''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrée Alternative [Shadowland's door]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Morgane Donnely

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 03/01/2016
Age : 39

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)
Point d'action:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Mer 25 Jan - 21:09

Morgane écouta avec attention les paroles de Melchior. Finalement sous son air abrupte, il était bine comme Alan avait décrit les goules du prince. La demoiselle était contente d'entendre quelqu'un dire qu'Alan avait bien fais son boulot de sire. Même si tout ce qui c'était passé n'était  pas voulu par les deux amoureux, il ne fallait surtout pas que la demoiselle fasse d'impair pour le moment.

Sa survie et celle d'Alan, une fois qu'elle l'aura retrouvé, dépendait d'elle. C'est pourquoi, elle écoutait avec attention les recommandations de la goule. Après tout, il était surement plus au courant qu'elle des us et coutumes du monde vampirique. Et autant dire que la jeune infante n'était pas vraiment rassurée d'être lâché ainsi dans la fosse aux lions sans aucun garde fou. Avec un peu de chance, personne ne viendrait lui parler.


Malgré tout, la jeune femme essaya de son montrer sûre d'elle devant Melchior et lui répondit d'une voix claire :

"Très clair. Ne vous inquiétez pas, je ne risque pas d'oublier vos conseils et ceux d'Alan. Je sais très bien que notre survie à tout d'eux dépend de mon comportement ce soir."


La demoiselle était vraiment consciente qu'on attendait beaucoup d'elle. Elle devait montrer que même si sa création était un "accident". Après quelques secondes de silence, la demoiselle reprit la parole :


"Finalement, vous êtes aussi sympa qu'Alan me disait quand il m'a parlé de vous. Je suis encore désolée pour hier soir et votre tête."

Alors qu'elle venait de dire cela, la jeune vampire vit deux personnes sortir par la porte donnant sur la ruelle, un homme d'un certain âge et une jeune femme. L'homme commençait même à s'avancer vers la voiture. Ne voulant pas faire d'impair, Morgane préféra ne rien dire et resta bien au fond de son siège, laissant ainsi le soin à la goule de prendre la parole.  C'était pas le moment de commencer à faire des bourde et elle ne savait pas si ces personnes étaient issues du monde de la nuit ou simplement des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Ven 27 Jan - 18:08

Enfin Scott ouvrit la porte. Nous sortons. Tandis que je ferme les yeux pour sentir l'air froid me revigorer, il s’arrête. Je fais un pas de côté et regarde le véhicule qu'il m'indique. Moi je ne risque pas de savoir quoi que ce soit à ce sujet étant donné que je réprouve ce genre d'objet.

J’acquiesce lorsque Scott me signale aller faire un point. Je le regarde toquer à la fenêtre. Je décide de me mettre en couverture. Il semble connaître la voiture mais rien ne dit que ce n'est pas un piège. Je me décale donc de manière à pouvoir voir et entendre l'air de rien.

J'ai juste envie que ça finisse vite pour qu'on puisse y-aller. Je ne pense pas que Scott ait une protection naturelle ou surnaturelle au soleil et notre chemin est long, surtout à pied. Mon impatience pourrait se lire dans mes yeux si ce n'était la pénombre, quand à mon agacement, lui est visible à ma posture : faussement négligemment adossée au mur et les bras croisé.
Revenir en haut Aller en bas
Nona
Licorne du Staff
Licorne du Staff
avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Ven 27 Jan - 18:25


Melchior avala sa fumée de travers et toussa bruyamment à la remarque de Morgane. Alors comme ça Alan le trouvait cool. Pourtant, il n'avait pas particulièrement de point en commun et discutait rarement. La seule chose qui les rapprochait, était leur dévotion et leur admiration pour Ambrosius.

*Quel con d'avoir tout gâché ...*

« Je savais pas qu'il m'appréciait, on ne passe beaucoup de temps ensemble. Et pour hier, on va dire que c'est rien ... »

La goule acceptait les excuses, mais le geste n'était pour autant pas encore digéré. Il était à la fois honteux de s'être fait avoir, mais aussi vexé par ce qu'on lui avait fait. Il allait jeter sa cigarette par sa fenêtre entrouverte, quand, quelqu'un toqua à sa vitre. Il sursauta et glissa par instinct sa main vers son arme à feu. Melchior soupira pour se calmer en reconnaissant MacGregor. Il déverrouilla la voiture et sortie de celle-ci, observant rapidement les environs et remarquant la compagne du soir du Nosfératu. Il se pencha à l'intérieur et s'adressa à Morgane.

« Vous, vous ne bougez pas d'accord ? »

Il laissa la porte ouverte, de façon a ce que Morgane puisse suivre ce qu'il racontait à Scott.

« MacGregor vous m'avez foutu une de ces trouilles … Je m'attendais pas à vous trouver dehors et en si bonne compagnie. »

Melchior fit un petit mouvement de tête en direction de Sine. Il n'avait jamais vu la dame, mais vu que celle-ci sortait de l'entrée ''spéciale'' de l'Elysium, il se doutait bien qu'elle devait être de la Famille. Il reporta son attention sur le vieil homme en face de lui et lui tendit la main pour le saluer.

« Trêve de discussion, tu tombes bien, j'ai besoin d'entrée. Tu peux m'ouvrir s'il te plaît ? J'ai envoyé un message à Emrys mais il n'arrive pas … Peut-être est-il en entretien ? Mais je commence à en avoir marre de me les geler dans la bagnole. »

Melchior rit légèrement en se passant une main dans les cheveux, grimaçant légèrement en passant sur sa blessure de la veille.

_________________
Nona met de la musique dans vos non-vies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Mar 31 Jan - 0:09

Scott ne put s’empêcher de lever en sourcil quand Melchior lui avoua qu'il venait de le surprendre. Il pensa que la goule devrait faire plus de planques et d'exercices pour éviter de se faire surprendre par un vieux monsieur qui ne cherchait pas à être discret. Il tendit tout de même sa main et serra celle de la goule avec poigne, comme pour rappeler qu'il était plus que ce qu'il paraissait.

« Allons l'ami, si j'avais voulu vous surprendre, vous auriez sans doute crié comme une fillette. »

Ses quelques mots étaient un coup bas, mais Melchior était censé être un homme d'action, pas un pantouflard cardiaque. De plus, la fin de la phrase avait fortement déplu à Scott, pourquoi n'aurait-il pas le droit de sortir en charmante compagnie.

« Je tombe souvent très bien, mais ce soir, je ne suis pas disponible. Je t'ouvre la porte et après je te laisse te débrouiller avec... ta charmante cargaison ? Quant à Ambrosius, je ne sais absolument pas ce qu'il fait ce soir, voit avec Kerr, c'est lui qui tient le planning. »

Scott avait insisté sur le nom du Prince, comme pour signaler à Melchior qu'il s’égarait. Il avait aussi parlé de ce qui trouvait dans la voiture, soulignant qu'il n'avait pas les yeux dans sa poche. Le grisonnant tourna les talons afin d'ouvrir une nouvelle fois la porte secondaire de l'Elysium, jetant un regard désolé à la demoiselle qui l'attendait.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horae
Dragon de Glasgow
Dragon de Glasgow
avatar

Messages : 792
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Partout... alors fait attention !

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Mar 31 Jan - 0:28

Hello !

Pour rappel, le tour se joue avec Morgane, Sine, Melchior (Nona) et Scott dans cet ordre.

Bon jeu à vous

_________________
________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane Donnely

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 03/01/2016
Age : 39

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)
Point d'action:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Lun 6 Fév - 22:25

Morgane hocha la tête lorsque Melchior lui demanda de ne pas bouger de la voiture. Elle vit la goule sortir et commencer à parler avec l'homme qui s'était approché. Il avait laissé la porte ouverte. Ainsi la jeune cainite pouvait tout entendre. L'homme semblait s'appeler MacGregor. De ce que la demoiselle comprit de la conversation, il pouvait leur ouvrir la porte. L'impatience commençait à gagner la jeune infante.

Elle avait l'impression que chaque minute qui passait aller amoindrir les chances de retrouver Alan. Pourtant ce n'était pas dans ses habitudes de se montrer aussi impatiente. Elle était plutôt d'une nature calme et patiente. Mais ce soir, ce n'était pas la même chose. Elle ne voulait pas perdre la personne qu'elle aimait le plus, son apollon. Après un court échange, le vieil homme, que la jeune femme supposa être un vampire, leur ouvrit la porte. Enfin ils allaient pouvoir entrer.

Morgane se demandait bien où cette porte pouvait bien mener. En tout cas, elle ne se serait jamais doutée que le Shadowland's door abrite des vampires. La demoiselle attendit le plus patiemment possible que Melchior l'invite à sortir de la voiture afin de s'engager dans l'inconnu. Revoir le Prince après le désastre de leur première rencontre l'angoissait quand même. La demoiselle se mit alors à se remémorer ce que lui avait dis Alan sur le protocole à respecter en présence du Prince de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Lun 6 Fév - 23:15

J'écoutais l'air de rien, surveillant les arrière de Scott. Je n'étais pas douée pour les relations sociales mais je sentis un raidissement dans l'intonation de mon guide. La conversation semblait prendre un tournant qui lui convenait peu. La rue était toujours déserte et le temps était à la pluie. Je n'avais pas de parapluie et je n'avais pas envie que Scott subisse les désagréments d'une marche dans un environnement désagréable voir hostile à cause d'un type insolent qui attendait un "Emrys" avec une fille muette dont le visage trahissait une inquiétude certaine.

Je ne quittais pas des yeux Scott qui ré-ouvrit le passage pour l'homme et la fille en me signalant qu'il était désolé. Je lui souris en haussant les épaules pour signifier que je comprenais. Mon regard repassa sur l'étrange couple. Je n'arrivais pas à me faire d'idée sur le premier et sa dangerosité quand à la seconde elle sentait tellement la faiblesse, la peur et l'inquiétude que ma Bête remuait à l'orée de mes instincts. Par Gaïa, j'avais besoin d'une bonne chasse ! Ces citadins n'avaient vraiment plus aucun instinct de survie... Un grondement menaçant affleurait au bord de ma gorge. Je tournais la tête un instant, posant le regard sur une jardinière à une fenêtre et plongeait mon regard dedans.

Je réprimais ma bête et fit un pas en direction de Scott, saluant d'un geste les deux avant de rejoindre mon guide. Je n'avais qu'une envie, qu'on se tire d'ici pour suivre notre programme avant de me jeter à la gorge de quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Nona
Licorne du Staff
Licorne du Staff
avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Mer 8 Fév - 18:35


Comme à son habitude, le vieux vampire, remettait les choses en place. En effet, Melchior venait d'utiliser le nom de naissance du Prince, celui que ce dernier n'utilisait plus depuis des siècles et qu'il détestait plus que tout. Sa goule connaissait ce nom. Elle connaissait aussi de multiples autres choses concernant son maître, plus ou moins secrètes d'ailleurs.
Mais quand ce dernier avait tendance à l'énerver, il utilisait ce fameux prénom comme arme.

MacGregor lui rappela aussi la présence de Morgane, mais évidemment, Melchior ne dit rien à son sujet, lui offrant comme simple réponse à son commentaire, un sourire poli. S'il voulait plus de détail la concernant, l'homme aux cheveux gris devrait demander directement à Ambrosius.

« Oui excuses-moi MacGregor … Je suis plus qu'un peu fatigué et certains mots m'échappent avant que ne puisse me contrôler … Mais je sais aussi que ce n'est pas une excuse valable quand on est la goule du Prince. Je vais me surveiller un peu plus. »

Melchior lui fit un petit sourire sincèrement contrit et se pencha à l'intérieur de la voiture. Il récupéra les clés encore sur le contacte et s'adressa à la jeune femme. Sa voix ne laissait pas transparaître son agacement, elle était neutre et posée.

« Morgane, on y va ! N’oublie pas tes affaires dans la voiture. Il y a de grandes chances que je ne revienne pas ici de si tôt, après t'avoir déposé. »

Une fois la jeune femme à l'extérieur du véhicule, il verrouilla les portes, les vitres remontant automatiquement et emboîta le pas du Nosfératu. Melchior jeta un coup d'oeil à la femme qui accompagnait le vieil homme. Cette dernière paraissait les observer, bien qu'elle n'ai pas accompagné MacGregor. Cela inquièta la goule, il resta donc sur ces gardes. Bien que cette personne sorte de l'Elysium, rien ne disait qu'elle était une personne de confiance.

Il inclina légèrement la tête et la salua en passant non loin d'elle.

« Madame. »

Le jeune homme ne cachait pas le fait qu'il surveillait la demoiselle. Il s'arrêta et laissa passer Morgane devant lui, lui faisant signe de l'attendre juste derrière la porte. Il tendit une nouvelle fois la main à MacGregor.

« Encore merci pour ton aide ! Bonne soirée et à bientôt. »

Il récupéra Morgane un fois qu'il eut lui aussi franchit l'entrée, et prit la direction de la salle d'attente, quelques mètres plus loin.

[Vers la salle d'attente]

_________________
Nona met de la musique dans vos non-vies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Ven 10 Fév - 22:28

« Bonsoir Melchior et bonne soirée à vous charmante demoiselle. »

Les excuses de Melchior étaient bienvenues et Scott les avaient acceptées d'un hochement de tête compréhensif. La goule du Prince n’était pas tout à fait du genre servile que l'on croisait parfois, c’était plutôt une tête de mule indépendante et parfois irrespectueuse. Mais ce n’était pas le problème de Scott, il se contentait seulement de le rappeler à l'ordre de temps à autre, sons trop insister.

Le vieil homme regarda le couple disparaître derrière la porte qu'il venait d'ouvrir et il se tourna vers Sine. Il était désolé de ce contre temps, mais il n’était pas rare que ses plans soient bouleversé de cette manière.

« Allons-y avant que quelqu'un d'autre n'arrive et que je sois obligé de rester ! »

Il était sans doute inutile de présenter ses excuses à voix haute, il l'avait déjà fait d'une autre façon un peu plus tôt. Il observa la jeune femme et il lui trouva un petit quelque chose d’étrange, ce qui accrocha sa curiosité. Il tendit le bras en se demandant si c’était la rencontre qu'ils avaient faite ou le temps qu'ils venaient de perdre qui troublait la demoiselle.

Vers le Pollok Country Park.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane Donnely

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 03/01/2016
Age : 39

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
7/10  (7/10)
Point d'action:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Jeu 16 Fév - 20:23

Morgane sortit de la voiture lorsque melchior le lui demanda. Elle n'oublia pas de prendre son sac avant de sortir. Le portable d'Alan s'y trouvait encore et le prince en aurait peut-être besoin. Lorsqu'elle fut dehors, la demoiselle put voir la personne qui accompagnait le vieil homme. C'était une jeune femme chatain et elle semblait les observer avec attention. J'accélérais l'allure afin de me mettre à la même hauteur que Melchior sans oublier de la saluer quand je passai devant elle :

"Bonsoir."


Puis je fixais de nouveau mon attention sur la goule du Prince. J'essayais de me rappeler une dernière fois les conseils qu'Alan m'avait donné.  Du fait d'avoir activé mon sang, je sentais de nouveau l'air frais sur ma peau et c'était vraiment agréable. Non pas que je regrettait ce qui s'était passé il y a deux nuits car j'allais vivre éternellement avec celui que j'aimais, mais retrouver cette sensation était plaisant. Je suivis Melchior et on entra enfin dans le Shadowland's door. Je me demandais bien où j'allais atterrir. J'étais curieuse de découvrir cet endroit réservé aux caïnite.

Salle d'attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)
Point d'action:
7/30  (7/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Jeu 11 Mai - 17:41

-> De là

Les yeux éblouis des deux Ventrues papillonnèrent l’espace de quelques secondes puis, lorsque leur regard se fut de nouveau habitué à l’obscurité, ils rejoignirent la goule qui avait déjà ouvert les portières arrière de la voiture.

- Quelles manières !
s’indigna Guillaume avec un ton de reproche en s’installant tandis que le visage de Marc affichait un air inhabituellement sombre dans le reflet du rétroviseur.

Philippe n’eut aucune parole vipérine, bien au contraire il semblait soudain tout guilleret. Cela n’était pas non plus dans son comportement habituel. C’était à croire que les deux hommes avaient échangé leur personnalité en entrant dans le véhicule. Marc démarra en silence ; il semblait soucieux, hésitant à dire le fond de sa pensée tandis que le paysage défilait.

- J’ai croisé un fantôme, une réminiscence de mon passé, lâcha soudain l’ancien Prince. Voilà cinq siècles que je croyais cette personne disparue et je découvre son double au hasard d’une vente aux enchères. Enfin, s’il est permis de parler de chance en la matière. Il est possible que l’on ait sciemment déposé cette demoiselle sur mon chemin.


- Quoi ?! S’écria Marc, se retournant vers Philippe. Le volant tourna légèrement et la voiture dévia de sa route.

- Attention ! Par tous les saints, veux-tu nous tuer une seconde fois ?
Demanda Guillaume, paniqué par la légère embardée. Même si son corps résistant ne craignait pas beaucoup les accidents, il n’avait pas envie de s’occuper des conséquences d’un peu de tôle froissée alors que le Prince les attendait. Philippe ne le lui pardonnerait jamais d’avoir manqué ce rendez-vous. Ce dernier avait l’air ravi d’avoir surpris Marc et affichait un sourire goguenard.

- Alors ça a peut-être un lien…
dit la goule pour lui-même, posant les deux mains sur le volant en fixant la route devant lui. J’ai rencontré votre nouvel employé de maison. Lisez son CV, je l’ai mis au niveau de votre portière.

Marc n’utilisait que très rarement l’impératif avec son domitor. Celui-ci fronça les sourcils ; le ton de son servant l’inquiétait plus qu’il ne l’offensait. Le Ventrue déplia la feuille et la parcourut des yeux. Son sire se pencha pour en prendre connaissance lui aussi.

- Cela me semble parfait. Un jeune français sans emploi loin de chez lui que nous aurons le bonheur d’employer.


- J’eus préféré une femme !
Se plaignit Philippe, mais personne ne l’écouta.

- Trop parfait. Ce type était bizarre depuis le début. Et plus j’y pense… Je ne sais pas. Je crois qu’il peut s’agir d’une goule. Ou d’un vampire.


- Et qu’est-ce qui te fait croire ça ? Demanda sèchement Guillaume.

- Il était très nerveux. J’ai embauché pas mal de personnes au fil des ans mais aucun ne s’est comporté comme lui. A un moment il était tellement pâle qu’on aurait dit… Vous voyez… Un vampire. C’est là que j’ai eu mes premiers soupçons. Quelqu’un proche de l’évanouissement se serait reposé un instant. Mais non, il s’est juste claqué les joues et il était ragaillardi. Enfin lorsque nous nous sommes quittés, il s’est incliné profondément.


Les deux Ventrues lui jetèrent un regard perplexe via le rétroviseur. C’était la moindre des politesses, non ?

- Mais aucun mortel ne s’incline aujourd’hui ! On se serre la main, on tope mais on ne s’incline plus depuis la… Depuis deux cent ans ! Marc rattrapa sa bourde de justesse. Rien que dire le mot « Révolution » mettait Philippe dans tous ses états. En plus de ça, il a refusé de boire ou de manger, pourtant je le lui ai proposé trois ou quatre fois.

- Je comprends ton inquiétude. Mais ce ne sont que des indices, pas des preuves suffisantes. Hadrien Chevalier… Ce nom ne m’évoque rien. Comment est-il ?

- C’est clairement un français, son accent n’est pas imité. Il fait votre taille. Il est mince et il a l’air assez jeune, à peine dix-huit ans. Il a les cheveux longs, noirs et les yeux vairons. Et il est assez beau garçon
, concéda t-il de mauvaise grâce.

- Ah ! Voilà donc pourquoi tu lui as ouvert la porte ! Je te l’avais dit mon fils, il fallait employer une femme !


- Femme ou homme… Un espion reste un espion.


- Pardieu ! Cela change radicalement la méthode d’interrogatoire. Une confidence sur l’oreiller m’agrée plus que la torture.


Philippe croisa les bras, haussa le menton et jeta un regard condescendant à son infant comme si le pauvre Guillaume venait de découvrir que deux et deux font quatre. Ce dernier ne fut pas atteint par cette raillerie. Il retrouva son sourire amusé et secoua la tête, ravalant le petit rire qui lui montait dans la gorge. Marc résista à une furieuse envie de se frapper le front. Le vieux pervers ne perdait pas une occasion pour être grivois.

- Nous nous chargerons de connaître tout de lui et de savoir ses intentions véritables. Un être de notre noble race ne saurait se muer en goule ou en mortel pour accomplir un labeur aussi avilissant.


- Tu lui as montré comment fonctionnait notre système de sécurité ?
Demanda soudain Guillaume.

- Oui… Il jouait parfaitement son rôle jusque là. C’est ensuite qu’il s’est trahi. Il s’est peut-être détendu car il a obtenu les informations qu’il voulait avoir.

- Amateur
, lâcha Philippe d’un ton méprisant.

- Je le pense aussi, acquiesça la goule.

- Crains-tu une attaque de notre refuge aujourd’hui ? s’inquiéta Guillaume qui avait perdu son humour.

- Je ne crois pas, en plus il n’aura pas le nouveau code qui lui permettra de passer la porte avant le milieu d’après-midi. Y aller avec une escouade armée en journée n’est vraiment pas discret : nous habitons en centre ville dans une rue piétonne fréquentée. Si je devais tenter un assaut je le ferais de nuit en passant par les toits. Mais ça demande une équipe de pros et une certaine préparation. En plus il n’est au courant que des sécurités de base, je ne lui ai pas expliqué les rayons infra rouge et le reste.


Guillaume hocha la tête puis regarda distraitement par la fenêtre les rues illuminées, réfléchissant à ce nouveau problème. Philippe fixait Marc d’un air neutre mais la goule s’imaginait que les rouages de sa cervelle cliquetaient. Le vieux Ventrue adorait imaginer des plans plus tordus les uns que les autres.

- Ambrosius m’a proposé de passer par l’arrière de l’Elysium, tu devrais t’y garer, proposa Guillaume qui aperçut le bâtiment miteux et le néon clignotant du club. Comme cet amas de briques lui était abject !

Marc obéit à son domitor et arrêta la voiture à côté d’un autre véhicule. Il ne descendit pas tout de suite, attendant quelques secondes. Les deux Anciens devaient encore décider de la marche à suivre pour le lendemain soir.

- Nous nous occuperons de monsieur Chevalier demain
, trancha enfin Guillaume. N’est-ce pas, Père ?

Philippe était l’aîné de la cellule familiale : même s’il ne possédait pas les murs de la maison, il régentait tout ce qu’il s’y passait… En théorie.

- Oui, nous lui tendrons une embuscade. Une fois à l’intérieur il ne pourra guère s’échapper.


- Et s’il ne vient pas ? Si c’est un éclaireur, il va se cacher après avoir donné des informations à ses complices.
Marc soulevait le point faillible du plan simplissime de Philippe qui ne songeait qu'à extirper des bribes d'information du pauvre employé.

- Alors nous le chasserons et nous le trouverons
, déclara Philippe avec une lueur bestiale dans le regard qui donnait des sueurs froides à Marc. L’ancien Archonte était un homme implacable. Quelle que soit la manière il avouera.

- Et s’il est innocent ?
Demanda le mortel d’une voix faible. En dehors de sa singularité le petit Hadrien lui avait semblé sympathique et touchant.  

- Il oubliera. Demandons déjà à Ambrosius s’il le connaît et s’il est possible que l’un de nos ennemis soit dans les parages. En ce qui concerne notre clan, je doute que Monsieur Andrieu emploie ce genre de méthode. C’est le seul Sceptre de la ville. Pour les autres clans je ne saurais dire. Guillaume proposa une approche moins radicale car il détestait la violence.

- Bon, sortons. Je n’aime guère retarder une rencontre que j’ai souhaité de mes vœux les plus chers depuis tant de siècles
, décréta Philippe avec impatience mais aussi légèrement mécontent que son plan ne fasse pas l’unanimité.

Marc sortit en premier pour ouvrir d’abord du côté de l’aîné des Margaux puis de son propre domitor. Il les précéda en cherchant un danger dans l’obscurité qu’il ne trouva pas.  Il frappa du poing à la porte tandis que les deux Ventrues se tenaient droits derrière lui, pressés de retrouver leur ami pour la folle soirée qu’il leur avait promise.


[Italique en français dans le texte]
[-1 PA]

_________________
Tenue du 18 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Jeu 18 Mai - 23:38

De par là

Ambrosius descendit l'escalier, laissant Morgane s'installer tranquillement. Il se passa les mains sur le visage, il en avait plus que marre de cette soirée qui ne terminait pas. Il avait envie de déconnecter un peu de sa réalité à lui et de pour une soirée n'être qu'Ambrosius et laisser le Prince de côté.

Il allait retourner dans son bureau, quand quelques coups secs contre la porte de derrière éveillèrent sa curiosité. Il regarda rapidement l'heure sur son téléphone et un sourire remonta illuminer son visage.

Cela ne pouvait être que les invités qu'il attendait avec impatience et mourrait littéralement d'envie de voir depuis le début de la soirée. Il descendit à grandes enjambées les dernières marche de l'escalier et alla déverrouiller rapidement la lourde porte, l'ouvrant avec un grand sourire.

Il fut d'abord surpris de trouver derrière la porte une personne qu'il ne connaissait pas. Puis en reconnaissant ses amis, Ambrosius ne put se retenir et laissa sa spontanéité reprendre le dessus. Il tendit sa main à l'inconnu.

"Vous devez être Marc je suppose ? Ravie de faire votre connaissance. Je suis Ambrosius, Prince de Glasgow."

Le souverain fit ensuite un pas en dehors, faisant une accolade virile d'abord à Philippe puis à Guillaume. Il s'approcha ensuite de Philippe, lui attrapant les épaules et les lui serrant gentiment.

"Tu ne peux pas imaginer combien je suis heureux de te voir mon vieil ami ! Je vois que tu te portes bien ! Depuis que ton infant Guillaume m'a annoncé votre venue, je ne tiens plus en place, pire qu'un néonate."

Ambrosius se tourna ensuite vers Guillaume, gardant toujours son sourire radieux incrusté dans tes lèvres.

"Vous voulez entrer quelques minutes ? Je ne suis pas totalement près. Je dois encore dire à mon gardien que je l'abandonne pour le reste de la soirée. Je lui en ai parlé hier soir, mais je veux être sûr qu'il n'y aura pas de soucis."

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 18 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)
Point d'action:
7/30  (7/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Ven 19 Mai - 23:27

Marc tiqua et eut une petite seconde d'hésitation en regardant le Prince -canon!- et sa main tendue. Les de Margaux étaient très à cheval sur le protocole, normalement la goule devait s'incliner très bas... Mais Ambrosius pourrait être mécontent s'il agissait ainsi. Dans le doute et toujours surpris il échangea une poignée de main un peu molle.

- Oui, bonsoir, dit-il en s'écartant pour laisser le souverain rejoindre ses amis de très très longue date.

Pour Marc les minutes qui suivirent furent surréalistes. Philippe était transfiguré: un sourire radieux illuminait son visage, il était si heureux que cela le rendait presque humain. Le servant ignorait que le Père de son domitor pouvait encore éprouver de tels sentiments tant il était rébarbatif au quotidien. Le vieux Ventrue serrait son ami contre lui en lui donnant des bourrades dans le dos. Marc ne l'avait jamais vu faire autant de familiarités avec qui que ce soit. Guillaume accepta l'étreinte amicale avec un sourire plus sincère qu'à l'ordinaire. D'ailleurs il avait l'air réellement touché de voir les deux Princes bras dessus bras dessous. Les péripéties du voyage étaient oubliées, sauf pour Marc qui avait arraché son pansement mais toujours mal au nez.

- Comment je me porte? J'ai passé deux cent ans en torpeur. J'ai eu assez de temps libre dernièrement pour finir de me reposer.Maintenant que je suis ici je compte bien me rattraper et me divertir avec ceux qui me sont restés fidèles malgré les années.

Il y avait beaucoup de bonheur mais une pointe d'amertume dans ces paroles. Ambrosius était parmi les rares personnes qui lui avaient apporté un soutien indéfectible et qui soit encore en non-vie. Avec la Révolution beaucoup de ses agents et de ses soutiens s'étaient éparpillés, l'ignoraient ou avaient tragiquement disparu.

- Je crois que Père va te donner plus de fil à retordre que tous les néonates de la ville réunis. Il a une terrible envie de sortir et de faire la fête, et ce pendant un bon moment. Nous n'avons pas pu célébrer son retour parmi les non morts comme nous l'aurions souhaité, je ne sais pas pourquoi mais le marquis de Lyon l'a pris en grippe, j'ignore vraiment pourquoi.

Guillaume avait un petit air mutin. Pour ceux qui connaissaient Philippe il était clair comme de l'eau de roche que le vieux filou avait intrigué contre le souverain actuel de Lyon. Mais à malin, malin et demi, car celui-ci avait volé les biens de l'ancien Prince pendant la Révolution.

- Oui rentrons quelques minutes pour nous protéger de cette petite pluie. Elle s'infiltre partout, c'est désagréable.
Guillaume n'avait pas envie d'être totalement trempé pour le reste de la nuit aussi il répondait favorablement à l'invitation d'Ambrosius.

- Tu as raison, rentrons voir de quoi à l'air cet Elysium. Je me le suis toujours imaginé rempli de femmes lascives prêtes à prendre la pose pour toi.


Marc n'en croyait pas ses oreilles. Il ouvrit de grands yeux surpris mais resta coi. Il eut la présence d'esprit d'emboiter le pas des trois vampires en priant pour que l'Elysium ne soit pas aussi miteux que son extérieur.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 18 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
8/10  (8/10)
Point d'action:
5/30  (5/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Sam 20 Mai - 23:14

De là

Hadrien attendait avec impatience la réponse de Winchester. Il le voyait pianoter sur son téléphone, mais se dernier n’émettait aucun son. Le vampire se mit à tapoter nerveusement le bois du comptoir d'accueil. Il n'aimait pas ça. Au bout de quelques minutes, qui semblait être une éternité au Malkavian, le yankee lui répondit enfin, lui demandant de passer par l'arrière.

Hadrien n'avait pas vraiment le choix et ferait l'effort d'affronter McGregor et de passer par l'entrée secondaire. D'ailleurs c'était peut-être mieux pour eux deux. Il mettrait sa rancœur de côté pour ce soir. Le vieux vampire ne lui avait vraiment pas laissé un bon souvenir…

Mais avant de filer vers l'arrière du bâtiment, le garçon aux cheveux longs glissa sa main dans son dos et déposa son couteau de survie sur le comptoir de Winchester, agrémentant son geste d'un regard mauvais au vigile.

« Merci ... »

Il inclina rapidement sa tête et reprit la direction de la porte du bar, écoutant ce que lui racontait Tobias sur un de ses amis Simon. Restant toujours focalisé sur le même but, Hadrien, la main sur la poignée de la porte , regarda Tobias et lui adressa la parole gentiment .

« Je comprends pour ton pote, mais tu en parleras au Prince d'abord. Je suis pas autorisé à prendre des décisions comme ça. Désolé ... Allé viens, apparemment on doit se dépêcher. »

Il ressortit dans la rue retrouvant le brouhaha de la ville, ainsi que la bruine qui continuait de tomber sans discontinuité. Il prit rapidement le chemin de l'arrière du bâtiment, ce demandant comment sa rencontre avec cette vielle peau de McGregor allé se passer. Il secoua la tête pour chasser ses idées noirs et s'adressa à son invité :

« Bon, comme je sais pas qui on va croiser, on va dire que dès que tu me vois m'incliner tu fais pareille ? D'accord ? Il vaudrait mieux pas qu'on fasse un incident diplomatique. »

Arrivant dans la rue, Hadrien remarqua que le pas de la porte de derrière était déjà bien occupé. Il stoppa sa progression faisant signe à Tobias de s'arrêter et observa. Il remarqua trois, non, quatre personnes qui semblaient discuter. Le Malkavian se concentra un peu plus et arriva à reconnaître Ambrosius. Il attrapa précipitamment la main de Tobias et le traina aussi vite qu'il le pouvait.

« Dépêche ! »

Hadrien se racla la gorge et éleva un peu la voix.

« MAJESTÉ ! »

Il arriva enfin près du quatuor, qu'il semblait avoir interrompu en pleine discussion et s'inclina rapidement, sans faire attention aux autres personnes. Il garda la position tout en parlant d'une voix précipitée au souverain.

« Excusez-moi Monsieur … mais je dois vous parler d'urgence … Je … enfin … Tobias … il est de la famille … mais je crois qu'il le sait pas encore … je l'ai trouvé dans la rue. Mais j'ai vu qu'il été comme nous … enfin … voilà. J'ai pas voulu le laisser seul ... »

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Abraham

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 15/01/2017

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
5/10  (5/10)
Point d'action:
5/30  (5/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Mer 24 Mai - 0:19

Le refus d'Hadrien avait crée une mine désolée sur le visage de Tobias. Ainsi, l'étudiant devait se faire violence, il ne savait pas comment allait son ami, s'il n'était menacé d'aucun danger, il ne pouvait même pas l'avertir des risques qu'il encourrait. Il ne protesta pas, ce n'était pas vraiment la compréhension qui le poussait à ne rien dire, bien qu'il comprenait pourquoi, mais plutôt par un sentiment étrange, une volonté impérieuse s'imposait à lui. Le garçon aux cheveux bouclés se contenta alors de suivre celui aux cheveux longs, la mine toujours inquiète et concernée. Il reçut l'humidité de l'air du dehors sur son visage comme un coup de fouet. Il avait oublié le temps dehors, ou du moins il ne l'avait pas ressenti, trop affolé pour prendre le temps de ressentir. Bien qu'Hadrien semblait pressé, et lui aussi, son affolement initial avait laissé place à une concentration plus froide, plus calculatrice, plus posée.

Quand Hadrien lui dit de s'incliner quand il le fallait, pour éviter tout incident diplomatique, Tobias fut un peu plus indigné. Lui ? S'incliner ? Il soupira face à ces humiliations nécessaires, ces rappels constants à son échelon social plus bas que celui de ses interlocuteurs. Mais au final, le fait qu'Hadrien utilise le terme "diplomatique" rendit Tobias plus conciliant, en effet, il venait ici dans ce groupe un peu comme un "diplomate". Il se rappelait alors que ces courbettes, ces genuflexions, ces petites danses ridicules de soumission étaient nécessaires pour se faire bien voir, enfin ne pas se faire détester tout du moins. L'adjectif diplomate lui faisait penser alors au nom diplomate, ce qui lui fit penser sa famille. Il répondit d'une petite voix enfantine avec un petit sourire :

"Moi j'ai un arrière-arrière-grand-père diplomate."

Il ne savait pas pourquoi il venait de dire ça, c'était peut-être par fierté, ou par un besoin de régresser un peu par une trop grande montée de stress. Il pensait alors à cet aïeul. Est-ce qu'il lui aurait arrivé la même chose ? Dragué et séquestré par une tarée ? Son grand-père lui avait dit qu'Ezechiel Abraham, l'aïeul en question, s'était comporté comme un chaud lapin dans sa jeunesse, avant qu'il ne perde ses abdominaux d'athlètes dans la bière et le vin de sa Saxe natale. Plongé dans ses souvenirs, il profita de la pause qu'avait imposée Hadrien pour repenser à son prochain voyage en Saxe, considérant tout ce qui l'entourait en ce moment avec une légèreté singulière. Il se mit à calculer un budget voyage pour ramener le plus de vin possible lors de son voyage. C'était beau le vin rouge, la couleur surtout, c'était sombre un peu, ça laissait une trace rouge sur le verre quand on l'agitait un peu, s'il était épais. Oui, ce vin de Radebeul, rouge sombre, un peu épais plaisait de plus en plus à Tobias et l'idée d'en prendre quelques bouteilles pendant son voyage se faisait de plus en plus concrète, en dépit de ce qu'il se passait autour de lui. Alors, quand il saisit sa main pour le presser, il fut surpris et se mit à courir aussi vite qu'il pouvait malgré sa fatigue et ses talents sportifs limités.

Rapidement tiré de ses pensées, Tobias était extrêmement confus. Il ne voyait rien et entendait à peine, seul le cri de Hadrien lui apparaissait clairement, tranchant ce brouillard sonore dans lequel il nageait. Alors, sans même attendre qu'Hadrien s'incline, Tobias se plia de toutes ses forces en avant, il n'osait même pas relever la tête, le visage plaqué contre le sol. Ses yeux étaient exorbités par la surprise et la vitesse à laquelle se déroulait les événements. Il écouta attentivement Hadrien, comment ça il faisait déjà partie de la famille sans le savoir ? Soudain il y pensa : portait-il un signe distinctif sans le savoir de cette étrange organisation ? Ses lunettes, sa montre, ses habits... peut-être avait-il utilisé une expression particulière, avait-il utilisé un assemblage de mots lors d'une phrase qu'il avait prononcé qui était en fait un mot de passe, une sorte de marche à suivre pour se reconnaître entre membre ? Mais oui, tous ça commençait à s'organiser : il avait très sûrement pratiqué le moyen de reconnaissance des membres à son insu devant Aïcha, elle, croyant au début que c'était un membre de son organisation, l'a fait monter dans son appartement puis, s'apercevant que Tobias ne faisait effectivement pas partie de ce club de royaliste, l'a tout bonnement séquestré dans son appartement, attendant patiemment, cherchant un moyen pour plus tard de s'en débarrasser. Tout s'articulait, tout semblait de plus en plus logique dans l'esprit confus et étourdi de l'étudiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Jeu 25 Mai - 23:22

Ambrosius gardait un sourire des plus avenant sur son visage. Sa soirée allait vraiment prendre un tournant des plus agréable. Il pourrait enfin aller faire les quatre cent coups avec Philippe et Guillaume : il débordait littéralement de joie.

« Mon pauvre Guillaume il faudra que tu t'habitues à cette pluie. Elle est caractéristique de la ville de Glasgow. »

Le Prince rit franchement. Bien qu'il s'était assagi dernièrement, Ambrosius, du temps où il fréquentait Philippe, avait des mœurs assez sulfureuses, exprimant tout son amour de la beauté. Il passait son temps à déshabiller bon nombre de femme et parfois même de jeunes éphèbes peu farouche pour pouvoir admirer se qu'il aimait tant sculpter.

« Pour voir des femmes lascives, tu en verras Philippe. Mais tu n'auras pas droit qu'à des femmes. Tu t'en doutes bien, non ? »

Il fit un clin d'oeil à Philippe, oubliant de lui préciser que ce serrait des femmes et des hommes de marbre qu'il allait rencontrer. Il leur fit signe de rentrer en premier, leur indiquant l'espace s'étalant après la porte.

« Je te … enfin je vous ferais faire le tour du propriétaire comme on dit. »

Ambrosius allait entrer à son tour quand il entendit quelqu'un l'interpeller d'une manière peu discrète et peu conventionnelle. Il se demandait bien qui pouvait encore le déranger ? Comme si cette soirée n'avait pas déjà été assez dure. Il commençait à en avoir marre de cet ascenseur émotionnel... Il grommela pour lui-même :

« Pas maintenant …. C'est pas possible. »

Le souverain se retourna lentement et reconnue assez rapidement le jeune Malkavian arrivé peu de temps auparavant. Il ne pouvait oublier un regard si particulier. Mais ce dernier était accompagné par quelqu'un qu'il ne connaissait pas encore.

« Oui … euh … Hadrien. C'est bien ça ? Redressez-vous, vous êtes dans la rue messieurs ... »

Ambrosius fronça les sourcils en écoutant le discours hachuré du jeune vampire. Il n'aimait pas du tout ce qu'il entendait. Mais qu'est-ce qu'il se passait en ville ? Glasgow avait toujours était une ville très calme. Mais dernièrement il y avait de plus en plus d'incident de gravité diverse.

« Tu es sûr de ce que tu avances ? »

Il ne connaissait pas les capacités d'Hadrien, c'est pour cela que le Prince se méfiait. Il ne pouvait pas croire le premier venu, encore moins si ce dernier était Malkavian. Il se renseignait auprès de Dan pour savoir si cette dernière connaissait ce dont été atteint le garçon. Ainsi cela lui éviterait peut-être de se faire du mauvais sang pour rien.

Mais, maintenant qu'il était là, cela ne lui coûtait rien de vérifier ce que lui disait Hadrien. Il se concentra sur l'aura du nouveau et vit lui aussi que se dernier été un vampire et qu'il était vraiment très confus.

*Cela ne finira donc jamais ?*

« Humm effectivement … Bon … Entrez, je vais m'occuper de vous. Tenez-vous à carreau, j'ai des invités. »

Il leur fit les gros yeux, comme on fait à des enfant pour qu'ils soit sage devant les autres. Puis, il s'écarta de la porte et fit signe au duo de rentrer à leur tour. Ambrosius regarda d'un air contrit ses amis.

« Je vais avoir un petit contre-temps... »

Direction le bureau du Prince

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 18 Janvier :
 



Dernière édition par Ambrosius [PNJ] le Dim 4 Juin - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)
Point d'action:
7/30  (7/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Ven 26 Mai - 22:15

Guillaume sourit énigmatiquement lorsque son ami insinua qu’il devait s’habituer au mauvais temps. A Lyon il devait faire avec la pollution qui noircissait les façades de ses beaux immeubles, ici c’était la météo qui était en cause.

- Quel dommage que la mode ne soit plus au chapeaux, cela aurait pu protéger ma coiffure.

Le vieux coquet aimait être élégant en toutes circonstances. De son côté Marc se dit qu’il allait passer un coup d’imperméabilisant sur toutes les chaussures de la maison. Quant à Philippe, la bruine froide ne calmait pas ses ardeurs.

- Je te laisse les hommes, tu les partageras avec la goule. Guillaume et moi allons nous occuper des drôlesses.


Le sourire de Guillaume devint simplement poli. Il lança un coup d’œil à son sire qui exagérait un peu : Ambrosius était Prince tout de même, ce n’était pas à son ami de régenter les désirs des uns et des autres. Quant à Marc, il avait le rouge aux joues, mécontent que le vieux réac dévoile sa vie privée à qui voulait l’entendre. Philippe avait un regard égrillard et se serait presque frotté les mains si cela ne l’avait pas fait passer pour un pervers. Il se fichait complètement des opinions des autres comme à son habitude. Les trois hommes rentrèrent dans le bâtiment en suivant docilement les indications gestuelles d’Ambrosius.

C’est à ce moment qu’un cri déchira le silence nocturne. En un seul mot l’individu venait de commettre un bris de Mascarade. Le sourire de Philippe se fit féroce : on venait interrompre SA soirée et en plus en mettant en danger la Camarilla ? Il avait envie d’étriller le blanc-bec mal éduqué. Guillaume laissa échapper une exclamation choquée. Marc sursauta et pâlit.

Les trois français se turent et écoutèrent attentivement le charabia. L’accent était indéniablement français. Et dès que le Prince prononça le prénom du vampire, les deux Anciens tournèrent leur visage vers Marc qui acquiesça silencieusement. Les yeux de Guillaume pétillèrent et son sourire devint joyeux. Philippe se frotta les mains d’avance, sans cacher sa joie. La proie venait d’elle-même se jeter dans la gueule du loup… Ou du lion en l’occurrence. Finalement la soirée n’était pas si mauvaise.

- Un contretemps dis-tu ? Oh non, pas du tout. Cela me comble d’aise au contraire.


Philippe rejeta les excuses de son ami, fixant le type aux cheveux longs que lui avait décrit Marc. Ce dernier, bras croisés et l’épaule appuyée contre le mur le regardait également, lui lançant le regard le plus noir qu’il put. Guillaume conservait ses bonnes manières. Comme s’il s’agissait d’une affaire bénigne que le Prince pouvait régler en un tournemain, il exposa la situation à Ambrosius.

-  Nous pourrions en profiter pour faire la connaissance tous ensemble de notre nouvel employé de maison… Monsieur Chevalier, est-ce bien votre nom ?
Demanda t-il à l’intéressé avant de reporter à nouveau son regard vers le Prince. Ce jeune homme s’est présenté tout à l’heure à Marc pour devenir valet de pied, en notre absence ce qui sans doute a son importance. Il a visité notre demeure, a eu quelques précisions sur nos habitudes ainsi que certains codes de sécurité. Puis il s’en est allé ensuite gaiement de par rues. N’est-ce pas, Marc ?

La goule acquiesça de mauvaise grâce. Après sa vie sexuelle déballée au grand jour, voilà que Guillaume le punissait en le faisant passer pour un servant crédule. Deux nuits sur Glasgow, deux soirées pourries. En ce moment il avait vraiment un mauvais karma…


-> par là
[-1 PA]

_________________
Tenue du 18 janvier:
 


Dernière édition par Guillaume de Margaux le Lun 5 Juin - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/04/2014

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
8/10  (8/10)
Point d'action:
5/30  (5/30)

MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   Lun 29 Mai - 23:06

Hadrien remarqua les personnes qui accompagnaient Ambrosius. Il écarquilla les yeux et resta interdit en reconnaissant Marc. Mais que fait-il ici … ? Avec d'autres personnes ? Devant l'Elysium … Hadrien n'en croyait pas ses yeux, si bien qu'il se les frottât pour vérifier qu'il n'hallucinait pas.

« Entrez … Euh … en faites … je »

Le Malkavian stoppa dans son élan de conte-dire le Prince. Il ne comptait pas rentrer dans l'Elyseum, ce n'était pas dans ses plans. Rien de ce qu'il se passait à l'instant n'était dans ses plans. Tobias, ses patrons, Marc, le Prince … le colis de son sire : tout partait n'importe comment. Mais il n'allait pas rajouter de l'insubordination pour sa fin de soirée. Il se résigna donc à suivre le souverain ... malgré lui.

Puis une des personnes qu'il ne connaissait pas, un de ses patrons sûrement, s'adressa à lui. Mais le ton et les tournures de phrase qu'il utilisait ne lui inspiraient pas vraiment confiance. Hadrien pour se rassurer essaya de comprendre en regardant "en" son interlocuteur. Quelque chose clochait, il voyait bien que ce qu'il disait n'avait rien de positif pour lui. Même en ne comprenant pas exactement de quoi il en retournait, il voyait très bien que cette personne ne lui voulait pas que du bien.

« Euh … ouais … mais appelez-moi Hadrien … Monsieur Chevalier c'est mon père. »

Le garçon aux cheveux longs se racla la gorge et essaya de dissimuler ses mains tremblantes de nervosité dans son dos.

« Je cherche pas d’ennui okay … Je … veux juste rentrer chez moi. Il est tard et maintenant Tobias est en sécurité et je bosse demain ... »

Hadrien jeta un regard paumé à Marc, ne comprenant pas vraiment ce qui lui tombait dessus.

« Enfin je crois ? »

Le Malkavian avait besoin de temps pour intégrer la nouveauté. Il s'était mentalement préparé à rencontrer ses boss le lendemain. Mais là, il se retrouvait déjà devant eux … sans aucune préparation. Mais de toute façon, rien ne pouvait le préparer à travailler pour des vampires. C'est peut-être la chose qui le surprenait le plus.

Hadrien recula d'un pas, passant son regard nerveux sur le Prince et ses trois invités. Il se mit au niveau de Tobias. Lui qui avait été si confiant jusqu'à maintenant se retrouvait totalement démuni.

« To … To … Tobias, tu dois aller avec Ambrosius. C'est lui qui va s'occuper de toi. Il est cool donc ne stresse pas. »

Ces mots qui se voulaient rassurant, sortant de la bouche d'Hadrien en cet instant, ne l'étaient pas du tout. Il fit un petit geste vers la porte à son compagnon d'infortune, tentant un sourire peut convainquant à son intention. Souhaitait-il rassurer Tobias ou se rassurer lui-même ?

« Je t'accompagne apparemment … Allons-y ... »

Hadrien entra dans l'Elysium, une boule se formant au creux de son ventre, suivant le convoi du Prince la tête basse.

[Vers là ou le Prince me dira]

_________________

Apparence : 4 ; Signe particulier : Yeux vairons / Fort accent français

Tenue de Hadrien:
 

William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Abraham

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 15/01/2017

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
5/10  (5/10)
Point d'action:
5/30  (5/30)

MessageSujet: l   Jeu 1 Juin - 23:26

La confusion chez Tobias était totale, au début par un manque d'information venant de l'interlocuteur de son sauveur. En effet, sa tête plongée au sol, il ne savait même pas à quoi il ressemblait, à qui il parlait. Cela pouvait aussi bien être un gourou hippie à la Charles Manson, un hipster tête à claques comme il en avait vu des dizaines quand il étudiait encore à Paris ou bien encore quelqu'un habillé comme tout individu sain d'esprit serait habillé. Ce n'est qu'en relevant sa tête sous l'ordre impérieux de l'interlocuteur que Tobias eut les informations qu'il manquait et plus encore, en effet, il se trouvait qu'il y avait trop d'informations, plus qu'il ne s'y attendait. Hadrien parlait à un individu mais cet individu parlait lui-même à d'autres individus. L'interlocuteur direct semblait être directement tiré d'une comédie musicale du type "Roméo et Juliette", cela semblait parfaitement daté. C'est là où il sut qu'il parlait avec un royaliste, il disait au fond de lui *Mais oui c'est lui le chef !*. Comment ne pouvait-il pas l'avoir conçu auparavant ? Dans son esprit, le royalisme était une doctrine politique moyenâgeuse, complètement dépassée et ridicule. Ce Moyen-Âge était à merveille représenté par cet l'interlocuteur d'Hadrien. Le reste des individus quant à eux étaient munis de costume-cravate somme toute assez chic que Tobias enviait. Il réajusta les manches de sa veste en oubliant qu'elle était encore parsemée de poussières et pressa ses lunettes. Il ne voyait pas les visages, pas encore, en fait, toutes les têtes qu'il avait en face de lui étaient troubles, ce n'était pas la faute de ses lunettes ni de ses yeux, mais de sa tête qui tournait sous le stress, sous la fatigue et sous la tension. Il essayait de fixer quelques particularités physiques sur le visage des individus mais chaque détail finissait par s'évanouir dans le brouillard de sa confusion.

Il ne comprit en fait rien des discussions, sa tête ne faisait que trembler, il regardait à droite et à gauche sans vraiment comprendre ce qu'il se passait. Il n'y avait finalement que le recul d'Hadrien qui le fit redescendre un peu sur Terre. Il le voyait à présent intimidé, trop pour que cela ne déclenche pas un grincement de dents à Tobias qui n'aimait pas voir ce sentiment de la part des gens qui l'entouraient. Aucune personne ne devrait, selon lui, être capable d'intimider des gens par une prestance, par une autorité que les autres lui reconnaissent. Il faisait de gros yeux, se tournant à présent vers l'interlocuteur d'Hadrien. Il répéta mollement le verbe de son sauveur, comme s'il était hypnotisé :

"Aller."

Hadrien l'ayant un peu calmé par son geste de recul, Tobias pu percevoir à peu près les traits physiques des individus. Ils étaient tous des hommes d'à peu près la trentaine, il les soupçonnait d'être plus vieux et de mettre des produits pour conserver une certaine jeunesse, au vu de leur costume propre qui témoignait d'une certaine classe sociale. L'interlocuteur paraissait être excentrique pour lui, ce qui renforçait son sentiment d'inquiétude, il se demanda encore pourquoi il était là et si comme Hadrien le disait il était réellement en sécurité avec ces hommes. Mais il ne pouvait s'éloigner d'eux en courant, en hurlant pour demander à le sauver, il ne se sentait pas capable d'une telle chose, tout était encore trop confus, il se sentait bien trop léthargique pour faire ça, il se sentait capable de foncer droit vers ceux qu'il fuirait s'il essayait de le fait. Il regardait Hadrien qui semblait de moins en moins assuré à présent. Il l'écouta quand il dit qu'il allait le suivre, ce qui rassurait un peu Tobias. La compagnie des hommes en costume-cravate et de l'homme habillé comme dans une comédie musicale des années 2000 ne l'enchantait pas et la présence de son sauveur lui rappelait que ces individus ne lui voulaient peut-être pas du mal. Alors Tobias prit place dans ce trajet vers l'inconnu, ses yeux balayant mollement de gauche à droite, à la recherche désespérée de quelque-chose ou de quelqu'un lui permettant de répondre à toutes ses interrogations.

[Tobias suit le Prince docilement.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée Alternative [Shadowland's door]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée Alternative [Shadowland's door]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» demande gif entrée
» Recettes d'entrées en vidéo.
» L'Alternative au pétrole déja présente?
» Steven Benoit et ses alliés de l'Alternative montent au créneau contre l'Inité
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door-
Sauter vers: