'impatienter, dit-il en jouant avec son stylo. Pour ce qui est de la livraison, je ne suis pas disponible en journée mais je serai présent en soirée, à partir de dix-neuf heures. S'il y a un supplément pour une assurance du transport des pièces, je la prends bien entendu; l'on n'est jamais trop prudent. Préférez-vous un chèque ou un virement pour le règlement?

Guillaume mit une nouvelle fois la main à la poche et débloqua son téléphone. Il préférait payer immédiatement via l'application de sa banque pour éviter les recours par la suite. Il fronça les sourcils, remarquant que Marc l'avait littéralement inondé de SMS. Un problème à la fois, il parlerait à sa goule plus tard. Il reprit bien vite son visage serein et son sourire charmeur pour se tourner vers Miss Livingston.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Andrieu

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Dim 30 Avr - 19:31

Elle pianota sur son téléphone parce qu'elle pressentait qu'elle en aurait pour un long moment. La vente lui avait plu, dans l'ensemble, par contre elle avait du mal à se montrer patiente pour finaliser ses acquisitions. Cependant, ça lui donnait le temps nécessaire pour envisager toutes les possibilités de livraison et faire le plus grand effet à son Maitre. Si elle s'y prenait correctement, le salon pourrait être métamorphosé pendant qu'il dormait et alors il aurait la surprise éblouissante de ses achats à son réveil.

Cette perspective était sans aucun doute la chose la plus agréable de toute la soirée. Elle se ferait livrer le lendemain matin et aurait donc tout le temps nécessaire pour mettre les nouveaux meubles en place et cacher les autres dans une autre pièce. Peut-être qu'elle aurait dû acheter ce faune immonde et le mettre dans l'entrée. Non, elle se contenterait de s'asseoir dans un des canapés et d'attendre Stéphane en sirotant la bouteille qu'elle venait d'acheter. Elle devrait même pousser le vice en s'habiller d'une robe de soirée somptueuse.

Son visage était radieux, bien que son regard fût un peu vide, perdu qu'elle était dans tous les scénarios qu'elle ne cessait d'imaginer. Elle en oublia d’épier ses voisins, trop contente de pouvoir savourer par avance son écrasante victoire.

_________________
Tenue du 18 Janvier:
 
Évelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Ven 5 Mai - 0:15

Une jolie teinte rose prit place sur les joues, le nez et le bas du front de miss Livingston. Trop empressé qu'elle était d'obtenir des informations sur le brun, elle en avait oublié qu'il allait les lui donnait pour se faire livrer et surtout pour concrétiser ses achats. Elle baissa la tête et se racla la gorge pour masquer son embarras, mais il n’échappa pas à son voisin qui jeta sur elle un regard amusé.

« Évidemment, mais je ne pensais pas pouvoir les utiliser ultérieurement pour pouvoir vous recontacter. »

En quelques secondes, elle avait trouvé une parade satisfaisante pour faire croire au jeune homme qu'elle contrôlait la situation. Elle avait relevé la tête rapidement, sa peau toujours aussi rosée, mais un petit sourire supérieur avait changé l'arc de ses lèvres. À la demande de Guillaume, elle hocha la tête, elle aurait préférée qu'il soit le dernier client dont elle devait s'occuper. Si cela avait été le cas, elle aurait eu plus de temps à lui consacrer, pour en apprendre plus sur lui et concrétiser son projet le concernant.

« Nous acceptons les virements, mais les règlements en chèques sont plus simples à gérer. Quant à l'assurance, elle est déjà comprise dans la livraison. »

Elle se tourna vers son voisin, lui demandant les documents dont ils auraient besoin, et chercha de son côté ce qui lui fallait. Elle posa devant elle quelques feuilles, un tampon et un stylo. Mr Pike lui tendit la liasse de papiers demandaient et attendit en observant Guillaume. Elle feuilleta le tout, tamponna quelques-uns des documents avant de les tendre à son client.

« Vous trouverez ici les certificats des pièces que vous allez acheter, pour celles qui en ont. »Elle déposa la liasse sur le coin de la table, du côté de Guillaume et posa devant lui un autre document en double exemplaire.« Voici la somme totale due pour les différentes pièces. »Elle lui tendit le stylo pour qu'il puisse signer les deux feuilles qui correspondaient à des factures.« Enfin, voici la feuille à renseigner pour la livraison des pièces. »

Elle laissa son client prendre connaissance des divers documents, observant sa façon de réagir à la somme globale, mais aussi au détail de cette somme. Son espoir allait en grandissant, il pourrait être LE client inespéré pour la faire sortir de cette ville insipide.


Hrp :
 

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Ven 5 Mai - 23:28

Guillaume venait de mettre en boite la blonde d'une façon assez cocasse, toujours pince-sans-rire. Philippe adorait l'humour de son infant qui se gaussait du monde sans réellement agresser qui que ce soit de front. La mortelle tentait de se rattraper avec une pirouette qui ne trompait personne. Les lèvres du vieux Ventrue s'étirèrent en un sourire sarcastique. Il se tut cependant, laissant à son héritier la direction des opérations.

Guillaume leva un sourcil perplexe en écoutant les explication d'Erinne. Les enchérisseurs au téléphone et par internet payaient par virement. Quand aux chèques il était facile de les contrefaire ou de partir avec un lot en laissant un bout de papier sans provision. Mais si elle préférait ce mode de paiement pourquoi pas. Cela ne lui posait aucun problème.

- Je m'en voudrais de vous créer des difficultés. Je vais payer par chèque si cela vous arrange mieux.


Pendant que la jeune femme s'occupait de la paperasse, Guillaume rangea son portable puis fourra la main dans une poche de son manteau pour en sortir un porte-carte en cuir de crocodile. Par chance il glissait toujours un chèque en blanc dans le compartiment porte-billet.

- Je n'ai pas besoin de votre stylo, j'ai toujours le mien, déclara t-il avec son sourire rêveur lorsque Miss Livingston lui en brandit un. Il agita sa main gauche qui jouait avec l'instrument d'écriture depuis qu'il avait inscrit son adresse au dos de la carte de visite.

Philippe eut un gloussement puis il couvrit sa bouche pour s'empêcher de rire à gorge déployée. Il détourna la tête vers le commissaire-priseur. Guillaume prit les documents et les détailla avec l‘attention d‘un homme qui a l‘habitude de signer des contrats. Cela laisserait le temps à la blonde de se reprendre; la pauvre semblait perdre tous ses moyens maintenant que le stress de la vente retombait.

Il ne tiqua pas lorsqu‘il prit connaissance de la douloureuse. Il avait beau être en Ecosse, il ne voulait pas passer pour un radin ou un coupeur de cheveux en quatre à pinailler sur le prix d‘une livraison. Au contraire, il voulait donner l‘image d‘un généreux mécène. Cette vente aux enchères était un moyen de montrer sa fortune, son engagement auprès de la communauté et de se faire remarquer de la haute société locale. Son nom allait circuler et bientôt de nouveaux investisseurs se présenteront à sa porte.

Une fois sa lecture achevée il remplit puis signa les documents et le chèque.

- Voilà qui est fait. Y a t'il d'autres documents à signer? 
demanda t-il, le stylo prêt à parapher la prochaine feuille qui se présenterait.


[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Lun 8 Mai - 22:59

La blonde regarda son client sortir un porte-carte d'une qualité presque extravagante, elle loucha dessus en essayant de chiffrer son prix. Dans sa tête venait de s'enclencher un cliquetis de rouage concernant l'homme en costume devant elle. Tout ce qu'il portait, toutes les possessions qu'elle avait pu voir étaient de très bonne qualité, il transpirait le luxe par tous les pores. Et ce constat la rendait de plus en plus fébrile et donc de plus en plus maladroite.

Elle remballa son stylo, rougissant encore une fois bien que cette fois-ci tout son visage s'enflamma en quelques secondes. Elle le tourna entre ses doigts alors que ses yeux suivaient la main qui signait le précieux bout de papier. Elle n'attendait qu'une chose, pouvoir mettre la main dessus pour savoir de quelle banque était le chèque.

Elle réceptionna le bout de papier une fois qu'il fut rempli et ses yeux le parcoururent avidement. Une personne pouvait afficher un niveau de vie bien supérieur à ce qu'il en était en réalité, mais personne ne pouvait tricher avec les banques. Appartenir à certains genres de banque sans en avoir réellement les moyens était mission impossible.


« Non, tout est en ordre. Vous devriez être livré lundi en fin de soirée, vers l'heure que vous avez mentionnée. »

Ses yeux étaient encore fixés sur le chèque, si bien qu'elle n'avait pas donné le reçu au jeune homme, ni même tamponné les documents pour attester que le client avait effectué le règlement. Alejandro soupira discrètement et bouscula sa voisine pour la sortir de sa rêverie. Il attrapa le reçu pour le tendre au jeune homme en lui faisant un sourire en coin.

« Maintenant tout est en ordre, je vous souhaite une très bonne soirée Mr de Margaux et encore merci d'avoir participé à cette vente. »

Il tendit la main par-dessus la table pour souhaiter une bonne soirée au jeune homme et lui donner le départ. Il y avait encore beaucoup de monde qui attendait et sa voisine semblait avoir complètement oublié qu'il était un client parmi d'autre, rien de plus, rien de moins. D'ailleurs, il sentait un regard noir lui vriller la tempe et il n'osa pas tourner la tête pour le prendre de plein fouet. Erinne devait être d'une humeur massacrante maintenant qu'il venait de l'achever.

« À bientôt ! »

Malgré son visage d'une rougeur extrême, tel une cocotte-minute prête à exploser, la blonde tenta un dernier sourire charmeur. Elle n’était pas encore prête à voir son bel oiseau s'envoler avec aucune assurance qu'ils se reverraient. Elle avait sa carte, son adresse, mais elle n’était pas sûre que cela soit suffisant, elle le laissa pourtant partir, car elle n'avait aucun argument[ crédible pour le retenir plus longtemps.

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mar 9 Mai - 23:44

Miss Livingston, les joues rouges de honte ou de fébrilité, agrippa le chèque comme une hyène l’aurait fait avec une carcasse d’antilope. Guillaume leva un sourcil perplexe tant elle était fascinée par ce petit bout de papier. Il n’avait pas fait d’erreur… Lui faisait-elle l’insulte de le prendre pour un voleur en recomptant les zéros ?

Toujours concentrée sur le sigle du consortium bancaire genevois (et Ventrue), elle l’informa distraitement qu’il serait livré le lendemain soir. Elle semblait avoir plus d’égard pour le chèque que pour lui-même, c’en était agaçant. Les gens avaient plus ou moins de facilité à cacher leur intérêt pour sa fortune. L’avidité de Miss Livngston se lisait que trop bien sur son visage rougissant. Le sourire du Ventrue se figea légèrement ; il demeurait poli mais il n’avait plus du tout envie de se comporter en charmant jeune homme.

Derrière eux les autres acquéreurs s’impatientaient et Philippe avait hâte de retrouver un ami qu’il n’avait pas revu depuis des siècles, ne se privant pas de lancer des regards courroucés à la blonde qui prenait son temps. Heureusement le commissaire priseur eut la présence d’esprit d’interrompre la situation gênante qui s’éternisait en clôturant la transaction.

Son stylo et le reçu dans la main gauche, il serra la main droite de M. Pike, indifférent au regard noir de la blonde. Il poussa la mesquinerie à récompenser l’homme d’un sourire avenant. Philippe se contenta d’un hochement de tête distant, ne cachant pas son envie d’en finir au plus vite avec les adieux et la paperasse.

- Mademoiselle, monsieur, je vous souhaite une agréable fin de soirée, ce fut un réel plaisir. Au revoir.


Il eut un dernier sourire aimable, mais ne se montra pas particulièrement charmé par l’attitude prétendument énamourée d’Erinne. Il emboita le pas de Philippe et sortit du bâtiment pour être aveuglé par un appel de phare de la limousine allemande. Marc les attendait et avait hâte de les emmener à l’Elysium.


-> Par ici

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   Mer 31 Mai - 23:18

Erinne était frustré, la situation lui avait échappé, mais elle s'en était rendu compte trop tard pour rectifier le tir. Alejandro n'avait pas amélioré sa situation, loin de là ! Quand elle en aurait le temps et l'occasion, elle lui ferait part de son mécontentement. En attendant, elle s’inquiétait et ses pensées étaient toujours tournées vers l'homme qui venait de la quitter. Elle voulait s'en faire un bon client et elle croyait la chose bien partie, mais maintenant, rien n’était moins sûr.

Elle serra les dents et releva la tête pour accueillir le client suivant, la soirée n’était pas finie, elle pourrait peut-être pêcher d'autres poissons, même s'ils seraient sans doute moins gros et moins gras.


« Bonsoir mademoiselle. »

Ses yeux fulminaient toujours alors qu'ils se posaient sur la jeune blonde. Elle ne perdit pas son temps et regarda la feuille sous son nez pour voir ce que la jeune femme avait acheté. C’était intéressant, mais bien moins que son client précédent. Dans un soupir, elle se tourna vers Alejandro pour lui demander les certificats de chacun des objets. S'il se mettait à lui faire les yeux doux, elle aurait du mal à ne pas lui crever les yeux avec son stylo.

À sa plus grande surprise, mais aussi pour son plus grand plaisir, son voisin de table se contenta d'afficher un sourire de VRP. Il lui passa docilement chacun des documents demandés et elle griffonna sur la feuille la somme dont la blonde devait s'acquitter.

« Comment souhaitez vous régler ? »

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glasgow Auction Room, vente aux enchères   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glasgow Auction Room, vente aux enchères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» remise en vente des maisons abandonnees
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» [VENTE] Divers : Codex , Rackham , GW , JDR ...
» Interdiction vente chats et chiens en magasin Belgique
» Vente Elysien Forge World (GI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Nord / Ouest-
Sauter vers: