''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle d'attente 17/01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Dim 2 Oct - 21:55

Le Prince regarda Kerr qui amenait une énième personne dans la salle d'attente. Le visage d'Ambrosius s'illumina d'un sourire radieux quand le Gardien lui annonça un certain Guillaume de Margaux. Enfin ! Il allait enfin rencontrer l'infant de son vieil ami Philippe. Il avait eu la joie de découvrir dans la dernière lettre des deux Ventrues que ces derniers avaient projeté de venir s'installer sur Glasgow. Le souverain était ravi de les accueillir dans sa ville.
Il rit légèrement à la petite poésie du français et lui répondit dans la langue de Molière.

« Si j'avais été un poète, j'aurais pu répliquer quelque chose d'équivalent. Mais les mots ne sont pas un domaine dans lequel j’excelle. »

Reprenant l'anglais, Ambrosius s'approcha de Guillaume et lui offrit une accolade virile.

« Tu es comme je me l'imaginais Guillaume ! »

Il se tourna ensuite vers le géant roux et, toujours aussi souriant.

« Kerr, le Nosfératu est dans le bureau vide, je ne sais pas si tu souhaites t'en occuper ou le laisser à Scott. Je vous laisse vous arranger tous les deux. »


Il indiqua ensuite le chemin vers son antre d'un geste de la main. Ambrosius était réellement enchanté de le recevoir ce soir. Il allait mettre un peu de côté son rôle de Prince de la ville de Glasgow et profiter d'un de ces amis de longue date. Depuis le temps qu'ils correspondaient tous les deux, ils allaient enfin pouvoir échanger de vive voix.

« Viens mon cher ami, nous allons discuter dans mon bureau. »


Par là !

HRP pour Guillaume:
 

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 18 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mar 4 Oct - 21:19

Kerr ne dissimula pas sa surprise en entendant ce que venait de dire le dénommé Guillaume. Cette poésie était des plus inattendue. Si le Prince ne lui avait pas déjà donné le clan de de Margaux, il se serait posé la question quant à ce dernier. Enfin, non. Il aurait plutôt mis sa main à couper que le nouveau était un Toréador, comme le souverain de la ville.

Kerr entendit ensuite le Prince s'adresser à son invité dans une langue étrangère. Le gardien cru reconnaître du français. Mais ce dernier n'en était pas sur, étant donné qu'il ne le parlait pas. Il regarda ensuite les deux hommes quelques instants, Ambrosius avait l'air vraiment heureux de voir cet homme. Puis le Prince lui désigna l'endroit ou se trouvait son ''client'' précédant.


« D'accord Ambrosius. Je m'occupe de cela. »

Puis Ambrosius invita ''son très cher Guillaume'', comme il l'avait si souvent entendu, à le suivre dans son bureau. Il se racla la gorge pour attirer leur attention et s'inclina légèrement pour prendre lui aussi congé.

« Messieurs, je vous laisse, je ne pense pas que vous ayez besoin de moi. Et le devoir m'appelle ailleurs. »


Il se redressa donc et reprit le chemin par lequel il était venu.

Vers là

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 18 Janvier :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)
Point d'action:
7/30  (7/30)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mar 4 Oct - 23:51

Guillaume n'eut pas le temps de répondre au compliment en français que son nez venait s'écraser sur la clavicule du Toréador. Le Prince était bien plus grand que lui. Les vampires de Glasgow étaient-ils tous des géants? En tout cas l'humeur du Ventrue était au diapason avec celle d'Ambrosius: une pure félicité de rencontrer un ami trop longtemps éloigné.

Le Prince revint rapidement à la réalité et se tourna vers le colosse roux. Guillaume nota deux faits concernant Ambrosius et sa manière de gouverner. En premier lieu il employait le ton amical d'un leader qui compte sur son entourage pour résoudre les problèmes, pas d'un potentat dirigiste qui contrôle tout lui-même. En second lieu le Prince lui accordait sa confiance en discutant d'affaires internes en sa présence. Guillaume avait appris à se taire et sa discrétion lui ferait oublier ce rapide échange.

Kerr prit congé. Le Français s'inclina également pour le saluer, récitant quelques mots d'usage avec une politesse joyeuse.

- Ce fut un plaisir de vous rencontrer. J'espère vous revoir très bientôt.

Guillaume, tout à fait détendu, mit alors ses mains dans son dos et se dirigea vers la porte indiquée par Ambrosius. Cela lui permit d'admirer une statue d'un peu plus près, se demandant fugacement si son ami l'avait achetée ou exécutée lui-même. Mais l'enthousiasme de Son Altesse le fit revenir à la réalité. Kerr était parti, il pouvait se laisser aller aux aveux concernant les vers récités quelques minutes auparavant.

-Père a toujours eu cette faculté admirable d'utiliser les mots de ses ennemis contre eux. Ce compliment poétique est de Voltaire amélioré par ses soins, et un peu des miens.

Le patriarche de Margaux n'avait pas oublié sa mésaventure révolutionnaire pendant laquelle il avait failli être tué par des sans-culottes caïnites se réclamant être les héritiers spirituels de cet odieux libertaire que fut l'avocat trublion François-Marie Arouet. En tout cas, même s'il n'avait pas recouvré tous ses titres à son réveil, son humour cynique avait survécu à sa torpeur. Une fois sa joie un peu retombée, Ambrosius ne manquerait pas de s'étonner de l'absence de Philippe, d'autant que l'ex-Prince était très à cheval sur les rituels de la Camarilla comme celui de la présentation.

Par là

[-1 PA]

_________________
Tenue du 18 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 29 Oct - 22:19

De là

Ambrosius récupéra la carte de son ami et la glissa dans sa poche. Il préviendrait Stéphane juste avant de rentrer chez lui. Ainsi, il n'oublierait pas et ensuite, il pourrait se prendre la tête tranquillement avec son infant … d'ailleurs il n'avait toujours pas pris de décision le concernant. Qu'il haïssait sa position parfois.

« Je t’appelais en début de soirée. Je pense que cela sera mieux et que certaine de mes obligations me laisseront le temps de me détendre un peu. »


Ambrosius, rigola en s'engageant dans le couloir qui le séparait de la salle d'attente. Il poussa la seconde porte tout en répondant à Guillaume.

« Oh il ne sont pas soporifique loin de là … C'est plutôt de ma lassitude dont j'essaie de me défaire. Beaucoup de soucis en ce moment. Mais j'espère vraiment que cela ira rapidement mieux. Si j'avais le temps, je serais allé faire un tour à cheval pour me changer les idées… comme au bon vieux temps. Mais bon ... on verra ça plus tard ... »

Le Prince, avant de se reconvertir dans la sculpture était un soldat de cavalerie. Malgré les siècles, il avait toujours gardé son penchant pour les chevaux et les épées même s'il ne se battait plus que pour s'amuser. Il sortait de temps en temps son étalon. Ce dernier se trouvait dans une propriété à l'extérieur de la ville. Peu de personnes étaient au courant de se petit plaisir qu'il s'offrait de temps en temps. D'ailleurs, personne à part Kerr, ne connaissait l’existence du passe-temps secret du Prince.

Puis le souverain se rendit compte que ce qu'il venait dire et la façon dont il l'avait fait pouvait prêter à confusion quant à ce qu'il se passait réellement sur sa ville. Et hormis l'énorme problème que venait de lui inventer Alan le reste était des plus classique dans la gestion d'une cité.

« Surtout ne t'inquiète pas ! Je n'ai pas plus de soucis que n'importe quelle cours vampirique, j'en ai même moins je suppose, l'éloignement aidant. C'est juste une période un peu chargée. »


Ambrosius zigzagua entre ses statues exposées dans la salle d'attente pour atteindre la seconde porte qui ramenait vers le bar. La main sur la poignée, il se retourna vers Guillaume.

« Ah ! Je parlerais à Kerr pour que vous passiez par l'entrée secondaire la prochaine fois. Comme ça pas de choc pour Philippe. Il ne râlera pas et toi tu t'en sortira avec moins de maux de tête ! »


Il sourit à son ami, lui faisant un clin d’œil, puis ouvrit la porte et traversa rapidement l'espace vide qui menait aux alcôves, puis ensuite au bar.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 18 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)
Point d'action:
7/30  (7/30)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Lun 31 Oct - 0:09

D'ici

Les mains négligemment enfoncées dans les poches de son pantalon, Guillaume utilisait un ton léger pour répondre à Ambrosius tout en pensant à son sire. A défaut de monter à cheval, l'ex-Prince de Margaux se prenait pour un étalon en faisant la tournée des maisons de passe. Une habitude bien connue de tous et qui fut exploitée par ses ennemis, ce qui lui valut des années de torpeur. Cela ne l'empêchait pas d'avoir repris ses mauvais penchants une fois réveillé au XXème siècle.

- Oui, un homme de ton rang a parfois besoin de jeter sa gourme... Le plus important c'est que ne nuise pas à ta santé ou à tes affaires. Je n'ai jamais occupé ton poste mais les années passées auprès de Philippe m'ont permis de comprendre à quel point cette tâche est harassante. C'est un tel fardeau que j'ai toujours refusé les responsabilités qui m'ont été proposées. J'avais déjà ma propre croix à porter: être l'infant d'un Prince n'est pas une sinécure non plus. Entre ta présence obligatoire aux cérémonies officielles, les courtisans qui essaient de te rallier à leur cause, une attention de tous les instants pour ne pas froisser les membres de la cour, ne pas enfreindre un règlement de la Camarilla ou de la bienséance Ventrue... Je suis désormais assez heureux d'être redevenu un particulier et d'avoir une vie bien plus privée qu'auparavant.

Guillaume n'éprouvait aucune ivresse pour le pouvoir... Politique du moins. Il aimait amasser des fortunes, spéculer sur différents marchés et ourdir des plans pour ruiner ses concurrents les plus dangereux. Se découvrant franchement ou caché derrière des sociétés écrans, le financier augmentait sa richesse grâce à des OPAs plus ou moins hostiles et des fonds spéculatifs.  

- Je ne me fais aucune inquiétude sur ta façon de gouverner. Tu es en place depuis des années, cela en dit long sur tes qualités de Prince. Et il est hors de question que je mette en doute les compétences d'un ami que je connais depuis deux siècles maintenant.

Cette fois le ton avait perdu sa légèreté volubile pour plus de fermeté. Guillaume révélait rarement le fond de sa pensée à autrui mais lorsqu'il levait le voile sur ses sentiments il le faisait d'une manière franche et un peu abrupte, un peu à la façon de Philippe, ce qui tranchait avec ses manières de dandy charmeur.

Il retrouva son sourire lorsque son ami plaisanta à propos de l'entrée secondaire. Le masque du gentil courtisan était revenu à sa place lorsque Ambrosius poussa la porte menant au bar et à son univers musical trop agressif pour les tympans de l'Ancien. Il jeta un coup d’œil vers le Prince... Un homme aussi raffiné qu'Ambrosius aimait-il réellement cet endroit?

Vers là

[-1 PA]

_________________
Tenue du 18 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle d'attente 17/01
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [rp]Salle d'attente pour les patients
» La salle d'attente
» Salle d'attente
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: Elysium :: Salle d'attente-
Sauter vers: