''Les ténèbres de Glasgow'' est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.).
Le jeu se déroule de nos jours, dans la ville de Glasgow.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle d'attente 17/01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Ven 19 Aoû - 15:52

L’absence de réponse rapide indiqua à Kerr que son interlocuteur était en train de réfléchir. Il lui laissa tout le temps dont celui-ci avait besoin. Lachlan ne semblait pas être un semblable très au fait des choses de leur société, mais le grand roux voulait déterminer à quel point c’était le cas. En fonction du niveau d'ignorance de ce nouveau venu, le Prince devrait trouver une solution. Il était toujours envisageable de le coller dans les pattes de quelqu'un pour lui permettre de finir sa ''formation''.

Le vagabond releva légèrement la tête, Kerr lui adressa un sourire encourageant. Il faisait moins peine à voir quand il se tenait un peu plus droit. Le colosse n'avait pas de mal à imaginer quel genre de problème il avait pu rencontrer pour se comporter de la sorte. Le clan auquel il appartenait très certainement avait un défaut très visible et extrêmement délicat à gérer. Surtout quand personne n’était là pour aider, du moins, s'il avait bien compris ce qu'on lui avait dit.

« Oui, nous vivons en société, une société hiérarchisée qui respecte quelques lois nécessaires à notre bon fonctionnement et au maintien de l'ignorance générale. »

Kerr leva les yeux en essayant de déterminer s'il devait s'installer avec ce presque inconnu et tout lui déballer ou s'il devait laisser ça au Prince. Il n’était pas vraiment pris par le temps, mais ses obligations le forçaient à se trouver dans le bar et non à servir de béquille à un jeune vampire ignorant. Où était MacGregor quand on avait besoin de lui ?

« Malheureusement, nous ne pourrons pas en faire le tour en cinq minutes. Il y a beaucoup de choses à savoir et à comprendre pour intégrer comme il faut cette société. Je pense que le Prince sera le plus à même de vous aider. En attendant de pouvoir le rencontrer, je peux vous dire que vous avez de la chance, Ambrosius est d'un naturel très accueillant, voir amical. Il est loin de ressembler aux Princes des grandes cours. »

Il n'avait dit que la vérité et en même temps, il espérait que cela détendrait Lachlan.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 20 Aoû - 10:03

Une société secrète hiérarchisée... Des lois, des... cours ? Donc la malédiction qui frappait Lachlan n’était pas si rare... Et si jamais rien n’avait paru au sujet des Vampires qui puisse laisser penser qu’il s’agissait d’autre chose que d’un mythe, c’est qu’ils devaient avoir les moyens de rester dans l’Ombre.

Un Prince avenant, Ambrosius... Était-ce l’homme qui était venu à la rencontre de la femme et de la petite fille quelques instants plus tôt ? Si c’était bien le cas, il avait effectivement l’air sympathique...

Jetant un bref regard à la demoiselle installée avec son ordinateur, puis revenant sur le Gardien, une question se faisait de plus en plus marquée, oppressante. C’était peut-être le bon moment de la poser, et de faire bas les masques.

Défaisant son écharpe avec attention, la glissant dans la poche ventrale de son sweat, Lachlan découvrit totalement la capuche, fixant de son unique œil le Damné qui lui faisait face. Le visage mutilé, dépourvu de chair en de nombreux endroits, au point où l’on pouvait contempler son crâne, les dents toutes dévoilées, l’Ombre s’exposa sans broncher aux regards, sans bouger, avant de questionner le grand rouquin.

“Si vous et moi sommes bien des Vampires, ainsi que les personnes qui se trouvaient dans la pièce un peu plus tôt, pourquoi suis-je le seul à ressembler à un cadavre ?”

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Lun 22 Aoû - 14:15

Kerr regarda l'homme enlever les couches de tissus qui le dissimulaient aux regards des autres. Il ne put s’empêcher de froncer les sourcils devant ce spectacle assez écœurant. La malédiction du clan des Nosfératu faisait des ravages, mais même en le sachant, l'impact d'un tel aspect physique n'en était pas moindre. Le grand roux essaya de dissimuler au mieux ce qu'il pouvait ressentir, pensant au fait que cet homme était un membre de la famille et que, malgré son apparence, il devait rester neutre.

Il aurait dû s'attendre à la question qui suivit, elle était amplement justifiée, mais la réponse n’était pas simple. Lachlan avait dû souffrir de constater que sa non-vie l'avait défiguré pour l’éternité, le faisant ressembler à un cadavre décharné. Et maintenant, c’était son rôle de lui expliquer qu'il avait été choisi par un des clans dont la malédiction était une des pires qui soit.
Il devait tourner ça de manière à ce que ça ne soit pas trop fataliste, ni trop complaisant. Chacun avait sa croix à porter et pour certain, elle était plus lourde que pour d'autres.


Il s'autorisa un moment de réflexion, continuant de regarder son interlocuteur sans être trop intrusif. Il voulait seulement démystifier ce corps pour être plus à son aise face à lui. Au bout d'un court moment, il hocha la tête et enchaîna pour répondre, son expression revenant à la normale.

« Nous sommes bien tous des Vampires, mais de toutes les personnes que vous avez croisé, vous êtes le seul à appartenir au clan des Nosfératus. »

C’était une bonne entrée en matière, mais il se devait de donner un peu plus d'explication à ce nouveau venu. Certainement qu'il n'avait jamais entendu parler des clans, pas plus que du reste. Il n'aurait pas le temps d'en faire le détail, mais peut-être que ça le mettrait un peu plus à l'aise de savoir que d'autres vampires avaient, eux aussi, subit des ravages physiques suite à leur transformation.

« Les vampires appartiennent tous à un clan, qu'importe d'où ils viennent. Chaque clan est atteint d'une certaine forme de malédiction, celle des Nosfératus, votre clan, modifie l'aspect physique. »

Il laissa quelques instants au vagabond afin qu'il comprenne bien le sens de ses paroles et continua.

« Là encore, il y a bien des choses à vous apprendre, mais je préfère laisser le Prince vous expliquer lui-même. »

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 25 Aoû - 0:01

Scott traînait depuis un moment dans sa chambre, jouant une partie d’échec fictive avec les informations qu'il possédait. Il n'avait toujours pas dit au Prince ce qu'il avait appris et si ça venait à se savoir, il serait marron.

Son chat se faisait les griffes sur la porte, il avait sans doute envie de se dégourdir les pattes. Le vieil homme se leva, dépliant son corps noueux et ouvrit la porte pour laisser sortir l'animal.
En regardant la queue de la bête disparaître à un coin de mur, il décida de la suivre. Il arriverait sans doute à avoir une entrevue avec Ambrosius. Entre deux portes, il pourrait lui glisser les quelques informations qu'il avait et rattraper son oubli.


Il traversa les couloirs de l'hôtel pour descendre du coté Elysium. Son pas était souple sur la moquette, démentant complètement l'age apparent de son corps.
Il jeta un coup d’œil vers la porte du Prince, celle-ci était fermée, il devait certainement recevoir. Il l'attendrait dans la salle d'attente, comme bien souvent.


Il pénétra donc dans la salle d'attente, claquant ses gants de cuir sur sa main gauche. Il se fendit d'un sourire en remarquant qu'il ne serait pas seul à attendre. Son regard s'attarda quelques instants sur le dos de Kerr. Il n'avait pas l'air disponible lui non plus.

« Bien le bonsoir mesdames et messieurs ! »

Il inclina poliment la tête avant de prendre place non loin de la jeune femme qui pianotait sur son ordinateur.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 25 Aoû - 11:53

Je suivais d'une oreille la conversation de l'impoli et du gardien. Il me semblait qu'au delà d'impolitesse, cette pauvre sangsue était juste complètement perdue et désemparée. D'ailleurs, Kerr me paraissait mal à l'aise et cherchait les mots les plus adaptés pour être le plus diplomate possible. Ca devait pas être simple devant un parfait inconnu. Il ne pouvait pas adapter son discours à son interlocuteur.

De mon côté j'avais déjà traité quatre emails de mes collègues, notamment une qui s'inquiétait de mon absence de réponses récentes, quand une personne d'un certain âge entra précédé d'un chat. J'arrétais alors mon geste et relevais la tête en souriant.

- Bonsoir Sir, répondis-je.

Mon regard passa de l'homme à son chat et revint vers l'homme. Je fermais mon ordinateur et dit :

- Sine Sinclair, enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Ven 26 Aoû - 20:45

De là

Ambrosius ouvrit la porte de la salle d'attente avec toujours autant d'entrain. Remarquant un visage connu qu'il n'avait pas encore rencontré aujourd'hui, il l'interpella. Ce dernier venait sûrement faire un tour à l'étage inférieur, pour tromper son ennui. Le Prince s'approcha de lui à grandes enjambées pour lui tendre la main et le saluer.

« MacGregor ! Quelle bonne surprise. Tu as senti un nouvel arrivage de p'tit nouveau pour cette nuit ? Ou Kerr t'a appelé au secours ? »


Puis le souverain s'écarta sur le côté de manière à ce qu'Emily et Mary puissent elles aussi saluer le vieil homme. Le sourire mutin d'Ambrosius illuminait littéralement la pièce, mais le Prince n'avait pas le temps de s'attarder au milieu de sa cour. Cela l'embêtait un peu, mais il devait faire son travail avant tout.

« Je te ramène deux beautés de plus, ainsi tu as un magnifique trio de belles plantes, par contre, je vous laisse faire les présentations, le devoir m'appelle. Mesdames … à très bientôt ! »

Il tendit la main aux deux Trémères pour les saluer de manière plus décontractée et fit un clin d'oeil discret à Sine. Puis, il se dirigea rapidement vers Kerr. Il posa une main sur l'épaule du géant roux pour signifier sa présence et aussi pour essayer de jeter un œil sur la personne dont il s'occupait. Le Prince dissimula sa surprise en remarquant le visage de l'homme qui discutait avec le Gardien.

« Bonsoir. Je peux recevoir le ou les suivant Kerr. Je pense que ce Monsieur mérite toute mon attention, non ? J'y pense, je ne devais pas accueillir un couple aujourd'hui ? »


Ambrosius adressa un sourire professionnel au pauvre caïnite en face de lui. La Malédiction ne l'avait pas loupé et il ne devait pas profiter pleinement de sa nouvelle condition. Quel dommage … Il tendit sa main dans sa direction, la deuxième toujours posée sur le Gardien.

« Bienvenue mon cher ! »

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 27 Aoû - 3:11

Le Clan des Nosferatu... Réputé pour sa damnation monstrueuse... C'était bien la veine du vagabond, qui avait eu l'espoir que cet état ne soit que transitoire, et qu'il puisse bientôt circuler au beau milieu des Mortels sans la moindre crainte, ni sans avoir à disparaître...

Après tout, il aurait pu être plausible, pour un néophyte en la matière tel que lui, que tous les Vampires ne soient dans un tel état suite à l’Étreinte, et que par la suite il soit envisageable grâce à la puissance des pouvoirs de cette race surnaturelle de soigner cette apparence cauchemardesque...

Mais rien ne semblait être moins vrai, car ses “congénères” ici présents appartenaient à d'autres clans... C'en était... décevant ? A quoi bon donner la Damnation si c'était à ce prix ? Qu'avait pu motiver sa “Sire” pour faire de lui une bête de foire, un cadavre ambulant ?

Les souvenirs de Cette nuit revinrent, la douleur, ou du moins son souvenir... Il était probable que cet état n'aie été que la seule alternative à la mort... Tout cela n'était pas très clair, et il faudrait du temps, probablement, pour digérer cette métamorphose, sans parler de toutes les informations qui commençaient à s'imposer à lui.

Le “Prince” revint dans la salle, et ce fut à cet instant que Lachlan remarqua un vieil homme, installé aux côtés de l'informaticienne, en compagnie d'un chat. Un regard pour Bloody, stressé à l'idée qu'il ne lui prenne la lubie de se jeter dessus, l'Ombre se détendit en constatant que si l'attention du chien était en effet focalisée sur le félin, ses deux fesses étaient bien collées au sol, et qu'il ne semblait pas disposé à bouger.

L'air avenant du maître des lieux fit presque oublier au Kindred sa condition, celui-ci s'adressant à l'écossais en haillons comme à quelqu'un de “normal”, et pourtant, fixant maladroitement la main du Seigneur, il dû s'y reprendre à deux fois pour l'atteindre de manière satisfaisante, la perte des notions d'espace se faisant remarquer.

“Veuillez m'excuser... Et merci. Je... vous suis ?”

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emily McGee [PNJ]

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 27 Aoû - 21:30

De là

Emily suivait comme elle pouvait le Prince, hâtant son pas au maximum. On n'avait pas idée de posséder des jambes aussi longues et celle du Prince l'étaient particulièrement. La Trémère essayait tout de même de garder son sérieux et sa prestance quand elle rentra dans la salle d'attente. Elle remarqua qu'Ambrosius filait vers une personne qu'il semblait connaître, puis elle comprit de qui il s'agissait quand il prononça son nom. Le Prince s'écarta du chemin pour laisser la place aux deux Trémères.

« MacGregor c'est un plaisir de vous voir. »

La régente effectue une révérence des plus gracieuse, fruit des centaines d'années d’entraînement et de perfectionnement. Elle se redresse ensuite, le visage toujours figé dans une expression neutre. Aux vues de sa phrase, elle devait être contente de croiser l'homme au visage marqué par les ans, mais comme d'habitude rien ne transparaissait dans son attitude.

Elle resta ensuite un petit moment silencieuse, pour laisser à Mary le temps d'effectuer sa présentation. MacGregor faisait partit des caïnites pilier de la ville de Glasgow. C'était donc une bonne idée que de converser de temps en temps avec lui. Elle se rapprocha ensuite de son élève et se hissant sur la pointe des pieds, elle lui glissa à l'oreille.

« Si vous souhaitez rester un peu pour vous imprégner de l’ambiance, aucun souci Miss Forester. Je peux bien patienter un peu. Cela ne me dérange pas. »

La régente reprit ensuite une position plus convenable et attendit la réponse de Miss Forester.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Forester

avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 27 Aoû - 22:10

[de là]

Le Prince semblait ravi de voir son Elyseum rempli de caïnites. Il s'agitait en marchant à grands pas, oublieux des petites foulées de la Régente. Mary resta respectueusement à côté d'elle afin qu'elle n'ait pas l'air distancée par ses deux compagnons. Un nouvel arrivant avait fait son apparition dans la salle d'attente et non des moindres: le fameux MacGregor dont lui avait parlé Emily.

Mary ouvrait la bouche pour débiter une salutation de circonstance lorsque le Prince eut un mot déplacé; volontairement il venait d'insulter les deux Tremere en les traitant de… Belles plantes ? Clairement Ambrosius les présentait comme de jolies potiches sans cervelle dignes d'animer la météo sur les chaînes du câble. Comment pouvait-on oser dire cela d'elles ? Mary se considérait comme une femme cultivée, intelligente, professeur d'université et il la résumait à… Une espèce de bimbo ?! C'était l'une des pires insultes que l'on puisse faire à une femme qui s'était battue toute sa vie -et sa non vie- pour prouver qu'elle était aussi capable et intelligente qu'un homme.

Mary se sentait extrêmement déçue. Et le clin d’œil à Miss Sinclair n'arrangeait rien. Elle avait eu l'impression que le Prince s'intéressait sincèrement à elle dans son bureau… Finalement il faisait son numéro de charme à tout ce qui portait jupon. Maintenant elle avait la réponse à ses questions : les approches parfois un peu lourdes d'Ambrosius n'étaient que des leurres pour faire réagir Emily qui en prenait elle aussi pour son grade par ce petit mot blessant. C'était mesquin de se moquer de son son physique loin des canons vampiriques; elle n'avait sûrement pas choisi d'être étreinte à un si jeune âge.

Conclusion : Mary n'appellerait pas Ambrosius comme il le lui avait suggéré. Quant à sa proposition d'aller visiter sa galerie, il pouvait s'asseoir dessus. Et d'ailleurs, depuis quand une « plante » s'y connaît en art ?  Prenant brièvement la main du Prince pour le saluer une dernière fois, Mary tenta tant bien que mal d'imiter la Régente en gardant un visage impassible. La Rose l'avait blessée par une épine, foi de Tremere elle ne l'oublierait pas.

Une fois le Prince parti vers l'imposant Gardien, Mary imita en tout point la Régente en gratifiant MacGregor de la même révérence, quoiqu'un peu plus raide.


- Miss Mary Forester, fraîchement arrivée à Glasgow et nouvelle élève de Lady McGee. Je suis ravie de faire votre connaissance.


Emily se colla contre elle pour lui dire quelques mots à l'oreille. Étonnamment la Régente gardait ses distances avec tous mais sembler rechercher le contact avec Mary en partageant des messes basses. Déjà dans le bureau du Prince et maintenant plus publiquement dans la salle d'attente, elle affichait une certaine proximité avec son élève. La jeune Tremere répondit en hochant la tête négativement. Elle n'avait absolument plus envie de rester à l'Elyseum pour se sociabiliser avec la faune caïnite locale. Elle avait soudain besoin de solitude et d'un bon livre pour se remettre de ses émotions.


[- 1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mar 30 Aoû - 22:02

L'absence de réponse de son interlocuteur laissa penser au grand roux qu'il venait de plonger le vagabond dans une profonde réflexion. Il aurait préféré que cela se passe dans un coin discret avec pour seule compagnie le Prince de la ville, mais il avait bien fallu qu'il réponde un minimum aux questions qu'on lui avait posé. Il lui adressa un dernier sourire encourageant au moment où Ambrosius sortait de son bureau. Il entendit ce dernier prendre congé et se rapprocher d'eux, posant une main sur son épaule.

« Bonsoir Ambrosius ! Oui, cet homme attendait justement que tu daignes sortir de ton bureau. »

Un rire bourru et entraînant accompagna la petite pique qu'il venait de faire au souverain. Il aimait bien le charrier un peu, de temps à autre, quand il en avait la possibilité.
Il reprit plus sérieusement sur la dernière question du maître des lieux, exprimant clairement sa surprise. Après tout, le couple avait eu l'air assez pressé, il aurait donc été logique qu'ils soient les premiers à arriver.


« Non, le couple que tu devais voir ne s'est pas montré ce soir. »

Il haussa les épaules, ne sachant trop quoi dire de plus. Il n'avait pas eu de nouvelle, que pouvait-il y faire ? Peut-être que ces personnes se remontreraient une nuit prochaine. En attendant, il n'allait pas bloquer l'emploi du temps du Prince.

« Bien, puisque je vois que tout le monde est entre de bonnes mains, je vais pouvoir retourner à mon poste. »

Il adressa un clin d’œil au Prince, ainsi qu'un signe de main à ce vieux grigou de MacGregor qui avait enfin montré le bout de son nez et retourna dans le couloir qui menait à la salle de bar.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mar 30 Aoû - 22:34

« Enchantée mademoiselle Sinclair, il me semble que c'est la première fois que nous nous croisons n'est-ce pas ? »

Le vieil homme croisa les jambes dans une attitude très digne et s'autorisa un sourire en coin quand il vit la jeune femme fermer son ordinateur. Pour une fois, il avait peut-être de la chance et était tombé sur une bavarde. Il fallait bien avouer que la dernière fournée d'inconnus qu'il avait croisé n’était pas particulièrement loquace. Il en gardait d'ailleurs un souvenir assez triste.

« Sir est peut-être une désignation un peu trop haute pour l’humble personne que je suis, aussi, vous pouvez m'appeler MacGregor.»

Le sourire en coin ne quitta pas le visage ridé au possible du vieil homme. Seul le saut du chat, pour se positionner sur l'accoudoir du fauteuil, lui fit détourner le regard. D'une main lasse, il gratta l'animal avant que ce dernier ne trouve plus intéressant d'aller se percher ailleurs. Il se déplaça jusqu'au fauteuil de la jeune femme, laissant traîner sa queue contre le meuble, comme s'il manquait de caresses. Scott secoua imperceptiblement la tête devant le jeu de cet animal perfide, c’était aussi pour ça qu'il l’appréciait.

La porte du bureau d'Ambrosius s'ouvrit et Scott se leva pour se présenter poliment à tous, ou plutôt à toute ! Le Prince avait une chance insolente parfois ! Il inclina poliment la tête, saluant The Lady, sa si chère amie, ainsi que la jeune femme qui la suivait.
Cependant, Ambrosius lui coupa l'herbe sous le pied en prenant la parole. Cet homme était quelqu'un de bien, mais il était vraiment trop bruyant, presque trop présent.


« Le nez sans aucun doute ! »

Sous la surprise, les rides au niveau des yeux du vieil homme se lissèrent. De belles plantes ? Vraiment...
Digérant cette forme d'impolitesse pour la gente féminine, il laissa le Prince s’échapper. Il aurait même pu lui souhaiter bon vent.


« Il en va de même pour moi Lady McGee, nous nous voyons souvent ses derniers temps. Bienvenue sur nos terres Miss Forester, j’espère que vous vous y plairez. »

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nona
Licorne du Staff
Licorne du Staff
avatar

Messages : 852
Date d'inscription : 26/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mer 31 Aoû - 16:28

Un petit point sur les tours de RP :

- Kerr / Ambrosius / Lachlan d'un côté
-MacGregor / Sine / Emily / Mary de l'autre

Voili voilou

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mer 31 Aoû - 17:48

Ambrosius observa l'homme en face de lui hésiter, puis lui prendre maladroitement la main. Il n'avait toujours pas l'air d'être au mieux de sa forme. Le Prince répondit d'abord à Kerr de sorte de le libérer rapidement de ces obligations ici.

« Et bien tant pis pour eux … je ne vais pas retarder les caïnites ici présent en les attendants sans rien faire. »


Le Prince rit légèrement au clin d'oeil du grand roux.

« A bientôt Kerr et bon courage pour la suite ! »

Il se recentra ensuite sur son nouveau ''client'', son sourire se faisant plus accueillant encore et lui répondant d'une voix douce et calme. Il était conscient que cette apparence disgracieuse n'était pas de son fait, et le souverain qui était si attaché à la beauté plastique de ces interlocuteurs, essayait de ne pas lui en tenir rigueur, malgré la révulsion que lui inspirait le visage du Nosfératu.

« Je suis tout à toi ! Suis-moi, nous allons dans mon bureau pour discuter plus calmement de ta situation. Sans tous ces spectateurs autour. »

Qu'est-ce qui avait bien pu lui arriver pour qu'il soit dans cet état de stress si visible. Ambrosius affichait un visage des plus sympathique, il devait faire bonne impression, surtout aux vues de l'état du caïnite en face de lui. Il ne souhaitait pas l'effrayer davantage.

Le Prince indiqua ensuite une des portes de la pièce d'un geste de la main et ouvrit la marche en direction de son bureau. Il se perdit totalement dans ces pensées pendant le court laps de temps qui le séparait de son antre. Il se demanda s'il ne devait pas laisser une sorte de registre dans la salle d'attente ou ses sujets pourraient ainsi prendre un rendez-vous avec lui. Cela serait peut-être plus facile pour lui et son Gardien de gérer les retardataires.

Par là

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 1 Sep - 10:04

Je n'avait pas eu le temps de répondre à MacGregor que la porte du Prince s'était ouverte. Les deux tremeres en étaient sorties l'une visiblement inchangé l'autre un peu plus détendue. Ambrosius s'était dirigé vers nous pour faire les introductions. Je m'étais levé avec un train de retard par rapport à l'ancien mais bon je n'avais pas grandes habitudes des chichis inutiles. après tout j'avais déjà salué ces trois personnes. Alors que le toréador fit ce qu'il crut un compliment, il fut notable que la brunette n'apprécia pas tandis que la régente ne changeait pas, toujours aussi effrayante d'inexpression. MacGregor ré-attira bien vite l'attention des Tremeres tandis que le Prince me fait un clin d'oeil avant de partir. Je fis un hochement de tête amical et revint à mes trois interlocuteurs. J'attendis que chacun se disent bonjour avant de répondre au vampire au chat

- C'est en effet ma première venue à Glasgow.

souriant je dis à l'intention des trois :

- J'espère qu'on aura la possibilité de se rencontrer. Après tout, quand on a tout perdu, on ne risque rien à découvrir de nouvelles personnes.

J'étais quelqu'un de naturel, je n'avais pas peur d'assumer la perte de mon sire et e ma famille.

- En tout cas, j'ai été ravie de faire vos rencontres et on devrait se recroiser parce que tant que j'ai pas trouvé un endroit où m'installer, le Prince a eu l'amabilité de m'offrir l'hospitalité à l’hôtel du Shadowlands. En tout cas si vous connaissez un parc, un espace vert ou un endroit sauvage non-utilisé par un autre, hésitez pas, dis-je en plaisantant à moitié.

Je ne savais pas si je faisais des impairs ou pas. Déjà humaine, j'avais toujours eu du mal avec les conventions étant plus habituée à l'étiquette garou qu'à celle des autres espèces. Je ne pensais pas avoir insultée qui que ce soit ce qui état déjà plutôt un bon point. Après est-ce que les gens ici avait l'habitude de parler de leur soucis entre eux ? Mon sire m'avait dit que les vampires étaient des adeptes du secret et de sacrées commères voir des gens qui vous rappelaient vos erreur de jeunesse des siècles après mais pour vous pourrir la vie, pas pour en plaisanter gentiment. Je me sentis soudain mal à l'aise quand je réalisais que j'en racontais peut-être un peu trop sur moi. Je tentais de détourner alors la conversation vers Mary en demandant :

- Avez-vous déjà une résidence Miss Forester ?

Ce n'était pas adroit mais bon au moins je faisais preuve d'intérêt vers la jolie brunette.
Revenir en haut Aller en bas
Emily McGee [PNJ]

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 1 Sep - 19:54

Emily acquiesça au mouvement négatif de la tête que lui fit Mary. Elle comprenait tout à fait que cette dernière n'ai pas envie de traîner ici plus longtemps. Elle-même n'en avait pas particulièrement envie, elle avait seulement posé la question par pure politesse. La régente allait prendre congé, quand la dénommer Sine engagea plus franchement la conversation. La caïnite parla une nouvelle fois des malheurs qui l'avait poussé à venir à Glasgow et Emily se dit que cette douleur devait être récente pour que ce sujet revienne de manière récurrente. Gardant son air neutre, elle enchaina :

« Je ne sors pas beaucoup de chez moi mais nous devrions nous recroiser de temps en temps. Ne vous inquiétez pas et moi aussi j'ai été ravie de vous rencontrer. »

Emily n'y connaissait pas grand chose en espace vert, elle n'allait jamais se balader dans la ville, elle se contentait de son jardin privatif et de sa serre. Les plantes n'avaient qu'une seule utilité pour la caïnite et c'était les rituels. Certes, elle admettait aussi qu'un beau bouquet ou un joli parterre égayé sensiblement l'atmosphère, mais c'était surtout pour elle des choses futiles.

« Glasgow est une ville sauvage vous devriez trouver votre bonheur sans problème. »


Puis elle laissa le temps à Mary de répondre à la question si elle le souhaitait et l'enfant-vampire attendait le moment propice pour s'en aller. En effet, il aurait été très impoli de leurs parts à toutes les deux de partir à cet instant, alors que Miss Sinclair essayait si gentiment de discuter.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Forester

avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 1 Sep - 23:49

Emily venait de répondre à Sine avec sa délicatesse toute personnelle. Au moins Mary n'était pas la seule à en faire les frais cette nuit ; en un sens c'était rassurant de se savoir logée à la même enseigne que le commun des immortels, d'un autre il serait fort éprouvant de supporter quotidiennement ces piques involontairement jetées. La Régente était la personne la moins empathique que la jeune Tremere avait jamais rencontré. Gardant son sourire poli rivé aux lèvres, Mary essaya d'apporter une touche de sensibilité aux propos abrupts de sa supérieure hiérarchique.

- Je ne connais pas Glasgow, comme vous l'ai dit je viens juste d'arriver. Vous devriez essayer vers la rivière et les abords de l'université. D'expérience je sais qu'il y a souvent des terrains de sport et de grands parcs autour pour que les élèves puissent se défouler.


Mary n'aimait pas se promener dans ces grands espaces vides; l'on avait l'impression qu'un prédateur se cachait derrière chaque buisson. Les seules personnes qu'elle y avait rencontrés étaient des adolescents abrutis pas l'alcool, quelques revendeurs de drogue et des marginaux. Bref, une faune nocturne bien en deçà de ses fréquentations respectables et cultivées.

La jeune Tremere ne comprit pas vraiment pourquoi Sine s'intéressait à elle. En fait elle trouva incongru qu'elle lui demande son adresse. Un peu déstabilisée et cherchant à comprendre ce que la Gangrel -ce devait en être manifestement une, puisqu'elle aimait la campagne- avait derrière la tête, elle répondit prudemment.

- Lady McGee m'a très généreusement ouvert la porte de sa résidence. Je loge à la Chanterie.

Il était hors de question que cette inconnue vienne s'installer dans leur repaire et encore moins qu'elle vienne squatter le jardin surtout si elle avait une meute de garous qui la poursuivait. L'Elyseum était l'endroit le plus sécurisé, pourquoi en partir pour risquer de se faire tuer ? Si le Prince l'avait invitée à rester elle aurait accep… Non, mauvaise idée.

- Vous pourrez me rencontrer à mon bureau universitaire en début de soirée dès que le prochain semestre aura commencé. Il est situé sur le Professors' Square dans le bâtiment de Bibliothéconomie.


Même si elle ne connaissait pas miss Sinclair et qu'elle n'était pas sûre qu'elles deviennent un jour amies, elle lui proposa une de ses cartes de visite imprimées à la va-vite ; l'on pouvait y lire son nom, son adresse email et son numéro de téléphone. Elle en sortit une seconde de son sac pour MacGregor afin de ne pas paraître impolie. Emily voulait qu'elle se sociabilise ? En gentille petite élève elle lui obéissait tout en se faisant des relations qui lui offriraient peut-être des moments de détente en-dehors de l'atmosphère trop lourde de la Chanterie.


- Si vous voulez bien nous excuser, mais... Comme vous le savez je ne suis sur Glasgow que depuis ce soir. Madame la Régente et moi-même avons encore beaucoup de choses à nous dire et la nuit est déjà bien avancée. Nous devons déjà retourner à la Fondation. Ce fut un plaisir de vous rencontrer tous deux, j'espère que nous nous reverrons bientôt
, dit-elle en s'inclinant légèrement dans une révérence. Elle tourna la tête vers Emily, attendant le signal du départ de la même manière qu'elle l'avait fait dans le bureau du Prince.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Mar 6 Sep - 23:03

La conversation s'engagea, Sine cherchant à nouer contact, mais cela tourna court bien trop vite au goût du vieux grigou. Il avait eu l’espoir très bref que cette cuvée-ci soit moins sauvage que la précédente, il s’était trompé. The Lady et sa suivante prirent congé après un bref échange de politesse. Décidément, la vie de cour de cette ville était réellement inexistante !
La régente n’était pas d'un naturel très chaleureux, mais avec le temps, ils avaient réussi à développer des liens étroits. Il lui semblait bien que la jeune femme qui l'accompagnait été du même acabit.


« Je suis sûr que nous nous recroiserons, Glasgow n'est pas une ville aussi grande qu'on peut le penser de prime abord. »

Le sourire amusé qu'il affichait plissa son visage, lui donnant l'air encore plus vieux qu'à l'accoutumé. Pourtant, il régnait dans ses yeux clairs une lueur de vitalité intense propre à la jeunesse. Il s'inclina poliment vers Emily et Miss Forester, avant de reprendre d'un ton taquin.

« Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne soirée Mesdames. »

Il attendit que les deux femmes soient parties pour se tourner vers son interlocutrice de départ. Elle n'avait nulle part où allait et Scott en était ravi d'avance, il pourrait peut-être discuter avec quelqu'un d'un peu plus ouvert que d'habitude.

« J'ai cru entendre que le Prince vous a invité à rester ? Je pourrais peut-être vous faire visiter les lieux, vous montrer nos chambres ? »

Il avait noté d'autres sujets dont il aurait aimé discuter avec la jeune femme, mais il préférait attendre pour lancer le sujet plus naturellement. Voir même, la laisser venir d’elle-même, puisque apparemment, il avait affaire à une petite bavarde.

« Si vous me dites quel genre de lieux de résidence vous recherchez, je pourrais toujours vous aiguiller. »

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 8 Sep - 19:33

La conversation tourna vite court. Les deux Tremeres étaient pressées de partir. Je ne comprenais pas si c'était moi qui avait été maladroite ou pas. En tout cas je remerciais d'un signe de tête Miss Forester pour ses idées.

- Bonne nuit, dis-je en souriant. A une prochaine peut être.

Je regardais les deux femmes partir puis mon attention fut à nouveau captée par le "vieil" homme. Il se proposait aimablement de me faire faire le tour du propriétaire. Mon visage exprima reconnaissance et soulagement tout à la fois.

- Avec plaisir Mr MacGregor.

Je me baissais et ramassais mon sac que je mis à mes épaules sans élégance avant de lui refaire face.

- Ben en fait je recherche pasn vraiment une résidence, plutôt un espace non...

Je m’interrompis le temps de changer de mot. Pas de vocabulaire trop garou m'avait dit le Prince.

- ... un espace naturel. Il y-a peut-être des parcs ou des endroits où la nature est encore un peu maîtresse ici.

Je l'espérais sincèrement. Je ne me voyais pas vivre dans une maison comme un humain très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Emily McGee [PNJ]

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Ven 9 Sep - 21:16

Emily approuva l'ultime tirade de Mary. Cette dernière avait exprimé simplement tout ce à quoi la régente pensait. La nouvelle venue était vraiment parfaite. Sans ajouter autre chose, l'enfant-vampire clôtura la discussion avec leurs deux interlocuteurs.

« Je pense que Miss Forester vous a tout dit. Notre travail nous attend à la Chanterie. Bonne soirée à vous deux et espérons que vous trouverez un lieu de résidence qui vous convienne Miss Sinclair. D'ailleurs, MacGregor pourra sûrement vous renseigner, personne ne connaît mieux la ville que lui. »


La Trémère effectua une nouvelle fois sa révérence si distinguée et inclina gentiment la tête en direction du vieil homme qu'elle appréciait particulièrement. Elle ouvrit ensuite la marche vers la sortie de la salle d'attente. Une fois un peu éloigné des autres, quand elle les entendit reprendre leur conversation, Emily s'adressa à Mary tout en continuant de marcher.

« Voilà une bonne chose de faite. Votre entrée en ville est officielle maintenant. Nous allons pouvoir commencer à nous amuser maintenant. »


Elle tourna son visage vers la personne qui la suivait et un muscle de son visage tressauta. Un de ses zygomatiques avait bougé pendant une fraction de seconde. Était-ce un tic nerveux ou bien au contraire l'ébauche d'un sourire sincère sur le visage si figé de la régente ? Cela ne dura pas est Emily repris une expression entièrement neutre. Elle sortit de la salle d'attente, traversa la pièce intermédiaire et poussa la lourde porte de sortie.

Elle se dirigea directement vers la voiture, s'installant à sa place et attendant que la jeune vampire qui la suivait fasse de même. Elle s'adressa ensuite à son majordome, d'une voix inexpressive.

« Au manoir Gordon. »

La voiture démarra et s'engagea dans la ruelle étroite pour ressortir sur celle un peu plus grande qui menait sur les avenues qui desservaient la ville. Emily se retourna et regarda Mary :

« Oh excusez moi, vous avez peut-être besoin de faire quelques courses en ville avant ? »


Elle attendait sa réponse, prête à faire changer de cap à son dévoué serviteur si cela était nécessaire.

Vers la suite

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 



Dernière édition par Emily McGee [PNJ] le Dim 11 Sep - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Forester

avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Sang: Actif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Ven 9 Sep - 22:07

Mary emboîta le petit pas de la Régente telle une nurse au service d'une princesse royale. Éloignées des oreilles indiscrètes Emily lui proposa ensuite de s'amuser. C'était un mot plutôt incongru dans la bouche de cette pseudo petite fille qui ne souriait jamais. D'ailleurs un tic agita sa joue au moment de prononcer ce verbe, ce qui rendait cette perspective plutôt inquiétante. Était- il question d'une partie d'échec, d'explorer la bibliothèque ou de vivisection ? La jeune Tremere n'eut pas le temps de répondre que la Régente avait repris sa démarche robotique et traversait au pas de course l'Elyseum puis le couloir pour enfin ouvrir la lourde porte à la force de ses petits bras… Pas si frêles que cela.

Une fois installées dans la voiture Emily lui proposa de faire des emplettes. Des courses ? A cette heure avancée de la nuit ? Tous les magasins devaient être fermés et… Non, Emily devait simplement lui proposer de l'attendre si elle avait besoin de chasser. Mary préféra s'abstenir pour cette nuit : elle ne trouverait que des fêtards imbibés d'alcool ou des junkies à cette heure, elle préférait garder toutes ses facultés face à la Régente. Elle s'était assez ridiculisée dans le bureau du Prince et ne souhaitait pas recommencer.

- Merci, mais je ne pense pas avoir besoin de quoi que ce soit de plus cette nuit. Je suis à votre entière disposition jusqu'à l'aube.


Mary aurait pu faire un crochet par l'université pour montrer dans quel bâtiment se trouvait son bureau mais elle était trop perturbée par l'étrange Régente et sa visite de l'Elyseum. Ce serait l'occasion d'un prochain voyage; de toute manière Emily avait pris rendez-vous avec le Prince et pour sa part elle devait rencontrer le recteur et déballer ses cartons avant la rentrée des classes.

Ainsi la voiture put continuer sa route à travers les rues de Glasgow en direction de la Chanterie.


Par là
[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 


Dernière édition par Mary Forester le Lun 12 Sep - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MacGregor [PNJ]

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Dim 11 Sep - 21:56

Après le départ des deux femmes, même si l'une d'entre elles avait l'aspect d'une enfant, Scott se concentra entièrement sur son interlocutrice. Elle était nouvelle, c’était quelque chose d’établi, mais elle était aussi beaucoup plus sociable, semblait-il, que les autres personnes qu'il croisait d'habitude. Il comptait bien en profiter et passer un moment en sa compagnie, qui était bien charmante par-dessus le marché.
Il sortit de la salle principale tout en écoutant les demandes de la belle en matière de résidence. Elle occuperait sans doute une chambre avant de s'installer ailleurs. Elle cherchait un endroit sauvage pour élire résidence, peut-être appartenait elle au clan Gangrel.


« Les alentours de Glasgow ne manquent pas d'endroits qui correspondent à ce que vous recherchez, mais il faudra vous éloigner de la ville si vous cherchez quelque chose de réellement sauvage. »

Il tourna à gauche dans le couloir et emprunta l’étroit couloir menant à l’étage. Tout en continuant de réfléchir, il poursuivit la conversation avec la jeune femme qui le suivait.

« Si vous souhaitez rester dans la ville ou dans sa périphérie immédiate, vous pourrez toujours trouver un compromis. Il existe plusieurs parcs urbains, plus ou moins entretenus par la main de l'homme.
Deux se démarquent largement, le Seven Lochs Weatland Park au nord-est de la ville et le Pollok Country Park, plutôt au sud-ouest »


S'il ne se trompait pas, ses deux parcs pourraient sans doute satisfaire cette jeune femme en manque de nature. Scott préférait largement le confort des villes, il reconnaissait volontiers que les grands espaces verts avaient leur charme, mais c’était loin d’être aussi attractif que le confort douillé d'une maison de ville. Sans compter qu'avec leur intolérance à l'astre solaire, il fallait être sûr de rentrer à l'heure et de ne pas se perdre, sinon c’était la fin.

« Il en existe bien d'autres, voulez-vous que je vous fournisse une carte de la ville ? Peut-être que ça vous aidera. »

Il s’arrêta sur le pallier qui était aussi une sorte de salon de rencontre et laissa le temps à la jeune femme de prendre conscience de son environnement. Il aimait particulièrement le charme désuet de cette salle et des couloirs de l’hôtel.

« Pour l'heure, je peux seulement vous montrer nos différentes chambres. »

Au premier étage, l'hôtel du Shadowland doors.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue :
 



Dernière édition par MacGregor [PNJ] le Ven 16 Sep - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Lun 12 Sep - 21:18

L'homme au chat commença à se déplacer vers l'extérieur de la salle d'attente tout en continuant à me parler. Je lui emboîtais donc le pas écoutant ce qu'il me disait tout en tentant de mémoriser le chemin et en accrochant les différentes décorations. Cela faisait beaucoup de chose à trier et engranger pour mon cerveau qui travaillait à plein régime, quantifiant l'importance de chaque donnée et la rangeant dan la boîte de pétri appropriée. De temps à autres je laissais passer des "hum" et des "oui" pour lui notifier que je suivais ce qu'il me disait. Son pas était très alerte et je supposais qu'il ne fallait pas trop se fier à cette apparence de vieux sage.

- Si vous avez une carte je ne dirais pas non. Je souhaite m'installer dans une zone pas trop éloignée. Les extérieurs ne sont pas très sûre en ce moment. Je sais pas si ils ont suivi ou pas.

Mon regard se fait légèrement hanté comme ceux d'une biche se rappelant le fusild'un chasseur. Je n'ai pas peur de les affronter mais je sais que je n'ai pas la force suffisante pour le faire. Et puis honnêtement je ne sais pas jusqu'où ils sont descendus, jusqu'où ils nous ont traqué.

MacGregor s'est arrêté dans une pièce à la déco cosy et intimiste. Si cela avait eu une importance pour moi j'aurais probablement apprécié mais je n'étais pas très adepte de la déco d'intérieur et des maisons tout court.

- Ca me ferait plaisir devoir les chambres Mr MacGregor. Je dois avouer que le voyage a été assez long et éreintant.

Sean aurait pu nous faire passer par des Ponts de Lune mais cela aurait été trop dangereux, nous n'en savions pas assez sur cette espèce dégoutante qui nous avait chassé. Tout en attendant le vampire je dis :

- Au fait, votre chat est très mignon.


Next
Revenir en haut Aller en bas
Ambrosius [PNJ]

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2014

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Jeu 29 Sep - 23:45

De là

Après plusieurs minutes à discuter avec le Nosfératu, le Prince se rendit bien compte de l'ampleur du travail qu'il y avait avec Lachlan.
Dans l'état, il valait mieux que ce caïnite reste dans l'enceinte de l'Elyseum, jusqu'à qu'il connaisse bien les règles élémentaire de la Mascarade et du savoir vivre vampirique. Cela crevait les yeux que ce dernier n'était pas au fait de sa nouvelle nature.

Ambrosius le congédia ensuite et lui proposa d'attendre dans le bureau vide, de sorte que, le neonat ne soit pas importuné par la compagnie des autres vampires du coin. La réciproque étant tout aussi valable. Il laissa l'homme au chien dans la petite pièce, lui promettant de lui envoyer quelqu'un rapidement pour le faire monter aux chambres.

Puis le Prince pénétra dans la salle t'attente pour récupérer son prochain visiteur.

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerr MacRagnall [PNJ]

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : The Shadowland's doors

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Ven 30 Sep - 0:02

D'ici

Kerr se dirigea vers l’alcôve centrale en faisant attention de ne pas perdre son invité parmi la masse de gens. Il leva un coin de l’épais rideau qui masquait la petite pièce et ce qu'elle contenait, faisant signe à Guillaume de passer.
Une fois isolé des clients du bar, il se tourna vers le tableau qui ornait la pièce et fouilla sa poche en quête d'une petite clef. Ses gros doigts et ses grandes mains ne l'aidaient vraiment pas quand il s'agissait de faire pivoter ce fichu tableau. Il bagarra quelques instants avec la clef et le mécanisme caché, en partie, par le tableau jusqu'à ce qu'il entende le cliquetis salvateur.
Son visage s’éclaira triomphalement et il pivota complètement l’œuvre d'art si bien nommé.


« Vous remarquerez que dans le coin, on fait dans le fantaisiste. »

L'entrée de l'Elysium était loin d’être conventionnelle, pour ne pas dire complètement tiré par les cheveux. Ce passage n’était pas sans rappeler certains romans au grand roux, ceux historiques bien sûr, mais aussi ceux plus fantastiques.
Il s'engouffra dans l’étroit passage, voûtant ses épaules vers l'avant pour passer dans la salle adjacente. Il se tourna pour réceptionner Guillaume et referma le passage en tirant le tableau quand il fut passé. Il tourna à nouveau les talons, prenant le couloir dans la largeur pour ouvrir la porte qui se trouvait en face.


« Nous y voilà, Ambrosius ne devrait pas tarder ! »

Le Prince fit son apparition à ce moment-là, seul. Le géant se demanda où étaient passés le vagabond, Scott et la jeune femme. Il fronça un sourcil, interrogeant silencieusement Ambrosius. Puis, prenant conscience de son oubli, il sursauta.

« Voici Monsieur Guillaume De Margaux. »

_________________
Description du personnage :
 
Tenue du 19 Janvier :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Margaux

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 02/08/2016

Feuille de personnage
Sang: Inactif
Point de sang:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   Sam 1 Oct - 1:29

De là

Guillaume n'eut aucune peine à suivre le sillage du colosse roux. Les clients se poussaient devant le patron du bar ; le Ventrue n'avait qu'à lui coller aux basques en distribuant des grands sourires à la ronde comme pour s'excuser du dérangement. Bientôt il fut invité à passer sous un rideau rouge qui, grâce à Dieu, atténua le bruit dissonant de cette musique contemporaine.

Le Français étudia la pièce avec intérêt tandis que Kerr peinait à insérer la clef dans la serrure. Les bibelots disparates semblaient être sortis tout droit d'un antiquaire mais les sièges néo baroque donnaient une touche d'ensemble un peu plus moderne. Ce qui attira son œil fut la peinture trônant au milieu de la pièce auprès de laquelle le colosse roux s'agitait. Guillaume la jugea affreusement laide et sinistre. Si on la lui offrait, il la prêterait à un musée quelconque sous couvert du mécénat. En tout cas jamais elle ne serait exposée dans sa demeure aux côtés de ses chers paysages rococos.

Il y eut un déclic et le panneau bascula, dégageant la vue du Ventrue. Kerr ne s'était pas départi de sa bonne humeur malgré son combat épique contre la serrure récalcitrante. Une entrée fantaisiste ? Non, plutôt archaïque. Un intrus mortel un peu déluré ou inspiré par la boisson pourrait très bien emprunter ce passage secret. Guillaume ravala l'envie de répondre que de sa demeure était dotée d'une sécurité biométrique et d'une porte blindée. Il préféra adresser un sourire poli au barman qui s'était donné bien du mal pour lui ouvrir la porte de l'Elysium.

Le pauvre Kerr dut tasser sa grande carcasse pour passer dans l'étroit conduit. Contrairement à lui Guillaume y pénétra aisément. Habitué à estimer des biens immobiliers celui-ci était assez curieux de l'agencement de l'Elysium. Il fut un peu déçu de ne pas trouver quelque chose d'un peu plus grandiloquent, comme un hall richement décoré où se côtoyaient les vampires locaux. La salle d'attente correspondait plus à la personnalité du Prince, puisqu'au premier coup d’œil le Ventrue repéra des statues légèrement vêtues. D'ailleurs le propriétaire des lieux entra précisément à cet instant.

Kerr le présenta tandis que Guillaume se cassait en deux dans une révérence gracieuse, maîtrisée grâce à des siècles d'habitude.

« O Prince dont la loi nous est chère,
Esprit juste, souverain généreux,
Nous devrons chercher à vous plaire,
Puisque vous nous rendrez heureux.
Nous entamons une nouvelle ère,
Nous vous rejoignons en ces lieux
Honorant l'amitié sincère
Qui unit nos lignages entre eux »


Les deux Ventrue avaient passé de longues heures à préparer ce compliment. Autrefois chaque présentation était l'objet d'une petite dédicace au Prince local. Cela était fort prisé de la cour, surtout des Harpies qui faisaient et défaisaient les réputations. Sourire aux lèvres et yeux pétillants, Guillaume toujours courbé releva légèrement la tête pour lancer un regard complice au Prince, contrastant avec les vers pompeux qu'il venait de prononcer.

[-1 PA]

_________________
Tenue du 19 janvier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle d'attente 17/01   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle d'attente 17/01
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [rp]Salle d'attente pour les patients
» La salle d'attente
» Salle d'attente
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ténèbres de Glasgow :: La ville de Glasgow :: Centre Ville :: The Shadowland's door :: Elysium :: Salle d'attente-
Sauter vers: